Archives de la catégorie: Compte-rendus

Festival de La Rochelle – WE du 26-27 Septembre (Journée 2)

Après une bonne nuit de sommeil, un petit déj, en compagnie de bretons (on a reconnu et salué les sympathiques frères Gauchard) tout le monde est d’attaque, pour aborder les 2 dernières parties du Festival. On est regonflé à bloc avec les encouragements de Clairette …

Signé la sœur de Ray Morat

… et après la partie du président du Comité de la veille, le vice-président, Jean et la présidente de la FFSc, devraient continuer à nous porter chance ! Eh bien, rien ne s’est passé comme prévu !

Partie 4 – Jean Dol – 3 scrabbles – 23 coups – top : 855

Coups 1à 10 : Les tirages sont pourris (sauf « EEFNVTS » et « EGINPTY » qui ne trouvent pas leur lettre d’appui) et les solutions téléphonées. Il faut, presque, le faire exprès pour perdre des points. Christine, qui n’avait pourtant pas pris de fausse bulle au 1er coup, invente « existée » … pour gagner 2 points sut EXISTE !

Coup 11 : Après ETIRIEZ joué par 99 % des joueurs, arrive, enfin, un coup intéressant. Si on est sûr de l’orthographe de la MALLEOLE, comme Claudine et Franck (et pourtant, nous, on ne s’est pas cassé la malléole), on marque 61 points. Mais, si on doute, on joue petit bras, comme … tous les autres, et on marque – 33, dans la colonne des négatifs.

Coup 13 : Cécile montre qu’elle peut bien jouer, quand elle est bien concentrée car WHIPS (loupé par Catherine et Christine) n’était pas si évident à dénicher. Ça gagne 10 points sur AH, un peu planqué sous KA.

Coup 18 : Arrive le fameux coup que je redoutais ! Le tirage « AAIN?CG » donne 2 scrabbles secs qui sont ACHIGAN (voir le jeu sur les poissons, ICI) et l’anagramme, AGENCAI, mais qui ne passent pas ! Sur lettre d’appui, il y a 17 scrabbles dont (je mets ceux que j’ai vus) CAATINGA (formation végétale du Nord-Est du Brésil), GRACIANT, CHAGRINA, ECANGUAI, CHANGEAI … mais il y a toujours un truc qui cloche pour les placer. J’ai le sentiment qu’il faut scrabbler sur le E et en formant la finale -AGE, et je vois, instantanément « catinage » puis « calinage ». Faut-il assurer 30 points avec CAGES (pas vu SNACKAI pour 34 points mais ça n’aurait rien changé) ou scrabbler pour 70 points hypothétiques. Il y a 2 ans, je m’étais refusé, sur la dernière partie, LUBERONS, ce qui m’avait coûté de terminer parmi les SN1. « Allez, mon p’tit Franck, sois pas une luciole molle, et si t’as vu « catinage », c’est que c’est bon ».

Filets (pour les moules) biodégradables testés à Pénestin (56, c’est le Morbihan)

A l’annonce de RACINAGE (il y avait aussi CHAINAGE) pour 70 points, j’avais encore quelque espoir mais quand Marie-Odile m’a apporté ma bulle, j’ai compris qu’un wagon m’avait dépassé, en me roulant dessus et que j’allais passer de la 7ème à la 20ème place, estimation toute personnelle. En fin de partie, j’apprendrai que Claudine avait joué, prudemment CAGES pour 30 points (voyant CHAINAGE) un poil trop tard, que Christine avait joué un beau KANAK (joker K !) pour 26 points, que Cécile et Catherine avaient perdu une cinquantaine de points avec des petits mots et que Denise, solidaire de son pote, avait joué … « acinages ». On n’est pas sérieux quand on a (un peu plus de) 17 ans ! Au fait, oubliez « calinage », aussi, et pourtant …

Donc, le Littré, c’est de la crotte, si je comprends …

Coups 19 à 23 : Évidemment, il n’y a plus rien à se mettre sous la dent pour se refaire. Christine, ayant posé « lory » (au lieu de LORRY) sur sa grille jouera MER, au coup suivant, mais il n’y avait plus de R. Cécile fera encore mieux puisqu’elle jouera DEM (c’est bien) formant « di » (c’est nettement moins bien). Au coup suivant, elle rejouera, au même endroit « modus », formant « di ». Heureusement qu’on ne peut prendre qu’une bulle à chaque coup car « modus » n’est pas bon non plus. Mieux vaut jouer DOMUS (habitation romaine), MOUDS ou DOUMS (palmiers d’Afrique)

C’est la bérézina pour les J35, sauf pour Claudine qui à – 50 (33ème à La Rochelle), remonte à une très belle … 31ème place, au général (rappelons que la barre des PP2 s’arrête à la 47ème place à LR). Franck, 70ème de la partie à – 77 (7 points perdus à côté de la bulle), ne descend pas trop, finalement, puisqu’il est 12ème à La Rochelle (14ème sur le Multiplex, soit en dehors des PP1!) et donc, il y a, encore, une petite chance de remonter dans ma série. Denise (159ème à – 116) descend à la 80ème place (au milieu des SN3). Christine (avec ses 2 bulles) termine 324ème (sur 348 !) à plus de 200 points du top : elle recule vers la 230ème place ! Catherine (278ème à – 164) descend, un peu, vers la 250ème place. Cécile, 305ème avec 18 points de plus que sa complice monastérienne, remonte de 10 places (au royaume des …) et garde son objectif de terminer dans le top 300 🙂 !

Après la pluie de la veille, le soleil est revenu sur La Rochelle et nous dégustons nos sandwichs (avec du jus de pommes, cette fois 😉 ), en compagnie d’un skateur (cherchez les scrabbles, en 8 lettres, sur un I et un M) qui nous montrera qu’après avoir chuté, il remontait sur son skate, sans se décourager.

Allez, on remet le couteau entre les dents et on arrache tout !

Partie 5 – Marie-Odile Panau – 5 scrabbles – 23 coups – top : 932

Méfiance car avec Marie-Odile, souvent, ça dépote ! Finalement, sa partie ne sera pas monstrueuse mais comportait, quand même, quelques chaussetrappes (oui, ça c’est bon mais ni « catinage », ni « câlinage » va comprendre, Charles).

Coup 1 : La présidente de la Fédé n’a pas osé retenir FEDE mais a logiquement retenu HEME, pouvant se rallonger en THEME, RHEME mais aussi en ANAT-, APOT-, EPIT-, ERAT-, ERYT-, GRAP- et MORP-HEME que vous aviez tous préparé, évidemment 😉 !

Coup 2 : Franck reste un bout de temps sur LYCEE (logique), avant de jouer CHYLE (avec Denise), pour 2 points de plus. Le CHYLE, c’est le contenu de l’intestin-grêle, après digestion.

Bon appétit !

LAYEE (joué par Claudine, Christine et Cécile) ne perdait que 4 points.

Coup 3 : FAVUS (maladie de la peau) permet à Denise et Franck, de rester au top. Les CCCC perdent 16 points, en jouant un des sous-tops.

Coup 4 : Pas de G pour INDAGUAI mais le M pour MINAUDAI surprend Cécile, Christine et Catherine qui perdent une quarantaine de points sur ce scrabble, pas si évident à dénicher.

Coup 7 : Claudine et Cécile tentent « jutée » (joué aussi par d’autres très bons joueurs comme Lolo Fredon, par exemple) mais les 81 points se liquéfient. Il fallait rester sage et jouer JUTE (ou JETE) pour ne perdre qu’un point sur EJET.

Coup 8 : Si on doute, on peut assurer 70 points avec GENERENT (Denise, Claude, Christine et Cécile). Si on optimise le placement du G comme Catherine, on gratte 2 points avec EGRENENT. Si on n’a aucun doute (comme Franck) sur l’existence d’ENGRENEE, on marque 80 points. Préparez le R devant ENGRENEE (GRENER peut être préfixé par E-, EN-, REN- et GAN– … et c’est tout, si on laisse de côté DESENGRENER !) Rapprochez ce verbe de GAINER : il existe EN-, REN– et DE-GAINER (pas de « égainer » !) Pour être complet sur le sujet, GRAINER n’accepte que la A- ou le E- initial !

Coup 9 : Franck voit rapidement ETATISES pour 80 points et ne cherche pas le quadruple puisque (7 * 4) + 50 = 78 (quel mathématicien), en oubliant de la lettre d’appui (quel âne !) On joue SAIETTES (pour 82 points !), qui signifie « nettoyer avec une SAIE, petite brosse d’orfèvre). Christine est la seule à perdre plus de 4 points : TRESSAIT ne vaut que 66 points.

Coup 12 : Cécile rajoute « foxa » à sa longue liste de ses … « Cécilettes » 🙂 ! Rappelons que FOXE,E n’est qu’un adjectif, qualifiant le goût aigre de certains vins américains. Signalons que mon voisin (Jean-Marc Collin) qui me précédait de quelques points au cumul, perturbé par l’absence de U pour SORORAUX, prend aussi une bulle avec « oxos » : OXO (mot invariable) est un procédé chimique de synthèse donnant des composés oxygénés. Sur ce coup, on joue (du) SAXO (solo de bibi parmi les J35).

Coup 14 : Toute la salle marque 80 points avec REGALES, GALERES, GELERAS ou le nouveau mot GRALEES (GRALER, griller).

Coup 15 : On marque, facilement, 27 points avec FICS (Cécile) ou FISC (Catherine, logique connaissant son ancien métier), par exemple. SUCRIN (variété de melon sucrée), en double appui ou INNUS (INNU,E : adj, d’un peuple amérindien). En parlant des Berry … ils avaient loupé MUSICIEN, il y a 2 ans, sur le Multiplex de Périgueux, qui passait en nonuple (partie joker). Là, c’est moins cher mais l’histoire se répète : MUSICIEN ne sera vu que par Denise parmi les Hiersacais et fera un ravage dans la salle. Mon voisin, Jean-Marc, l’a vu ce qui remet les compteurs à zéro. Même dans les premières tables, ce mot a été peu joué :

Coup 17 : Même si on a du BRIO ou si on BRAIT, on perd 6 ou 7 points sur THIOF (variété de mérou), pas joué par les J35.

Coups 18 et 23 : A part l’avant-dernier coup sur lequel toutes les filles du club perdent (au moins) 5 points sur NULLES (pas de commentaire désobligeant), les derniers mots ne posent pas de problème.

Denise a joué sa plus belle partie du WE : 18ème (à – 36) à La Rochelle, elle remonte dans le classement pour atterrir à une belle 52ème place, tout en haut des PP3. Claudine « stressée par MOP » (sic) aurait apprécié qu’on s’arrête à la 4ème partie  : 151ème (à – 142), elle rétrograde 46ème, place synonyme de PP2, qui récompensent son très bon début de tournoi. Christine et Catherine termine exaequo (184ème à 153 points du top) : au cumul, Christine (219ème) emporte le 1er round de cette saison sur Catherine (240ème) mais les 2 copines repartiront toutes les 2, avec des PP4, en poche, ce qui était le but ! Cécile (302ème à – 234) aura eu le mérite … d’alimenter ces articles par ces trouvailles 🙂 ! Et Franck, me direz-vous ? Malgré la perte de 29 points sur MUSICIEN, est-il parvenu à finir parmi les 13 premiers sur le Multiplex ? Eh bien oui ! Jean-Marc, perdant 35 points sur « oxos » et le sympathique Bertrand Rousseau, terminant pourtant en trombe (-13 et – 13, le dimanche), mais qui avait pris du retard le samedi, mourront à 2 points de Franck, qui représentera le Poitou-Charentes dans le Grand Prix.

Le GP n’est pas mon épreuve favorite, je l’ai déjà écrit mais j’ai été content de ne pas partir seul, dès le début. Après DOSEZ et BIQUEZ, c’est Jacki (Parpillon), un étranger du comité D 🙂 qui part, en n’optimisant pas la place du M : MODELISE, MELOIDES (insecte, type MELOE, coléoptère noir ou bleu) ou MELDOISE (de Meaux) gagnait 2 points sur MELODIES. Franck, comme 5 de ses petits camarades, joue KEPI … et se fait verbaliser car KOMBU (dans la cuisine japonaise, algue qui a l’aspect de lanières brunes), en double-appui sur O_B, faisait 24 points de plus. Au coup 7, le jeune (prodige) Nicolas Beaufort se débarrasse des 2 jeunes, Thierry Chincholle et Guy Delore, en jouant HYDRIE (joker D), chapeau l’artiste !

Pas de pot … final cette année mais une dernière petite balade pour rejoindre l’hôtel sous le soleil rochelais …

…une dernière pitrerie de notre clown de service …

puis un retour tranquille avec Franck, au volant, qui avait mis le pilotage automatique (tiens, je pensais passer par Surgères mais que fait-on à Saintes ?), accompagné par 4 joueuses, pas NULLES, heureuses de leur week-end de scrabble. Bon, on y retourne quand à La Rochelle et ce serait bien si l’année prochaine, on pouvait mettre le masque à la mode « Cécile »  ?

NB : Les résultats (officiels) des Hiersacais sont visibles, en cliquant ICI.

Festival de La Rochelle – WE du 26-27 Septembre (Journée 1)

Vendredi, 17 h, ça sonne : fin des cours pour Franck. 17 h 20, arrivée à la maison. Tout est prêt, merci Claudine. On charge la voiture et on part ! 18 h : 1er arrêt pour charger Cécile et Denise ! 18 h 30 : 2ème arrêt à Saint-Saturnin, cette fois, pour la 5ème passagère, Catherine et c’est parti pour un week-end de folie à La Rochelle-City ! Arrivée à 20 h. Après quelques déconvenues (chèque de Denise pas accepté à l’hôtel, carte de Catherine démagnétisée donc ascenseur qui ne marchait pas et surtout chambre impossible à ouvrir, etc), nous avons pris un bon repas à côté de l’hôtel. Dans la pizzeria Del Arte, nous sommes tombés sur un sympathique serveur, qui était juste un peu étourdi, en oubliant le plat principal de Claudine (« nous avons eu un petit problème en cuisine donc on vous refait le plat » ;-)) puis le dessert de Catherine (pas d’excuse-bidon, cette fois-ci) mais l’ambiance nous a vite fait oublier ces petits dysfonctionnements et la table ronde ronde judicieusement choisie par Denise nous a permis de bien rigoler tous ensemble.

Une bonne nuit de sommeil, loin du tam-tam de la boîte de nuit (cf compte rendu de l’année passée) et un solide petit-déjeuner suivi d’une petite marche matinale, avec un air vivifiant, sous une météo propice à jouer au scrabble, pour rejoindre l’Encan (et, en passant, les Discour) nous ont armés pour une journée que certains redoutaient, en jouant avec un masque pendant 3 parties.

Disons-le, tout de go : c’est nettement mieux de ne pas en avoir, ne serait-ce que pour voir et discuter avec les autres joueurs mais ce ne fut pas … insupportable, ouf ! Et, surtout, quelle joie de revoir (oui, même avec le masque) tous nos amis, pas vus depuis des mois : Martine, Laurent, Jacki et Monique, Gérard (celui qui aime bien se faire photographier, en posant en arrière-plan 🙂 ), Jean-Marc, Françoise, Bernadette, Arlette, etc (désolé, par avance, pour tous ceux que j’oublie).

Partie 1 – Didier Coppens – 3 scrabbles – 21 coups – top : 808

C’est le genre de partie, dans laquelle il ne faut pas prendre de bulles, mais une bonne préparation de grille devait permettre de ne pas perdre trop de points.

Coup 1 : AVEREE n’est loupé que par Denise, encore en pyjama, puisqu’elle perd 8 points avec REVEE et par Christine, qui écrit sur son bulletin « anerée » et qui prend, logiquement, une bulle méritée 🙂 ! Je la taquine puisqu’elle a reçu, à tort, une bulle pour mot mal orthographié et qu’elle n’a pas reçu de correction du double-arbitre, ce qui l’a perturbée (on trouve toujours des excuses) pour la suite de la partie. On l’a un peu (beaucoup) charriée car elle a raconté ses « malheurs » à chacun, lors de la pause, ce qui a permis à GG d’entendre son histoire, au moins, 253 fois 😉 !

Coup 3 : En l’absence des bonnes lettres d’appui pour scrabbler (REBOOTESREBOOSTE, CREOSOTE, ŒSTRONERONEOTES), Claudine, Franck et Catherine (remontée comme un coucou, en ce début de festival) jouent TOREEES (jamais facile à former), qui gagne 8 points sur de nombreux sous-tops.

Coup 4 : DESOLAIT (63 points), vus par presque tous les joueurs me semble plus simple à former que SODALITE (terme employé en littérature pour parler d’une convivialité, d’une fraternité) ou IODLATES (62 points), joué par Christine, qui ruminait, encore, sa bulle fictive du 1er coup.

Coup 5 : TROIKA désarçonne Claudine, Catherine et Franck, encore au top.

Claudine ne perd que 4 points avec le sous-top KOTAI ou TOKAI.

Coup 6 : Cécile loupe le 2ème scrabble, DELIMITE, en jouant … LIMITE, grrr !

Coup 9 : Franck voit, au tirage, JUMAR faisant autant que JURERA, quel talent ! Il compte les 2 mots à 39 points. Cherchant le quadruple, il trouve RECRUTA (sans le J) qu’il compte bien à 36 points. Vous le croirez ou non, il a joué le quadruple, perdant 3 points sur … 90 % de la salle, quelle buse !

Coup 10 : Personne ne voit le LANDAU, faisant dire à Claudine, après la perte de TROIKA : « j’ai loupé tous les moyens de locomotion » 🙂 ! Franck limite la casse (- 2) avec DAMAN (petit mammifère pachyderme ressemblant à une marmotte, vivant au Moyen-Orient et en Afrique) …

… ou LADANUM (= LABDANUM, gomme-résine d’une odeur agréable que l’on retire de plusieurs espèces d’arbrisseaux).

Coup 11 : Avec le joker, les J35 ne se contentent pas de 68 points avec CLAY ou BOYAUTE, mais scrabblent en jouant BALAYEUR ou BALAYURE.

Coup 12 : Pas de BONHOMME mais un TOMMY (soldat anglais) joué par Claudine, Denise et Franck, gagnant 2 points sur une MOB, coincée en cheminée : Noël avant l’heure ?

Coup 17 : Si on a bien préparé sa grille, comme les 3 bons élèves de Hiersac, on gagne 27 joints sur SAX, en prolongeant JURERA en PARJURERAS. Peut-être que les CCC attendaient CON-JURERA : non, pas de jeu de mots trop facile !

Coup 18 : Les colleuses Cécile et Claudine dénichent IXEE, gagnant 5 points sur plusieurs sous-tops.

Coups 19 à 21 : Peu de points à perdre, même si on ne connaît pas l’existence du DUGON (=DUGONG, mammifère marin).

Franck (15ème à – 22, bof !) précède Claudine (16ème à – 23, génial !). Denise (61ème à – 45) maintient son rang. Catherine (184ème à – 97), Christine (211ème à -105) et Cécile (251ème à – 135) ont progressé par rapport à leur place de départ, donc tout va bien … pour l’instant.

Gérard, après avoir montré son masque au « Petit Q » (et non l’inverse ), nous a nourris, en étant allé chercher les sandwichs commandés dès le mercredi précédent. Dans le domaine du ravitaillement, GG côtoie la 1ère Série 😉 ! La pause-déjeuner en face de l’aquarium fut l’occasion de se requinquer …

… de relativiser (vous ai-je déjà parlé de l’ « anérée » de Christine ?) …

Mais, pourquoi ils m’ont mis zéro, au premier coup ?

… et de se remotiver pour l’après-midi 🙂 !

Partie 2 – Brigitte Mennessier – 7 scrabbles – 21 coups – top : 1112

Evidemment, avec 4 scrabbles de plus (dont un nonuple) par rapport à la partie matinale, mieux valait ne pas siester car le réveil pouvait être douloureux …

Coup 1 : PIONNA (du verbe intransitif PIONNER, échanger des pions aux dames ou aux échecs) est logiquement préféré à la PAONNE.

Coup 2 : PIGERENT (Cécile et Claudine) est battu d’un point par TREPIGNE (Franck) et de 2 points par ETRIPAGE (osé ou flambé par Denise et Christine). Catherine, partie à la recherche de ses lettres tombées par terre, a émergé un peu tardivement pour jouer … « petigré » 🙂 !

Résultat d’un … pet tigré 😉 !

Nous ne connaissons toujours pas le PEDIGREE exact de cette trouvaille mais elle nous fit beaucoup rire pendant le week-end !

Coup 3 : Avec le joker, il est simple de scrabbler mais Cécile, Catherine et Christine perdent entre 8 et 10 points, en n’optimisant pas la place. Pourtant ATTESTE, TETASSE, ATTISEE ou DETESTA étaient à leur portée.

Coup 5 : La sortie du second joker fait mal à Catherine (- 13 avec … VIVREZ) et à Cécile (- 19 avec RENOVEZ).

Coup 6 : Les dégâts se poursuivent mais cette fois Christine remplace Cécile, en jouant DENUDEZ (comme Catherine, je parle du mot joué) alors que le top était … DENUDENT (pour 18 points de plus).

Coup 7 : La rafale de 3 scrabbles uniques se termine avec CLARIFIE. Elle fauche les CCC perdant entre 32 points (sous-top, REFILA joué par Christine et 45 points (FICELAI, tiens, tiens, joué par Cécile).

Coup 8 : Comme elles se DENUDENT, nous REVIVONS et tout se CLARIFIE pour Franck, seul à jouer SEXYS (nouveau pluriel), gagnant un point sur XI.

Coup 10 : Denise, alors à -4, lâche le peloton de tête, en loupant EGOUTTAI, raté aussi par Cécile, Catherine et Christine, qui n’ont pas repéré le G, un peu planqué, d’ETRIPAGE. Elles perdront, au moins, 23 points, en jouant le sous-top, ZETA.

Coup 11 : « vous n’avez rien et vous prenez Algérie-A, Canada-C … » et Cécile prend, alors, le K !

C’est bon mais en allemand 🙂 !

Elle a bien choisi son coup pour faire une erreur de lettres puisque ce sera le coup le plus cher du week-end. FICELAIS (qu’elle avait joué 4 coups, auparavant) fait 176 points !! Le seul autre scrabble était FACIALES, pour moitié moins … Sacré Cécile KIFAIS … des belles boulettes mais KIFAIS rire toute la galerie, aussi !

Coup 17 : Après MALBAR (indien non musulman), qui sera un duo dans la salle, KHOL, loupé par Denise (qui jouera … KOHOL, pour 24 points de moins), Cécile et Christine, qui verra le sous-top, KERN (- 17), sera le dernier coup sélectif de cette partie, qui aura fait mal à l’heure de la sieste.

Regard de braise de ce garçon-vacher indien, souligné par le KHOL (= KOHOL)

Franck (11ème à – 12) remonte dans le top ten. Claudine (20ème à – 20) explose les stats, en se classant 15ème, au cumul, à La Rochelle, soit à la limite des PP1 ! Denise (73ème à – 61) ne bouge pas et reste aux alentours de la 60ème place, le haut des PP3. Christine (227ème à – 152) et Catherine (266ème à -192) ne reculent pas tant que ça, en se maintenant autour de la 210ème place. Mais, Cécile (327ème … sur 348 joueurs) respecte, à la lettre les règles de distanciation, en se retrouvant au-delà de la 300ème place !

Allez, une dernière bouffée d’oxygène pour beaucoup (sans le masque), un dernier bol de nicotine pour d’autres (sans le masque), un dernier pipi pour tous (avec le masque) et c’est reparti pour la dernière partie de la journée … avec le masque, aussi !

Partie 3Wilfrid Gauthier 6 scrabbles – 20 coups – top : 1023

Après un début de partie, poussif, le tout nouveau Président du comité J passera la surmultipliée et il faudra s’accrocher aux branches pour ne pas sombrer !

Coup 1 : DELIERA met en confiance, d’entrée.

Coup 3 : Denise et Catherine, spécialistes en ODS8, sont les seules à jouer INFOX, gagnant 4 points sur … FOX. Cécile se distinguera, sur ce coup, avec « nix », confondant avec FIX ou MIX et hélas, ce n’est pas une INFOX !

Coup 6 : Cécile et Franck n’ont pas JOUI (il y avait, aussi, JOLI) et perdent 1 point avec MOQUE

Coup 7 : Claudine est la seule à se régaler avec des HAMPES, gagnant 3 points sur des HARPES (Christine et Franck). Sur ce tirage stressant (pas de O pour le binôme AMPHORESAMORPHES ou de C pour CAMPHRES, par exemple), Denise panique et perd ses 20 premiers points, en loupant le raccord S-OU ! Catherine se tire une balle dans le pied, en tentant « emphrase » !

Coup 8 : Comme toutes les grandes championnes, Catherine se rattrape, en jouant DESTROY (en compagnie de Franck et Denise). Claudine se refuse le mot, préférant assurer 44 points (sur les 92 points de DESTROY, logique). Cécile, qui a un jeu à risques, a hésité entre « troys » et TORYS. D’après vous, qu’a-t-elle choisi, pour se retrouver bien DESTROY après 8 coups ? Avant 2020, j’avais coutume de dire que TROY ne pouvait se prolonger qu’en DESTROY, mot aussi invariable mais depuis le 1er janvier DESTROY peut être suffixé par un S !

Coup 12 : Après HAVASSE (cadeau de la maison Gauthier) qui n’a pas posé de problèmes, QUEER joué par Denise est battu, de 8 points, par un simple QUE !

Coup 13 : Catherine se tire une balle dans l’autre pied et marche beaucoup moins bien ! Malgré la vingtaine de scrabbles jouables, allant du plus simple PILERENT (68 points) ou PEINTRE (83 points) au plus compliqué EPREINTE, REPENTIE ou EPIERENT (90 points pour ces 3 mots), Catherine perdra les pédales … et 56 points, en jouant PRIENT. Comme quoi, ça ne marche pas toujours !

Coup 14 : Le joker, avec le K, permet de marquer 46 points avec KSI (Claudine, Christine), voire 50 points avec un MARK mal placé (Denise, Catherine), qui perdait 2 points sur un MARK, mieux coté. Mais avec QUE posé en O6, il faut, évidemment, chercher un mot de 8 lettres, à poser en O1, contenant un K et se terminant en -QUE. KYMRIQUE (= CYMRIQUE, relatif au pays de Galles) et KARMIQUE répondent à ces conditions. Claudine, appliquant scrupuleusement, les conseils de son coach (46 points contre 78), s’est refusé KARMIQUE. Franck, toujours à -8, après le coup 7, avait lu, dans un Scrabblerama, que KYMRIQUE et KARMIQUE avaient été joués dans un Festival (peut-être à Quiberon, l’année passée mais c’est à vérifier!) et ne doutaient pas de l’existence de ces 2 mots.

Coup 19 : Après quelques coups qui auraient pu scrabbler (CUMULANT puis CANONIAL ou LACONIEN), on pose le 5ème scrabble. Si on forme -AIENT, CURAIENT saute aux yeux. Pour frimer, Christine jouera l’iso-top CEINTURA. On perdait un point avec UNITAIRE, très difficile à former.

Coup 20  : Le dernier coup est meurtrier, même dans les premières tables. Le joker arrive en compagnie de « MBLOAN ». Si on se focalise sur la colonne 1, qui nous aveugle, on reste bloqué à 38 points avec NOMBRA. Franck en était là, quand il s’est dit que, peut-être, il fallait regarder, ailleurs 🙂 ! Ouf, un I bien placé permet de scrabbler avec AMBLIONS ou BLAMIONS … et en plus, c’est le top à 60 points !

Franck (10ème à – 8) jouera à la table 7, le lendemain, yes ! Denise (113ème à – 95) ne bouge pas, fixé à la 60ème place. Claudine (133ème à – 110) recule vers la 40ème place, ce qui la situe encore parmi les SN2 ! Christine (162ème à – 128) remonte, un peu, vers la 200ème place. Catherine (262ème à – 201) s’enlise, vers la 240ème place. Cécile (306ème à – 253) nous joue une nouvelle version de 20000 lieues sous les mers, en laissant une vingtaine de joueurs derrière elle.

En soirée, Cécile a chaussé ses palmes pour remonter en surface, afin de nous emmener manger sur le port, dans un restau qu’elle avait réservé : son nom, « Tante Lucie ». Grâce à Claudine, nous avons trouvé le quai Duperré. Arrivés devant le numéro 38, nous n’avons pas trouvé « Tata Lucie » … et pour cause ! En appelant le restau, Cécile nous a dit : « on est bien à la bonne adresse mais c’est devenu un bar à tapas » 🙂 !!

C’est vrai que pour les huîtres de Franck, faudra attendre l’année prochaine, et pour le Côtes de Blaye de Cécile et Denise, faudra muscler la carte des vins, que le son était tellement fort au début qu’on ne s’entendait pas, qu’on n’a pas vu Tata Lucie mais on a passé une super soirée (les zygomatiques s’en souviennent, la preuve !) …

… et on remercie tous Cécile, non pas pour son choix de restau mais pour nous avoir montré, une nouvelle fois, qu’un club ou une association sert d’abord à passer de tels moments tous ensemble !

Simultanés VDR (Samedi 10 Octobre 2020)

Merci à Christine pour son compte rendu …

Nous étions 6 joueurs et Franck comme arbitre à nous rendre à Angoulême pour le simultané Ver-Diam-Rubis.

Partie 1 : une partie en 20 coups avec 4 scrabbles pour un top à 834 points.

Pour débuter nous avons l’embarras du choix avec RELIA, LIERA ou LUEUR pour 12 points ! Le mot retenu est LIERA.

Catherine, Cécile… et Gérard topent avec PAQUETLe mot choisi est QUEUTA.

En appui sur le T de QUEUTA, Colette scrabble avec EMPATENT. Christine, Denise et Catherine s’appuient sur le L de LIERA et jouent EMPALENT . Pour 2 points de plus on joue LAPEMENT.

Cécile s’appuie sur de A de LIERA et joue SALUIONS . Colette, Christine et Denise sont au top avec LUISONS qui met un I à LIERA.

Colette est la seule à toper avec PLU(C)HEZ (PLUCHER = PELUCHER devenir PLUCHEUX pour un tissu) qui gagne 32 points sur le sous-top PLANEZ.

En partant du P on pose verticalement PROJET (45 pts). Christine, Denise, Cécile et Catherine perdent 7 points avec JE.

Personne ne pense à le prolonger en PROJETE et à jouer horizontalement ENRENA

Catherine est la seule à jouer FABULE en appui sur le L de PLUCHEZ.

Au coup suivant Catherine est de nouveau la seule au top avec ADAV (Avion à Décollage et Atterrissage Verticaux)

En collante le long de FABULE, on joue SEDUM qui fait AS BEUS et REM. Le SEDUM ou SEDON est une plante. Aucun de nous ne le voit même nos spécialistes en botanique !

KOANS en appui sur le deuxième A de ADAV n’est vu que par Catherine.

Au coup 12, avec ASCETE on marque 35 points, raté par nous tous.

Au coup 13, Cécile apprend à ses dépens que BIGLER est intransitif. On joue BIGL(A)T.

Sur le L de LUISONS on peut scrabbler avec ALLONGER (63 points). Le top est LONGERA (81 points), verticalement qui fait BA avec le B de BIGLAT. Vu par Christine, Denise, Colette et Gérard. Cécile s’étant trompée au coup 12 en jouant « acetes » s’appuie sur le S pour jouer LONGERAS et prend une bulle. Même sort pour Catherine qui joue « ralonge ».

On pose VICIE qui fera ELONGERA (ELONGER = ETIRER)

2 places possibles pour WIFI. Vu par Catherine, Cécile et Gérard.

Coup 17 : 2 tops à 39 points EXIT et EXON qui est le mot retenu. Au coup suivant, on le prolonge en EXONDER. Vu par Denise, Christine et Colette.

Sur le premier I de WIFI, on pose THORIUM (Métal radioactif).

Pour le dernier coup Cécile est la seule à toper avec ASSEYAIT.

2ème partie : une partie en 21 coups pour un top à 1010 points et 6 scrabbles.

Nous jouons CROIS ou COLIS pour 20 points. Le top est à 22 avec CLOSIS (verbe CLORE au passé simple)

On s’appuie sur le O pour jouer PORQUE (pièce de renfort d’une coque d’un navire).

FICELE se termine sur le E de PORQUE

Si on pense au verbe ECLORE, on pose WEB verticalement qui fera ECLOSIS.

Sur le I de ECLOSIS, 2 possibilités de scrabbler. GUEDILLE (au Québec : hot-dog avec salade) ou le mot retenu DEGUILLE (en Suisse : déguiller = faire tomber). Christine prend une bulle en inventant le verbe « défluer ».

Au coup 6, beaucoup de possibilités de scrabbler. Gérard joue LAMANEUR (64 pts), Christine joue DEMURANT (68 pts) Denise joue SURMENA (75 pts) Cécile et Colette jouent REMUANT (78 pts). Le mot retenu est MAN(U)CUREE (86 pts) qui fera WU et BU avec les lettres de WEB déjà posées.

Au coup 7, trois scrabbles secs. NODULES et ONDULES ne passent pas. On prolonge DEGUILLE en DEGUILLEE et on pose ELUDONS.

Gérard est le seul à scrabbler avec INTIMIDA sur le D de ELUDONS. Comme quoi quand il veut, il peut !!!

Encore un scrabble avec HATERAI. Plusieurs places sont possibles. Avec un T à INTIMIDA on marque le top.(85 pts). Cécile tente une improbable conjugaison du verbe HAÏR, cela lui vaut un zéro.

On joue FAKE puis en collante PUISAT qui fera AS KA et ET. Vu par Christine. Les autres jouent PRISAT pour le même score.

Personne n’ose VIBRAGES (action de soumettre à des vibrations). Avec le sous-top VIRAGE on perd 23 pts.

Le tirage 13 offre un scrabble sec OUVRENT qui ne trouve pas de place. On joue TORVE (41 pts) qui est vu par Cécile et Gérard.

Christine et Gérard topent avec RUDOYE qui gagne 1 pt sur DEY joué par Colette, Catherine et Cécile.

On peut jouer EXO, OXO ou le mot choisi AXE avec le X en double appui qui fait XI et EN.

Au coup suivant on ajoute un F pour écrire FONS et FAXE. Vu par Colette et Denise.

Colette est la seule au top en faisant une collante sous HATERAI, en posant HE(I)N qui fait EH RE N(I) et IN pour 48 pts.

Au coup 18, Catherine tope avec MUTAS de même que Colette avec AZOTE qui est le mot choisi.

Une collante le long de PUISAT, on joue SCAT (style vocal propre au jazz) qui forme USE ASE et KAT.

On termine avec JAM et NIEZ.

NDLR : Les résultats de ce Simultané Vermeils-Diamants-Rubis sur le centre d’Angoulême sont visibles ICI ,  sur le comité J, c’est LA. et sur le plan national, c’est LA.

Ch. Dép. de la Charente (Dimanche 13 Septembre 2020)

Dimanche, en Charente, avec le championnat départemental, a sonné la reprise des compétitions officielles après un arrêt de 6 mois dû à la COVID 19.

Nous étions 7 du club (6 joueurs et Gégé comme ramasseur) à nous rendre à la salle des fêtes de Bassac où nous avons été accueillis par le club de Cognac.

Merci aux Cognaçaises car tout avait été organisé pour le respect des règles sanitaires imposées : désinfection des tables et chaises, gel à disposition, distance entre les joueurs… Le port du masque était obligatoire et très bien respecté par tous.

1ère partie : 22 coups pour un top à 901 points avec 3 scrabbles (tirée par S. Chambaud)

Au premier coup, tout le monde tope avec HATAS

Catherine, Claudine, Cécile et Franck topent avec MOTUS ou avec le mot retenu MATUS (MATU c’est le baccalauréat en Suisse).

En collante au-dessus de MATUS, on pose OZONA qui fait OTA, ZUT et OSA pour 71 points. Claudine avec ZONAL perd 1 point et Catherine avec ZOO en perd 4.

LEK ou TEK qui forme KOTA permet de marquer 50 points. Vu par nous 6.

Au coup 5, nous perdons tous 3 points avec FALLU. Il faut jouer FALLE. Au Québec, « avoir la falle basse », c’est avoir grand-faim.

Claudine et Franck sont les seuls à prolonger KOTA en KOTASSES.

Franck est au top avec FUDGE, en partant du F de FALLE, de même que Catherine et Claudine qui jouent le mot retenu VEUF finissant sur le F de FALLE. Les autres ont fait le VIDE et perdent 2 points.

Au coup 8 Franck est le seul à jouer CORBIN (corvidé).

Unanimité avec EX, sous VEUF qui fait VE et EX.

Claudine et Franck topent avec EMOULU. Les autres jouent MOULE (- 4) ou OLLE (- 5).

P(R)ODIGE qui met I à OZONA permet à Catherine, Denise et Franck de toper. Claudine scrabble sur le R de CORBIN avec PRODIG(U)E et perd 4 points.

Dommage pas de R ou de Z pour BANANIER ou BANANIEZ, on se contente de AUBAINE.

C’est au coup 13 qu’arrive le deuxième scrabble qui va faire beaucoup de dégâts. En partant de VE déjà posé on joue VERDIENNE (relative à VERDI, compositeur italien). Franck est le seul à voir la place, mais joue VENERIEN et perd 59 points. Les autres perdront entre 74 et 77 points !!

Coup 14, ECUREE en partant du E de PRODIGE. Vu par Franck.

Un bon SWING pour se remettre. Vu par tous.

Claudine et Catherine pensent au VOYEUR et topent.

HA et HAN marquent 31 ou 35 points, mais le top est à 36 avec une petite collante DAH qui fait DOAY HE. C’est un solo de « Chantal » ou de « Christiane » ou peut-être bien de Christine, c’est un peu confus dans la tête de l’arbitre

Claudine, Cécile et Christine ne jouent pas LINETTE (graine de lin – en photo une des près de 200 espèces de lin). Impardonnable pour des joueuses de Hiersac !

Les filles jouent FIEL pour 33 points tandis que Franck, pour le même score joue FLET (poisson plat marin) qui est le mot retenu.

Denise est la seule à jouer CINQ. Les autres avec QI ou QIN perdent 3 ou 4 points.

Coup 21 : JEEP

On termine avec DRAYAI en triple appui sur le D de PRODIGE, le A de DAH et le R de VOYEUR. Vu par Denise, Claudine et Franck.

Après une pause dans la cour pour se dégourdir les jambes se désaltérer ou grignoter, nous abordons la seconde parties, masques sur le nez.

2ème partie : 21 coups pour un top à 868 points avec 3 scrabbles (tirée par F. Cools)

Coup 1 : FUYI(E)Z pour tous sauf Claudine qui préfère le présent FUY(E)Z (-2).

Arrive le premier scrabble, sur le E de FUYIEZ on pose MALAMUTE (chien de traîneau de l’Alaska) que Franck est le seul à voir. Ça démarre mal pour les autres qui perdent 44 points.avec MALT.

BIWA (46 points) pour tous mais Christine choisit la mauvaise place et perd 11 points.

Au coup 4, nous ratons tous VROOM.

Au coup 5, Franck ne voit pas le KEUM, en collante sous VROOM qui fait VE RU et OM.

Au coup 6, LOB réussi pour Franck et Christine, en collante verticalement le long de MALAMUTE qui fait LA OM – et BU. Le mot retenu est OVULAT sur le deuxième A de MALAMUTE.

Claudine se réjouit avec GAUDIS et beaucoup d’agitation chez les autres filles avec AGITA ou AGITAS, Franck tope avec, horizontalement, AIDAT qui fait KA et VETO.

ZINCS pour tous.

Denise est au top avec GUEUSA (GUEUSER = mendier) qui fait VETOS et VA. Le mot retenu est PAUSE.

Un bel emplacement s’offre, où on triple le Q et le X, pour jouer QUEUX (un MAITRE QUEUX est un cuisinier) .Claudine et Catherine passeront à côté.

Coup 11 : SIS (18 points) et coup 12 GORGES (17 points).

Au coup 13, avec au tirage I + AALISE plusieurs scrabbles sont possibles. Denise joue ALIENAIS (– 21 points), Claudine et Catherine jouent EGALISAI (- 11 points) Franck et Christine topent avec ASIALIE (absence de salive), seul scrabble sec qui transforme GORGES en EGORGES.

HE pour la majorité, perd 2 points sur STHENE (La sthène [symbole sn] est une ancienne unité de mesure de la force dans le système mètre-tonne-seconde). Cécile par inattention écrit HA et prend une bulle.

Le coup 15 va redonner le moral à tous avec JETEE en collante le long de STHENE qui fait JE EN et TE pour 85 points.

HE pour tous, c’est le top.

Pas de O pour jouer FLOCONNE. On joue FRONCE vu par Franck, Claudine, Catherine et Denise.

Pas de A pour LARDONNE mais un peu de fraîcheur avec NORDE (NORDE ou NORDET est un vent du nord-est) vu par Franck uniquement.

Coup 19 : BADE ou BOP qui est le mot retenu. Catherine tente « BIPPA » qui lui rapportera une bulle !

Deuxième et dernier solo de la journée (encore par une Hiersacaise) : Denise joue ADNE. Le mot retenu est DRANCEEN (de DRANCY) en double appui sur le C de ZINCS et EN déjà posé.

On termine par un scrabble NI(E)LLER pour 73 points. Vu par tous.

NDLR : Franck l’emporte (sur la Charente mais aussi sur les 3 centres) sans (trop) trembler devant Claude-Annie et Denise, championne de Charente des Diamants.

Les résultats sont visibles en cliquant ICI.

TH de Hiersac (Samedi 24 Avril 2020)

Samedi 26 Avril, 37 joueurs originaires des 4 coins de la région Poitou-Charentes ne se sont pas déplacés (!) pour disputer la 17ème édition du tournoi à Hiersac ou si vous préférez, la 2ème édition du TH de Hiersac puisque, depuis l’année dernière, nous volons de nos propres ailes sans l’aide du club d’Angoulême. La magie d’Internet a permis de relier par l’audio (pour les aveugles et les malvoyants) ou par la vue (pour les sourds et les malentendants) tous les fidèles joueurs qui m’ont fait l’amitié de participer à cette édition un peu spéciale …

Le discours de bienvenue de Franck est l’occasion de remercier Francky, qui a collecté les inscriptions, qui a mis en place le logiciel Discord et les différents salons textuels et visuels, qui a passé de longues heures au téléphone et envoyé de nombreux mels pour essayer de dépanner les uns et les autres, qui a juge-arbitré la partie (en faisant des copies d’écran pour ceux qui ne l’entendaient pas) et qui a envoyé les résultats le lendemain à tous les joueurs. Aïe les chevilles, ça fait mal ! Évidemment, j’associe tout le club de Hiersac qui m’a encouragé (allez Francky, allez Francky, allez !), en particulier, Yanis, qui m’a initié à Discord et qui m’a aidé le samedi, en aidant plusieurs joueurs, à se connecter.

Ce sont surtout les participants que je veux remercier, ici, car sans vous, sans votre indulgence, sans votre humour, votre patience, vos encouragements, vos remerciements, cette expérience aurait fait « Pschitt ». J’espère, vraiment, que l’année prochaine, nous pourrons jouer, de nouveau, dans la salle, car il manquait vraiment une dimension à ce tournoi que l’informatique ne pourra jamais remplacer : les contacts humains !

Après quelques réglages de dernière minute et quelques discussions assez surréalistes …

… c’était parti avec une « Joker », qui allait faire mal !

Partie 1 (joker) – 17 coups – 10 scrabbles – top : 1137

Coup 1 : DESODEE est choisi mais il y avait, aussi, DERODEE, DECODEE, DEMODEE, DEDOREE … j’arrête, par charité d’âme pour ceux qui n’ont pas scrabblé !

Coup 2 : Si vous ne connaissez (ou ne formez) pas le verbe FOEHNER, pas mieux que 31 points avec … FOEHNS ! En utilisant le Z comme joker, on quadruple : FOEHNEREZ gagne 26 points sur FOEHNERA.

Coup 3 : Ce coup peut affoler. D’ailleurs AFFOLENT (78 points) est le sous-sous-top. Pour gratter 2 points, il faut jouer à la même place ETOFFANT. Le top (86 points) est en colonne 8 : DEFONCAT (avec C cédille) n’est pas si évident que ça à construire !

Coup 4 : Là, il est plus simple de toper si on pense à la finale -ENT (OUBLIENT, JUBILENT, PUBLIENT). Malgré mon avertissement, certains donnent leur solution.

Heureusement que certains arbitres veillent au grain …

Le juge-arbitre choisit d’ouvrir un nonuple avec ALBUMINE, notamment pour les rallonges sélectives devant ALBUMINE, mot qui aurait pu être transformé en OVALBUMINE (protéine du blanc d’œuf), LACTALBUMINE (protéine du lait) ou SERUMALBUMINE (albumine du sérum sanguin). Signalons que TUBULINE (protéine, encore une !) et ALBUGINE (adj, blanchâtre) permettaient, aussi, de marquer les 80 points du top.

Coup 5 : Encore un cadeau puisque le tirage permet de nonupler de 12 manières différentes comme TOILEREZ, ENTOILER, LOTERIES, TOLERIES amis aussi des mots moins simples à construire comme HOTELIER, TRILOBEE ou…

ROITELET (je traduis l’illustration de Jean car je ne suis pas sûr que tout le monde avait compris).

Coup 6 : Le plus compliqué n’est pas de trouver le mot mais plutôt la place. En quadruple, RASSURA gagne 10 points sur SURARMAT et 12 points sur quelques sous-tops comme le nouveau mot QUARRAS (QUARRER, inciser un résineux).

Coup 7 : On pose le 7ème scrabble … ce qui fait écrire n’importe quoi à des joueurs qui tirent des parties ne contenant que 2 scrabbles.

VIGNETAI (VIGNETER, décorer de vignettes) gagne 3 points sur une vilaine VAGINITE. Pour 7 points de moins, on pouvait s’appuyer sur un R avec GIVRERAI ou VAGIRIEZ.

Coup 8 : Encore un scrabble ! Si on valorise le P avec CROUPIT (joker C), on gagne 8 points sur des mots plus visibles comme POURRIT ou PRODUIT, par exemple.

Coup 9 : C’est décevant … car on ne scrabble pas malgré CHAULAI ou les scrabbles en appui comme … PALUCHAI (tout le monde aura compris le type d’appui auquel je fais allusion). VALIHA (cithare traditionnelle malgache), en collante, a dû être peu joué. On ne perdait que 3 points avec HUAIT !

Coup 11 : Après un petit coup qui aurait pu déboucher sur SUBSUMAI ou BIJUMEAU (!), on pose un scrabble unique, jamais facile à construire : BOULEAU gagne, au moins, 45 points sur les joueurs qui ont fait dodo (et pas métro, puisqu’ils jouaient à domicile …), ce qui est confirmé par Françoise (pour une fois, pas Double-Arbitre).

Coup 12 : Sur un A, on peut doubler un scrabble (DELAITEE ou DELATTEE) mais sur le V, au-dessus, on peut tripler avec DEVOLTEE (+ 13).

Coup 13 : Avec le tirage «?AESSWY », qui avait envisagé un scrabble, en appui ? Hélas, on ne pose que SAMMY (soldat américain de la 1ère guerre mondiale), qui gagne 2 points sur YASSAI et 4 sur une MAMY, qui passait par là. Vous n’avez toujours pas trouvé … SPYWARES ? Vous avez un bon antivirus, alors.

Coups 14 à 17 : Après avoir posé le Y, SKIEE (nouvelle transitivité qui peut surprendre), WEBER, GEX et JETAT permettent de liquider les lettres chères.

Denise crée la sensation, en gagnant la partie à – 14 (Willou trouvera l’explication) …

… devançant de 4 points, Jean (Dol) et de 42 points, Monique (Leroy-Legoff) et Arlette (Ballanger), laquelle n’avait pas vu le BOULEAU, ce qui est logique pour une retraitée, de longue date.

La pause permet à certains de se désaltérer et de manger les bons gâteaux … enfin ceux qui avaient prévu ! En attendant, des philosophes devisaient sur le futur proche et plus lointain …

Une fois que les résultats ont été affichés, on a pu démarrer la partie 7 et 8.

Partie 2 – 16 coups – 7 scrabbles – top : 1077

Coup 1 : Pas mieux que 48 points avec ORAUX, en H8. Il vaut mieux préparer C-ORAUX et M-ORAUX car les rallonges, en 7 lettres (PREFECTORAUX, PROFESSORAUX, SUCCESSORAUX et les moins connus PRECEPTORAUX, COXOFEMORAUX, ANTISUDORAUX, ANTUTUMORAUX) resteront du domaine du fantasme !

Coup 3 : Une fois n’est pas coutume, il faut écarter la lettre chère (ici le W) pour scrabbler. GAULLIEN gagne 6 points sur OUILLAGE et une vingtaine de points sur ALLEGUAI, GUERILLA, AGUILLER, GOUAILLE, LAGUIOLE, etc.

Coup 5 : RAVALIEZ ou RAVAGIEZ gagne une vingtaine de points sur AVARIIEZ, VRAQUIER, ARRIVIEZ, GRAVIREZ, etc

Coup 6 : Il n’y a que 2 possibilités de scrabbler. FONCIERE ou CONIFERE gagne 64 points sur « recifien », au grand dam de Jean.

Coup 9 : Avec le nonuple ouvert (sur un J !) et un joker, c’est la panique ! En posant toutes les lettres et en s’accrochant sur le J, on sauve les meubles car JEUNETTES, JAUNETTES, JEUNOTTES permettent JUSTEMENT (!) de marquer 123 points. C’est, tout de même, 53 points de moins que le nonuple SURJETTE, difficile à construire avec un S initial et joker R !

Coup 11 : Bravo à ceux qui ont vu le seul scrabble qui passait. EPHEMERE est un coup de vista … qui permet de gagner 48 points sur EMPESE. L’orage redouble d’intensité à Angoulême, expliquant certaines choses.

Coup 12 : GASTRULA (stade embryonnaire des vertébrés), laissant un nonuple ouvert, est préféré à des mots plus connus comme BRULAGES, BULGARES ou BLUTAGES.

Coup 13 : TABLOIDES (en 9 lettres) gagne 3 points sur … TABLOIDS en 8 lettres 😉 !

Coup 15 : Jean se tire une balle dans le 2ème pied. Il scrabble en transformant EGO en « négo » (pas plus stupide qu’EGOS) mais hélas …

Coup 16 : On termine par une FILMO, le L transformant EGO en … LEGO !

La partie 2 est gagnée par Arlette à 79 points du top (SURJETTE a fait mal …), avec 18 points d’avance sur Monique et 31 sur Denise.

Pour l’anecdote (aucune possibilité de vérifier les scores, les mots réellement joués, le respect du temps, les mots faux inférieurs au top pris en compte, etc), Denise gagne le tournoi, en gardant 11 points d’avance sur Arlette et 29 points sur Monique. Signalons la belle perf de Lionel Gauthier (le nom de famille me dit quelque chose …), non licencié qui s’est bien débrouillé (21ème sur la partie joker), mais qui doit bénéficier de l’entraînement familial (je pense, évidemment à … Geneviève).

Les résultats sont visibles en cliquant ICI.

Que dire de plus ? A l’année prochaine, dans la salle : réservez le Samedi 24 Avril 2021 … la veille du Simultané mondial !

N.B : J’avais posé une énigme mais n’avais reçu qu’une seule réponse. Rappelons la grille.

Réponse : il fallait, tout simplement, poser FREQUENTATIF en 15D pour … 327 points, fastoche, non ?