Anniversaire de Cécile

Ce mercredi, Cécile a eu la bonne idée de fêter son anniversaire, en le liant à la chandeleur : nous te rassurons, tout de suite, Cécile, tes crêpes étaient excellentes. Merci pour cet excellent goûter et pour toutes ces confitures, cette pâte à tartiner locale (sans huile de palme !) ainsi que toutes les boissons, légèrement alcoolisées (cidres) ou non (jus de fruits). 

Notre poète, Dominique, a encore frappé !

                          Cécile,
La muse des poètes m’a encore titillé,
Et a guidé ma main pas toujours inspirée,
De toute notre équipe, tu n’es pas la plus triste,
Toujours gaie et enjouée, de nature optimiste,
Tu restes dans la vie toujours très souriante,
Ce qui fait qu’à nos yeux, tu es très attachante,
Tu nous viens de Mouthiers et n’es jamais en retard,
Quitte, certaines fois, à zapper le radar.
La route avec Christine souvent comme copilote,
Nous gratifie, parfois, de très belles anecdotes,
Si devant ta Renault traverse un sanglier,
Alors là, tout de go, tu vas le bousiller,
Ta pratique du sport et surtout du tennis,
Ton rôle de maire d’une ville, tout ça t’a endurcie,
Tu ne vois que du bonheur, sur toi la tristesse glisse,
Tu ne saurais pas vivre autrement que réjouie,
Quand, au scrabble, il t’arrive de jouer comme une bille,
On entend aussitôt : « t’es bien bête, ma pauvre fille »,
Pour moi, c’est dur aussi lors de certains tirages,
Mais, moi, je dis « quel con », c’est un autre langage,
Avec toi, les parties sont, toujours, sans tristesse,
C’est un plaisir de jouer avec tant d’allégresse,
Reste donc pour la vie joyeuse et débonnaire,
Et nous te souhaitons tous : « Joyeux Anniversaire ».

 

TH2 de Royan (Dimanche 3 Février 2019)

Un peu frisquet mais superbe temps à Royan … Et, le scrabble ? Ah oui, c’est vrai qu’on était allé sur la côte pour jouer 🙂 !

Claudine se refuse l’anagramme de « Béglais » (ce n’est pas « bilages » !) dans la partie 1, gagnée par Jean-Luc Le Toquin et bibi (victime d’un HAM(S)TER, anagramme de « marthes », me signalera JLLT). Dans la 2ème partie, Franck a pris une pinte sur l’anagramme de BITTURE ou TITUBER, mot osé par Claudine (- 10 sur la partie 2 !!!), qui remonte à la 3ème place du classement, place synonyme de PP2 (piqués à Jean Dol, himself).

Le tournoi est gagné par JLLT, qui a aussi gagné la partie 2 (mais cette fois-ci, tout seul), en ne lâchant que 5 points !

Le classement est visible ici

Simultanés VerDiam (Samedi 26 Janvier 2019)

1ère partie : 20 coups pour un top à 838 points avec 3 scrabbles.

On commence doucement avec EMIONS pour 18 points. Nous jouons tous MOINES pour le même score, sauf Cécile qui tente « monoies » et fait un faux départ.

Au coup 2, en appui sur le I déjà posé, on joue en quadruple SOFIOTE (de Sofia en Bulgarie). Aucun Hiersacais ne le trouve.

Au coup 3, arrive le 1er scrabble. Avec au tirage EEENDSS, il faut jouer ENDOSSEE sur le 1er O de SOFIOTE, ce que font Gérard, Catherine, Jocelyne et Christine.

Au coup 4, en mettant SOFIOTE au pluriel, nous sommes tous les 6 au top avec GALES, GELAS ou GOALS qui est le mot retenu.

Puis, partant du G de GOALS on pose GEEK.

Au coup 6, on joue verticalement en 8A, AXIOME (vérité évidente mais non démontrable) vu par Jocelyne.

Au coup 7, les Hiersacais topent tous avec BIQUAI ou OBLIQUA qui est retenu.

Au coup 8, on joue verticalement JARRE qui transforme ENDOSSEE en RENDOSSEE.

Le deuxième scrabble arrive au coup 9 . En appui sur le A de AXIOME, on joue PROLABES. (PROLABÉ(E) terme médical : atteint de prolapsus).

Coup 10, on tire (?)ILMRUY. On s’appuie sur le A de OBLIQUA et on joue MILA(D)Y. Ce n’est pas un scrabble mais avec le Y qui triple et le mot qui double, on marque 70 points.

Colette et Catherine jouent SYLI qui fait OBLIQUAI et limitent leur négatif.

On joue ensuite OUH puis HUE

Au coup 13, Gérard est le seul Hiersacais au top en jouant VIVANTE, en double appui sur le N de RENDOSSEE et le E de EMIONS.

Coup 14, on tire (?)EIINRR. Christine, Jocelyne et Catherine sont au top en jouant TERNIR(A)I à partir du T de SOFIOTE. On pouvait jouer IRRITEN(T) ou NITRER(A)I.

En collante le long de VIVANTE, on pose PANA qui forme VA, IN et VA. Pour un point de moins, nous préférons faire la JAVA !

Encore une collante. Le long de MILADY, on pose UNITE qui fait MU, IN, LI, OBLIQUAT et DE, ce que font Catherine et Colette. Christine et Jocelyne jouent UNIT et perdent 4 points !

Au coup 17, on joue FADIEZ, sur le 2ème I de TERNIRAI. Vu par Jocelyne et Colette.

Au coup 18, Gérard se distingue en ratant CAPTE ou PACTE.

Au coup 19, CUT (terme utilisé au golf) fait DU et TERNIRAIT .

Avec au coup 20, ADGRTUW au tirage, on prolonge OUH en WAOUH. Aucun de nous six ne le voit.

Pour le dernier coup, nous topons tous avec GLUEZ, DUREZ ou GRUTEZ pour 17 points.

2ème partie : 21 coups pour un top à 978 points avec 6 scrabbles.

Coup 1 : IKAT. Nous topons tous les six avec KILT ou KALI.

Au coup 2, on part du K et on joue verticalement KIF.

Au coup 3, on prolonge KIF en KIFA, et on joue le 1er scrabble, en posant AUGURES, ce que font Cécile, Jocelyne et Catherine . Gérard perd ne perd qu’un point en jouant TAGUEURS sur le T de IKAT.

Au coup 4, on joue verticalement DEBITANT en terminant sur le T de IKAT, vu par Catherine et Cécile. Christine et Gérard en jouant horizontalement DEBINAT perdent 13 points. Jocelyne ayant mal placé AUGURES prend une bulle !

On prolonge KIFA en KIFAI en posant PLEXI (PLEXIGLAS), vu par aucun de nous. Colette ne perd qu’un point en jouant SILEX sur le S de AUGURES.

Sur le 1er T de DEBITANT, on pose en quadruple VOITURE. Ce que font Christine et Catherine.

Au coup 7 arrive le 3ème scrabble avec, sur le B de DEBITANT, ADORABLE. Vu par Cécile et Jocelyne. Les autres avec DOLERA creusent leur négatif (- 47 points).

Au coup 8, le 4ème scrabble. On met un S à VOITURE et on joue verticalement USINAGE. Colette et Gérard jouent un scrabble avec ENDIGUAS sur le D de DEBITANT. Cécile essaie « desinguas ».

Elle se rattrape aussitôt en étant la seule Hiersacaise à jouer WALE pour 37 points. Les autres jouent WAP (- 2 points). Gérard essaie « wep » (abrégé de Wired Equivalent Privacy : protocole pour sécuriser les réseaux de type Wifi)… Ce qui n’est pas admis au scrabble.

Tirage 10 : (?)ANPTTT. Nous ratons tous le 5ème scrabble P(U)TTANT (PUTTER faire rouler une balle de golf sur le green), qui prolonge WALE en AWALE.

On joue ensuite MENORA, (chandelier à sept branches du culte hébraïque qui s’écrit aussi MENORAH)

Sur le A de MENORA, on joue verticalement HAND.

Au coup 13 Colette est la seule au top avec CAVUM (rhinopharynx).

Au coup 14, on part du G de AUGURES et on joue GUEZE (langue liturgique éthiopienne) Même score avec GUEEZ, ou GELEZ pour Cécile Catherine et Colette.

KIFAI, prolongé en KIFAIT, permet d’écrire THE, vu par Colette et Christine (logique à cause de ses origines britanniques ! )

Au coup 16, personne n’ose FLOPEES. Christine, Gérard et Catherine perdent 2 points avec FOLLES ou FOLLET.

Au coup 17, arrive le dernier scrabble : ZO(N)IERES en appui sur le Z de GUEZE. Colette, Catherine, Gérard et Jocelyne scrabblent sur le M de CAVUM avec ME(M)OIRES, ME(M)ORISE, ou MI(N)OREES. Christine se contente d’un petit scrabble avec EMIERO(N)S (-23 points).

Au coup 18, nous faisons tous le JOB, sauf Gérard.

On joue en collante, sous IKAT, LISSER qui fait Il, AS et DEBITANTS.

On le rallonge en CLISSER (garnir de clisses) et on joue verticalement CYME.

On termine par NI qui fait BEN et SI pour 17 points.

Merci Christine (et Gérard ?) pour ce compte rendu exhaustif !

Les résultats sur le centre sont visibles ici et sur le comité, c’est . Pour se situer sur la France entière, cliquer ici.

Anniversaire de Claudine

Ce 23 janvier, nous avons fêté l’anniversaire de Claudine ! Hasard du calendrier, il y a un demi-siècle, naissait celle qui deviendra …. roulement de tambours …. trésorière du club de Hiersac ! Le problème, mais en est-ce vraiment un, c’est qu’au lieu de se mettre les pieds sous la table pour fêter tranquillement son anniversaire, Claudine a passé le mardi après-midi à préparer un excellent cake et sa spécialité, les crêpes maison. Nous nous sommes donc régalés car (je cite Marie-Jeanne, référence en la matière), Claudine est une excellente pâtissière : les images parlent d’elles-mêmes.

Poursuivons notre galerie de portraits, en s’intéressant au cas de Clo-Clo (pour les intimes, j’en suis un 🙂 ) ! Commençons d’abord par ses défauts : il n’y en a pas beaucoup et, comme ça, ce sera vite réglé. Il faut le dire, contrairement à Marie-jeanne, Claudine n’a pas trop l’esprit club. Dès qu’elle entre dans la salle, elle se rue sur le matériel informatique, pour éviter de monter les tables. Elle prend le prétexte de réparer les chasses d’eau pour aller se planquer dans les WC, pendant que les autres joueurs mettent les chaises ou vident les lettres du tableau. Passionnée par les chiffres et les maths en général, elle a voulu prendre, tout de suite, le poste de trésorière, sans même demander si quelqu’un d’autre était intéressé. Vous l’aurez compris, Claudine aime être dans la lumière … et même rester des heures, en plein soleil , d’où sa demande de bénéficier d’un bronzage intégral (elle a du mal avec la pudeur) pendant 3 jours sur la Costa des Sol.

J’ai du mal à comprendre cette obsession, quasi pathologique, de se mettre en avant (notamment quand il y a du monde) en cherchant, sans cesse l’objectif de l’appareil-photo : oui, souvent, elle se prend pour la reine (disque de Queen, dans les mains, y’a pas de secret) !

Allez, assez médit, passons à ses nombreuses qualités ! Difficile de ne pas mentionner, en premier lieu, cette extraordinaire faculté qu’elle a de garder son calme, dans toutes les situations ! Citons un seul exemple : quand un ordinateur ne réagit pas comme elle l’entend, elle ne bronche pas et cherche, méthodiquement, la façon de contourner l’obstacle (une petite photo, avec son ami).

Elle n’est pas du tout rancunière : quand on lui fait une crasse, elle oublie très rapidement. D’ailleurs, même si on l’engueule, injustement, dans des salles de scrabble par exemple, elle n’en tient pas grief et c’est tellement vite effacé qu’elle est prête à inviter tous ces grincheux chez elle, pour passer l’éponge, en se versant un petit whisky, son péché mignon, après chaque repas … arrosé 😉 ! Pour conclure, nous aimons Claudine, non pas pour son piètre niveau (même son mari, ancienne gloire du club, la laisse gagner de temps en temps, pour ne pas la vexer), mais pour … son EXTRAORDINAIRE JOIE DE VIVRE, qui contribue, un peu plus, à la convivialité de ce club !

PS : Attention, il se peut que certains points soient à prendre au 2nd degré !