Archives de la catégorie: Mises à jour

LUCIOLES …

Cet article m’a été inspiré par les histoires de Jocelyne et Dominique, que vous pourrez retrouver à la fin de cet article. Les experts en anagrammes auront compris avec le titre qu’on va s’intéresser à des mots, qui reviennent souvent dans les expressions imagées, qui sortent de plus en plus de la bouche des … filles : « j’m’en bats les c… ». Il existe de nombreux synonymes à TESTICULE, puisqu’on en parle depuis le début pour celles et ceux qui n’avaient pas encore compris.Jouons donc, pacifiquement, avec …

1) COUILLE : On va commencer par le plus populaire ! L’anagramme de LUCIOLE peut scrabbler sur un S (évidemment, elles vont par 2, je ne parle pas des LUCIOLES), sur un H pour faire la CHOUILLE (la fête), un Q (à retenir, Dominique : « quand on a une COUILLE, il faut  chercher un Q … pour faire une COQUILLE, qui est aussi un verbe, synonyme de « se boursoufler, en parlant du pain), un U pour donner COUILLUE (hardie, courageuse, no comment …)

… et un R pour former ??? Non, ce n’est pas « couiller » mais c’est … la question n°1. Je suis d’accord avec Nicole (non, pas Villards 🙂 ) pour dire, protégeons nos LUCIOLES, c’est ICI !

2) ROUPETTE : Ce terme, très chantant (j’aime mieux entendre « tu nous casses les ROUPETTES » que l’autre expression évoquée ci-dessus) peut faire une PIROUETTE sur un I, donne RETOUPENT sur un N, permet ATTROUPEE sur un A et débouche sur ???? avec un D. Quel est ce joli mot (à l’oreille) qui n’est, sans doute, pas ce que vous croyez … c’est la question n°2. Pour faire le tour de la ROUPETTE (Dominique, spécialiste de … cuisine, doit savoir), signalons que les ROUPETTES sont, aussi, des digestifs très appréciés en Bretagne et Normandie.

3) BOURSE : Ce n’est pas la même BOURSE que celle de l’expression « la BOURSE ou la vie »

(quoique …) ni celle dont on nous parle souvent (« que faire si les BOURSES s’effondrent ? », titrait, récemment, un journal). Eh bien, c’est la question n°3 : comme je suis ni médecin, ni banquier, ma question, c’est de trouver les 3 anagrammes de BOURSES.

4) BURNE : L’anagramme de BRUNE peut être précédé d’un E. Attention, EBURNE n’est pas un verbe (synonyme de castrer ?) mais seulement un adjectif (= EBURNEEN), qui signifie « qui a les caractères de l’ivoire ». Signalons qu’EBURNE est l’anagramme de BURNEE, qui a la même signification que COUILLUE, évidemment.

La question n°4 arrive. Les BURNES se posent, si je puis m’exprimer ainsi, sur 3 consonnes différentes pour former un scrabble. Cherchez ces consonnes pour trouver ces 3 mots.

5) BALOCHE : Pendant longtemps, on n’a pu jouer, au Scrabble, que l’anagramme CHAEBOL (en Corée, conglomérat). La BALOCHE (= BALLOCHE) s’appuie sur un M pour donner CHOMABLE (oui, c’est bon … dans tous les sens du terme puisque c’est un jour férié), sur un L, pour donner BALLOCHE, évidemment, mais aussi l’anagramme, peu connue, et un R pour donner un mot, qui ne devrait pas poser de problème à Christine. Question n° 5 : quels sont ces 2 mots ?

6) ROUBIGNOLE : Ce mot de 10 lettres est intéressant quand on sait que la ROUBIGNOLE

… ou ROUBIGNOLLE est le benjamin de BIGNOLE (= BIGNOLLE), qui désigne un(e) concierge. La ROUBIGNOLE donne sur un L, une ROUBIGNOLLE, sur un A l’URBANOLOGIE (étude de l’aménagement des villes) et sur un S … des ROUBIGNOLES

… mais aussi l’anagramme. Non, ne baissez pas les bras : avec un peu de méthode (pensez aux terminaisons verbales) je suis sûr que vous pouvez trouvez ce mot … d’actualité (pas morose !).

7) VALSEUSE : Comment passer à côté de ce bijou ? Je parle du film : what did-you expect ? Je suppose que tout le monde l’a vu et revu mais si vous ne l’avez pas fait, il faut absolument, dès que possible, se procurer ce chef-d’œuvre avec Patrick Dewaere, Miou-Miou et Gérard Depardieu, du temps où il était drôle (quelques extraits ICI). Alors, on est pas bien là ? VALSER est un verbe transitif. Connaissez-vous les 2 autres verbes (à part DANSER) qui désignent des danses et qui sont transitifs : c’est la question n°7.

8) ROUSTON : Encore un mot imagé (mélange savoureux de ROGNON et CROUTON), le 3ème de la famille commençant par ROU… , qui viendrait du mot occitan « rostan » (elle a bon dos, l’Occitanie 🙂 ).

Toutes les anagrammes de ROUSTON sont des verbes se terminant en -ONS. En appui sur une lettre, il y a 18 mots (pratiquement tous des verbes) et sur 2 lettres, il y a juste 3 mots, qui ne se terminent pas par -ONS ou -ONT. Le ROUSTON sur PP (!) donne un des mots (c’est un adjectif) et les 2 autres mots sont des noms qui ont la particularité d’avoir les mêmes 5 premières lettres. Quels sont ces 3 mots, c’est la question n°8 ?

9) BOULE : Evidemment, là encore, on pense à Dominique, spécialiste (il a beaucoup de spécialités cet homme-là finalement) de la pétanque.

Si on pose des BOULES … en H4, au 1er coup, il faut bien sûr préparer ABOULES et EBOULES mais penser aux 3 benjamins (rallonges par l’avant de 3 lettres), dont 2 sont des verbes. Question n°9 : quels sont ces 3 mots de 9 lettres, se terminant par BOULES ?

10) GOSSE : Finissons par les GOSSES chères à Dominique.

Les Québécois utilisent aussi d’autres termes (pas dans l’ODS) comme « schnolles » ou « chenolles », mots qui dériveraient de « chenole » (en langue d’oïl, instrument qui pend au cou d’un animal). Attention à ne pas confondre le nom GOSSE avec le verbe québécois GOSSER, signifiant tailler du bois avec des moyens de fortune dans le but de faire passer le temps. Dernière question : GOSSEES ne donne qu’un scrabble, en appui sur une lettre, quel est ce 20ème mot à trouver ?

Si j’ai bien compté, les 10 questions donnent 20 mots à trouver (essayez d’avoir la moyenne !) Bien entendu, on aurait pu évoquer d’autres synonyme comme le mot scientifique, les GONADES, ou les « glaouis » (pas dans l’ODS8), voire les BURETTES, les PARTIES, les JOYEUSES, les BIJOUX, les PRECIEUSES, les NOIX, les NOISETTES, les CACAHUETES (= CACAHOUETES), les PRUNES, les GLANDS, etc, etc mais il a fallu faire des choix ! Bon jeu ….

PS : 1er avril oblige, il faut aussi retrouver l’information erronée …

N.B : Ci-dessous, comme promis, les blagues de Dominique puis de Jocelyne …

Dominique : « Lors de  mon  entraînement au scrabble j’ai appris qu’au Canada les testicules s’appellent les gosses. Tu me connais ça a tout de suite titillé mon esprit grivois et après une réflexion peut.être un peu rapide je l’avoue j’en ai conclu que les papas canadiens sont beaucoup plus souples que chez nous puisqu’ils peuvent embrasser leurs gosses quand ils sont au lit. »

Jocelyne :

Toute sa vie elle avait fait chier André, son mari, en décidant de tout, criant après lui sans arrêt, se mêlant de ses affaires, bref une vraie de vraie, la Germaine.

Un jour qu’André avait marre d’entendre Germaine, il lui dit : « Je m’en vais à l’écurie soigner mon cheval. »

Mais ce jour-là, alors qu’André s’affairait, Germaine est venue le relancer jusque dans l’écurie et continuer à lui casser les noix.

À bout de nerfs, André a pincé une couille à son cheval, le cheval a rué et envoyé Germaine violemment dans le mur, et elle est morte sur le coup…

A la veillée funèbre, Guy et Gaétan jasaient en arrière de la salle.

A un moment donné, Guy dit à Gaétan : As-tu remarqué, chaque fois qu’une femme présente ses condoléances à André, il lui serre la main en faisant oui de la tête et quand c’est un homme, il lui serre la main en faisant signe que non…

Gaétan se met à observer André…

Une femme s’avance vers André, il lui serre la main e t fait signe que oui.

Puis un homme s’avance et André lui serre la main et fait signe que non.

La veillée funèbre passe et à la fin le groupe diminue, pour finalement ne rester qu’André, Guy et Gaétan.

Alors Guy demande à André : « Veux-tu ben me dire pourquoi à chaque fois qu’une femme te présentait ses condoléances tu faisais signe que oui, et à un homme tu faisais signe que non ? »

André dit :  » C’est bien simple, les femmes me demandaient : Elle a pas trop souffert, elle est morte sur le coup ?  »

 » OUI ! « 

Et les hommes :  » Ton cheval n’est pas à vendre ? « 
 » NON ! « 

Anniversaire de Catherine (14 Février 2020)

Ce vendredi 14 Février, c’était … l’anniversaire de Catherine. Ce qui est bien, c’est qu’il est facile de se rappeler de la date, qui coïncide, pile-poil, avec la Saint-Valentin.

Pour fêter son anniv’, Catherine a eu l’heureuse idée d’amener d’excellents gâteaux (en particulier les cookies, très réussis) et des boissons variées (les connaisseurs et connaisseuses reconnaîtront de la Clairette de Die), afin de terminer de belle manière, la séance du vendredi soir. Les sourires ci-dessous témoignent de la réussite cet after !

Alors, un grand MERCI à Catherine pour cette belle initiative, qui a réjoui nos papilles et contribué, encore un peu plus, à la convivialité de ce club !

Quelques mots sur Catherine …

Cliquer sur la photo pour l’agrandir

La photo n’est pas bonne

Mais quand même on y voit

Catherine en personne

Avec son p’tit Benoît …

La photo précédente date d’une vingtaine d’années. Catherine est la plus ancienne joueuse du club. Elle a, pratiquement, assisté à la naissance du club, du temps où les jeux de scrabble étaient en noir et blanc (la couleur n’est venue qu’après). Attention, ne confondez pas ancienne et vieille ! Ce qui me frappe chez Catherine, c’est qu’elle a dû découvrir le secret de la fontaine de Jouvence : les années n’ont pas de prise sur elle ! Ce secret n’est, quand même, pas bien gardé. Après analyse de 20 ans de photos, ce qui revient sur le visage de Cath’ (surnom donné par Denise qui a la flemme d’écrire les prénoms en entier, ce qui donne Christ. pour Christine, mais bon passons 🙂 ), c’est son éternel sourire. Même quand elle se plante, elle arrive à faire contre mauvaise fortune bon cœur) et se rappelle, rapidement, que le Scrabble n’est qu’un jeu !

Résumons l’évolution de Catherine, en 3 images !

Au début de sa carrière (de scrabbleuse), Catherine ne venait que le vendredi soir, puisqu’elle travaillait en semaine et ne pouvait pas venir le mercredi après-midi. Je ne vais pas faire de pub pour l’agence dans laquelle elle travaillait mais si vous connaissez le roi de la jungle, vous pourrez deviner … Evidemment, sa connaissance du vocabulaire de la banque la rend incollable sur l’anagramme d’INTERCOM, le tirage AADNQSS ou sur un autre tirage AANRRTW !Pendant des années, Catherine a été (et est encore) le lapin du TH de Hiersac. C’est son côté « esprit club » que je mets en avant ici. Elle a toujours beaucoup participé aux différentes manifestations que nous avons pu organiser et depuis quelques années, cette bonne copine (son premier trait de caractère) fait le lien avec tous les joueurs du club, en les accompagnant dans les différentes compétitions : les Berry et Denise à La Rochelle, Linette avec l’entraînement donné par Geneviève Moreau, il y a quelques années, Colette, sa partenaire de paire, Francis et Dany à Vichy, Dominique par l’intermédiaire des fistons (Paulo et Benoît) et bien évidemment, Cécile et les Discour lors des festivals de Quiberon et Biarritz.

Avec ses compétences de gestionnaire, c’est tout naturellement que Catherine est devenue trésorière du club (secondée par Christine, avec laquelle elle se tire la bourre, terminant souvent dans les mêmes eaux). J’ai vu le vrai visage de la trésorière, quand Francis (le nouveau Président) a annoncé fièrement « j’ai acheté 2 imprimantes » ! Réponse de Catherine : « Ah bon, et tu savais s’il y avait de l’argent sur le compte ? » 

Bon, je ne voudrais pas terminer ce portrait sur le côté Picsou de la trésorière (enfin, j’espère que les bonbons lors des SDF du mercredi de la rentrée ne seront pas pourris 😉 ), alors retenez que la Grande Catherine (de saint-Sat’) est, pour moi, pour nous, un pilier du club, qui fait honneur au milieu associatif et que  nous sommes toujours très heureux de retrouver son sourire chaque mercredi et chaque vendredi, ainsi que lors des compétitions !

 

 

Festival de Quiberon (Samedi 8 et Dimanche 9 Février 2020)

Après quelques heures de route, les CCC conduites par GG, sont bien arrivées à destination.

De l’appart, la vue est belle …

Le lendemain (samedi, 14 h), les choses sérieuses commencent …

1ère partie (commentée par Gérard, qui ne jouait pas, ne ramassait pas non plus, mais conduisait les CCC dans sa « bétaillère »), en 22 coups, pour 932 points, avec 5 scrabbles.

Coup 1 : sur le 1er tirage AEORSSV, Catherine et Christine topent à 26 avec VERSAS, Cécile commence à VASER (-2),

Coup 2 : Catherine REPOND pour 18 points (mot choisi), les autres C topent aussi avec PRENOM,

Coup 3 : les 3 C topent avec MONTRIEZ (68), premier scrabble,

Coup 4 : le JADE brille pour toutes en ajoutant un E à REPOND (34),

Coup 5 : 2ème scrabble avec ?AEEFIN :Christine tope à 69 avec FE(NI)ANE (mot choisi, féminin, d’un mouvement nationaliste irlandais), Cécile tope aussi avec FA(R)INEE, tandis que A(F)FINEES de Catherine perd 4 points,

Coup 6 : Catherine ne voit pas HAVA (38), en collante sur la fin de FENIANE, et perd 12 point en ne collant que VA,

Coup 7 : Cécile et Christine jouent la BIGOTE (33) qui perd 3 pts sur GIBOIE, et Catherine reste abonnée à 2 lettres avec BE (-10),

Coup 8 : 3ème scrabble avec FLUETTES, vu par la seule Catherine. Christine perd 30 pts avec FEU et Cécile prend son 1er zéro avec un improbable « fluttées » …

Coup 9 : avec un tirage contenant un K et un X, on se contente de 44 pts avec KEA, Catherine se prend un KIR pour 10 points de moins,

Coup 10 : EXECRA tope à 60 pts pour Catherine et Christine, tandis que Cécile s’emmêle les mots et les points et récolte son second zéro !

Coup 11 : Le 4ème scrabble échappe aux CCC, aucune d’elle n’étant TIQUEUSE (féminin de tiqueur, qui a des tics) : -56 pour Catherine (QUEUX), -66 pour Christine (TES) et -72 pour Cécile (TIQUES),

Coup 12 : NOYANT (30) est vu par Catherine seule. Avec une seule lettre posée (S à la fin de FENIANE et de EXECRA) Cécile ne perd que 2 points ; avec WONS Christine en perd 4,

Coup 13 : un AU bien placé vaut 49 pts,

Coup 14 : BOWAL (38, en collante sur EXECRA) permet enfin de se débarrasser du W : 3C, 3 tops,

Coup 15 : les Hiersacaises ne voient pas OUDS (29), qui fait aussi son synonyme UD et ajoute un S à KEA. Elles perdent 1 ou 2 points,

Coup 16 : Seule Christine va au SEIN (38), les autres vont au MALE pour 17 pts de moins,

Coup 17 : personne ne voit le PALEMON (66) et pourtant : « Allons à Messine pêcher la sardine, allons à Lorient pêcher le hareng… et allons à Quiberon pêcher le palémon » (crevette rose) ; elles se contentent de AMPLE (-36),

Coup 18 : le second joker permet à Christine et Catherine de toper à 30 avec le HIL(E), l’HUILE de Cécile glisse moins bien (24) ,

Coup 19 : Catherine est la seule à boire, euh voir, le LITRE (33) en collante sous FENIANE, Cécile et Christine perdent 13 points avec PLUMER ou MAIGRE,

Coup 20 : MUNI choisi par les CCC perd 2 points sur UD (24),

Coup 21 : les Hiersacaises n’ont pas à rougir de leur CARMIN (top à 24) et terminent avec une pincée de SEL pour 18 points

Avec 778 points (-154), Christine remonte à la 105ème place, avec seulement 26 points de moins, Catherine est 161ème et Cécile, grâce à ses deux zéros, pointe en 334ème position… Mais ce n’est que la 1ère des 4 parties !

Cécile poursuit …

Un super WEEKEND à Quiberon en pleine tempête, grâce au choix de Gérard d’un appartement avec vue sur mer, nous avons pu apprécier un paysage hors du commun !!!

Bon, on n’est pas là qu’en touristes, il faudrait un peu revenir à l’objet du séjour

2ème partie, 20 coups, 4 scrabbles, top à 973 pts

Les scrabbles sont présents dès les deux premiers coups avec BROSSAT et VRILLEES, les trois C assurent au top.

Au 3ème coup un petit 29 pts avec HAVONS, idem pour nous trois

Beaucoup moins bien au 4ème tirage, il fallait jouer ROQUAIT pour 60 pts (tellement facile après coup, le Q triplé et le mot doublé), Catherine et Cécile tellement pressées de poser un nouveau mot optimisent le QI pour 35 pts, Christine pose BIQUAIT pour 32 pts.

Déjà le 3ème scrabble au 5ème coup INS(U)LINE pour 78 pts, les trois C scrabblent, top pour Cécile avec NIER(I)ONS en quadruple, – 8 pour Catherine avec BENIN(O)IS, – 12 pour Christine avec INSI(G)NES

6ème coup : Une jolie DYNE rapportait 48 pts, vu par Catherine, les deux autres C perdent 8 pts l’une avec DENOYA, l’autre avec NEY

7ème coup : un RAYA tout simple en appui sur un A formait AY et rapportait 28 pts, Cécile décroche et perd 10 pts .

8ème coup évident KANA (K doublé et mot doublé) pour 50 pts, nous préférons toutes les trois la Croatie au JAPON et posons KUNA.

9ème coup : 4ème et dernier scrabble pour 86 pts RABOUTEZ, les trois C au top

10ème coup : il fallait terminer sur le Z de raboutez sur la ligne des triples avec FRITZ pour 54 pts. Cécile au top, ses deux copines voient la place mais construisent à partir du Z de ZIST – 15 pts

Décidément, le scrabble fait voyager puisqu’au 11ème coup nous partons en Orient avec de beaux KILIMS en triple pour 48 pts, les trois C au top.

12ème coup, la base du jeu en triplant le X deux fois avec EX pour 63 pts. Un petit coup de mou pour Catherine qui se brûle aux FEUX et perd 17 pts.

13ème coup FUGUER (F triplé et mot doublé pour 36 pts), Christine perd 5 pts avec FUGUA.

14ème coup, scrabble sec au tirage avec DEMODAT mais pas de place ; il fallait se contenter d’un joli maçonnage DEMODAI pour 33 pts, vu par aucune de nous. – 11 pts pour Cécile et Christine avec MUTE et MUTA, – 17 pour Catherine avec ORME.

15ème coup, nous avions abandonné les vélos pour cause de grand vent de face, nous avons donc raté PEDALE pour 28 pts. Cécile et Christine perdent 4 pts en plaçant PUTE (Dominique pourrait nous trouver une histoire avec ces deux mots), Catherine en était encore à PESTER sur le coup d’avant et perd 10 pts.

16ème coup, WU sur un U déjà placé mais il ne fallait pas oublier de poser le 2ème U qui formait un deuxième WU et UTE, Cécile fatiguée par ses voyages précédents a oublié les amérindiens et perd 25 pts !!!

17ème coup, un maçonnage savant permettait 32 pts avec GOURAT, top pour Christine, Cécile et Catherine se contentent de 21 pts avec ARUM et OPTA en triple.

18ème coup EPEE en triple pour 21 pts, top pour Cécile et Christine, Catherine a déjà oublié la place du coup d’avant et perd 6 pts avec AMPERE.

19ème coup, la grille est bien remplie, il faut donc maçonner avec TENTE pour 24 pts, Christine attentive jusqu’au bout tope, Catherine et Cécile perdent 5 pts en posant ACHETE.

20ème et dernier tirage : un petit coup de SPRAIE 48 pts en triple pour se rafraîchir les neurones ; les nôtres sont dans la brume de l’océan, nous perdons toutes les trois plus de 20 pts (de 22 à 25) sur cette fin de partie.

Malgré toutes nos erreurs, nous ne terminons pas trop mal cette seconde partie

Christine 868 pts à 89,20%

Cécile 850 pts à 87,35%

Catherine 836 pts à 85,91%

Catherine enchaîne …

Après une nuit réparatrice, malgré le réveil matinal des livreurs de journaux au tabac-presse situé au rez-de-chaussée de notre appartement et la tempête qui arrive sur la région, nous partons poussés par le vent vers le centre Louison Bobet pour affronter les 357 joueurs du tournoi.

3ème Partie – 889 points en 21 coups – 4 scrabbles

Cp 1 – BIFTON 28 pts, nous perdons 4 pts avec FONTE nous refusant BONIF à 26 pts.

Cp 2 – KIFE 36 pts Cécile au top, -5 pour Catherine qui oublie de noter le raccord de 3 lettres sur le bulletin et zéro pour Christine qui prend un E au lieu d’un A pour faire KIFEE.

Cp 3 – RAGUA 29 pts (user par frottement) le R venant au bout de KIFE. Au même endroit Christine et Catherine jouent ARGUA 27 pts et Cécile GARA 26 pts.

Cp 4 – 1er scrabble HONGRER(A)I 89 pts en double appui et en triple fait mal aux 3C. -58 pts HIERA pour Christine, -64 pts RENIA pour Cécile et -66 pts CHERIR pour Catherine.

Cp 5 – DECUPLA 34 pts Cécile au top, DAUW 33 pts pour les 2 autres.

Cp 6 – VASES 39 pts les 3C topent.

Cp 7 – WU(S) 42pts, seule Christine préfère le (S)WING pour 34 pts.

Cp 8 – EGOUT 25 pts (toutes au top)

Cp 9 – GENEZ 50 pts, Catherine et Cécile topent, Christine perd 18 pts avec GAZEE.

Cp 10 – ANEANTIT 70 pts les 3C le sont et RATAIENT pour 2 points de moins.

Cp 11 – DEJA 42 pts (au top)

Cp 12 – ZONAIS 45 pts -3pts pour Christine avec ZAINS.

Cp 13 – LEONE 28 pts (unité monétaire de la Sierra Léone) nous perdons chacune des points avec QIN -1 pour Catherine, QI – 7 pour Christine et ENLIE -10 pour Cécile.

Cp 14 – QI 21 pts, Cécile -5 pts avec IL.

Cp 15 – ETRILLE 68 pts Christine et Catherine au top, Cécile joue seulement TRILLE pour 18 pts .

Cp 16 – CAYE 41 pts (îlot corallien) -2 pts pour toutes les 3 avec RAYE

Cp 17 – ESTRADE 70 pts nous échappe et perdons 46 pts avec TRACE ou TRACS.

Cps 18 et 19 nous permettent de toper avec ROUX 39 pts et BICS 40 pts.

Cp 20 – PEUHL 33 pts nous fait perdre 2 pts avec HEU ou HOU.

Cp 21 – VOMI 20 pts, nous sommes encore VIF mais à 18 pts.

Catherine avec 756 pts (85,04 %) finit 140ème de la partie, Cécile avec 699 pts (78,62 %) occupe la 254ème place devançant Christine d’un 1 point qui termine 258ème.

Christine conclut …

Avec le cumul des 2 autres parties de la veille, Christine et Catherine se retrouvent exaequo à la 159ème place tandis que Cécile se situe à la 266ème place.Gérard a affronté la tempête …

… pour nous rejoindre et déjeuner avec nous, bien à l’abri dans l’espace Louison Bobet. Puis nous sommes reparties dans nos salles jouer la dernière partie.

Partie 4 : 24 coups pour un top à 896 points avec 4 scrabbles.

Cela commence plutôt bien puisque nous topons toutes les trois aux deux premiers coups avec WEBS (30 points) et WAGON qui est l’isotope de GNAWA (30 points).

Au coup 3, avec au tirage ? AEIOTU, beaucoup de possibilités de scrabbler. Catherine et Cécile topent avec E(B)OUTAIS et TOUE(R)AIS. Christine perd 3 points avec IOU(L)ATES. Le mot retenu est AOUTIE(N)S en appui sur le S de WEBS.

Coup 4 : HUBLOT (20 points) que nous ne jouons pas. Christine joue HUTU, Cécile HOTU (19 points) Catherine avec OHE perd 3 points.

Encore 17 points perdus pour nous avec EXULTE ou LUXENT alors que le mot retenu est ELOXE (en aluminium anodisé).

KEUF pour nous trois, c’est le top !!

Au coup 7, arrive un « nouveau mot » (ce sera le deuxième et dernier du tournoi) DEJ, posé verticalement le long de ELOXE qui fait DO EX JE. Raté par nous trois.

Coup 8 : Christine et Catherine topent avec OU (24 points) qui fait EXO et JEU.

Coup 9 : Catherine tope avec BAIL (23 points) en collante le long de KEUF qui fait BE AU IF.

Cécile et Christine avec BILA perdent 2 points.

Nous scrabblons toutes les trois avec ETALEES (76 points) qui met un S à EXO. Le mot retenu est ELEATES.(ELEATE : relatif aux philosophes de l’école d’Élée).

Coup 11 : 3ème scrabble COUVAIN (76 points). Christine le forme, puis doute, se le refuse pour jouer comme Catherine EVINCA (36 points), Cécile joue ENCUVA (43 points) .

Coup 12 : le top (24 points) pour toutes. QUID pour Christine et Catherine et pour Cécile TIQUE, qui est le mot retenu.

Coup 13 : HE en double appui sur le O de HUBLOT qui fait HO ETE. Encore un raté pour nous trois.

Cécile tope avec ENCAGE. Catherine et Christine avec CASE perdent 11 points.

On met un R à la fin de TIQUE et on descend jusqu’au A de ENCAGE avec IRRITA (27 points). Catherine joue TIR (- 6 points), même négatif pour Christine avec TRI . Cécile tente « drin » et prend un zéro.

Coup 16 : Christine est la seule à toper avec DOPENT (20 points).

Coup 17 : On pose verticalement ULNA (autre nom du cubitus) qui fait IN et TIQUERA. Nous perdons toutes 6 points.

Coup 18 : on ajoute un S à TIQUERA et on joue verticalement SENSEE. Top pour Christine. Moins 3 pour Catherine avec SES. Cécile le trouve et écrit « senser » sur son bulletin !

Coup 19 : Christine tope avec ZUP, sur le U de ULNA, Catherine et Cécile avec RUZ et ZUT perdent 6 points.

Coup 20 : avec au tirage IMNORRT, pas de E pour MIRERONT ou de U pour MURIRONT. On se contente de TRIN pour 19 points, en collante le long de BAIL qui fait TAU RIF et IL. Catherine et Cécile topent avec TRIO.

Coup 21 : en mettant un S à KEUF, on pose horizontalement MILS (22 points). Top pour Cécile.

Coup 22 : encore un top à 22 points !! on pose le Y pour écrire AY. Vu par nous trois. C’est fantastique !!!

Au coup 23, arrive le 4ème scrabble. Au tirage ?IMORRV. Catherine joue CRIS pour 16 points et Cécile VS pour 18 points. Christine qui ne trouve rien tente « revomira » pour 86 points. et prend une bulle. Quand on a vomi une fois, on ne vomit pas à nouveau ……….. en tout cas pas dans l’ODS. Christine est un peu énervée sur ce coup. Il faut jouer VROM(B)IRA en finissant sur le A de AOUTIENS.

Dernier coup : ADEFMRS , pas de O pour DEFORMAS, pas de L pour FLEMARDS ni de A pour FARDAMES. On ajoute un E à TRIN et on pose horizontalement FERMA pour 38 points.

Christine avec FARDE perd 7 points et Cécile et Catherine avec SET en perdent 18.

Cécile finit cette partie à 674 points, Christine 684 et Catherine à 693 .

Nous sommes ensuite restés pour le grand prix, les danses et musique bretonnes, la remise des prix, la tombola et un buffet qui était aussi beau à regarder qu’à déguster. Bravo aux organisateurs.

Anniversaire de Cécile

Mercredi dernier, Cécile a profité de la séance pour fêter, avec tout le club, son anniversaire. Comme cette date fatidique coïncide avec la Chandeleur, Cécile a eu la bonne idée de nous faire des crêpes, arrosées de jus de fruits divers et variés et de cidre. Les crêpes, fourrées à la confiture de fraises, de poires ou au chocolat étaient excellentes, merci Cécile.

Ce fut, une fois de plus, un goûter joyeux, partagé entre joueurs, mais surtout entre amis, ravis de se retrouver, pour un moment rendu encore plus convivial avec les histoires de Dominique, Gérard et Cécile !

L’année passée, c’est Dominique, qui avait fait un petit poème sur Cécile (vous pouvez le retrouver ICI) mais, pour compléter la galerie de portraits, je vais essayer de dire quelques mots sur Cécile, même s’il n’est pas aisé de passer derrière le poète.

Les Cécile ont l’âme d’un leader. Rien ne les arrête si ce n’est la réussite. Elles savent ce qu’elles valent et ce qu’elles veulent. Difficilement influençables, elles passent parfois pour des êtres en peu à part et c’est ce qui fait leur charme. Séductrices dans l’âme, elles savent se mettre en valeur. Leur tempérament de feu ne laisse pas indifférent : certains s’enfuient, d’autres tombent sous le joug. Fonceuses, elles suivent le chemin qu’elles ont tracé sans se soucier des obstacles. Sur le plan affectif, elles aiment être entourées, mais cultivent aussi leur indépendance. Elles supportent mal qu’on s’immisce un peu trop dans leur vie. A la fois autoritaires et bienveillantes, les Cécile ont à cœur de prendre soin de leurs proches. Exigeantes avec elles même, elles le sont aussi avec leur entourage. Ce qui pourrait être de la fierté est parfois perçu comme de la prétention. Elles tolèrent mal la faiblesse et ne supportent pas la médiocrité. Certains les trouvent parfois un peu trop directives, mais elles sont pourtant de bon conseil. En amour, elles ont un peu de mal à laisser de la place à leur partenaire qui devra s’affirmer en douceur s’il veut avoir son mot à dire.

Pour la dernière phrase, faudra demander à Jean-Pierre mais pour une fois, je trouve que ça colle pas mal au personnage. « Notre » Cécile a été formée à Mouthiers. Sous la houlette de son coach, Bernard, Cécile a appris les … règles du jeu 🙂 ! Il y a 6 ans, elle a sauté le pas, en troquant ses baskets contre des talons hauts, avec lesquels elle est aussi à l’aise  ! Avec sa partenaire de double, Christine, elle est entrée sur le Court Central, la cour des grands, vous aurez reconnu le club de Hiersac. Après des débuts difficiles, lors desquels elle a dû désapprendre les mauvais gestes acquis à Mouthiers (écrire après la sonnerie, par exemple ;-)), elle a vite progressé. Son jeu, basé sur une grosse prise de risques, connaît bien sûr quelques scories. On ne compte plus ses montées au filet et les revers (passing ou lobs) qu’elle prend. Comment faire l’impasse sur ses doubles-fautes au service, qui procurent des balles de break à ses adversaires ? Mais, Cécile est une battante, capable de surprendre les joueurs les plus aguerris : ses retours dans les pieds … du ramasseur, des billets d’avertissement qu’elle conteste, ses amorties … qui la surprennent elle-même, ses scrabbles chopés (voire slicés) … par hasard, ses volées … de bois vert qu’elle balance à l’arbitre qui s’est trompé, font d’elle une joueuse complète, qui a déjà un beau palmarès (notamment en double avec Christine). Autre qualité de Cécile, son esprit-club. Côté compétition, elle a, souvent, fait partie de l’équipe victorieuse à la coupe des vices (oups, aux Interclubs). Ce que nous apprécions le plus chez Cécile, c’est sa bonne humeur communicative (elle a acquis, définitivement, le statut de pitre du club, au même titre que Dominique, notre conteur d’histoires drôles) et est devenue, en quelques années, un pilier du club, qui ne ménage pas sa peine pour le faire vivre (organisation du repas, l’année passée, entrée au bureau, cette année, etc). Même s’il lui faut une Wild card pour participer aux tournois, nous espérons que Cécile disputera encore de nombreux tournois.

NB : Si vous rencontrez le tirage « CECILE? », pensez que Cécile, aussi agile et fine qu’une CECILIE, pousse des CICLEES sur la route dès qu’elle est CLICHEE par le radar mais aussi quand elle joue au scrabble ou au tennis, deux sports, dont elle a une LICENCE.

Anniversaire de Claudine

Ce mercredi, Claudine a devancé d’un jour la date fatidique, en offrant la galette et les boissons qui vont bien avec (cidre et jus de pomme). Ce fut, encore une fois, l’occasion de se régaler mais aussi de passer un bon moment, ensemble, en oubliant le reste, les scrabbles loupés mais aussi les soucis quotidiens ainsi que les problèmes de santé. 

Allez, deux dernières pour la route avec la star de la soirée mais aussi un nouveau couple princier, bien plus glamour que Meghan et Harry 🙂 !!

Quand est-ce qu’on recommence ? Y’aurait pas une soirée crêpes prévue vendredi 14 février, Catherine 😉 ?