Archives de l'auteur: Franck Berry

Tournoi de Saint-Hilaire-de-Riez (Dimanche 11 Août 2019)

Le lendemain du tournoi, malgré la canicule régnant aux Sables-d’Olonne 🙂 , Christine et Cécile ont « shunté la plage » (sic) pour envoyer le compte rendu du tournoi. Merci aux CC pour ce sacrifice !

Merci aussi à l’accompagnateur-photographe, dit GG, pour les illustrations de ce joli compte rendu.

GG attendant Cécile et Christine …

Précision utile : Cathy était bien présente (la preuve ci-dessous) mais elle n’a pas souhaité donner ses feuilles de route donc les commentaires ne concerneront que les CC et pas CC 😉 !

Laissons la plume à nos deux reportrices …

Après avoir longé la côte vendéenne sur 27 km, nous voici à pied d’œuvre avec nos neurones bien en place, enfin peut-être !!!

1ère partie – top à 902 pts en 22 coups, 4 scrabbles

Au 1er coup, FORERAI est préféré à FOIRERA, devinez pourquoi ? rallonge à venir par l’avant sur le triple qui arrive au coup suivant avec PERFORERAI

Quelques lettres chères pour les 2 coups suivants avec AWELE et ONZE.

Au 4ème coup, Christine est à – 1 et Cécile à – 19 (raté perforerai)

6ème coup – CAÏEU, autre écriture de CAYEU (voir définition sur photo ci-dessous)

Le 2ème scrabble arrive au 7ème coup avec VOGUÂTES, 1er zéro de Cécile qui écrit « voguante » persuadée que c’était un adjectif, Christine trouve le mot mais pas le A d’appui et perd 29 pts

Ensuite TEK, OK pour les deux, JOB raté par les deux !!!

Les coups 10 et 11 avec 2 scrabbles DELIGNAT , OK pour Christine mais – 45 pts pour Cécile qui a pris un GADIN sur le G de gonze ; puis ADONNERA trouvé par nous deux.

Aucune difficulté sur les coups 12 à 15 (HIER en maçonnage, HERSA, FUITES et LYCEE)

Coup 16 – UDS (qui formait JEU, OUD), 2ème zéro de Cécile qui a vu la place mais qui a construit «uts»

Coup 17 – MALOYA, pour ceux qui ne connaissent pas, comme Cécile, il s’agit d’une danse créole de la Réunion.

Ensuite, arrivent SAXE en collante, – 3 pts pour Cécile TAXAMES, – 9 pts pour Christine avec AVEUX ; BLUES quelques pts de perdus pour nous deux avec BUES et MUES ; SIMIEN (relatif au singe), nous avons posé toutes les deux QINS, soit – 2 pts.

Deux derniers coups au top avec PSI et VET.

Christine 832 pts soit 92,23%, elle gagne 38 places

Cécile, beaucoup moins bien, 686 pts soit 76% perd 18 places

2ème partie – top 849 pts en 24 coups, 2 scrabbles

AVIVAT, puis 1er scrabble GAGNERAI, Cécile trouve le moyen de perdre 4 pts en se trompant d’endroit !!!

JUSEE (liquide acide provenant du lessivage de tan), nous ne perdons que 3 pts avec JESE ; PIBLE (locution adverbiale – mât à PIBLE – d’un seul jet) ;

Sinagot (Les trois frères) avec ses 2 mâts à pible

CARMINE, du verbe carminer (teindre avec du carmin) ; joli tirage avec X et Y, très contentes de nous avec YEUX (Y en double appui) pour 56 pts, nous sommes passées à côté de SEXY sur le triple = – 25 pts. BONTES sur lequel nous perdons 5 pts avec BUT et BOL.

Waouh, 5 coups suivants au top : RELACE, HOUAS, DAWS, KILOS et 2ème scrabble ENCREUSE (il y avait aussi ENCULEES, ENUCLEES).

13ème coup MOTTA, nous perdons 3 pts avec MOTEUR puis ZOOMER pour 72 pts (Z triple et mot double), Christine ne perd que trois pts avec ZERO en triple et Z doublé, Cécile perd 18 pts avec DORMEZ seulement en mot triple.

Coups suivants, FETU, FOR, TRIDI, OH, SUP ; sur cette série, Cécile perd 10 pts et Christine 20.

20ème coup, DODINE (synonyme de dodeliner), mot inconnu de Cécile qui perd 16 pts.

Les 4 derniers coups avec QIN, EMOU (idem EMEU), REGAGNERAI et ARENA ; sur cette série, nous perdons respectivement 1 pt pour Christine et 7 pts pour Cécile.

Bilan Christine 775 pts, soit 91,28%, remonte à nouveau de 6 places ; Cécile 732 pts, soit 86,21%, regagne 11 places.

3ème partie : top 943 pts en 20 coups et 6 scrabbles

Les 2 premiers scrabbles arrivent aux 2 premiers coups avec DEBOISE et ONDULEES ; nous avons vu le 1er mais pas le second, nous avons donc déjà 44 et 45 pts dans la vue au 2ème coup.

Nous avons ensuite SOFA, ENCOURU, SHANA (peut aussi s’écrire SHAHNAÏ – un hautbois de l’Inde).

3ème scrabble, A(E)ROGARE en triple, Cécile limite la casse avec ORA(N)GEAS, et Christine se perd dans l’ORAGE.

Viennent ensuite ABIMA sur le triple, puis le 4ème scrabble également en triple avec MA(R)GOTE. Sur ces deux coups, Christine perd 26 pts avec BAIN et GO(M)MATES (non triplé) et Cécile 5 pts avec BARMAN et MO(N)TAGE.

Viennent ensuite ETEULE, JAVEL, QUID et KOP ; nous perdons 25 et 28 pts sur cette série.

13ème coup – 5ème scrabble EMPREINT, Christine ne perd que 10 pts avec GRIMPENT, Cécile dans les choux ne voit rien et place PATINER pour 11 pts donc – 73 pts, aïe, aïe, aïe ça fait très mal !!!

14ème coup – 6ème et dernier scrabble, ACIERERAI construit sur deux A déjà posés ; cette sotte de Cécile voit tout de suite le verbe ACIERER sur un des deux A et se désole de rester avec un I, elle pose donc CRIE en triple pour 44 pts et perd encore 18 pts.

Sur les 6 derniers coups, ZENS, VAUX, EWE, LYS, HI et KANTIEN (adepte de Kant) ; Christine se réveille et ne perd que 8 pts sur la série en ratant KANTIEN ; Cécile perd 11 pts en plaçant TAUX au lieu de VAUX et TITRENT au lieu de KANTIEN .

Bilan, Christine 772 pts, soit 81,46% (elle perd sans doute le titre de sa série sur cette dernière partie), Cécile 734 pts, soit 77,83%.

NDLR : Les résultats des CCC sont visibles en cliquant ici et pour les résultats complets, c’est .

Jeu de l’été 2019

Oui, je sais, l’été est déjà bien entamé 🙂 ! Mais, comme Colette attend toujours avec impatience ce jeu (oh non, je croyais qu’on était en vacances !), je ne voulais pas la décevoir.

Cette année, nous jouerons (enfin, vous jouerez) avec des lieux de la Bretagne, inspirés de notre voyage, dans cette région tempérée, du 14 au 24 juillet. Allez, c’est parti pour 12 questions, permettant de trouver 21 mots (bonus d’un point) !

1) Le 14, départ pour Vannes, via Nantes. En breton, Nantes se nomme NAONED.

Saurez-vous retrouver les 3 scrabbles (en 7 lettres), qui ne sont pas de verbes, que l’on peut former sur une lettre d’appui avec le tirage « NAONED » ?

2) Vannes (GWENED, en breton, mais rassurez-vous, y’a pas de scrabble avec ce tirage) est une superbe ville et j’ai l’impression que nous y retournerons souvent.

Evidemment, avec les lettres VANNES, on peut scrabbler, en jouant VANNEES ou (plus compliqué) SAVONNEE. Saurez-vous retrouver les 2 autres scrabbles (anagrammes), qu’on peut former à partir des lettres de VANNES, dérivés de verbes … mais qui n’en sont pas ?

3) Le lendemain, on quitte le MORBIHAN (en breton, mor-bihan signifie petite mer … comme le golfe du même nom)

Avec ces lettres-là, impossible de former un mot de 8 et même de 9 lettres mais avec deux lettres bien placées, en double appui, on peut jouer CHAMBRIONS ou … ? Quel est ce verbe (conjugué) qui a fait des dégâts (trouvé par 30 joueurs parmi les 245 premiers) lors des derniers Championnats du Monde à La Rochelle, en éjectant du podium Hugo Delafontaine et Gaston Jean-Baptiste, 2ème et 3ème, avant ce coup ?

4) Après être passés à Pontivy (ville avec un très beau château) et une collation à Guingamp, ville plutôt pauvre mais qui mérite d’être connue avec ses petites ruelles, nous arrivons au port de Binic, station balnéaire proche de Saint-Brieuc, dans les côtes d’Armor.

Au premier coup avec les lettres BINIC et 2 jokers, vous pouvez former 3 scrabbles, 2 verbes (dont un est ODS7) et un nom. Si vous trouvez les 2 verbes, c’est déjà bien car le nom (nouveau mot de l’ODS7) est peu connu et pas facile à former.

5) Ensuite, on a longé la côte, en remontant vers Paimpol, via Saint-Quay-Portrieux.

Avec PAIMPOL, au premier coup, contentez-vous de … POMPAI. D’ailleurs, pas de scrabble en 8 lettres mais en double-appui, une seule possibilité, pour former un mot moins drôle que POMPAI, mais qui reste dans le thème.

6) Le 16, visite de la superbe île de Bréhat. 

Avec les lettres BREHAT, on peut former HERBAT et bien sûr, scrabbler en jouant HERBANT ou le binôme HABITERHERBAIT. Il y a 3 autres noms à trouver avec le tirage HERBAT?, en appui sur une voyelle et sur une consonne (2 anagrammes trouvables par les plus fins limiers ou les plus fous d’entre vous).

7) Après cette journée, il était temps de reprendre des forces, dans une charmante « cité de caractère », appelée Tréguier, ville de l’écrivain Ernest Renan.

Avec les lettres TREGUIER, une seule possibilité de poser toutes les lettres. Oui, oui, le féminin existe !

8) Le lendemain, direction Plougrescant avec la fameuse maison entre les rochers, avant le Gouffre !

Les 60 km de côte, allant de Tréguier jusqu’à Port-Blanc, en passant par Plougrescant, porte le doux nom de Côte des Ajoncs.

Saurez-vous trouver le seul scrabble qui n’est pas un verbe avec les lettres AJONCS, accompagné du joker ?

9) Quatre jours après le 14 juillet, on a eu un feu d’artifice de splendeur avec la côte de granit rose, près de Ploumanac’h. Difficile de sélectionner 2 photos, avec tous ces rochers aux formes bizarres et ces couleurs superbes, le rose des rochers mais aussi le bleu-vert de la mer, le bleu-gris du ciel … Une pensée pour Laurent Fredon, qui avait gagné le livre « tigre et tigresse » et une autre pour Colette, que le club associe à la forme du rocher, appelé « la bouteille » !

On peut faire une belle balade, sur le chemin côtier, qui emprunte le GR34. Le GR34, qui va de Pornic à la baie du Mont-Saint-Michel, est aussi appelé « chemin des DOUANIERS« . Quels sont les 2 anagrammes de DOUANIERS, qui ne sont pas des pluriels ? Donc, NOIRAUDES n’est pas une des réponses. Un des 2 mots évoque la faune marine (évidemment) et pour l’autre, les (très) « anciens » seront avantagés !

10) Retour sur terre ou plutôt dans la « Petite Mer », avec la visite d’un bout de l’Ile-Aux-Moînes, la plus grande île du Golfe du Morbihan. Nous sommes allés jusqu’à la pointe du Trec’h (tout au nord)

Sur le portail devant une très belle demeure, on pouvait lire « breizhxit ». Sans le H, le tirage « BREIZXIT » débouche sur un mot de 10 lettres (donc, en appui sur 2 lettres), qui ne devrait pas vous sauter aux yeux (je dirais le contraire 😉 )

11) Passage obligé à Carnac, pour voir les fameux alignements de menhirs et plus rare, un dolmen.

Avec les lettres DOLMEN, accompagné du joker, vous pouvez former 3 mots, DOLMEN(S) mais aussi 2 autres mots homophones (ayant même consonance mais d’orthographe et de sens différents). Pour un des 2 mots, on reste dans le domaine de la mer

12) Avant de quitter, la Bretagne, il fallait piquer une tête, pour tester l’eau bretonne. Vous allez être déçus (c’est comme la légende de la pluie en Bretagne). C’était très agréable car l’eau était rafraichissante, sans être gelée (en rentrant à Angoulême, mardi 24, il faisait 40 °C !) et le cadre (presqu’île de Conleau) était superbe !

Conleau est l’anagramme d’ENCLOUA qui donne sur un I, ENCLOUAI mais aussi 2 animaux, dont l’un se trouve dans l’eau, évidemment ! Quels sont ces (petits) animaux qui ont la particularité de contenir un A, un E, un I, un O et un U ?

Epilogue : Il y aura, peut-être, une suite à ce jeu car je n’ai pas évoqué tous les endroits visités, par exemple, la vallée des Traouïéro  (joli tirage !) près de Perros-Guirec ou le port de Locmariaquer, pour ne citer que ces lieux. Que la Bretagne est belle ! Tiens, ça pourrait être le début d’une belle chanson, non ?

TH3 à Périgueux et Dolus (Dimanche 30 Juin 2019)

Ce dimanche matin, nous nous sentons plus fort que la veille. En effet, nous aurons le renfort sur l’Isle (rivière qui traverse Périgueux) de 4 joueuses, Colette, Jocelyne, Catherine et Denise …

… et sur l’île (d’Oléron) de 2 joueurs, Francis et Gérard (photographe et joueur à ses heures perdues), qui viennent épauler les CC, déjà présentes, la veille.

L’accueil à Périgueux est aussi sympathique que la veille. Cette fois, nous avons eu droit au menu, donné à l’avance … sous forme d’anagrammes.

Catherine, très en forme, trouvera pas mal de mots sauf l’EAUFRAICHE (!), et montrera qu’il allait falloir compter sur elle, pour la partie matinale ! Lionel (Filet) rassurera tout le monde, en assurant qu’on aurait, quand même, droit à tous les plats, car sinon, il faudrait qu’il se contente de … MELON 🙂 !

Avec le départ de Franck D., le favori est devenu Franck B., mais il faudra se méfier de Michel et aussi de Pépin-3-Pommes (alias Antoine Cligny, qui passera SN2, l’année prochaine et qui n’a plus besoin de table fixe, maintenant …)

NB : Comme Francis et Gérard ne m’ont pas transmis leurs feuilles de route, je ne peux faire de commentaires sur leurs trouvailles.

Partie 1 tirée à ? par ? lue à Périgueux par Gérard Dumet 22 coups – top : 924

Il y eut peu de scrabbles (4) mais, à part le premier, les 3 autres n’étaient pas donnés. Quelques mots de vocabulaire peu courant ont fait perdre de nombreux points ça et là.

Coup 1 : JOUIRAS ne pose aucun problème aux 10 Hiersacais, contents de montrer qu’ils étaient présents !

Coup 2 : Claudine et Cécile, qui n’ont pourtant pas une mémoire de poisson rouge, perdent, au moins, 13 points, en ne pêchant pas les KOIS.

Coup 4 : Les spécialistes en maçonnage, vous aurez reconnu Colette et Claudine, sont les seules de Hiersac à coller LUTEE (+ 2 sur CUBEE), pour former IL, RU, SKAT et OSE, joli !

Coup 5 : Franck est tout content de jouer UBAC (+ 2 sur JACOS) et ne regrette pas de perdre 6 points sur un mot inconnu, JACOBUS, ancienne monnaie d’or anglaise.

Coup 7 : Pas de place pour le PARASOL, qui nous aurait bien servi, ce jour-là …

… et les lettres d’appui sont absentes ou mal placées pour jouer, par exemple, SALOPERA ou SALOPARD ! Peu de joueurs trouveront ou oseront jouer POLARD (+ 5 sur PRAOS, bateaux de Malaisie), qui est un adjectif, synonyme d’obsédé (par le travail, par exemple, dans le milieu scolaire) ou préoccupé. Le verbe « polarder » n’est toujours pas accepté alors qu’il s’emploie régulièrement en école d’ingénieurs. Combien de fois ai-je dit à mon « coturne » (pas dans l’ODS7, non plus) : « arrête de polarder et viens faire un tarot avec nous ».

Coup 9 : Même s’ils ne sont pas au menu de midi, les CIVETS ne plaisent qu’à Franck (parmi les J35). Christine en profite pour jouer WU (c’est bien) en utilisant un U qu’on n’a pas dans le tirage (c’est moins bien !)

Coup 11 : Catherine fait partie du quatuor, qui joue FLOUTAGE.

Joueur anonyme qui a osé jouer FLOUTAGE !

La TEUF de Colette au mauvais endroit et au mauvais compte, ne lui permet pas de faire la … TEUF !

Coup 12 : Jocelyne, Denise et Christine ont, sans doute, été trop heureuses de scrabbler avec le joker (SULFATEZ, joker L) car un simple FUSEZ (ou FRASEZ) permettait de marquer 3 points de plus.

Coup 13 : C’est le premier coup, vraiment sélectif. Avec le joker, sur grille un peu fermée, il faut réussir à scrabbler avec 2 A et 2 E. Il n’y a que 2 appuis possibles, un B et un P, si on élimine rapidement le L, initial. Sur le P, Cécile, Claudine et Franck sont fiers de trouver une solution EPATANTE (+ 1 sur TAPENADE). Denise, peu à l’aise sur ce genre de tirage (plein de voyelles) ne voit pas un mot qu’elle connaissait, certainement : ANAPESTE désigne un pied de trois syllabes, deux brèves suivies d’une longue, particulièrement utilisé dans les marches guerrières ou funèbres de la comédie antique (grecque ou latine). On pose NABATEEN, relatif à un peuple du nord de l’Arabie. Même si le top ne fait que 60 points, les sous-tops, sans scrabbler, perdaient, plus d’une trentaine de points, en jouant des mots, mettant un S à FLOUTAGE.

Coup 15 : ADORE, en collante et cheminée, échappe à tous les joueurs du club. Sans rapport avec le verbe « échapper » utilisé auparavant (à ne pas confondre avec « au paravent » !), Claudine et Franck se laissent aller et posent un joli PET, pour 3 points de moins.

Cécile se laisse aller, elle aussi, en jouant « tardée », verbe intransitif.

Coup 16 : Le même trio qu’au coup 12, se distingue, mais cette fois-ci, à bon escient. Christine, Jocelyne et Denise (dans le désordre, ça marche, aussi) logent EX, dans un endroit formant VETEZ et EX (+ 9 sur NEY, plus évident).

Coup 19 : Franck a dû faire un solo en perdant 3 points sur … PIN ! Pendant 3 minutes, je me suis demandé si l’arbitre allait choisir GIN, GIT, MIN ou MIT, avant de voir le P, un P…oil trop tard ! Y’a plus qu’à finir la bouteille …

Coup 21 : Pas de A pour GRIMACAT. Le top (peu joué dans la salle) désigne un habit liturgique. AMICT ne gagne qu’un point sur plusieurs solutions.

Coup 22 : Claudine, alors à – 61, se tire une balle dans le pied, en n’osant pas jouer MANGLIER (variété de palétuvier) …

… se demandant si elle ne confondait pas avec MANGUIER. Peu lucide sur le coup, elle a préféré jouer 16 points au lieu de 65, grrr ! Colette a fait honneur à Franck, en jouant MINE, formant « nam ». Mais, elle a eu mauvaise mine, en apprenant que « nam » (garçon ou homme, en vietnamien !) n’était pas encore rentré dans le dictionnaire 😉 ! Sur ce coup, Denise, Catherine et Franck sont les seuls à trouver MALINGRE (+ 1 sur MANGLIER)

La 3ème anagramme

A Périgueux, Michel remporte, facilement, la partie. A – 17, il a creusé un petit écart (14 points) qu’il gardera jusqu’en fin de journée, sur Andrée Jans et la surprenante Isabelle Imbert (4C), ex æquo, ce duo précédant Marie-Françoise Français (3B, qui gaze souvent à Périgueux) et bibi, 2 points derrière. Que ce soit à Périgueux ou à Dolus, les Hiersacais sont à la ramasse … sauf Catherine. A 92 points du top, elle se classe 25ème, à Périgueux, largement dans les PP4, battant, au passage, Denise et Claudine, qui ont mal démarré la journée.

Comme d’hab, le repas sera l’occasion de bien rigoler, tous autour d’une même table. Claudine et Franck, qui avaient choisi l’option « plateau-repas » ne seront pas déçus, avec la tonne de nourriture excellente qu’ils ont ingurgitée, en espérant ne pas trop faire la sieste, l’après-midi.

Avant de démarrer la seconde partie, un tirage au sort permettra à Claudine de gagner une deuxième bouteille, après celle obtenue, la veille, avec son solo ! La cave est en cours de construction …

Partie 2 tirée à Périgueux par Lionel Filet 23 coups – top : 929

On était habitué à des parties plus explosives avec Lionel. Les joueurs qui ont sauté sur les 3 scrabbles, au milieu de partie, n’auront, peut-être, pas le même sentiment que moi.

Coup 1 : VITRAS est préféré à AVRILS, logique, vu la date !

Coup 2 : Claudine et Denise tentent « inévitée » … ce qui était INEVITABLE. On ne peut pas les blâmer car INVITEE faisait 20 points et, en cas de doute, il valait mieux tenter de marquer 72 points.

Coup 6 : Franck voit trop tardivement SAGUM (manteau court, dans l’Antiquité romaine) et perd ses 4 premiers points.

Coup 12 : Après quelques coups pas très intéressants, arrive le tirage « baisage ». Claudine, ne trouvant pas le seul scrabble qui passe, ne résiste pas au « baisage », comme de nombreux autres joueurs. Il fallait s’appuyer sur un T pour former TABAGIES (joué par Denise et Franck), mot qui gagnait 34 points sur GABIES, pluriel de GABIE, plate forme fixée en haut d’un mât. La TABAGIE désigne l’endroit où l’on a fumé beaucoup, qui est rempli de fumée ou qui conserve l’odeur du tabac mais aussi un bureau de tabac, au Québec.

Coup 13 : Dans la foulée, la sortie du premier joker peut affoler, si on ne trouve pas de solution de repli satisfaisante. Catherine joue le sous-top, un joli SUÇON, mais elle gardera la marque (- 39), à l’annonce du top MUSCLONS, pas facile à placer puisqu’on ne pouvait le loger qu’à une seule place, le premier S, venant au bout de KORE. Cette fois, en plus de Denise et bibi, Claudine et Jocelyne ont pris la prime de 50 points. Après avoir pris une première bulle sur TABAGIES, la malheureuse Christine bulle encore (erreur de compte et de placement de MUSCLONS ?)

Coup 14 : C’est la bérézina dans les rangs hiersacais car, à Dolus, les CC ne scrabblent pas. Catherine se fait, définitivement, seppuku (la pression de la table 25 ?), en jouant une nouvelle fois « tronées », verbe intransitif, alors qu’il y avait le choix entre ENTORSE (faite par le club MGEN, Colette, Jocelyne et Denise, logique), mais aussi RENOTES, TROENES (vu par l’amie des arbres, Claudine) et ESTRONE, joué par Franck, spécialiste en hormone féminine.

Coups 15 à 21 : Difficile de perdre des points, sauf si on loupe la place de PIFONS ou d’ALTI (en cheminée), iso-topé par ANONS, en collante, vue par Franck, pour sauver l’honneur des J35 !

Ca marche toujours, ce genre de photo 🙂 !

Coup 22 : Au tour des joueurs du club de sauver l’honneur de leur président, qui a dû faire un solo, en loupant PLU, le P, formant PRIVEZ. Et, pourtant, j’ai cherché sur cette place, la honte ! Encore 8 points qui partent …

Franck (- 12) gagne la partie … 1 point devant Michel, qui résiste bien. Côté hiersacais, félicitons Denise (4ème sur le centre) qui remonte dans sa série, mais aussi Jocelyne, Colette et Cécile qui terminent cette partie parmi les SN4. Derrière, c’est la soupe à la grimace, notamment pour Catherine et Christine, qui ont subi la rafale de scrabbles.

Un gros goûter (on ne va pas y revenir mais y’en avait tellement qu’on a été obligé d’en prendre pour partir) et une pause 4P (comprenez pipi-papotage) nous ont donné du peps pour terminer ce beau WE de scrabble.

Partie 3 tirée à Périgueux par Marc Desmoures23 coups ! – top : 838

Il y a quelques années, Marc, le comique (c’est un compliment !), nous avait tiré une superbe partie, truffée de scrabbles. Cette fois, il ne nous a pas fait rire avec une partie très ch…technique, qui comportait 2 scrabbles dont un, qui sera loupé par tous les J35 !

Coup 1 : Denise, Claudine et Franck mettent 26 points dans leur BESACE. Signalons le joli BASIC trouvé par l’informaticienne Catherine et … (je ne trouve pas de qualificatif pour) le mot joué par Jocelyne et Christine, BAISEE (pas d’empressement, mesdames, attendons la suite de la partie).

Coup 2 : Plusieurs solutions à 16 points … BOLIER (filet de pêche) est choisi, sans doute, pour la rallonge … CARAMBOLIER, arbuste asiatique.

Oubliez « bolière » ! Perso, j’aurais préféré ROLE, même en collante pour les rallonges, en une lettre, devant ROLE.

Coup 3 : Si on sait que les MINISTRES font des INTERIMS, on a déjà 2 scrabbles qui passent. Colette m’a déçu (c’est rare) car elle ne scrabble pas alors que sur le A, elle aurait pu prendre de petits (enfin, ça dépend …) MARTINIS 😉 !

Coup 4 : ZIKRS (= DHIKRS, prières collectives des soufis) permet à Franck d’être le seul du club à rester au top (+ 9 sur les MAKIS).

Coup 6 : Et, arrive le tirage qui fait mal ! Avec 3 A et le joker, le sous-top est à 24 points, MAGMA, joué par bibi. Denise et Jocelyne bullent, la première avec « gramma » et la deuxième avec « guarama ». A Périgueux, parmi les 10 premières tables, seul P3P (qui sauve son tournoi avec sa 2ème partie loupée) réussit à construire MARGAUDA (= MARGOTA, MARGOTTA, cria, en parlant de la caille) … qui fait 72 points !

Coups 7 à 23 : Rien à se mettre sous la dent pour les 17 (!) derniers coups … A part quelques mots de vocabulaire, ne gagnant que peu de points sur des sous-tops évidents, SHOWMEN (pluriel de SHOWMAN), DONUT (beignet), lésion du LUPUS tuberculeux, LUPUS 😉 (maladie de peau) à préférer à « cups » (n’est-ce pas Claudine), RACA (interjection, terme de mépris), CAGEE (ensemble des oiseaux d’une cage),

La partie est gagnée par … Antoine (logique), à 23 points du top, devant Arlette Ballanger (moins logique), qui a aussi vu MARGAUDA (on l’a entendue !!) Franck, 3ème à – 58, devance Michel de 2 points, sur cette partie, et comprend qu’il ne rattrape pas Michel (sur le cumul) et qu’il n’aura pas de PP1, sur le Multiplex ! P3P remonte 3ème au classement général sur le centre et fait la bonne opération en rentrant dans les PP2. Côté Hiersacais, à part Catherine qui s’est (un peu) ressaisie en voyant la MINISTRE lui permettant de glaner des PP4, les autres joueurs ne se sont pas surpassés : Denise (malgré sa bulle sur MARGAUDA) renoue avec les PP3 (belle conclusion pour cette saison), Claudine (à cause de sa bulle) ne remonte pas dans sa série, mais repartira les bras chargés de bouteilles, Jocelyne, Cécile, Christine, Colette, Francis et Gérard auront contribué à apporter la bonne ambiance qui a régné ce dimanche que ce soit dans le Périgord ou sur la Lumineuse.

Le Grand Prix s’est rapidement déroulé ! Dès le 3ème coup, l’ensemble des joueurs a été TRAHI par un tirage pas facile à appréhender. Michel réalise le grand chelem après sa victoire au TH3.

Les lauréats ont été récompensés par des « choses » qui se boivent avec modération (bien sûr) !

Un banquet (ce n’est plus un pot, à ce niveau) de l’amitié nous fera quitter la salle avec regret, mais RDV est déjà pris l’année prochaine pour finir notre saison !

Les résultats sur le Multiplex sont visibles ici.

Avec Claudine, nous avons prolongé la soirée, en s’arrêtant diner à Brantôme, la Venise du Périgord, dans un chouette restau, en face de l’Hôtel CLIGNY + O !

En dessert, on a pris des glaces !

C’est vrai : on était très fatigué 🙂 !! Allez, on termine par d’autres paysages !

 

En direct de la Rochelle … (mise à jour le 27 juillet)

… Cathy (seule représentante du club aux Championnats du Monde !!!) nous livre ses impressions et nous donne des nouvelles de ses prestations.

Bonjour à tous
Ce matin, j’ ai bravé la chaleur pour aller à La Rochelle disputer le tournoi de l ‘ île d ‘ Oléron … Déjà 29 en extérieur … Pour l ‘ instant, tout va bien, les hostilités n’ ont pas commencé…. ! Je vais faire de mon mieux, je suis à la place 324 sur 371….

Après 2 parties acharnées, voici mes résultats :
704 sur 885 points à la première partie avec quelques aléas soit une erreur de lettre et un mot inventé qui m’ ont valu 2 zéros. Ai trouvé les 3 Scrabble sauf ABELIEN que j’ ai remplacé par BALEINE .
Et , 839 sur 1044 points à la seconde partie ce qui fait que j ‘ ai fini 175ème. Ai trouvé les 5 scrabbles mais ai mis DENUTRIS à la place de DESUNIT, RADOTAIS pour TORSADA , BROCARDE pour BOCARDEE …, ai trouvé JETTERAI et HISSERA . Ai loupé ANNELES….
Je finis 224ème sur 341 =, il y a eu quelques abandons entre les 2 parties… J ‘ ai remonté 100 places puisque ma place était 324ème au début donc je n ‘ ai pas tout raté malgré la chaleur étouffante ….
Nous avons eu le plaisir de recevoir en cadeau le livret : « L ‘ essentiel des nouveautés et tirages ODS 8 ». Tout était parfait, arbitrage et organisation.
Je recommence demain avec l ‘Open de l ‘Ile Madame. À bientôt .

Voici la suite de mes aventures rochelaises à l ‘Open de l ‘ile Madame. Ce ne fut pas un bon jour surtout à la seconde partie .

Première partie : 23 coups pour un top à 948 .

Les 9 premiers coups avec des petits mots tels KOT , MIELS , DICTE , ROQUE , FUN , WRAPS et FIOLE etc ne me font pas perdre beaucoup de points mais ça se gâte pour moi au 11ème coup où je me trompe de lettre et reçoit un zéro  …
En scrabbles , Je trouve TRILLENT , GOUTUES  et RUSERAI pour RESSUAI….
Le scrabble PFENNIG que je ne connaissais pas me fait perdre 76 points . Comme chacun sait , il s ‘ agit d ‘ un centième de mark en Allemagne .
Et , à la suite , EMBRONCHA , m ‘ achève avec 96 points perdus puisque je ne sais pas ajuster des tuiles…. !
Je finis à 716 points ce qui me place à la 223ème place sur environ 373 joueurs….

Seconde partie : 20 coups pour un top à 1007 points .

N ‘ ayons pas peur des mots ,ce fut la Bérézina ce qui veut dire déroute…..Les 4 premiers coups ne posent pas de problème avec VEGETA , FLOW , JOGGAI et DENUAS…,je suis au top mais pas pour longtemps…

Le nonuple RÉPUDIÉE que je n ‘ arrive pas à construire , me coûte 149 points et le coup de SEMONCE le coup d ‘ après à 76 points finit de me déstabiliser….

Je trouve ILLUMINE pour 72 points . Je me contente de RASIEZ pour ARROSIEZ en double appui et joker que je ne vois pas et qui rapportait 74 points au lieu de 42 pts .

Je trouve bien TUTEURS à 69 points mais ne trouve pas la place…. Il fallait prolonger OS en OST que je connais pourtant pour pouvoir l ‘ écrire…. C ‘ est bête , n ‘ est ce pas ?

Résultats des courses , un misérable score à 696 points qui m’a laissé un goût d ‘amertume….
Heureusement , nous avons eu en cadeau une superbe boîte de gâteaux avec vue du port de la Rochelle , estampillé 48ème  championnat du monde 2019 .
Je me consolerai avec quelques douceurs….

Prochain tournoi à St Hilaire de Riez le 11 Août .

Bonnes vacances à tout le monde .

Originales à Périgueux (et Dolus …) le samedi 29 juin 2019

Après un périple, en campagne, passant par Villebois-Lavalette, nous sommes arrivés à Périgueux, de bonne heure mais pas de bonne humeur. Claudine, au volant, a eu le malheur d’hésiter sur la route à prendre, en arrivant à un carrefour. Derrière, une charmant dame lui a fait des appels de phare, pour montrer son impatience. Ecoutons la réponse de Claudine, restée très zen : « mais, qu’est-ce qu’elle a cette sal… [bip]. Elle veut mon poing sur la tronche la pét … [bip]. Non mais, t’as vu sa gu… [bip]. J’vais m’la faire cette pu …[bip] ». Faut dire que la dame était un peu énervante. Rajoutez, par-dessus, un trajet d’1 h 30, une température, avoisinant les 35° et vous aurez compris le mélange explosif que ça donne 🙂 ! Nous avons eu la bonne idée d’aller manger dans « notre » restau « Little Cocotte », qui fait de vraies frites, à partir de pommes de terre qui poussent dans la terre et surtout, qui nous a permis de manger, tranquillement, dans un endroit climatisé.

L’année passée, nous étions arrivés à la bourre mais cette fois-ci, nous avons fait gaffe et oh (bonne) surprise, nous sommes arrivés dans une salle climatisée, ce qui, hélas, nous enlèvera une excuse, si jamais nous jouons mal. Périgueux, comme Saint-Seurin, Royan, Hiersac (aïe, les chevilles) fait partie de ces tournois, dans lesquels on se sent, tout de suite, comme chez nous. Est-ce à cause des conditions de jeu (grande table avec une petite bouteille d’eau pour chaque joueur, salle climatisée, multitude de gâteaux et boissons offertes tout le week-end) ? Est-ce dû à l’accueil et au professionnalisme de Lionel Filet et de toute son équipe (Marie-Do’ et Marc, fournisseurs des pâtisseries et plateaux-repas, Jean-Paul, le « monsieur Internet de ce week-end », Gérard, qui adore rigoler, Jean-Pierre, pardon à tous ceux que j’oublie, car j’associe, bien sûr, tous les ramasseurs (ils étaient jeunes cette année) et tous les arbitres qui font le boulot, avec le sourire, en ne faisant pas patienter les joueurs, quand ils sont débordés ? Serait-ce aussi la joie de revoir des joueurs (et des joueuses, surtout …) que nous apprécions beaucoup (pas de noms mais ils/elles se reconnaîtront) ? Certainement un peu de tout ça.

Côté compétition, parmi les 72 joueurs présents à Périgueux, Franck est le favori : il ne s’agit pas de bibi mais de Franck Delol, classé en 1ère série ! Il faudra, évidemment, se méfier des SN2, Michel Fourmond, qui joue (presque) à domicile et Anne-Chantal Bourlon, capable du meilleur comme du pire et de quelques SN3, comme Arlette Ballanger (qui a des fulgurances), Marilyne Forestier, souvent bien placée, à Périgueux et bien sûr, Claudine, mais elle ça ne me dérange pas si elle me bat ! Pour être complet, rappelons que ce Multiplex (rassemblant 317 joueurs) comprenait aussi les centres de La Baule, Saint-Quentin-Fallavier et Dolus, où jouaient nos CC, qui nous ont déjà décrit quelques prouesses, mais je complèterai un peu.

Partie 1 (joker) tirée à Saint-Quentin (38) par JC Remandet17 coups – top : 1158

A Périgueux, c’est la toujours aussi sympathique Marie-Do’ qui lira la partie : cette année, elle me portera chance (les années se suivent et ne se ressemblent pas toujours, heureusement).

Coup 1 : WENZE est assez anodin mais mon voisin, Franck, voit le mot, le compte mal et, finalement, joue le sous-top … pour 18 points de moins !

Coup 2 : Il y a plein de scrabbles mais pour toper (gain d’un point), il faut jouer USINAIT ou UTILISA, le mot choisi.

Coup 3 : Franck, grâce à NOMBREUX, joue le top, qui faisait autant de points que le mot choisi, NEMORAUX, pluriel de NEMORAL, qui vit dans les forêts. Christine a écrit qu’elles (avec Cécile) ne connaissaient pas ce mot mais je dirais plutôt que les CC ne se souvenaient pas que ce mot avait été joué, au premier coup de la 2ème partie, du TH2 de … Mouthiers (!), en octobre 2018 ! Claudine avait hésité entre « ménorale » et le bon mot : c’est fois-ci, elle a marqué 72 points (comme Christine) avec un mot … NORMAUX. Mieux vaut perdre 12 points sur 84 que prendre une bulle !

Coup 4 : Franck perd ses premiers points (10 exactement) avec INFIXE, élément qui s’insère au milieu d’un mot. C’est la spécialiste de la collante (c’est Claudine, pour ceux qui cherchent, encore), qui voit le top (loupé par les premières tables) : HENNI (48 points) est un bijou de maçonnerie, à droite de NEMORAUX (formant OHRE-ANUNXI). Cécile joue FUMER, quand on vous dit que chacun ses spécialités !

Coup 6 : Après FUMER, Cécile joue … FUMATES (c’est une obsession ?) et Claudine … FETAMES. Mais, quelle que soit l’activité, ces 2 mots font 83 points. Pour une vingtaine de points supplémentaires, avec Christine, on a préféré FANTASMER (plus joli que le FANATISME).

Fantasme … tombé à l’eau

Malgré, ce joli quadruple en appui sur AN, on a perdu (avec Krichine) 12 points sur MANIFESTA, à la même place, pourtant, c’est un mot que je connais …

18 Mai 2019 à Paris !

Coup 7 : Christine s’est pris les pieds dans le tapis, en ne scrabblant pas mais Cécile a TREBUCHE, pour 62 points. Claudine a réussi à prendre 6 points de plus, avec HABITUER. Le top et le sous-top étaient 2 scrabbles secs, de vocabulaire peu courant. On pouvait marquer 86 points avec HAUBERT (cotte de mailles) et 92 points, avec TURBEHS (ou TURBES, enquêtes faites auprès de plusieurs habitants afin de constater les usages d’un lieu ou tombeaux où étaient enterrés les riches musulmans), joué par les 2 Franck.

Coup 9 : Doit-on revenir sur le « décalotat » de Cécile ? Non, mais ça mérite des … CALOTTES (avec 2 T !)

On peut assurer un petit scrabble avec DECOULAT (Christine) et ça ne perd que 9 points sur le top, au choix, CORDELAT (Franck), DACTYLO (joker Y, joué par Claudine !), CLOUTARD (élève de l’ENS de Saint-Cloud) ou LACTODUC (conduit pour le transport du lait, notamment entre le lieu de la traite et son lieu de stockage).

Coup 10 : Il est facile de marquer 42 points, avec LYRE, par exemple. Mais, dans la salle seuls, Marilyne et bibi vont réussir à jouer un des 2 scrabbles en double-appui sur E_T. Si on forme la finale -ENT, on peut (j’ai pas dit que c’était facile …) voir RENIFLENT ou RENFILENT (joker F), pour gagner 22 points.

Coup 11 : Claudine se refuse PALOTAS (PALOTER, remuer la terre avec un PALOT, bêche étroite). Dommage, c’est le top (+ 52 sur les sous-tops). Il y avait aussi ATONALS (= ATONAUX …) !

Coup 13 : Il est facile de marquer 29 points, en mettant un S à DACTYLO. Une belle cheminée permet de jouer GAROU. Plusieurs joueurs (dont bibi) se refusent le loup mais ils ont eu raison car Claudine a été la seule à oser jouer GAROU, qui est un arbrisseau à fleurs blanches, plus connu sous le nom de daphné garou. Ce solo (dans la salle) lui permet de gagner une bouteille.

Claudine n’aura pas 10 points supplémentaires car le mot a été joué à La Baule, zut mais l’important, pour elle, c’est d’avoir eu la bouteille, comme on peut le voir ci-dessus 🙂 !

Coup 14 : Ce coup est stressant puisqu’il n’y a qu’une seule place libre, il faut s’appuyer sur le U. Souvent avec un U et un joker, il faut remplacer le joker par un G, un X, un Q ou un R. Ces 2 dernières lettres permettent de former MASTIQUE ou TAMISEUR, personne chargée du TAMISAGE, tout un programme.

Coups 15 à 17 : On peut toper la fin de si on est attentif car si BROKER (= courtier) est peu connu, il n’en est pas de même avec BUNKER, qui fait le même nombre de points.

A 30 points du top, Franck (celui de Hiersac) est le seul des J35 à avoir tenu le choc. Je devance l’autre Franck de 29 points et sur le Multiplex, je suis 2ème à 16 points derrière l’autre SN1, Michael Gauchard, qui a un niveau au-dessus. Claudine, Cécile et Christine vont essayer de se refaire sur la partie 7/8, le principal, sur ce genre de parties, étant de prendre le maximum de plaisir !

Le goûter offert (à Périgueux …) est si copieux qu’il est difficile de faire un choix raisonnable, afin de ne pas digérer pendant la seconde partie !

Certain(e)s ont du mal à choisir … tandis que d’autres préfèrent profiter de l’air frais, qui s’échappe des bouches d’aération, planquées dans les colonnes.

Partie 2 (7 et 8) tirée à Saint-Quentin (38) par JC Remandet – 17 coups – top : 1128

Christiane Gouttard, ancienne du Comité Lyonnais, spécialiste de l’arbitrage et femme de Gérard, vous savez le photographe (je ne fais que répéter ce que mon voisin m’a appris) nous lira une partie, sur laquelle il fallait tenir les 6 premiers coups et les 5 derniers car le milieu fut pénible !

Coup 1 : Cécile est la seule des 4 mousquetaires à se distinguer, en ne jouant pas AIXOISE, qui gagne 48 points sur XHOSA (je ne rappelle pas la signification car faudrait commencer à retenir ce genre de mots 🙂 !)

Coup 2 : Je ne fais pas un solo avec HUMORALE, comme à Saint-Junien, car cette fois-ci, Claudine le voit … et quelques autres joueurs, aussi ! Ce mot gagne 8 points sur … HUMERALE et 14 sur un superbe ALMOHADE.

Coup 4 : Avec le Z, on peut scrabbler et marquer 70 points avec AUDITIEZ (Claudine). Une fois n’est pas coutume, il faut laisser de côté la lettre chère pour toper (bravo Cécile) avec DISPUTAI (+ 6 sur AUDITIEZ). Ce sera le seul coup loupé par Michel.

Coup 5 : Cécile voit, au tirage, DESILEZ, encore bravo … et se le refuse, pour jouer 58 points de moins, pas bravo !

Coups 6 à 11 : Il faut le faire exprès pour perdre des points. Citons, par exemple, Christine qui joue BELE pour 22 points, au lieu de BELENT pour 27 points (le top) ou Cécile, qui joue HERE (une arbitre de Dolus lui dira qu’elle lui a mis « zéro » car HERE ne prend pas de H, no comment ….) au lieu de HE !

Coup 12 : Les 2 Franck, alors au top, loupent … BANQUA (le top, joué par Christine) et ARQUA (le sous-top, joué par Claudine). Nous perdons 4 points, en jouant le sous-sous-top. Cécile en perd 34, en jouant le sous-sous- … – sous-top, « broquant », le masculin de BROCANTE ?

Coup 13 : Claudine et Arlette, côte-à-côte, ont pris un flash dans l’œil puisqu’elles ne voient ni l’une, ni l’autre le E qui tendait les mains pour jouer EVOLUERA, et hop, encore 25 points qui partent.

Coup 14 : Claudine, trouvant que FETERONS (74 points) ou RONEOTAS (77 points) n’étaient que pour les p’tits bras, enverra un « forantes » en nonuple, facile à compter, 0 * 9 + 0 = ? On a appris qu’à Dolus, François Aubin, pourtant pas à côté de Claudine, n’a pas résisté, lui non plus. Superbe transmission de pensée !

Coup 15 : FOIRAMES est assez anecdotique car ce scrabble ne gagne qu’une dizaine de points sur plusieurs solutions comme MAYOS ou MOYAS.

Coup 16 : Cécile (accompagnée par Claudine et Franck) est toute contente de voir un TYROLIEN , faut dire qu’à Dolus, on en rencontre assez peu, d’habitude 🙂 !

C’est le top choisi, qui marquait autant que LAYERIONS en double appui, qui aurait pu être sélectif.

Coup 17 : Christine connaît une fin de partie difficile car après avoir perdu 30 points sur TYROLIEN, elle loupera la place des 6 mots avec le K (ex : KURU, KART, KRUS, KENA, etc) permettant de marquer 87 points (+ 18 sur le sous-top CREEK).

Je gagne la partie à – 4, avec 1 point d’avance sur Michel et 2 sur Franck D. L’adage dit que les garçons naissent dans les choux et les filles dans les roses mais, ce jour-là, Franck B. voit la vie en rose car, en gagnant, à Périgueux, devant l’autre Franck, le SN2 de Hiersac, empoche 50 % de PP1 sur le Multiplex (M. Gauchaurd a topé la 2ème partie …), confirmant, un peu plus, sa remontée en 1ère série, l’année prochaine. Par contre, les filles sont dans les … choux, mais on ne retiendra que les points positifs, le GAROU de Claudine, les 3 PP4 de Christine et … le TYROLIEN de Cécile  🙂 !

Les résultats des Hiersacais sont visibles ici.

En sortant de la salle (à Périgueux), il fait très chaud (on frise les 38 °C). La clim rafraîchissante du restau « Little Cocotte » (si on n’a pas une réduc’ avec toute la pub qu’on leur fait) puis de l’hôtel ainsi qu’une douche bien fraîche, suivi d’un sommeil (presque) réparateur, malgré la voisine du dessus qui est arrivée vers minuit et qui s’est levée vers 6 h (Claudine peut vous le confirmer), nous refroidiront les neurones, peut-être un peu trop pour le TH3 du lendemain mais ceci est une autre histoire …