Une nouvelle saison …

Avant de donner quelques nouvelles fraîches, retour sur le grand Jeu de l’été avec un grand BRAVO mais surtout un grand MERCI à toutes celles qui ont envoyé leurs réponses et, plus généralement, à tous ceux qui ont cherché ! Voici les réponses :

1) CATHERIN = TECHNISERA en 8A (132 points)

2) CATHY?AR = ACRYLATE en 15A pour 134 points

3) CE?ILEFO = FILOCHEE en N6 (ou FILOCHEES en 2B) pour 119 points

4) CHRISTIN = TRICHINES en 15 A (126 points)

5) CLAUDINE = LUCANIDE en N5 (108 points)

6) COLETTEB = BOTTELE en N8 pour 90 points

7) DENISEJO = DEJETIONS en K1 (92 points)

8) DOMINIQU = QUINE en L1 pour 40 points

9) FRANCISV = FRICASSENT ou FARCISSENT en 8A pour 126 points

10) FRANCKBE = FREAK en N10 (68 points)

11) GEORGETT = GRELOTTE en 14E pour 63 points

12) GERARDDI = DEGRADERAI en L4 pour 103 points

13) JEANMICH = MACHINEE en 15A pour 104 points

14) JOCELYNE = LYCEEN (ou LYCENE) en N9 pour 92 points

15) LAURENC? = LUNCHERA en N7 pour 123 points

16) LINETTEA = LESTAIENT en D3 pour 95 points

17) MARIEJEA = AMENERAI ou EMANERAI en J2 pour 63 points

18) NICOLE?I = CONCILIEE en 15A pour 114 points

19) PIERREJA = RAPIERE en N8 ou EPIERRA en N9 pour 98 points

20) YANISBER = BARYTINE en K1 pour 95 points

Je vous expliquerai, sur place, les indices, qui, parfois, sont un peu capillotractés.

Nous reprendrons ce mercredi à 14 h 30 (pour une séance qui débutera à 14 h 45) et je rappelle que, cette année, nous jouerons chaque mercredi dans la salle polyvalente (le vendredi, nous gardons la salle habituelle). Il n’y aura pas de séance de Simultanés de France cette semaine à Hiersac pour prendre, tranquillement, nos marques.

Dernière (triste)  nouvelle : Marie-Claude, la présidente du club d’Angoulême, m’a dit de transmettre qu’il n’y aura pas se séance de SdF à Angoulême, ce mardi, car Josette Hernandez vient de décéder et ses obsèques se déroulent ce mardi après-midi. Josette venait régulièrement au club pour disputer les SdF. C’était une joyeuse camarade, qui avait beaucoup de plaisir à venir jouer à Hiersac et qui consultait régulièrement ce blog. Nous partageons le chagrin de tous les joueurs qui l’ont côtoyée et nous adressons nos sincères condoléances aux proches de Josette.

Marie-Claude a transmis le message suivant :

Le club d’Angoulême déplore le décès de l’une de ses joueuses les plus
assidues. En effet, Josette Hernandez nous a quittés, emportée par une longue et pénible maladie.

Sa ténacité et le courage dont elle a fait preuve depuis plusieurs
années étaient admirables. Nous sommes profondément attristés par ce départ qui laissera un grand vide dans nos cœurs.

Joueuse passionnée, toujours en quête de progrès, compagne souriante et ouverte aux autres, elle restera une source d’inspiration pour les joueurs qui l’ont côtoyée.

TH3 de Saint-Hilaire de Riez (Dimanche 19 Août 2018)

Un petit coucou de Vendée… Où les 3 Monastériens et Cathy ont représenté le club

Christine, Cécile et Gérard, les rédacteurs de l’article

1e partie en 23 coups avec 5 scrabbles pour un top à 886 points

Cécile commence très fort en essayant de gagner 2 points en ajoutant un U à FOX (il faut donc maintenant ajouter « foux » à la fameuse liste hibou-chou-caillou…).Au 3e coup Cécile récidive en préférant créer « foxa »…
Premier scrabble au coup 4 avec ENGLOBES que Cécile ne voit pas ! Joli départ !
Au coup 7 NOMBRÉES n’est vu par aucun de nous trois. Cécile continue le naufrage avec « sombrées » (pas transitif).

Nouveau scrabble au coup 8 avec LAIUSSA (78 points) : passé simple du verbe LAÏUSSER que les Discour (LAÏUS ?) auraient dû trouver, mais leurs habitudes de vie leur ont fait préférer SOULAIS

Au coup 12 les Monastériens ont raté en chœur RUDOYAIT.

Pour 21 points au coup 14 on joue RHES (RHE ancienne mesure physique) préféré à HUES joué par les Discour, Cécile préférant une nouvelle et dernière bulle avec HEURTERA, joué avec un imaginaire joker…

Dernier scrabble au coup 17 avec GUETTÉES pour lequel seul Gérard ne trouve pas la place (marquant 19 points au lieu de 62…).

Conclusion de la première partie, Christine (727) devance Cathy (680) et Gérard (599). Cécile (568 avec ses 4 zéros), recule derrière Gérard. Ça ne va durer…

2e partie en 19 coups pour 920 points avec 5 scrabbles

On commence tranquillement avec PAVÉE, ÉPUCÉE (préféré à ÉPICÉE) et KIFÉE.
Au coup 4 on (mais pas nous) écrit DINKA (langue des Dinkas au Soudan du Sud).

Au coup suivant, en perdant un point, nous préférons AVEZ à NAZIE.

Au coup 8, en fin un scrabble : VOLAGES, trouvé par Christine.

Viennent ensuite MOFLÉE (de MOFLER : recaler [un candidat à un examen] en Belgique), REDUT (de REDEVOIR), MEDIAUX (56 points : RIDEAUX (-2) pour Christine et EX (- 9) pour Cécile et Gérard).

Au coup 12 Christine rate INHALER.

Coup 13 : très joli TONITRUA vu par personne (Gérard prenant sa bulle en conjuguant « routinat »… Pas le seul dans la salle).3e et 4e scrabbles à suivre : FUSTIGES pour 95 points (joué par Cécile). Christine joue FUSTIGÉES pour – 29, et Gérard préfère les FIGUES à 30 points.
Trio gagnant avec MARRANT (88) en conjuguant INHALERA.

HENRY (unité utilisée en électromagnétisme) est raté en chœur au coup 16.

On termine avec BOOSTA, TWINS et COMPAS.
Gérard passe à l’avant-dernière place en ajoutant 600 points à ses 599. Cécile remonte notablement avec 753, Christine restant chez Boeing avec 737. Cathy reste ancrée à sa 77e place du premier tour.3e partie en 21 coups, avec 6 scrabbles pour un total de 1004 points

FANTON (tige d’acier carré, aussi écrit FENTON) commence la partie.

Le scrabble arrive au 2e coup avec RELIRONT, que les Monastériens ne conjuguent pas.
Récidive dans le ratage de scrabble avec NOUMENES (terme philosophique, ici au pluriel).

Suivent JOUÉES, MIX (Christine ne le joue pas et Gérard le pose au mauvais endroit… OK pour Cécile).

HUTINET (petit maillet de tonnellerie) scrabble pour 72 points.

Coup 8 : un scrabble de 83 points avec ÉGRÈNENT (Christine et Cécile se contentent de GÉNÈRENT (-3) et Gérard perd 17 points avec ENGRENÉE.

Nous restons au coup suivant très pacifistes en ratant GRENADAS.

Suivent VAU, SLOW, YEN et PISCO (boisson alcoolisée d’Amérique du sud).

Suit un occitan BOUDI (existe aussi BOUDIOU), puis BALIVÉE (choisir les baliveaux).

Nous ne voyons pas SPI pour 38 points restant au ras du sol avec PAMÉES, PAMES ou MIS.

Dernier scrabble au coup 18 avec… RELIQUAT (mot prononcé par les tireurs un certain nombre de fois mais pas écrit par nous).

Ensuite seule Christine ne se rétame pas sur RETAMEZ (54) …… Cécile et Gérard rusant peu avec RUSEZ (-9).

KEN rapporte 63 points à Christine et Cécile (le KEUF de Gérard ne valant que 45).

Dernier coup avec SUC, raté par Christine.

Résultats : Cécile 706, Christine 691, Cathy 670 et Gérard 644.

La partie se termine pour les 4 Hiersacais avec une place dans le dernier quart du tableau : Christine 74e, Cathy 86e, Cécile 92e et Gérard 100e (sur 104 classés). On peut pas dire que les résultats aient valu le déplacement…

À noter la performance de notre amie d’Angoulême Arlette Ballanger … … qui se paie le luxe de se placer devant les 1 et les 2 aux deux premières parties, avant de se désunir dans la troisième, pour terminer quand même dans le top 10 !

Les résultats sont visibles ici.

Jeu de l’été 2018

Retour du traditionnel jeu de l’été, après une pause l’année passée. 

Cette année, je vous propose de trouver des mots pouvant aller jusqu’à 8 lettres, sur la grille ci-dessous. Rappelons que si vous posez 7 lettres, vous devez compter la prime de 50 points, comme d’habitude, mais en posant les 8 lettres, la prime monte à 75 points.

Le but du jeu est de trouver le (ou les mots) qui donne(nt) le top, avec des tirages, rangés par ordre alphabétique, constitué des lettres des prénoms et noms des 20 joueurs du club. Pour vous aider dans votre recherche, j’ai mis des étoiles, reflétant la difficulté du coup (c’est toujours subjectif), allant de * (facile) à ****(très difficile). Si vous bloquez, vous aurez le droit de regarder les différents indices. Bonne recherche (pensez à m’envoyer vos trouvailles à franck.berry@orange.fr) … et bel été !

NB : Pour paraphraser Dominique, si vous avez la moyenne, ce sera très bien !

Vous pouvez cliquer sur la grille pour l’agrandir … et encore mieux, sortez votre jeu pour chercher !

1 – **** 

2 – ****

3 – **    

4 – ****

5 – ****

6 – **    

7 – ***  

8 – *      

9 – ****

10 – **  

11 – **   

12 – ****

13 – **    

14 – ***  

15 – **    

16 – **    

17 – *      

18 – ****

19 – **    

20 – ****

Les indices sont donnés ci-dessous :

Indices n°1  (scores)

Indices n°2 (places)

Indices n°3 (précisions supplémentaires)

Festival de l’Isle – Journée 2 (Dimanche 1er Juillet 2018)

« Périgueux, ici Périgueux, terminus du train. Veuillez emprunter les passages souterrains » !

En jetant un coup d’œil de la chambre d’hôtel …

Non, on ne s’arrêtera pas sur notre contre-performance de la veille et côté « souterrains », on a déjà donné donc, ce dimanche, avec Claudine, on a décidé de se mettre sur les bons rails dès la partie matinale. Un gros petit déjeuner, en compagnie de scrabbleuses de Saint-Seurin et c’est parti pour retrouver nos amis d’hier et même plus puisque l’équipe de Hiersac s’est enrichie de la présence de Cécile, Christine, Colette, Jocelyne, Denise et Gérard.

Nous sommes donc 9, en comptant Francis, qui a fait l’aller-retour (pour faire le chauffeur de ces dames … à 80 km/h, max) et les Berry, qui ne pouvaient pas jouer plus mal que la veille.

Dès l’entrée, nous sommes accueillis par Monique (Cazauran) qui nous offre un pot de confiture, promis lors du TH de Hiersac : elle tient ses promesses et nous penserons à elle, quand nous allons déguster sa confiture aux abricots et aux prunes, merci Monique !

Les adversaires du jour sont, peu ou prou, les mêmes que ceux de la veille mais cette fois, il va falloir compter, en plus, sur Andrée Jans (qui m’avait battu, il y a 2 ans, ici-même à Périgueux) et sur les Angoumoisins Robert et Arlette, capables de briller, quand on les laisse briller 😉 !Partie 1 tirée à La Baule par Florence Rivalin 24 coups ! – top : 938

Florence fera souffrir tous les joueurs (et les arbitres) du multiplex, avec des scrabbles sélectifs mais surtout de nombreux pièges, occasionnant de nombreux zéros !

Coup 1 : Florence a le choix entre PINNE, PENIL (éminence pubienne chez la femme, appelée aussi mont de Vénus) …… et PLEIN. Privilégiant les rallonges (au scrabble), l’arbitre choisit PLEIN, même pas drôle !

Coup 2 : C’est déjà fini de rire ! Claudine joue le sous-top HIDEUR mais perd, comme la majorité de la salle, 42 points sur HIRUDINE, sécrétion des sangsues utilisées comme anti-coagulant. Sachez qu’il existe l’HIRUDINEE, annélide, type sangsue. Antoine et bibi se détachent, sur ce coup.

Coup 3 : Franck, incapable de former NAIF ou UNIF, perd une dizaine de points et laisse la tête de la partie à P3P (relisez l’article relatif aux PO).

Coups 4 à 7 : On pose VUE, WU, DIRLO et ONC, le tout pour moins de 100 points !

Coup 8 : Claudine loupe le bon WAGON (30 points) et prend une bulle, en conjuguant mal le verbe OINDRE.

Coup 12 : Tout le monde cherche le T pour former GACHETTE et se défouler sur l’arbitre mais personne (dans la salle) ne s’appuie sur HIC pour jouer CHICHETE, qui n’est ni un verbe, ni un adjectif puisque c’est un nom, synonyme d’avarice. On ne peut mettre qu’un S derrière : certains essaieront un R puis un E … et oublieront le S quand il faudra le mettre !

Coup 13 : Le tirage « AGLB?EE » va donner beaucoup de boulot aux arbitres (cf ci-dessus). La veille, on avait joué GLABELLES et ce jour-là, il y avait un L (de DIRLO) permettant d’assurer … GLABELLE.

Vous pouvez, aussi, rester naturels !

Mon voisin, Michel, ne l’a pas vu et n’a pas scrabblé sur ce coup. Sur le même L, on peut gagner 10 points avec LOGEABLE. Claudine et Franck (notamment) ne vont perdre que 9 points sur le top, en dégotant BATELAGE. Le top est le seul scrabble sec, qui passe : BENGALE transforme SAXO en SAXON ! Le feu de BENGALE (mot invariable) est désigné, dans l’ODS7, comme une pièce d’artillerie. Malgré mes recherches sur le Web, je n’ai trouvé aucune trace de ce fameux « canon »  … mais on connaît davantage le feu de Bengale, utilisé pour les feux d’artifice.

Coup 15 : Franck est l’un des rares, devant, à louper le SKIEUR (- 28, avec KSI). Michel m’avouera, en fin de partie, qu’il ne savait pas que BENGALE était invariable donc, heureusement (pour lui) qu’il n’y avait pas de mot avec K et S, permettant de battre les 70 points de SKIEUR.

C’est, un peu, ce qui m’est arrivé, sur ce coup !

 

Coup 17 : Franck se refuse PELTEE (- 4 avec … QAT). PELTE,E est un adjectif qualifiant une feuille dont le pétiole est fixé au milieu du limbe.

Coup 21 : Tout allait bien pour le p’tit d’homme, mais Cher Khanrf l’a bouffé tout cru, sur ce coup. Antoine, un peu trop ZEN (54 points) loupe ZIRE, à la même place, pour 49 points de plus. Son avance d’une vingtaine de points s’est donc transformée en un retard d’une trentaine de points.

Coup 24 : GEMIS qui forme PUTE, au passage, termine la partie. Colette, imitée par Cécile, ne voulant pas être triviales se distinguent en étant les « best » à … récolter une bulle pour terminer la partie.Franck gagne la partie à – 70 (glissade sur SKIEUR), 33 points devant Tom Pouce (le coup 21 l’a bien fait ZIRE mais pas rire) et 39 points devant … Claudine (qui n’a perdu que 38 points, sur les 16 derniers coups, après son « oignai », oups !) Denise (25ème à plus de 200 points du top) connaît une fin de saison difficile, à l’image de son Président de club (c’est qui ?) Mention bien pour Jocelyne et Christine, respectivement 36ème et 41ème, qui progressent, ce matin-là et qui joueront parmi les 4ème série, l’après-midi. Mention passable pour Colette (63ème) qui, une fois de plus, en compétition, n’a pas voulu écraser ses adversaires, en montrant toute l’étendue de son vocabulaire. Trois joueurs vont passer aux rattrapages : Francis, Gérard et Cécile auront 2 parties pour combler leur retard ! Pour une fois, on n’accablera pas Cécile, car elle avait la tête ailleurs et je profite de cet article pour lui assurer tout le soutien du club !

Comme d’hab, le repas sera l’occasion de bien rigoler, tous autour d’une même table.

Claudine et Franck, qui avaient choisi l’option « plateau-repas » ne seront pas déçus, avec la tonne de nourriture excellente qu’ils ont ingurgitée, en espérant ne pas trop faire la sieste, l’après-midi.

Marc me dira que le matin même, il avait eu peur qu’il n’y en ait pas assez et qu’il était parti refaire quelques courses 🙂 ! Un grand merci, une fois de plus, aux organisateurs !

Partie 2 tirée à Périgueux par Gérard Dumet – 21 coups – top : 1040

D’habitude, quand on est côte à côte avec Claudine (le p’tiot avait sa table fixe), cela ne nous réussit pas : cette fois, on a gazé tous les deux, donc faut arrêter avec les superstitions !

Coup 1 : Claudine voit RIKIO et REIKI mais se refusent les 2 mots pour assurer avec 26 … KILOS.

Coup 2 : A propos de KILOS, il ne fallait pas louper le seul scrabble qui passait, LESTEREZ, lourd de conséquences si on le loupait (- 42 avec ZEK).

Coup 3 : Méfiance, un coup avec 2 U et un joker, ma hantise ! Ouf, je vois rapidement SURINEUR (celui-là, j’en suis sûr), qui gagne 1 point sur un nouveau mot, USINEUR (joué par Denise, je crois) et 8 sur un superbe ZINGUEUR (avec le Z qu’on venait de poser), joué par Claudine. Claudine a pensé au joker G mais avec le joker X, il y avait RUINEUX et son anagramme URINEUX (adj., qui a rapport à l’urine) et avec le joker Q, il y avait RUNIQUE. Les forts en combinatoire (ou les curetons) auront peut-être pensé à URSULINE (Religieuse de l’ordre de Sainte-Ursule).

Coup 6 : Coup stressant avec BACANTE, en mains. Mais le scrabble sec et les scrabbles en appui ne passent pas.

Coup 7 : Ca sent le scrabble ! Claudine s’arrête à 24 points avec HA. Je vois HANTA (formant BECTA) pour 28 points, puis INHALAT pour 36 points mais ça pue trop le scrabble pour s’arrêter de chercher ! En formant ANTI-, le seul scrabble ANTIHALO (qui supprime l’effet de HALO sur un appareil-photo) apparaît. Ce gain de 29 points sera partagé avec Michel.

Coup 8 : Les MITARDS deviennent sympathiques, quand on les voit et qu’on les place bien parce qu’en vrai … Signalons que le sous-top (11 points de moins) était un autre scrabble, TRIMARDS, qui sont des chemins.

Coup 11 : On a beau chercher dans les coins (-coin) de la grille, les MULARDS ne trouvent pas de place, pour une fois qu’on les laisse tranquille !

Bon appétit !

Les plus fatigués ont cherché un P pour plonger dans les PLUMARDS. Il n’y avait pas de E, non plus, pour les MEULARDES, grosses meules à aiguiser.

 

Coup 12 : Toujours pas de P (on serre les fesses, désolé !) pour jouer DUPLEXER.

Coup 14 : Une semaine après Dolus, le tirage « EDOGHAS » me fait regretter l’absence de B pour BOGHEADS. Non, je ne referai pas la bonne blague : houille, houille, houille sauf si certains n’ont toujours pas compris que le BOGHEAD était de la houille !

Coup 17 : Le tirage « AAACNVI » paraît anodin. Je construis CAVAI, pour 24 points. Changeons de place : « tiens, 2 points de plus avec AVINA ». Que reste-t-il comme lettres ? Un A et un C … Tout d’un coup, l’illumination, juste avant la première sonnerie : AVANCAI fait 88 points, j’ai bien failli … reculer (n’insistez pas, je la laisse !) Claudine, merci à elle, l’a vu assez vite, et ne s’est pas précipitée sur son papier pour me faire paniquer !

Coup 18 : Avec le second joker, on peut scrabbler, de plein de manières différentes, en marquant 72 points (FLUERONT, FOUIRENT, FOURNIER, FOURRENT, etc). Vais-je flamber 74 points, en jouant « surfonde » … pour rester au top ? Non, c’est trop risqué ! Le top est de 74 points avec … POURFEND (solo de Michèle Duclosson, qui repartira avec une bouteille). Vérifications faites : SURFUSION et SURFONDU existent mais il n’y a pas de verbe « surfondre », oufffffffff !!!!!

Coup 19 : On termine par PIPA, avant d’aller … goûter (what did you expect ?) !

Kate et Pippa … ou l’inverse 🙂 !

Franck (- 2) gagne la partie, 10 points devant Michel, qui passe 2ème au général, et 38 points devant le p’tit génie, qui redescend d’une marche au général. Claudine (7ème à – 65) résiste bien à la 5ème place, au cumul, dépassée par Arlette de 2 points. Denise (14ème à – 82) retrouve quelques couleurs. Jocelyne, Cécile (qui a écouté les conseils de son coach !) et Christine terminent dans les 50 premiers, ce qui est bien. Francis, Gérard et Colette terminent dans un mouchoir de poche, entre la 73ème et 78ème place, donc laissent une quinzaine de joueurs derrière eux, c’est déjà ça !

 

Un gros goûter (on ne va pas y revenir mais j’espère qu’ils avaient des gros frigos pour remporter le reste car on n’a pas tout fini) et une pause-pipi-cigarette-papotage (les 3 à la fois pour certaines) nous ont donné du peps pour attaquer une partie qui va faire du dégât !

Partie 3 tirée à Périgueux par Lionel Filet20 coups – top : 878

Le coup n°4 va détruire le stock de bulletins du club, avec les 3/4 de la salle, qui prendront une bulle !

Coup 1 : DISSE est logiquement choisi … pour ses 23 benjamins mais aussi pour les rallonges postérieures, du genre DISSEMBLABLE, DISSEMINAMES ou le méchant DISSEQUERIEZ !

Coup 4 : Vous prenez « EMRGSRU ». Il n’y a pas de A pour MURGERAS ou MARGEURS (ouvriers qui margent). Mais un I nous tend les bras ! Faut-il jouer « migreurs » ou « grimeurs » (tous les 2 font 70 points), sachant que le sous-top est EMUS pour 25 points ? Claudine a joué « grimeurs » ! Perso, je me suis dit qu’il me semblait que devant RIMEURS, on ne pouvait mettre que F-, P- et T- , donc j’ai choisi « migreurs » ! Oubliez les 2 ! Colette a été une des rares à jouer le top : les MURGERS sont des tas de pierres extraites des champs. Les joueurs devant ont pratiquement tous pris une bulle (Franck, Claudine, Michel, Arlette, etc) mais Antoine a assuré le sous-top ! Je lui ai demandé pourquoi il n’avait pas tenté « migreurs » ou « grimeurs ». Réponse de l’effronté : « GRUMIER est un scrabble unique donc les 2 autres sont faux ». On ne boxe pas dans la même catégorie … Au fait, un GRUMIER, c’est un camion servant au transport du bois, notamment des grumes.

Balade (!) d’un grumier, en Autriche

Coup 5 : On peut souffler avec des scrabbles simples à construire, comme DERIVIEZ, VERIFIEZ, VIRERIEZ, ECRIVIEZ, etc.

Coup 6 : Les premières lettres tirées sont « IDIOT ». Franck (comme de nombreux autres i…) loupent le top, IDIOT, en collant (+ 4 sur IODE)Coup 7 : Pas le temps de gamberger avec le tirage « TRILLON ». Doit-on assurer avec TRILLION ou essayer de gagner (des millions ?) quelques points avec « trillon » ? la sagesse est de mise : il n’y a qu’une orthographe à TRILLION (un million de millions de millions soit 1018, pour les matheux). Attention : dans les publications scientifiques anglo-saxonnes destinées au grand public, le trillion représente mille milliards ou, en notation scientifique, 1012.

Coup 8 : Claudine avait vu l’IDIOT mais cette fois, elle perd 10 points sur ALEZANE, en jouant … NAZE, no comment !Coup 10 : Le tout, c’est de voir un scrabble. Le top SUCRANT gagne quelques points sur RUCHANT, COURANT ou ECURANT.

Coup 12 : Claudine et Franck se refusent (à tort) SUCRANTE, pour 8 points … sur 45 ! Avis à tous ceux qui se disent « tiens, c’est bizarre de ne pas jouer SUCRANTE » : ne jouez pas « salante » même si SALANT est un adjectif !

Coup 14 : PAPY GG m’a dit qu’il n’avait pas joué un mot de 4 lettres (finissant par un Y), c’est honteux 😉 !

Coup 15 : On est tellement content de former NAGEOTA et de pouvoir le poser qu’on perd 4 points, en loupant la place la plus lucrative, le T formant SEPT et la A donnant AA, pas rigolo !

Coup 16 : Franck perd les pédales avec TRAQUES ou QUARTES qui ne passent pas, ni les scrabbles, en appui ! QATS passe en A1 pour 43 points et, surtout, en mettant un S à SUCRANTE, on peut jouer des mots qui font 53 points ! J’oublie les préparations et perd 22 points, en jouant … QUARTE, le S ne pouvant pas être mis ! Vous avez dit, idiot ? C’est pas faux !!

Fin de partie : Si on voyait EX formant KIFE, on pouvait toper la fin de partie, ce qu’a fait Claudine, bravo !

La partie est gagnée par … Antoine ! J’ai 33 + 48 = 81 points d’avance sur lui mais avec mes « – 110 » sur la partie, il peut très bien me dépasser. Ouf, il s’est refusé MURGERS (- 43) et il a perdu 5 points à côté donc je garde … 19 points d’avance (ça me rappelle quelque chose !) au cumul. Donc, je gagne le tournoi de Périgueux mais comme d’hab’, sur le Multiplex, je ne suis pas dans les PP1. Claudine termine à 3 points de son mari et Denise à 4 points de son président de club. Les N3 du club ont bien terminé puisque Claudine remonte 4ème au cumul (94 % de PP3, sur le Multiplex) et Denise remonte 12ème sur le centre, mais pas dans sa série, à cause de sa 1ère partie. Francis (22ème de la partie) termine en trombe et remonte 72ème, au cumul, 17 points devant Colette 75ème. Jocelyne et Christine, régulières, toute la journée terminent dans les PP4. Jocelyne se fait battre par Martine (Petit) de 17 points, pour le titre de meilleure 5ème série, mais je suis aussi très content pour la très sympathique Martine, qui n’a pas volé sa victoire. Cécile n’a pas réussi à rester concentrée sur le scrabble, lors de cette dernière partie et GG a tenu à rester sur le rang du fond mais tous les deux nous ont accompagnés pour notre dernière sortie de l’année et c’était bien sympa d’avoir un groupe aussi fourni, pour conclure l’année 2017-2018 !

Le Grand Prix s’est rapidement déroulé puisque les 8 joueurs avaient des VICES (les plus gourmands ont préféré CIVETS). Au deuxième coup, STATUERA élimine 4 joueurs, dont Antoine. Le 3ème coup permet à Franck de l’emporter (sur Andrée, Michel et … Claudine) avec EBOUTAIT, en quadruple. Avec le joker, il y avait aussi ECOUTAIT, EGOUTTAI, FOUETTAI et EPOUTIAT (difficile !)

Les lauréats ont été récompensés, dans la bonne humeur comme vous pouvez le voir ci-dessous, par des « choses » qui se boivent et qui se mangent, avec modération (pour les 2) !

Un banquet (ce n’est plus un pot, à ce niveau) de l’amitié nous fera quitter la salle avec regret, mais RDV est déjà pris l’année prochaine pour finir notre saison !

Les résultats sur le centre sont visibles ici et sur le Multiplex, c’est .

 

Festival de l’Isle – Journée 1 (Samedi 30 juin 2018)

Après un périple, en campagne, permettant d’éviter les grandes routes et de découvrir des coins charmants de Charente, nous sommes arrivés de bonne heure à Périgueux, afin de nous balader dans les ruelles piétonnes de la vieille ville.

… et d’aller manger dans « notre » restau « Little Cocotte », qui a changé de décor (lequel reste, tout de même, très psychédélique) …

… dans lequel on peu manger de vraies frites, à partir de pommes de terre qui poussent dans la terre et des salades, qui font à la fois entrée, plat de résistance et (presque) dessert, demandez à Claudine !

Franck, s’apercevant que sa montre s’est arrêtée, et Claudine, qui avait la bonne heure, se sont empressés d’arriver à la salle pour y retrouver Francis, qui s’était joint à nous pour disputer le TH2 en Parties Originales. En voyant les feuilles de route, on a cru qu’on s’était trompé d’un an 🙂 !Il y a des tournois dans lesquels on se sent, tout de suite, à l’aise : Saint-Seurin, Royan, Hiersac (c’est ce qu’on m’a dit). Périgueux en fait partie, que ce soit en 2016, 2017 ou cette année pour la 3ème édition, qui a failli ne pas avoir lieu, la faute aux « 36 heures du Dragon », sur lesquels devraient s’aligner tous les autres tournois ?!! 

Est-ce à cause des conditions de jeu (grande table, salle climatisée, gâteaux-maison et boissons offertes tout le week-end) ? Est-ce dû à l’accueil (une bouteille de vin et une petite bouteille d’eau pour chaque joueur) et au professionnalisme de Lionel Filet …

Non, il n’était pas seul !

… et de toute son équipe (Marie-Do’, Marc, Jean-Paul, le « monsieur Internet de ce week-end », Gérard, le gars malpoli qui tire la langue, Lucette, Jean-Pierre, pardon à tous ceux que j’oublie, car j’associe, bien sûr, tous les ramasseurs et tous les pâtissiers) qui respectent les horaires et qui arbitrent, qui ramassent, qui servent avec le sourire.

.

… en ne faisant pas patienter les joueurs, quand ils sont débordés ?

Serait-ce aussi la joie de revoir des joueurs (et des joueuses …) que nous apprécions beaucoup (pas de noms mais ils/elles se reconnaîtront) ? Certainement un peu de tout ça.

Michel et Marilou, concentrés !

Côté compétition, même si je suis le favori (sur le papier ;-)), il faudra se méfier de Michel Fourmond (SN2 de Limoges), un sacré concurrent, qui joue sur ses terres, de Marilou Schweitzer (SN2 du Bouscat, qui porte un nom destiné au scrabble) …… de quelques SN3 (dont Claudine et Marilyne Forestier, locale toujours redoutable à Périgueux) et de … Pépin-trois-pommes, alias Antoine Cligny, le jeune PRODIGE (+ R = ?), qui va encore causer des … pépins à ses aînés !

Comme je ne voudrais pas être responsable de vos futures bulles, retenez que « Périgord » quel que soit sa couleur » vous rapportera un bulletin écrit en rouge, contrairement à PORRIDGE.

N.B : Vous pouvez aussi lire le super compte-rendu de Marie-Do (ici) accompagné de superbes photos (vous en retrouverez certaines, dans cet article) prises par Marc, .

Partie 1 (joker) tirée à Chamalières (63) par ?17 coups – top : 1264

Sur « Scrabble en direct », on peut lire : tirage effectué par Mr Louis Giscard d’Estaing, maire de Chamalières, et fils de qui vous savez… A Périgueux, c’est la très sympathique Marie-Do’ (bon, si on n’a pas l’inscription offerte avec tout ça …) qui lira la partie : elle ne nous ne portera pas chance mais on est fair play, on l’aime toujours autant !Coup 1 : Il y a plein de possibilités de scrabbler sur ce premier coup. J’espère que Francis s’est fait plaisir car la suite sera nettement moins drôle pour … les 3 Hiersacais ! Claudine préférera éviter VAUTRER, sentant peut-être la solution prémonitoire et jouera VOUTERA. Franck, confiant, n’hésite pas à jouer VAUTRER car il n’est pas superstitieux : je ne le suis toujours pas mais la prochaine fois, je jouerai VAUTREE 🙂 ! EVERTUA est choisi pour ses rallonges -I, -S et -T.

Coup 2 : Avec le tirage, « BR?NEJE », il faut croire au scrabble. En l’absence de D ou de I pour un DJERBIEN, qui ferait du tourisme en Dordogne, il faut s’appuyer sur un A pour ENJAMBER la première difficulté. Claudine encaisse 38 points sur ce scrabble unique.

Coup 4 : Nous sommes nombreux à apprendre l’existence du nouveau mot DOBOK (tenue de taekwondo, art martial qui requiert une certaine souplesse).Si on voyait le sous-top SODOKU, qui n’est ni un jeu de logique …… ni une nouvelle pratique sexuelle, mais une maladie infectieuse transmise par les rongeurs, on ne perdait qu’un point. Hélas, les J35 perdront, au moins, 15 points avec KOPS (groupes de supporters exaltés). N’attendez pas une image : il suffit d’allumer la télé pour en avoir !

Coup 5 : Franck regrette de ne pouvoir poser PIPIDES (amphibien primitifs). Claudine scrabble en jouant « pipsides », nouvelles espèces entre les PIPIDES et les PSITTACIDES (Clo-Clo est contente … mais pas quand elle voit la bulle arriver).

La femme-perroquet : regardez bien !

Le seul scrabble (pas joué dans la salle) était DIEPPOIS, qui gagnaient 47 points sur des PIES, bien collées.

Coups 6 et 7 : DENTELEZ (ou DETELIEZ, DELECTEZ, DELESTEZ) suivi de HUILERIE (ou HUILEREZ, LUTHERIE, choisi pour sa rallonge sélective) permettent de souffler un peu.

Coup 8 : On tire « AAA?ITT », qui fait penser au tirage de la semaine passée débouchant sur ADAPTAIT. Cette fois, il n’y a pas de D ou de P … Franck voit ABATTAIS, ABATTAIT ou ABATTRAI (joker B) mais il n’y a ni S, ni T, ni R pour s’accrocher ! Il perd 67 points, en loupant les nombreux scrabbles, en appui sur … un B, déjà posé !! Le scrabble le moins cher était un nouveau mot, CIABATTA, pain italien à l’huile d’olive. Pour rester dans le thème, que dit-on à Franck ? Ciao, battu 😉 !

Coup 10 : Le tirage « IF?EVSS » ne donne (avec la grille) que le scrabble sec, EVASIFS (- 35 pour Claudine, victime d’un … REFUS).

Coup 11 : Franck, à la ramasse, joue MAOS pour 29 points, en se disant que c’est une bulle car le col « Claudine » n’incite pas à jouer le col «Mao». Ouf, c’est bon mais c’est le diminutif de MAOISTE. Pour le même score, on joue CAION (dans le CAION, tout est bon donc on peut être sûr du mot), le N transformant LUTHERIE en … LUTHERIEN, joli !

Coup 12 : C’est l’hallali ! Juste après la 2ème sonnerie, je dis, à ma sympathique voisine (Monique Laurent), « zut, je viens de voir le nonuple, MUSICIEN ». A sa réponse «pourtant, j’ai formé -CIEN », j’ai compris qu’elle n’était pas mélomane, non plus ! Ceux qui ont vu le nonuple (mon voisin, Michel, par exemple) ont pris une belle option sur la victoire car les sous-tops perdaient 70 points.

Coup 13 : Avec Claudine, comme on a joué (aux) FEIGNANT(S), on perd logiquement 2 points sur ENFILAGE (non, pas de commentaire, essayant d’établir un lien plus ou moins scabreux entre ce mot et notre décision d’avoir participé à ce tournoi).

Coup 14 : Sur ce coup, le COGNEUR (79 points) va faire mal, puisque Claudine, alors à – 254, trouvant, sans doute, qu’elle n’était pas assez loin, a pris une pelle pour creuser un peu plus, en jouant « canguera ». A-t-elle pensé à CANGUE, carcan imposé aux condamnés dans la Chine ancienne ?Le nôtre sera de jouer la deuxième partie, en se disant qu’on aurait pu profiter de cette (très) chaude fin d’après-midi pour visiter le site-musée gallo-romain « Vesunnia », qui sera fermé quand on le découvrira, grrr ! Oui, je sais, y’a pire, surtout après avoir vu la véritable CANGUE. L’autre scrabble était un mot nouveau : COUGNER signifie pincer ou serrer, en Suisse.

Coup 15 : On ne peut même pas se ROYAUMER (= se prélasser, en helvète) sur cette grille qui s’est fermée. Il faut se contenter de LORRY, préféré à un autre mot nouveau YOYOS, qui aurait pu résumer notre niveau, pendant ce week-end.

Coup 16 : Juste avant la 2ème sonnerie, Je me rends compte que mon QUOTA forme un vilain « enjamberat ». J’ai juste le temps de jouer QUOI, je viens de l’écrire, faudrait suivre … qui est le top !

A 49 points du top (dont 47 sur DIEPPOIS), Michel (joueur peu causant mais avec un humour corrosif, quand il se lâche) remporte, brillamment, la partie, avec 15 points d’avance sur Rolande Pouliquen (la femme de Jean-Pierre, SN4 qui joue drôlement bien). Ces deux-là ont fait un petit break car Maryline Forestier (SN3) a 34 points de retard sur Rolande, ce qui peut vite se rattraper si la partie 7 et 8 est explosive. Franck (9ème à – 203), Claudine (38ème à – 339) et Francis (avant-dernier … qui a eu la moyenne, comme dirait Dominique !) savent que les carottes sont cuites pour le tournoi mais, en grands champions qu’ils sont, ils vont essayer de faire mieux (ce ne sera pas très dur) lors de la partie suivante !Le goûter offert (constitué d’une multitude de gâteaux-maison) est si copieux qu’il est difficile de faire un choix … raisonnable, afin de ne pas digérer pendant la seconde partie !

Partie 2 (7 et 8) tirée à Chamalières par Samson Tessier – 20 coups – top : 1059

Hélas pour les Hiersacais, la partie ne contiendra que 7 scrabbles, avec un seul mot de 9 lettres, inconnu des Hiersacais.

Coup 1 : Quand on pose PIGES, il faut préparer la rallonge EPIGES, qualifiant des espèces (animales ou végétales) qui vivent en surface ou au-dessus du sol.

Coup 2 : Parmi la vingtaine de scrabbles jouables, Samson choisit le seul qui pose un D en A8 !!! DISTYLES (qui a deux colonnes de front, en architecture) est préféré à tous les mots qui mettaient un S en H8, comme STYLITES (ermites vivant au sommet d’une colonne), STYLISTE, STYLISME ou toutes les déclinaisons du verbe STYLISER ! Faudra qu’on m’explique car je connais plus de mots qui se terminent par un S que par un … D. Claudine, en comptant mal, jouera un 9 lettres STYLISIEZ (joker Z) qui perdait 8 points sur les 7 lettres comme … STYLISEZ, par exemple 🙂 !

Coup 3 : Sur le Y, on scrabble (en 7 lettres) avec DEPLOYAI mais 2 joueuses vont trouver le seul 9 lettres, en quadruple. En l’absence de S, bien placé pour PEDALIONS, il fallait s’appuyer sur un I pour jouer PALINODIE. La PALINODIE est le fait de de se contredire ou plus largement toute forme de rétractation ou de désaveu de ce que l’on a dit. Par exemple, pour rester dans l’actualité, on se rappellera des commentaires sur l’équipe de France de football avant de les porter au pinacle. Les mêmes feront, encore, preuve de PALINODIE, dès la première défaite contre une équipe, jugée plus faible …

Coup 4 : Mes 2 voisins ont vu le scrabble mais se sont refusé un mot que j’ai vu trop tardivement. La GLABELLE est l’espace nu entre les sourcils. Encore 25 points perdus sur des BEKES !

Coup 6 : Si on écarte le Q (pas facile à faire, je sais), on construit, assez aisément, HUMERENT. Penser à mettre un R devant pour prendre quelques degrés points supplémentaires.

Coup 7 : Duo des tables 1 et 2, qui jouent RAVAGEE, le 2ème  E formant … EPIGES.

Coup 8 : Michel perd une partie de son avance en s’arrêtant à FLOQUEE. Le souriant Gérard (Dumet) se rend compte, juste avant la 2ème sonnerie, qu’il s’est trompé de lettres. Un coup qui fait vraiment ch … DEFEQUES (à bien placer, précisera Jean-Pierre, le JA de cette partie) gagne 37 points sur FLOQUEES.Coup 9 : Cette fois-ci, il ne fallait pas écarter la lettre chère car sinon on perdait une quinzaine de points avec ANNULAI ou ENLUMINA. Avec le J (et le joker), on scrabble soit avec JALONNAI, soit en jouant JUPONNAI.

Coup 12 : Une succession de tirages pourris débouche sur des mots entre 26 et 34 points. La preuve, le dernier tirage « DLCOONTT » donne, pour les mots les plus courts, DECULOTTONS ou DECALOTTONS, en 11 lettres !

Message d’espoir pour les scrabbleurs !

Coup 13 : Avec un tirage un peu stressant, a priori pas mieux que 28 points avec WADS. A Périgueux, Élisabeth Duprat, que l’on surnomme, maintenant « Maîtresse IODAS » est la seule à coller (devinez quel mot) sous les 5 premières lettres de RHUMERENT, pour un gain de 13 points (et donc de 23 points avec le solo) sur les autres joueurs de la salle … et d’une bouteille offerte à chaque soliste (quand je vous disais qu’ils savaient recevoir à Périgueux …)

Je vais faire attention 🙂 !

Coup 15 : Quand on est parti pour jouer à Saint-Seurin, on s’est interrogé dans la voiture sur les mots de chimie qui acceptaient les préfixes BI- et DI- comme BICHROMATE (BICHROMATEE existe) et DICHROMATE (dichromatée n’est pas bon …). Je ne sais pas si Claudine a pensé à BISULFITE, sur ce coup (avec un S, bien placé). Au fait, ne jouez pas « disulfite » mais FLUIDITES ! Avec l’élément soufre, il n’y a que le BISULFURE ou DISULFURE qui accepte les 2 préfixes (dans l’ODS7) et ça, aussi, faudra qu’on m’explique ! Tapez sur Internet « disulfate de potassium » ou « disulfite de potassium » (plus connu sous le nom d’agent conservateur « E224 ») et vous trouverez, même, leur FdS (Fiche de Sécurité, pour les néophytes).

Coup 18 : Le tirage « AAIRRSTE » permet d’espérer la prime de 75 points. Mais, la grille est trop bouchée et il n’y a pas mieux que 77 points avec RASERAIT, RATERAIS ou RETRAIRAS.

Franck gagne, sans gloire, la partie à – 78, une vingtaine de points devant Régine Redon et Marie-Françoise Français. Claudine (4ème à – 110) a aussi eu un sursaut d’orgueil avec un résultat conforme à son niveau réel. Francis (57ème) a souffert mais s’est éloigné des dernières places, en prenant moins de bulles qu’à la première partie.

Au cumul, Michel (malgré une 2ème partie qui l’empêche d’avoir des PP1, pour 6 points) gagne, avec aisance, le tournoi à Périgueux, 50 points devant Rolande (très heureuse de sa belle perf’) …

… qui a bien géré son avance, en contenant le retour d’Antoine, 3ème sur le centre et dans les PP2 sur le Multiplex.

A droite, Denis Violeau, 6A, cette année, 3B dans 2 mois …

Franck (4ème), récompensé en tant que 1er SN1 😉 , Claudine (remontée à la 20ème place) et Francis (63ème) ont fini en beauté, restons positifs.

Pas facile d’accéder à la salle …

Il fait encore très chaud dehors, mais ne nous plaignons pas car 3 jours après, Périgueux a été dévasté par de violents orages, qui ne nous auraient pas permis de jouer.Avant d’aller manger sur une place du centre-ville (en compagnie d’un mignon p’tit chat), nous avons, sur les conseils de Colette, visité un coin de Périgueux, que nous ne connaissions pas. Je vous ai déjà dit que nous n’avions pas pu visiter le site-musée Vesunna (antique Périgueux), qui présente les origines d’une grande demeure gallo-romaine, la « domus » de Vésone.

Ce n’est pas grave, nous y retournerons mais nous avons pu admirer l’architecture du bâtiment (signée Jean Nouvel) et faire une jolie balade dans le parc environnant …

… qui contenait des plantes anciennes et actuelles (petit clin d’œil à Denise) …… ainsi que l’imposante Tour de Vésone, vestige d’un ancien temple de la déesse Vesunna.

Merci Colette : heureusement qu’il y a une joueuse qui a un peu de culture dans ce club 😉 ! Allez, il est temps d’aller se battre avec la clim’ de l’hôtel, qui faisait un bruit du tonnerre. Les ronflements de Franck ont réussi à rassurer Claudine, qui s’est vite endormie, pour essayer de jouer, les yeux ouverts le lendemain 🙂 !

NB : Les résultats (des Hiersacais) sur le centre sont visibles ici et sur le Multiplex, c’est .