Archives de l'auteur: Franck Berry

Phase 1 (Samedi 10 Novembre 2018)

Colette démarre …

Cette partie au top à 936 points ne comportait pas de mots difficiles.

Elle débute avec JUIVE 46 pts, je pense être la seule à jouer JIVE et perdre 18pts alors que, lors du tirage j’attendais le F pour faire JUIF … Je préfère toujours le masculin !

Le deuxième tirage n’offrait pas trop de possibilités: JAPON est soit une céramique soit le papier- japon à base de fibres de chanvre, il est très apprécié pour la restauration (mais pas comestible) et la reliure.

KOINE était la langue commune en Grèce à l’Antiquité.

Un S à KOINE permettait de placer des COQS pour 41pts. Même tarif avec IXES avec le S à JAPON.

La LARVE était bien cachée collée à droite de KOINE.

Il fallait mettre un S à JUIVE pour former USUEL pour 23 pts.

Si l’on a bien choisi son triple, AVILI rapportait 36 pts.

Au coup suivant, premier scrabble, je connais une c…(qui a dû faire un autre solo) en jouant GAZAIS pour conserver le D et le E… Je n’aime ce mot à cause des pollueurs qui dégazent en mer !

J’ai ensuite préféré ZENS alors qu’un bon coup de TENNIS en 8A m’aurait offert 9 pts de plus.

Si on ne jouait pas TRÔNERAS pour 82 pts en quadruple, d’autres scrabbles, moins chers, étaient possibles ailleurs.

FLASHER en 15G a été un solo de l’ordinateur.

On lui rajoutera au tirage suivant un A pour DEGOTA, puis le I pour former FLASHERAI et ouvrir la porte à HUI en O13 qui rapporte 70 pts.

Profitons du Z pour faire ZUP.

Avec un joker, le troisième scrabble sera TOASTEE, j’ai joué TAPOTEE, il y a eu quelques « taupette » à oublier, je ne connais que la TOPETTE, petite bouteille… Catherine a hésité et a « tatonnée », malheureusement ce verbe est intransitif.

Dommage aussi pour Laurence qui a très bien joué mais n’a pas vu le dernier scrabble MUTILERA ou MULETIER.

Les 3 derniers coups sont NOYEE, BIWA, luth japonais, et FEE.

Mon conte de fée s’arrête là car pour la partie suivante j’étais dans un état comateux ! Notre jeune joueur Gérard malgré une erreur de lettre au tirage (comme Jocelyne….aussi) a très bien joué ainsi que Cathy et Catherine, et madame Christine a très très bien joué. Francis attendra la deuxième partie pour briller !

Christine enchaîne …

Après une pause bien méritée, avec les gâteaux préparés par les joueuses d’Angoulême, nous entamons la deuxième partie : 19 coups pour un top à 829 points avec 3 scrabbles.

On commence avec EWEE pour 26 points.

Puis, sur le 1er E de EWEE, on joue DELOGUA qui gagne 1 point sur WAD ou DAW.

Au coup 3, on joue COXEUR, Christine, Colette et Catherine jouent le sous-top avec COXERA.

Au coup 4, QUOTA marque 56 points. Top pour Francis, Catherine et Christine. Gérard le joue à une autre place et perd 18 points.

Le premier scrabble arrive au coup 5. Le mot retenu est LABOUREE pour 83 points. Christine, Catherine et Gérard le jouent. Cathy, Francis, Laurence et Jocelyne jouent EBOULERA pour le même score. Colette scrabble aussi avec BOULERA et perd quelques points.

Au coup 6, on valorise le J en jouant JESE (37 points), ce que font Christine, Cathy, Gérard et Francis. Les autres ont le sous-top avec JE (34 points)

Au coup 7, arrive le deuxième scrabble : avec le tirage « CEEIMNZ », on trouve un scrabble sec EMINCEZ. Pas de place pour le poser. En appui sur le dernier E de JESE, on pose pour 78 points MECENIEZ (pratiquer le MECENAT). Christine est la seule à scrabbler avec, en appui sur le A de LABOUREE, MENACIEZ (- 4).

Ensuite OZONA ou ZOB tope à 28 points.

Au coup suivant, on rallonge OZONA en OZONAI en jouant FIAI pour 30 points. Certains, trop gourmands ont tenté « bifai » et… cela fera une bulle. Gérard s’économise en ne jouant que FI !!

Au coup 10, en double appui sur le U de LABOUREE et le E de MECENIEZ, on joue pour 40 points, ADOUBEE. Francis et Cathy ont le sous-top avec BODEGA (35 points)

Au coup 11, arrive le dernier scrabble  NEP(A)LIS (langue du Népal) pour 95 points. Colette, Catherine, Christine, Gérard, Cathy et Jocelyne perdent 9 points avec PLEIN(E)S ou EPIL(O)NS, Francis et Laurence jouent L(A)PINES (-1).

On joue ensuite CUVE, HALITE, FIGUE.

Au coup 16, seule Catherine joue HAVIR qui rallonge ADOUBEE en RADOUBEE.

Coup 17 : RASHES (éruptions cutanées, qu’aucun Hiersacais ne trouve).

Viennent ensuite PRETS, JEUDIS et Y(U)AN qui gagne 6 points sur (A)Y.

Les résultats sur le centre d’Angoulême sont visibles ici et sur le comité, c’est . Pour se situer sur le plan national, cliquer ici.

Anniversaire de Cathy … et quelques saints !

Après la partie dantesque tirée par Yanis (cliquer ici), il a bien fallu se consoler !

Merci, Cathy, pour ces bons gâteaux, l’un à l’ananas et au chocolat et l’autre à la pomme. Quand elle m’a dit que l’un des 2 n’était pas très présentable, j’ai préparé le téléobjectif, qui permet de zoomer sur tous les détails. La déception fut grande ! On ne peut même pas se moquer de l’aspect des gâteaux ! C’est quoi ce travail ?

Et, comme les joueurs font mine d’être ravis de manger ces trucs, je n’ai pas grand-chose à écrire de drôle ! Faudrait, peut-être, que je me lance dans la cuisine : là, j’aurais de la matière !

Profitons de cette pause goûter pour vous donner les réponses (si jamais un des mots tombait à la Phase 1, sait-on jamais) ?

Question 1 : Connaissez-vous ce terme d’héraldique, seule anagramme de SAINTES, qui ne finit pas par un S ?

ISSANT(E) : se dit des animaux héraldiques qui paraissent sortir, plus ou moins à mi-corps, d’une partition, des bords de l’écu, d’une pièce ou d’un meuble.Question 2 : Trouverez-vous l’autre prolongation de SAINT (désolé, Claudine, « saintais » ou « saintaise » n’a pas droit de cité dans l’ODS7), non évoquée ci-dessus, qui désigne une plante ornementale ?

SAINTPAULIA : Dans le langage courant, un SAINTPAULIA est en général une plante cultivée hybride, issue de l’espèce Saintpaulia ionantha. L’hybridation est facile et plus d’une dizaine de milliers de combinaisons sont connues2, de diverses formes et couleurs.Question 3 : Connaissez-vous le fromage qui permet de prolonger SAIN (ce n’est pas le Saint-Nectaire 🙂 ) ?

SAINGORLON : fromage au lait de vache pasteurisé français fabriqué dans les laiteries bressanes. Il s’agit d’une imitation légale du gorgonzola créée lors de la Seconde Guerre mondiale alors que le fromage italien n’était plus importé en France. Par la suite, le SAINGORLON a donné naissance au bleu de Bresse.Question 4 : SAINES scrabble sur 2 lettres chères. Sur un Z, on peut jouer NAISSEZ et sur un ?, on forme un scrabble désignant des enzymes. Lesquelles ?

KINASES: enzymes du groupe des TRANSFERASES

Question 5 : SEINGS a 3 anagrammes, qui sont SINGES, SIGNES et une roche peu connue. Laquelle ?

GNEISS : roche métamorphique de la croûte continentale contenant du quartz, du mica, des feldspaths, tous suffisamment gros pour être identifiés à l’œil nu.Question 6 : CEINTES a 3 anagrammes. Retrouvez ces mots, dont le mot invariable !

INSECTE, INCESTE et le mot invariable … ESCIENT !

Question 7 : CEINTES scrabbles sur 2 lettres chères, le X pour donner l’horrible EXCISENT et le ? , qui donne un mot désignant un acide aminé. Quel est ce mot ?

CYSTEINE : acide aminé autorisé comme additif alimentaire , il porte le numéro E920.

Question 8 : sur un A, on peut former un verbe signifiant « mettre officiellement en possession d’un fief »

ENSAISINE : ENSAISINER, c’est reconnaître par acte un nouveau tenancier, en parlant du seigneur.

Question 9 : sur un M ou sur un O, on forme 2 mots, qui ont comme point commun d’être des habitants de villes italiennes.

MESSINIEN et SIENNOIS : habitants des villes de Messine et de Sienne

Messine (en Sicile)

Question 10 : sur un R, on obtient des mammifères, du genre lamantin.

SIRENIENS : paisibles animaux aquatiques herbivores, qui broutent les plantes aquatiques, et que l’on trouve essentiellement dans les zones tropicales et dans l’hémisphère sud.

 

Toussaint … vraiment tous !

Jouons avec les homophones du mot SAINT, en commençant par …

1) SAINT : Les saints sont des hommes ou des femmes distingués par différentes religions pour leur élévation spirituelle et proposés aux croyants comme modèles de vie en raison d’un trait de personnalité ou d’un comportement réputé exemplaire. C’est un nom ou un adjectif qualificatif.

SAINT a 3 anagrammes : SATIN, TAINS (pluriel de TAIN) et TIANS (pluriel de TIAN). Le TIAN est, en Provence, un récipient de terre cuite, ou une préparation culinaire, faite dans ce récipient.SAINTE a 12 anagrammes dont les moins connues sont : INEATS (autorisations de mutation de fonctionnaires dans le département, la juridiction, etc. de celui qui l’autorise), NASTIE (réaction rapide d’un végétal, SEITAN (produit alimentaire à base de gluten) et … TENIAS (= TÆNIAS, vers solitaires).

Pour prolonger SAINT, on pense, évidemment à TOUSSAINT(S) mais aussi à SAINTEMENT, SAINTETE(S), SAINTONGEAIS(E), habitant(e) de la Saintonge, SAINTOIS(E), habitant(e) des Saintes (en Guadeloupe).Question 1 : Connaissez-vous ce terme d’héraldique, seule anagramme de SAINTES, qui ne finit pas par un S ?

Question 2 : Trouverez-vous l’autre prolongation de SAINT (désolé, Claudine, « saintais » ou « saintaise » n’a pas droit de cité dans l’ODS7), non évoquée ci-dessus, qui désigne une plante ornementale ?

2) SAIN : qui est de bonne constitution, qui n’a pas de tares en son organisme, qui n’est pas altéré, qui est en bon état. Ce terme s’applique aussi aux fruits, aux plantes, aux objets, aux jugements, etc.

SAIN a 4 anagrammes : ANIS, NIAS, NAIS (du verbe NAITRE) et ASIN (relatif à l’âne)SAINE a 4 anagrammes : AINES, ASINE, ANISE et SANIE (matière purulente).

Les prolongements de SAIN sont multiples : outre ceux mentionnés ci-dessus, on pensera aux rallonges par l’avant comme FUSAIN, HORSAIN HORSIN, étranger, au village, qui occupe une maison secondaire), MALSAIN, NAISSAIN ou les plus compliqués DIOCESAIN, SYRACUSAIN ou plus près de nous, TOULOUSAIN. Par l’arrière, on songera aux rallonges, en 4 lettres, SAINDOUX, SAINFOIN (plante herbacée utilisée comme fourrage) …… ou SAINBOIS (arbrisseau du Midi à fleurs odorantes) et en 5 lettres, SAINEMENT.

Les super-benjamins (prolongations par l’avant et l’arrière) sont pour les plus simples, MISAINES, les conjugaisons du verbe ASSAINIR et le peu connu FUSAINISTE (= FUSINISTE, artiste qui dessine au fusain).Question 3 : Connaissez-vous le fromage qui permet de prolonger SAIN (ce n’est pas le Saint-Nectaire 🙂 ) ?

Question 4 : SAINES scrabble sur 2 lettres chères. Sur un Z, on peut jouer NAISSEZ et sur un ?, on forme un scrabble désignant des enzymes. Lesquelles ?

3) SEING : Nom de quelqu’un écrit par lui-même au bas d’une lettre, d’un acte, pour le certifier, pour le confirmer, pour le rendre valable.

SEING a 4 anagrammes : SIGNE, SINGE, GEINS (du verbe GEINDRE) et IGNE (adj. donnant IGNEE au féminin, qui a les caractères du feu).

A part SEINGS (ce qui confirme la variabilité de ce mot), on ne peut prolonger SEING qu’en CONTRESEING, qui est une deuxième signature pour authentifier la première.

Question 5 : SEINGS a 3 anagrammes, qui sont SINGES, SIGNES et une roche peu connue. Laquelle ?

4) CEINT : participe passé du verbe CEINDRE, qui signifie environner ou entourer.

CEINT n’a pas d’anagramme. Il se prolonge en ENCEINT (oui, au masculin … car c’est aussi le participe passé du verbe ENCEINDRE, entourer d’une enceinte), en CEINTE(S), CEINTS mais aussi en PRECEINTE(S), bordage formant ceinture au-dessus de la ligne de flottaison.

« Estain » (anagramme de SAINTE) n’est pas valable !

 

On peut aussi penser à toutes les conjugaisons des verbes ENCEINTER (rendre enceinte,en Afrique … comme s’ils avaient un autre moyen qu’ailleurs 😉 ) ou CEINTURER.

Question 6 : CEINTES a 3 anagrammes. Retrouvez ces mots, dont le mot invariable !

Question 7 : CEINTES scrabbles sur 2 lettres chères, le X pour donner l’horrible EXCISENT et le ? , qui donne un mot désignant un acide aminé. Quel est ce mot ?

Terminons par le (les ?) plus drôle(s) de la liste …

5) SEIN : Les seins sont les mamelles de la femme. Cet organe, contenant une glande mammaire qui sécrète du lait et permet l’allaitement des nouveau-nés et nourrissons, existe également sous forme atrophiée chez l’homme.

C’est marrant comme on a davantage envie de jouer avec certains mots que d’autres !Pas besoin de prothèse mammaire pour le prolonger en DASEIN (présence existentielle de l’homme dans le monde, selon Heidegger, voilà, voilà !) …

Heidegger, humoriste allemand, adhérent au parti national-socialiste (nazi) de 1933 à 1944 …

… ou en DESSEIN (but, intention, projet), pour ce qui est des prolongements par l’avant. Derrière (moins pratique que devant ou entre) SEIN, on peut mettre un E, pour le transformer en SEINE (= SENNE, filet de pêche) ou poser plusieurs lettres pour jouer SEINOMARIN(E), de Seine-Maritime ! Si vous êtes coquins, vous penserez à entourer un SEIN par CA- et -E pour former la CASEINE, constituant principal du fromage ou par OS- et -E, pour jouer l’OSSEINE, constituant de l’os !

Je ne poserai pas de questions sur SEIN (du genre : outre PEINS, quels mots peut-on former avec SEIN + P ?) car il est trop petit (le mot) pour jouer avec donc, on va en prendre … 2 !Avec le tirage « SEINSEIN », il n’y a pas de mot valable mais …Question 8 : sur un A, on peut former un verbe signifiant « mettre officiellement en possession d’un fief »

Question 9 : sur un M ou sur un O, on forme 2 mots, qui ont comme point commun d’être des habitants de villes italiennes.

Question 10 : sur un R, on obtient des mammifères, du genre lamantin.

Bon jeu ! A mercredi … C’est Cathy qui régale (aucun lien avec ce qui précède 🙂 ) pour fêter son anniversaire !

TH3 de Mouthiers (Dimanche 7 Octobre 2018)

On prend les mêmes et on recommence, ou presque … car Colette et Gérard sont venus se joindre à la fête !

Enfin, c’est surtout la fête de la pluie car le soleil de la veille a laissé place à un temps … de scrabble ! N’attendez pas un grand discours car, avec 14 centres jouant en Multiplex et connaissant le couac de la veille, il s’agit d’être concentré … surtout, avec la présence d’ un autre SN1, dans la salle, Jacques Fournier, comme si ça ne suffisait pas d’avoir Jacki 🙂 !

Silence, moteur, ça tourne …Partie 1 – Murielle Bernier2 scrabbles – 23 coups – top : 794

C’est le genre de partie dans laquelle, il ne faut pas prendre de bulles car sur le Multiplex, on n’est plus dans les PP1 (il y avait 44 SN1!) … avec – 18 !!

Coup 1 : Un p’tit coup de XERES pour nous réchauffer, sympa comme accueil !

Coup 2 : Claudine, Franck et bien d’autres joueurs se refusent ROMANO, pour un point.

Coup 3 : Première montée d’adrénaline, avec « AAEESPR » mais aucun scrabble ne passe. Franck voit PARERES (actes de notoriété émanant de jurisconsultes, d’autorités étrangères, etc., affirmant et précisant un point d’usage ou de droit étranger) en quadruple … et se le refuse, pour 1 point ! Je construis ensuite la finale -ERAS … et suis incapable de voir PARERAS, iso-top de PARERES !

Coup 5 : En posant HIBOU, j’ai une pensée pour Cécile. Va-t-elle oser jouer « hibous » après avoir joué, « foux » à Saint-Hilaire de Riez ?!!Coup 8 : SOUDAIN arrive … soudainement, et il faut vite se réveiller ! Sur un B, DAUBIONS ou BOUDINAS, le mot choisi pour la rallonge en RABOUDINAS (québécisme signifiant « rafistolas grossièrement ») gagnent 6 points sur SOUDAIN !

Coup 9 : Les 2 jokers arrivent ensemble et peuvent faire peur (Jacki perdra une douzaine de points, sur ce coup). Franck est bien content de voir, assez rapidement, MYXINE (le X venant au bout de HIBOU), pour 58 points. La MYXINE (sorte d’anguille à la peau nue très visqueuse, qui s’attaque aux poissons en mauvais état et les mange de l’intérieur) est battue, de 4 points, par MAYES, que je n’avais pas vu. Finalement, avec Claudine, on a préféré faire 69 … avec LAYIEZ et croyez-le ou non, on était au top !Coup 10 : C’est assez extraordinaire mais on a encore vu le même mot avec Claudine, une jolie QUENA !

Notre ami Phil …

On a vite déchanté (avec notre QUENA …) à l’annonce du top. Pour 3 points de plus, il fallait poser QUAND !

Coup 11 : De nouveau, il fallait avoir les nerfs solides, avec « CEENIUR » en mains. JLLT se met une balle dans le pied, en tentant « décurien » mais ENDURCIE n’a pas d’anagramme. Il fallait rester sage, et se contenter de CREEK, loupé par Claudine, spécialiste des Amérindiens !

Merci aux ancêtres de Trump : la carte est plus « claire », maintenant !

Coup 12 : Un peu de GRS nous aurait élevés de 50 points avec le tirage « EEEILNU » mais on ne pourra poser ni ELINGUEE, ni ELEUSINE (céréale d’Afrique), ni le duo EURELIEN (d’Eure-et-Loir) – EULERIEN (relatif au mathématicien Euler)

Au pied de la cathédrale de Chartres, on vous déconseille le restau « L’attrape-nigauds »

Coup 14 : Ce qui devait arriver arriva ! EPOUTIR (débarrasser une étoffe de laine des corps étrangers) ne peut se caser sur la grille mais un E permet de placer, le synonyme EPOUTIER (+ 41 sur ETOUPAS !)

Coups 15 à 20 : Peu de points à perdre, si on ose FITTAT (n’est-ce pas Denise) et qu’on voit VESCE (genre de plantes herbacées grimpantes fourragères)

Coup 21 : Lolo et JLLT (qui se met une balle dans l’autre pied) jouent « lofée », alors que ce terme de marine est un verbe intransitif. GOLEE (en Suisse, gorgée, lampée) est un solo de l’ordi, à Mouthiers. Colette connaissait ce terme : démonstration ! Tchin !Ca ne prend qu’un point à FEZ.

Coup 22 : Un superbe MUSTANG reste sauvage et ne se laisse pas enfermer sur la grille, dommage !

« Il n’existe plus de chevaux sauvages sur Terre ont annoncé des chercheurs … et c’est triste » (article de la revue « Science » – Février 2018)

Coup 23 : Claudine a un coup de fringale, car elle met un S à GOLEE, au lieu d’en mettre un à VESCE et perd 12 points (le tiers de son négatif). L’année passée, au même endroit, elle en avait perdu 43, alors disons que c’est un moindre mal ! Le MAS n’est pourtant pas le top car il fallait dénicher un double-appui : SLALOMA sur O_A, termine la partie !

La partie est gagnée à – 6, par Jacques, 10 points devant bibi. Suit un trio de joueuses à – 17 : Martine Raphel, Monique Leroy-Legoff et Gigi Lassalle, bien contente de retrouver son niveau. Evidemment, rien n’est joué car les écarts sont minimes (Jacki est 6ème à – 19). Claudine (9ème, à – 38) et Denise (13ème à – 44) ont bien joué puisqu’elles progressent toutes les 2. Colette, Catherine, Cécile et Christine, respectivement 45ème, 46ème, 49ème et 52ème ont, aussi, bien joué car elles sont toutes les 4 parmi les SN4. Jocelyne, Francis et Laurence devront mieux jouer l’après-midi pour faire oublier leurs déboires. GG évite la cuillère de bois … pour 15 points, quel talent !

En parlant de cuillère de bois (qu’on donne au dernier du tournoi des 6 Nations), il est temps de rejoindre un grand amateur de rugby, Jean-Pierre, qui nous accueille, avec Cécile, pour la 2ème … et dernière fois, dans sa vaste demeure, en face du château.

A part le fait qu’on a bien failli ne pas avoir de dessert (promis par Jocelyne mais la promesse a été oubliée, c’est pas bien grave car Catherine avait fait le nécessaire), retenons qu’on a, encore une fois, très bien mangé (merci aux cuistots JP et Cécile), beaucoup ri (merci à tous) et donc passé un moment bien agréable … qui a filé à une vitesse grand V : d’ailleurs, on s’est fait remarquer, en arrivant un peu à la bourre, à 14 h, sauf que la partie a démarré un quart d’heure plus tard !

Partie 2 – Catherine Haniez – 6 scrabbles – 20 coups – top : 1035

Catherine va tirer une superbe partie qui va décanter le classement.

Coup 1 : LEONIN (adj., relatif) au lion est préféré à LIONNE, dommage pour SILIONNE (fil de verre formé de fibres élémentaires textiles continues, d’un diamètre inférieur à 6 μm). Jacques, placé devant le tableau, à la table 1, pose LEONIN en H4, au lieu de H3.

Coup 2 : DEVORAT gagne 4 points sur REVOTAT, en quadruple. Franck vient de passer en tête car Jacques vient de perdre 24 points, à cause de sa bévue, ci-dessus.

Coup 3 : SITUAIS gagne 6 points sur UTILISAS, 7 points sur SUINTAISUNISSAIT et … 66 sur « usitais » trouvaille de Cécile !)

Coups 4 et 5 : On regrette l’absence des lettres d’appui pour poser EMBOUTIE puis une jolie GUIMAUVE.

Coup 6 : Franck voit THERMITE, entre les 2 sonneries. Ouf ! C’est 40 points de plus qu’HERITE et … 74 de plus qu’une vilaine « athermie » (pas jouée par Claudine, cette fois-ci). Cécile a joué la THERMITE, en pensant à la p’tite bête (la TERMITE) alors que c’est un mélange d’aluminium métallique et d’oxyde d’un autre métal, généralement l’oxyde de fer. Aux innocents, les mains pleines !

Coup 8 : Si on n’est pas sûr d’ARTISON (c’est mon cas), mieux vaut laisser 4 points avec SIROTANT ou NITROSAT. Un ARTISON est un acarien qui se développe sur certains aliments et qui peut entrer dans le processus d’affinage.

Fromage aux artisons

Coup 9 : Claudine loupe la place (un S à ETUVAGE) de FAQS et perd 22 points, sur le coup, BREF (c’est sa solution).

Sa çadresse auci aux moins jeunes 🙂 !

Coup 11 : Si on ne s’obstine pas à vouloir nonupler sur un A, il n’est pas trop dur de toper avec DECILLES ou CEDILLES.Coup 12 : C’est pour moi, le plus joli coup de la journée. Avec le joker, il est simple de marquer 107 points, en s’appuyant sur le Z final (ABUSEREZ, BAISEREZ, BRASEREZ, etc) ou Z initial (ZEBRATES et autres conjugaisons du verbe ZEBRER). En se forçant un peu, on gagne 24 points, avec le nonuple ARABISEE. Mais, notre ami François Aubin, surnommé depuis, petit SCARABEE (joker C !), est le seul à gagner, au moins, 9 points sur toute la salle !Coup 13 : Dans la foulée, Franck perd 10 points, en jouant KYU, en 2A … au lieu de 14F !

Coup 15 : Billet levé, Claudine voit WOLFRAM, qui gagne 6 points sur FLOW et 11 sur WON. Le WOLFRAM est l’autre nom du TUNGSTENE (symbole : W). Pour être complet, signalons que le nom WOLFRAM ne provient pas du nom de son découvreur (P. Woulfe), mais fait allusion à « Wolf », qui signifie « loup », en référence à l’aspect de la couleur d’un loup, du minéral contenant le tungstène.

Coup 16 : Si on a repéré la place permettant de scrabbler avec un P initial, on a fait le plus dur, avec ce tirage-joker. Christine se refuse, hélas, PLUVINA, qui fait le même score que POULINA, PAULIEN et les animaux PLUVIAN et POULAIN. Sur un T final, on ne perd que 5 points, avec PUBLIANT, INCULPAT ou PIAULENT.

Coup 19 : Franck voit une jolie collante formant « nec » ! J’ai un doute mais il me semble que ce mot est valable. Badaboum ! C’est le nec moins ultra car si VISU ou PARCE sont valables, il n’en est pas de même pour « nec ». En perdant 26 points sur le top TIC, Franck perd la tête de la partie et du tournoi. Sur le coup, je n’ai pas été très lucide car d’abord, le sous-top que j’avais, TIPE faisait 21 points (contre 33 points hypothétiques) et surtout, on aurait pu jouer « nec », au coup d’avant !

Coup 20 : Dans la foulée, Franck, perturbé par cette bulle, oublie de prendre la dernière lettre (comme Jocelyne et Laurence) et donc, perd, encore, 9 points en jouant le top (sans U). Heureusement que c’était le dernier coup, car j’étais crevé : on a joué … PNEU !

Dominique a fait pire !

A Mouthiers, Jacki, sans être transcendant, profite des déconvenues de Jacques et Franck et gagne la partie (à – 44), 3 points devant Jacques et 9 devant JLLT. Au cumul, Jacques reste premier avec 10 points d’avance sur Jacki et 24 points sur bibi. Claudine (16ème à – 99) a bien tenu (10ème au général). Denise (25ème) a marqué le coup, et recule à la 19ème place. Colette a bien joué : 39ème sur la partie, elle est, aussi, 39ème au général. Catherine, Christine, Jocelyne, Francis et Cécile ont connu des fortunes diverses : après 2 parties, ils se retrouvent (dans cet ordre) entre la 50ème et 65ème place. Laurence et GG restent groupés aux 87ème et 88ème place, laissant 4 joueurs derrière eux.

Un tour au bar pour se restaurer et boire, puis dehors pour s’aérer, puis aux WC pour … discuter (si vous n’avez pas fait tout ça dans l’ordre, c’est pas bien grave !) et on regagne sa place pour essayer de bien terminer ce tournoi !

Partie 3 – Gérard Joubert – 7 scrabbles – 21 coups – top : 1041

Précisons que cette partie à scrabbles n’a été tirée ni par notre Gérard, ni par notre GG mais qu’elle a très bien réussi au président de ce formidable club !

Coup 1 : Claudine, Franck et, sans doute, bien d’autres joueurs assurent avec GAMBAS (joker S). On pose … GAMBA, sans le joker 🙂 !

Coup 2 : Après LAYIEZ (joker Z) de la partie 1, on pose ZAWIYA (joker Y), qui gagne 5 points sur SWAZI. Bernard peut me dire merci car la veille, je lui ai parlé de ce mot et de son orthographe Lettre chère – voyelle – lettre chère – voyelle – lettre chère – voyelle, comme ça on ne peut plus se tromper sur l’autre orthographe de ZAOUIA (édifice religieux musulman).

Coup 4 : Claudine cherche le T pour PRODUITE, voire un S pour PRODUISE et perd 50 points sur … PRODUIRE !

Coup 7 : EVENTAS gagne 3 points sur VANTEES.

Coup 10 : Un tirage (meurtrier) débouche sur DEPECAIT ou le mot choisi DECAPITE.

Coup 11 : Si on n’a pas perdu la tête, on peut assurer 83 points avec EBOUTERA ou ABOUTERA. Jacques a un petit doute et se refuse TABOUER (= TABOUISER, rendre tabou), pour 9 points de plus.

Coup 12 : Franck prend un (petit) ŒUF sur la tête en perdant 2 points … sur NEUF, aussi !

Coup 13 : Claudine et Franck voient ENLIGNES, pour 26 points. Mais, sans se concerter, entre les 2 sonneries, ils voient RIESLING (80 points). Le couperet n’est pas tombé loin. Finalement, après le XERES matinal, l’alcool, c’est pas si mauvais que ça … sur une grille !

Coup 15 : Après un LUTH, un peu planqué, il faut vite se remobiliser pour aller chercher la prime de 50 points, avec le tirage « IITTNNE ». Franck regrette l’absence de B pour un TINTEBIN, qu’on ne pourra jamais poser puis, envisage « titinne ». Bon, c’est pas le moment de divaguer ! Allez, on forme -ENT et c’est comme ça qu’INITIENT (sur I … initial) est venu. Ce 3ème scrabble unique de la partie gagne 40 points sur un VENIN, difficile à avaler.

Coup 16 : Pas le temps de souffler avec l’arrivée du second joker. Les Hiersacais plongent avec « émouler » alors qu’il n’existe que REMOULER ou EMOUDRE, qui fait 74 points. Franck est tenté par MORGUEE, pour 2 points de plus mais pris d’un gros doute sur la transitivité, je reste à 74 points. Claudine joue MORGUEE, sans trembler, et Denise pose MOUKERE, pour le même score. Le top (pour 77 points) est MOUKERE, mais placé de façon à former KHI et EON, joli ! Franck le place mal sur sa grille mais s’en rend compte, en levant les yeux au tableau, ce qui, hélas, n’a pas été le cas de Martine, qui prendra 2 bulles, en suivant. Marie-Claude n’a pas annoncé « attention à la place » mais sur « Scrabble en direct », il n’y a pas cette phrase écrite alors … dans combien de centres a-t-on annoncé « attention à la place » ?

Coup 19 : Jacki alors, à – 14, trouve PUCE, en collante, grattant 1 point sur un FEU, visible de loin. Sur ce coup, il perd 10 points, et la 2ème place sur le podium, à cause d’un MUFLE, bien collé, le long d’INITIENT (pour une fois que je vois une collante sélective, champagne !)

Coup 20 : On ne se relâche pas car ENCODER, en quadruple, gagne 14 points sur un DOC, formant DEVENTAS, OC et CA !

Coup 21 : Si on est content de LAVAS formant AMI et SU, on perd encore un point sur une dernière VALSE !

Franck (à – 5) remporte la partie, et remonte 2ème au classement, au beau milieu des SN1, sur le Multiplex (ça faisait longtemps que ça ne s’était pas aussi bien fini !). Jacques assure sa 1ère place à Mouthiers, en terminant à – 15. Jacki, 3ème sur la partie, est aussi 3ème sur le centre : il finira, lui aussi, avec plein de PP1 (WE prolifique pour lui, avec les PP1 de la veille). Claudine n’a pas réussi à PRODUIRE mais à côté, elle ne lâche que 20 points, remontant à la 8ème place, synonyme de plein de … PP2 ! Denise, après sa 2ème partie très moyenne, est remontée à la 15ème place, c’est-à-dire au-dessus de sa place de départ, haut parmi les SN3. Félicitons Jocelyne (34ème de cette partie), Catherine (régulière toute la journée) et Colette, qui a eu plus de mal sur cette partie mais qui avait assuré le principal, sur les 2 premières parties : ces 3 joueuses finissent dans les PP4 ! Bravo aussi aux vainqueurs de leur série, Jocelyne (ça en fait des félicitations), Francis et Laurence. N’oublions pas de citer nos hôtes, les Monastériens Christine, Cécile et Gérard, qui ont su s’effacer pour mieux faire briller leurs invités !

La journée n’est pas tout à fait finie car le Grand Prix a rassemblé les 9 premiers du tournoi, dont Claudine et Franck. Rappelons que Claudine avait gagné le GP, l’année passée.

Tout le monde reste au 1er coup sur DATIF. Sur le coup 2, il n’y a pas beaucoup d’éliminés, car avec le joker, il y avait plusieurs moyens de quadrupler : OBLITERE, TERRIBLE ou les moins connus BELITRES (sot, importun), ORBITELE (araignée) ou TABLIERE (vendeuse des rues en Afrique). AHANENT, le coup suivant, est peu sélectif, ce qui n’est pas de cas de … HATA, qui voit partir, notamment, votre serviteur. Sur le coup suivant, Jacki part sur ENUMERA. Il ne reste plus que Jacques, sur la première rangée et Claudine et Antoine sur la 2ème. Jacques pense, alors, avoir gagné : moment de gêne, quand on lui fait remarquer que des « petits » joueurs osent lui tenir tête 🙂 ! Au coup d’après, l’affaire est entendue car il est le seul à trouver GAUDIES (+ 8 sur GUIDAMES).

La journée et le week-end se terminent par la remise des prix avant le pot de l’amitié qui était copieux.

Les résultats sur le centre sont visibles ici  et sur le Multiplex, c’est  .

Je sens que Mouthiers va devenir, comme La Rochelle, Saint-Seurin, Dolus ou Périgueux, un WE incontournable de la saison !