Archives de la catégorie: Compte-rendus

Originales à Périgueux (et Dolus …) le samedi 29 juin 2019

Après un périple, en campagne, passant par Villebois-Lavalette, nous sommes arrivés à Périgueux, de bonne heure mais pas de bonne humeur. Claudine, au volant, a eu le malheur d’hésiter sur la route à prendre, en arrivant à un carrefour. Derrière, une charmant dame lui a fait des appels de phare, pour montrer son impatience. Ecoutons la réponse de Claudine, restée très zen : « mais, qu’est-ce qu’elle a cette sal… [bip]. Elle veut mon poing sur la tronche la pét … [bip]. Non mais, t’as vu sa gu… [bip]. J’vais m’la faire cette pu …[bip] ». Faut dire que la dame était un peu énervante. Rajoutez, par-dessus, un trajet d’1 h 30, une température, avoisinant les 35° et vous aurez compris le mélange explosif que ça donne 🙂 ! Nous avons eu la bonne idée d’aller manger dans « notre » restau « Little Cocotte », qui fait de vraies frites, à partir de pommes de terre qui poussent dans la terre et surtout, qui nous a permis de manger, tranquillement, dans un endroit climatisé.

L’année passée, nous étions arrivés à la bourre mais cette fois-ci, nous avons fait gaffe et oh (bonne) surprise, nous sommes arrivés dans une salle climatisée, ce qui, hélas, nous enlèvera une excuse, si jamais nous jouons mal. Périgueux, comme Saint-Seurin, Royan, Hiersac (aïe, les chevilles) fait partie de ces tournois, dans lesquels on se sent, tout de suite, comme chez nous. Est-ce à cause des conditions de jeu (grande table avec une petite bouteille d’eau pour chaque joueur, salle climatisée, multitude de gâteaux et boissons offertes tout le week-end) ? Est-ce dû à l’accueil et au professionnalisme de Lionel Filet et de toute son équipe (Marie-Do’ et Marc, fournisseurs des pâtisseries et plateaux-repas, Jean-Paul, le « monsieur Internet de ce week-end », Gérard, qui adore rigoler, Jean-Pierre, pardon à tous ceux que j’oublie, car j’associe, bien sûr, tous les ramasseurs (ils étaient jeunes cette année) et tous les arbitres qui font le boulot, avec le sourire, en ne faisant pas patienter les joueurs, quand ils sont débordés ? Serait-ce aussi la joie de revoir des joueurs (et des joueuses, surtout …) que nous apprécions beaucoup (pas de noms mais ils/elles se reconnaîtront) ? Certainement un peu de tout ça.

Côté compétition, parmi les 72 joueurs présents à Périgueux, Franck est le favori : il ne s’agit pas de bibi mais de Franck Delol, classé en 1ère série ! Il faudra, évidemment, se méfier des SN2, Michel Fourmond, qui joue (presque) à domicile et Anne-Chantal Bourlon, capable du meilleur comme du pire et de quelques SN3, comme Arlette Ballanger (qui a des fulgurances), Marilyne Forestier, souvent bien placée, à Périgueux et bien sûr, Claudine, mais elle ça ne me dérange pas si elle me bat ! Pour être complet, rappelons que ce Multiplex (rassemblant 317 joueurs) comprenait aussi les centres de La Baule, Saint-Quentin-Fallavier et Dolus, où jouaient nos CC, qui nous ont déjà décrit quelques prouesses, mais je complèterai un peu.

Partie 1 (joker) tirée à Saint-Quentin (38) par JC Remandet17 coups – top : 1158

A Périgueux, c’est la toujours aussi sympathique Marie-Do’ qui lira la partie : cette année, elle me portera chance (les années se suivent et ne se ressemblent pas toujours, heureusement).

Coup 1 : WENZE est assez anodin mais mon voisin, Franck, voit le mot, le compte mal et, finalement, joue le sous-top … pour 18 points de moins !

Coup 2 : Il y a plein de scrabbles mais pour toper (gain d’un point), il faut jouer USINAIT ou UTILISA, le mot choisi.

Coup 3 : Franck, grâce à NOMBREUX, joue le top, qui faisait autant de points que le mot choisi, NEMORAUX, pluriel de NEMORAL, qui vit dans les forêts. Christine a écrit qu’elles (avec Cécile) ne connaissaient pas ce mot mais je dirais plutôt que les CC ne se souvenaient pas que ce mot avait été joué, au premier coup de la 2ème partie, du TH2 de … Mouthiers (!), en octobre 2018 ! Claudine avait hésité entre « ménorale » et le bon mot : c’est fois-ci, elle a marqué 72 points (comme Christine) avec un mot … NORMAUX. Mieux vaut perdre 12 points sur 84 que prendre une bulle !

Coup 4 : Franck perd ses premiers points (10 exactement) avec INFIXE, élément qui s’insère au milieu d’un mot. C’est la spécialiste de la collante (c’est Claudine, pour ceux qui cherchent, encore), qui voit le top (loupé par les premières tables) : HENNI (48 points) est un bijou de maçonnerie, à droite de NEMORAUX (formant OHRE-ANUNXI). Cécile joue FUMER, quand on vous dit que chacun ses spécialités !

Coup 6 : Après FUMER, Cécile joue … FUMATES (c’est une obsession ?) et Claudine … FETAMES. Mais, quelle que soit l’activité, ces 2 mots font 83 points. Pour une vingtaine de points supplémentaires, avec Christine, on a préféré FANTASMER (plus joli que le FANATISME).

Fantasme … tombé à l’eau

Malgré, ce joli quadruple en appui sur AN, on a perdu (avec Krichine) 12 points sur MANIFESTA, à la même place, pourtant, c’est un mot que je connais …

18 Mai 2019 à Paris !

Coup 7 : Christine s’est pris les pieds dans le tapis, en ne scrabblant pas mais Cécile a TREBUCHE, pour 62 points. Claudine a réussi à prendre 6 points de plus, avec HABITUER. Le top et le sous-top étaient 2 scrabbles secs, de vocabulaire peu courant. On pouvait marquer 86 points avec HAUBERT (cotte de mailles) et 92 points, avec TURBEHS (ou TURBES, enquêtes faites auprès de plusieurs habitants afin de constater les usages d’un lieu ou tombeaux où étaient enterrés les riches musulmans), joué par les 2 Franck.

Coup 9 : Doit-on revenir sur le « décalotat » de Cécile ? Non, mais ça mérite des … CALOTTES (avec 2 T !)

On peut assurer un petit scrabble avec DECOULAT (Christine) et ça ne perd que 9 points sur le top, au choix, CORDELAT (Franck), DACTYLO (joker Y, joué par Claudine !), CLOUTARD (élève de l’ENS de Saint-Cloud) ou LACTODUC (conduit pour le transport du lait, notamment entre le lieu de la traite et son lieu de stockage).

Coup 10 : Il est facile de marquer 42 points, avec LYRE, par exemple. Mais, dans la salle seuls, Marilyne et bibi vont réussir à jouer un des 2 scrabbles en double-appui sur E_T. Si on forme la finale -ENT, on peut (j’ai pas dit que c’était facile …) voir RENIFLENT ou RENFILENT (joker F), pour gagner 22 points.

Coup 11 : Claudine se refuse PALOTAS (PALOTER, remuer la terre avec un PALOT, bêche étroite). Dommage, c’est le top (+ 52 sur les sous-tops). Il y avait aussi ATONALS (= ATONAUX …) !

Coup 13 : Il est facile de marquer 29 points, en mettant un S à DACTYLO. Une belle cheminée permet de jouer GAROU. Plusieurs joueurs (dont bibi) se refusent le loup mais ils ont eu raison car Claudine a été la seule à oser jouer GAROU, qui est un arbrisseau à fleurs blanches, plus connu sous le nom de daphné garou. Ce solo (dans la salle) lui permet de gagner une bouteille.

Claudine n’aura pas 10 points supplémentaires car le mot a été joué à La Baule, zut mais l’important, pour elle, c’est d’avoir eu la bouteille, comme on peut le voir ci-dessus 🙂 !

Coup 14 : Ce coup est stressant puisqu’il n’y a qu’une seule place libre, il faut s’appuyer sur le U. Souvent avec un U et un joker, il faut remplacer le joker par un G, un X, un Q ou un R. Ces 2 dernières lettres permettent de former MASTIQUE ou TAMISEUR, personne chargée du TAMISAGE, tout un programme.

Coups 15 à 17 : On peut toper la fin de si on est attentif car si BROKER (= courtier) est peu connu, il n’en est pas de même avec BUNKER, qui fait le même nombre de points.

A 30 points du top, Franck (celui de Hiersac) est le seul des J35 à avoir tenu le choc. Je devance l’autre Franck de 29 points et sur le Multiplex, je suis 2ème à 16 points derrière l’autre SN1, Michael Gauchard, qui a un niveau au-dessus. Claudine, Cécile et Christine vont essayer de se refaire sur la partie 7/8, le principal, sur ce genre de parties, étant de prendre le maximum de plaisir !

Le goûter offert (à Périgueux …) est si copieux qu’il est difficile de faire un choix raisonnable, afin de ne pas digérer pendant la seconde partie !

Certain(e)s ont du mal à choisir … tandis que d’autres préfèrent profiter de l’air frais, qui s’échappe des bouches d’aération, planquées dans les colonnes.

Partie 2 (7 et 8) tirée à Saint-Quentin (38) par JC Remandet – 17 coups – top : 1128

Christiane Gouttard, ancienne du Comité Lyonnais, spécialiste de l’arbitrage et femme de Gérard, vous savez le photographe (je ne fais que répéter ce que mon voisin m’a appris) nous lira une partie, sur laquelle il fallait tenir les 6 premiers coups et les 5 derniers car le milieu fut pénible !

Coup 1 : Cécile est la seule des 4 mousquetaires à se distinguer, en ne jouant pas AIXOISE, qui gagne 48 points sur XHOSA (je ne rappelle pas la signification car faudrait commencer à retenir ce genre de mots 🙂 !)

Coup 2 : Je ne fais pas un solo avec HUMORALE, comme à Saint-Junien, car cette fois-ci, Claudine le voit … et quelques autres joueurs, aussi ! Ce mot gagne 8 points sur … HUMERALE et 14 sur un superbe ALMOHADE.

Coup 4 : Avec le Z, on peut scrabbler et marquer 70 points avec AUDITIEZ (Claudine). Une fois n’est pas coutume, il faut laisser de côté la lettre chère pour toper (bravo Cécile) avec DISPUTAI (+ 6 sur AUDITIEZ). Ce sera le seul coup loupé par Michel.

Coup 5 : Cécile voit, au tirage, DESILEZ, encore bravo … et se le refuse, pour jouer 58 points de moins, pas bravo !

Coups 6 à 11 : Il faut le faire exprès pour perdre des points. Citons, par exemple, Christine qui joue BELE pour 22 points, au lieu de BELENT pour 27 points (le top) ou Cécile, qui joue HERE (une arbitre de Dolus lui dira qu’elle lui a mis « zéro » car HERE ne prend pas de H, no comment ….) au lieu de HE !

Coup 12 : Les 2 Franck, alors au top, loupent … BANQUA (le top, joué par Christine) et ARQUA (le sous-top, joué par Claudine). Nous perdons 4 points, en jouant le sous-sous-top. Cécile en perd 34, en jouant le sous-sous- … – sous-top, « broquant », le masculin de BROCANTE ?

Coup 13 : Claudine et Arlette, côte-à-côte, ont pris un flash dans l’œil puisqu’elles ne voient ni l’une, ni l’autre le E qui tendait les mains pour jouer EVOLUERA, et hop, encore 25 points qui partent.

Coup 14 : Claudine, trouvant que FETERONS (74 points) ou RONEOTAS (77 points) n’étaient que pour les p’tits bras, enverra un « forantes » en nonuple, facile à compter, 0 * 9 + 0 = ? On a appris qu’à Dolus, François Aubin, pourtant pas à côté de Claudine, n’a pas résisté, lui non plus. Superbe transmission de pensée !

Coup 15 : FOIRAMES est assez anecdotique car ce scrabble ne gagne qu’une dizaine de points sur plusieurs solutions comme MAYOS ou MOYAS.

Coup 16 : Cécile (accompagnée par Claudine et Franck) est toute contente de voir un TYROLIEN , faut dire qu’à Dolus, on en rencontre assez peu, d’habitude 🙂 !

C’est le top choisi, qui marquait autant que LAYERIONS en double appui, qui aurait pu être sélectif.

Coup 17 : Christine connaît une fin de partie difficile car après avoir perdu 30 points sur TYROLIEN, elle loupera la place des 6 mots avec le K (ex : KURU, KART, KRUS, KENA, etc) permettant de marquer 87 points (+ 18 sur le sous-top CREEK).

Je gagne la partie à – 4, avec 1 point d’avance sur Michel et 2 sur Franck D. L’adage dit que les garçons naissent dans les choux et les filles dans les roses mais, ce jour-là, Franck B. voit la vie en rose car, en gagnant, à Périgueux, devant l’autre Franck, le SN2 de Hiersac, empoche 50 % de PP1 sur le Multiplex (M. Gauchaurd a topé la 2ème partie …), confirmant, un peu plus, sa remontée en 1ère série, l’année prochaine. Par contre, les filles sont dans les … choux, mais on ne retiendra que les points positifs, le GAROU de Claudine, les 3 PP4 de Christine et … le TYROLIEN de Cécile  🙂 !

Les résultats des Hiersacais sont visibles ici.

En sortant de la salle (à Périgueux), il fait très chaud (on frise les 38 °C). La clim rafraîchissante du restau « Little Cocotte » (si on n’a pas une réduc’ avec toute la pub qu’on leur fait) puis de l’hôtel ainsi qu’une douche bien fraîche, suivi d’un sommeil (presque) réparateur, malgré la voisine du dessus qui est arrivée vers minuit et qui s’est levée vers 6 h (Claudine peut vous le confirmer), nous refroidiront les neurones, peut-être un peu trop pour le TH3 du lendemain mais ceci est une autre histoire …

Multiplex Dolus-Périgueux … (WE du 29-30 Juin 2019)

Le samedi à Dolus …

Ici, nous sommes au frais (environ 23°). Cette fraîcheur ne nous a pas été profitable pour performer !!!

Nous avons appris 3 nouveaux mots : NEMORAUX, TURBEH et BROKER (vous êtes trop forts pour qu’on vous précise les définitions).

Passons tous les scrabbles ratés, Un petit Zéro pour Cécile avec « décalotat » sur un scrabble à 72 points.

Nous avons raté MANIFESTA pour 114 points mais avons limité la casse avec FANTASMES (102) pour Christine et …….FUMÂTES (83) pour Cécile.

Nous finissons à 842 pour Christine et 779 pour Cécile

Dans la deuxième partie, nous n’avons pas tout vu non plus. Christine trouve le 1er scrabble AIXOISE. Cécile n’ose pas DESILEZ et perd 58 points. Elle s’accorde un petit zéro en tentant « broquant » en triple pour 125 pts. Heureusement sur ce coup là pas de scrabble, elle ne perd
que 31 points. Elle se rattrape avec TYROLIEN.

Nous finissons à 884 pour Christine et 890 pour Cécile.

Bilan des 2 parties à Dolus, Christine 19e et Cécile 23e sur 45 participants, ça aurait pu être pire !!!

Ce même samedi à Périgueux …

Le seul solo de la journée est à mettre à l’actif de Claudine, qui voit une belle cheminée et surtout, ose y mettre le GAROU !

Franck remporte le tournoi et … un très beau panier garni.

Les résultats du Multiplex sont visibles ici

Dimanche, malgré le renfort de GG et Francis à Dolus et de 4 drôles de dames (Colette, Catherine, Denise et Jocelyne) à Périgueux, aucune grosse performance à signaler mais on a apprécié de voir que Catherine avait encore engrangé des PP4 (comme Christine la veille) confirmant (comme Christine) la légitimité de son accession (comme celle de Chrichine) en 4ème série, la saison prochaine.

Les résultats du Multiplex sont visibles ici

Semi-Rapides à Royan (Dimanche 12 Mai 2019)

La photo ci-dessus m’a rappelé que j’avais oublié de faire le CR des Semi-rapides. Je sais, j’ai un peu de retard …

73 joueurs (dont Claudine et Franck, seuls représentants du club) …

… sont allés jouer un peu plus vite que d’habitude à Royan. Comme d’hab’, le président Willou nous a accueillis avec sa gentillesse, qui fait sa marque de fabrique. Dans la catégorie remerciements, n’oublions pas les ramasseurs, les arbitres et tous les bénévoles, qui ont participé à la réussite de cette journée, notamment en nous offrant (avec le sourire) les gâteaux et les boissons toute la journée (une habitude maintenant bien ancrée à Royan-City !). Pour finir la présentation de cette journée, signalons que les 2 favoris à Royan étaient Bruno Fouet (une vraie gâchette) et bibi mais que sur le Comité, le réel favori était Jacques Fournier, jouant à Poitiers (centre avec 27 joueurs).

La première partie va faire une première sélection à … Poitiers !

Partie 1 – 5 scrabbles – 21 coups – top : 1038

Coup 1 : On commence par JOUIR tous ensemble, ça permet de commencer joyeusement et surtout de se libérer !

Coup 3 : ENLIAI formant JOUIRA, pour 21 points, fait perdre le top aux 12 premières tables, certains tentant un hypothétique « oléinai ».

Coup 4 : CONSOLANT, en appui sur ON, aurait pu faire mal mais il y avait d’autres possibilités (CLONATES, CALETONS, LACTONES, etc) qui faisaient autant.

Coup 5 : C’est le premier coup, vraiment, sélectif de la partie. Claudine joue TRAHIMES (joli !) et ne perd que 6 points sur MARATHIS (= MAHRATTES, MARATHES, langues indiennes). Signalons l’autre scrabble THERMISA, qui ne perdait que 2 points sur MARATHIS.

Coup 6 : La sortie du premier joker ne crée pas trop de dégâts car il y avait 6 quadruples possibles et de multiples scrabbles, ne perdant que quelques points. DEGANTAI est préféré à DAIGNAIT, AGRANDIT ou DEGAINAT pour ses rallonges.

Coup 8 : On pose ETIQUES en O4. Si vous trouvez 4 benjamins (rallonges par l’avant en 3 lettres) sur les 16 possibles, c’est génial ! Perso, j’en avais une seule, CINETIQUES !

Coup 9 : C’est le premier gros coup perdu par Claudine. Elle joue YUKOS, qui est le sous-sous-top, mais qui perd 24 points sur KEUMS, en collante intégrale et 34 points sur KOUMYS (= KOUMIS, lait fermenté de jument).

Coup 12 : DENIGREE ou DENEIGER, pour 3 points supplémentaires, ne sont pas sélectifs.

Coup 16 : Par contre, le 5ème scrabble est fatal à Bruno, qui voit trop tard SEULETTE, qui n’a pas d’anagramme !

Coup 17 : Le plaisir fut de courte durée pour Claudine et Franck car ASCETIQUES (vu par Bruno et Claude-Annie Marchand dans les premières tables) nous fait passer de – 55 à – 85, pour madame, et de – 5 à … – 35 pour monsieur ! Une personne ASCETIQUE (je maîtrisais davantage ACETIQUE, comme l’acide) est l’opposé d’une personne épicurienne. Elle refuse toute source de plaisir, afin de mener sa vie dans une austérité. L’individu ascétique consomme peu et fréquente peu de monde.

Coup 20 : Franck est un des seuls à prendre un SUPPO, tandis que les autres préfèrent prendre une SOUPE, pour 6 points de moins, avant d’aller … manger, chacun son truc !

Sur cette première partie, Franck (à – 41) précède Bruno de 16 points et Gigi Lassalle de 38 points. Claudine (à – 101), 8ème sur le Comité, a 4 points d’avance sur … Jacques Fournier, qui a mal démarré la journée.

Après un repas, pris dans la salle (fait pas très chaud dehors), il est temps d’aller s’aérer, en faisant une petite balade jusqu’au front de mer, avant de revenir … prendre une autre courant d’air (coup 5)

Partie 2 – 3 scrabbles – 23 coups – top : 888 points

Coup 2 : La SAUTEUSE rassure mais on peut encore prendre de la hauteur, en sautant jusqu’à AUGUSTES !

Coup 5 : C’est le coup qui fait mal. Claudine joue BOUMA pour 26 points et Franck parvient à marquer 34 points avec BAZOU (vielle automobile au Québec). Claudine n’a pas vu de scrabble mais Franck construit EMBOURRA … pour 78 points ! Vraiment, ce verbe ne me dit rien (je suis sûr d’EBOURRER et de DEBOURRER mais jamais vu EMBOURRER) et j’assure 34 points ! Badaboum, il fallait oser, comme l’ont fait les Angoumoisines Gigi et Raymonde Berthaud (cette dernière gagnant la partie). Bruno se refusera, aussi, le mot mais jouera RAMBOUR, variété de pommier, qui ne perdait que 11 points sur EMBOURRA (garnit de BOURRE, c’est-à-dire … BOURRER)

Coup 6 : Le CORDAGE ne permet pas de remonter mais ce n’est qu’un jeu, alors, on ne va pas se pendre !

Coup 7 : Dommage, pas de S pour piquer une crise d’HYSTERIE !

Coup 12 : Sur un tirage pas sexy, la LIBIDO est en berne pour toutes les premières tables !

Coup 18 : REN-VOYIONS permet de marquer 4 points de plus que les anagrammes ENROULATRELOUANTALENTOUR (jouable sans S).

Coup 22 : Bruno et bibi se distinguent, en jouant PULTACE (adj, qui a la consistance d’une bouillie), en double appui sur U_T … battu d’un point par LOFE ou LOFA, no comment !

La partie est gagnée par Raymonde (à – 28), 2 points devant Bruno et Alex Aubrière ex æquo. Au général, Bruno prend le leadership, avec 15 points d’avance sur Franck et 24 sur Gigi. Claudine (5ème) se fait dépasser, de justesse, par Alex, qui voulait abandonner le scrabble, il y a tout juste un an ! A Poitiers, Jacques (- 5 sur la partie) se replace à 8 points de Franck …

La dernière partie, dantesque, va rebrasser les cartes !

Partie 3 – 8 scrabbles – 20 coups – top : 1109 (!) points

Coup 3 :Après JALONS et JUMPEZ, on joue EVADONS, peu sélectif, sauf pour Raymonde, qui prend une première bulle.

Coup 4 : Au tour de Bruno de craquer ! Il verra, au tirage « pugnatif » puis le top FLINGUAT, pour 40 points de plus. Quand on voit un mot au tirage, souvent, c’est qu’il est bon : ça ne marche pas toujours donc il se FLINGUAT son tournoi car, sans cette tentative, il terminait parmi les SN1 !

Coup 5 : On voyage car sur un B, on aurait pu poser KABOULIS (= KABOULIENS, de Kaboul, en Afghanistan), sur un S, on aurait eu LUSAKOIS (de Lusaka, en Zambie) mais il y avait un V, qui a permis de goûter au SOUVLAKI (brochette de viande, en Grèce), dégoté, notamment par Bruno et Franck, qui prennent 44 points sur les joueurs ayant assuré le sous-top KALIS. Claudine, se doutant qu’il y avait quelque chose du genre «zoulavski » a préféré ne pas tenter « Le Diable », film … d’Andrzej Żuławski.

Coup 6 : Encore un mot peu connu. Dans les premières tables, Franck est le seul à connaître et à construire SYENITE (+ 37 sur ENKYSTE, joué notamment par Claudine), la SYENITE étant une roche éruptive.

Coup 7 : Franck perd ses 5 premiers points, sans regrets, sur PIGMENTE (joker P), en collante le long de SOUVLAKI. Il y avait de nombreux sous-tops : MIGRENT pour Claudine et MEETING pour Franck.

Coup 8 : On pose déjà le 6ème scrabble ! Il est facile de perdre 2 points avec LOURERA, voire 4 points avec OURLERA car il faut croire au quadruple, LOURDERA.

Coup 10 : Claudine et Franck font partie des 3 seuls joueurs, parmi les 12 premières tables, à être incapable de mettre 3 lettres devant le Z, pour toper ! BEEZ gagne 6 points sur KEA, lamentable …

Coup 11 : CLAQUEES ou CALQUEES sont des cadeaux sauf pour Raymonde qui prend des CLAQUES !

Coup 14 : Il fallait résister à « redoreur » ou « redorure » (nouvelle bulle pour Raymonde, qui terminera la partie à 252 points du top, après sa belle 2ème partie !) On devait se contenter d’ERBUE, terre légère pour pâturages.

Coup 15 : Il fallait être vigilant car ASSOURDI (sur A initial) était un scrabble unique, qui gagnait 38 points sur … OUIS, c’est drôle, non ?

Coup 16 : Pas de A pour LAMBINER mais un BELIER, en collante, trouvé, notamment par Bruno (et Jean-Guy Simonnet, qui finira 2ème de la partie), qui gagnait 3 points sur BRESIL, arbre exotique dont le bois fournit une teinture rouge.

Coup 19 : Claudine se contente d’un FROC au lieu de faire COT ! Pas de quoi fouetter … une poule.

Franck à – 23, remporte la partie sur le Comité et au cumul, précède Jacques de 23 points, ces 2 joueurs finissant dans les PP1. Bruno, 3ème du Comité, tout en haut des PP2, aura montré qu’il a encore un sacré niveau, proche de la 1ère série … sans jouer, chapeau ! Claudine, qui n’a perdu qu’une quarantaine de points à côté de SYENITE et SOUVLAKI, terminera 7ème du Comité, place synonyme de PP2. Elle a été rassurée quand elle a su qu’elle n’en n’aurait pas assez pour passer SN2, sa hantise 🙂 !

La saison se termine bientôt (snif !) avec les Simultanés de France cette semaine et l’épilogue le week-end du 29-30 juin, à Dolus pour certains et à Périgueux pour d’autres, qui joueront les mêmes parties, chouette !

Les résultats du centre sont visibles ici, ceux du comité et sur le monde entier, on peut cliquer sur ça.

Mon Vichy (par Cathy)

NDLR : N’ayant pas le temps de taper les 8 (!) pages manuscrites de Cathy, je ne mettrai que les points, qui me semblent les plus marquants, notamment les bulles (normal, à Vichy) !

COUPE DE LA FEDERATION

Mes commentaires vont être brefs, étant donné mon mauvais jeu.

1ère partie : Beaucoup de mots inconnus, qui m’ont été fatals tels MYLONITE, HILOIRE et TRINOME que j’avais pourtant déjà rencontré. En plus, j’ai inversé sur mon plateau 2 lettres pour SURAH, que j’ai écrit « surha », en ne regardant pas suffisamment le tableau, ce qui fait, qu’au coup suivant, le scrabble que j’avais trouvé m’a valu un zéro. Résultat très mauvais : 636 sur 926 points.

2ème partie : J’ai continué à mal jouer, en trouvant PENSEUSE et en évitant le nonuple, pour me contenter du triple (89 points au lieu de 149 points), je me serais battue. Je n’ai pas vu ETHANOL et BALZAN mais ai vu TWEETE (37 points), EGRAINER (80 points) et REMISAI (73 points) sur un top à 83 points avec MAIRIES. Et, bien sûr, je n’ai pas DESHUILE (69 points), soit un score peu intéressant : 684 points sur 1020.

3ème partie : Je suis tombée dans le piège de BRAYEES qu’il fallait trouver et j’ai écrit « bayées », soit zéro ! Je n’ai pas trouvé EBURNEEN, mais ai trouvé SOURIREZ (64 points) et POCHEZ (64 points) sur MORPHOSE à 76 points, soit un total de 645 sur 841 points.

4ème partie : Je n’ai pas MOUFTE à cette partie mais, au 5ème coup, j’ai bien trouvé la rallonge avec MOUFTERAIENT, qui triplait pour 51 points. A la place de BEHAISME que je ne connaissais pas, j’ai fait EBAHIMES (78 points). J’ai loupé GRANITER, pourtant assez facile et je ne connaissais pas ce joli mot YERSINIA, une bactérie, comme chacun doit savoir. IMBRULE et ATTIEDIE m’ont fait perdre des points, soit une partie encore décevante : 647 sur 975 points.

COUPE DE L’ALLIER

1ère partie : Après HONORA, QATARI et SLOW, premier scrabble avec DEBAGUER, que j’ai trouvé. Au coup n°7, voila EPINCENT, nonuple qui rapporte 185 points, que j’ai vu 10 s avant le gong, ouf ! J’ai loupé PLANTULE et trouvé le sous-top PANEL, qui ne rapporte que 28 points au lieu de 70 points. Je n’ai pas vu DELIRIUM et ai joué, à la place, MILITERA (- 10). DESSOLA, que je connaissais, m’a échappé au dernier coup, dommage, soit un score de 929 sur 1087 points.

2ème partie : Au second coup, j’ai joué DECANTER à 80 points, au lieu d’ECHAIENT (86 points). J’ai bien vu JAQUE au 9ème coup mais pas JAQUELINE, au 13ème coup, que je n’avais pas encore rencontré. Au 10ème coup, je me suis refusé HAUBANEE (pensant qu’il fallait 2 N), pour 98 points et ai joué BEURK (- 70). Mes DINDONS ne passaient pas et je n’ai pas DODINE avec DODINENT (80 points), mot inconnu pour moi, qui a la même signification que DODELINENT. Je finis à 265 points de top donc mauvaise partie pour moi.

3ème partie : Je loupe CARENCAS (76 points) au 2ème coup et loupe, le coup suivant VAISYAS, que je ne connaissais pas (- 16 avec VOYAIS). ENOUAIS et REGENTE remontent les pourcentages. Par contre, SUINTANT me fait perdre 27 points sur SUINTAT, à une place planquée. Au 14ème coup, EMMIEUTE (74 points), bien enregistré et révisé, ne m’échappe pas. Je termine à 176 points du top soit 784 sur 960 points.

J’étais plus satisfaite, bien qu’ayant fait des bêtises, à cette Coupe (845ème sur 1206 concurrents) qu’à la Coupe de la Fédération, où j’ai collectionné les erreurs.

CONCLUSION

3 jours intenses pour ce 44ème championnat de Scrabble de Vichy. Je ne regrette pas le déplacement, même si je n’ai pas joué aussi bien que je l’avais souhaité. Même si vous n’êtes pas sélectionnés, c’est une expérience à vivre une fois au moins.

 

Partie de Vendredi 31 mai 2019

Denise nous conte la séance …

En l’absence de la famille Berry partie installer le fiston dans ses nouveaux appartements à Vannes …

… nous nous sommes retrouvés à 7 joueurs + un arbitre ce vendredi soir et pour épicer la soirée, j’ai proposé une partie joker (au grand dam de Linette, quelque peu récalcitrante)

1° coup : ?FENLAE : 5 joueurs trouvent le top ENFLErA et je signale pour le plaisir l’isotop FALErNE rencontré il y a peu !

2° coup : ?EXSARO : l’ordi fait un solo avec ROSEAuX ( 131 pts ) mais 5 joueurs voient le sous-top AXEROnS ou bOXERAS ( Dominique ), le R rallongeant ENFLERA en RENFLERA

3°coup : ?EINEGA : encore un solo de l’ordi avec ANGELIsE en quadruple malgré la dizaine d’isotops !

4° coup : ?MOUSRE ; 3° solo de l’ordi avec AMaUROSE ( cécité ) qui transforme ANGELISE en ANGELISER et prend un point sur MOUSsERA en 8A

5° coup : ?RHIEEM : cette fois les 7 joueurs scrabblent avec une HERMInE , pas toujours placée au meilleur endroit , ou le mot tHERMIE ( vu par Cath. mais mal placé pour toper)

A ce moment de la partie, sont en tête Cécile (qui ramasse) et Cath. talonnées par Colette, 5 pts derrière.

Le 6° coup ?NDAPTI permet de retrouver PANDITs mais personne ne l’a joué (Colette y a pensé mais doutant du mot elle a préféré assurer avec une PINTADe …moins rémunératrice) !

L’ordi poursuit sa course en solo avec MATCHEEs (2 pts de mieux que MECHANTE, au bon endroit)

8° coup : ?QIDUEV : Colette qui a eu une faiblesse sur le coup précédent se permet un solo avec VEDIQUEs, pour 119 pts, seul scrabble jouable et prend la tête.

Au coup 9 : ?ADKVUO : le tirage ne permet pas de scrabble et il fallait voir AMOK, 48 pts. Les joueurs se sont contentés pour la plupart de VODKA !

Coup 10 : ?DUVNIE : devinez ce que l’on joue ! DEVINEUr. Cette fois , Cécile et Cath. sont au top avec INVEnDU (il y avait aussi INDUViEE) et repassent devant Colette qui perd la partie sur ce coup.

11° coup : ?REGUTZ : GRUTIEZ ne passant nulle part , il faut se contenter de RUCHEZ en 8A ( solo de l’ordi )

12° coup : ?GTJUEN : un cadeau qui échappe à Cécile ; elle joue JUGENT, 39 pts, alors que le R de RUCHEZ permettait de ReJUGENT pour 101 pts ( vu par Cath., Dominique, Colette et Linette )

Le 11° et dernier scrabble arrive au coup suivant :?TILFIA : ENFILAIT est trouvé par 6 joueurs .

 La suite de la partie voit se succéder des mots de 2, 3 ou 4 lettres : nAY , KOBs , IL , SLOW ( solo de Linette ! ) PLOC et BAT .

19 coups , un top à 1296 pts et le podium : Cath., Colette et Cécile. Au pied du podium Dominique qui a fait ce soir là son meilleur pourcentage ( presque 80% )

KENAVO EMBERR*

(*) A bientôt