Archives de la catégorie: Mises à jour

Anniversaire de Marie-Jeanne

A Hiersac, on profite jusqu’au bout. Marie-Jeanne a eu la riche idée de clore la séance de mercredi, en fêtant son anniversaire. Elle nous avait fait une excellente (agrandissez la photo ci-dessous et vous verrez le bout de langue de Catherine, qui en dit long !) galette frangipane (sans fève) fourrée au chocolat, arrosée de cidre et de divers jus de fruits. Ce sympathique goûter a permis de fêter la fin de l’année 2018, dans ce club si convivial. Merci Marie-Jeanne !

Un p’tit mot sur Marie-Jeanne ! S’il est une qualité qu’on ne peut retirer à MJ, c’est son esprit-club ! Pêle-mêle, quelques faits d’armes : elle a brodé les sacs qui contiennent les lettres, peu de temps après son arrivée au club et elle a recommencé, en tout début d’année pour l’autre sac, elle a appris à arbitrer pour soulager les Berry, qui s’y collaient à tour de rôle, elle distribue la papèterie et la ramasse très souvent en fin de séance (et, y’a intérêt à être prêt à lui donner, quand elle passe, sinon elle nous décoche un « ben alors, qu’est-ce tu fais »), elle ne rechigne pas à la tâche quand il faut aider, pour le tournoi, par exemple, en proposant, spontanément son aide mais aussi celle de son entourage (Jean-Marie, qui a porté les tables, pratiquement chaque année, et bien sûr ses 2 petits-enfants, qui sont venus régulièrement à Hiersac pour ramasser), elle nous a gracieusement donné un sac de lettres, en septembre, pour éviter d’autres frais … La liste est longue mais Marie-Jeanne n’est pas qu’une spécialiste de la maintenance. Elle est aussi devenue un pilier du club grâce au tandem qu’elle forme avec Dominique. L’artiste, sous la lumière, nous enchante avec ses histoires drôles mais en coulisse, les textes sont souvent fournis par MJ. Alors, Marie-Jeanne, encore un grand merci pour ce que tu apportes au club et nous espérons voir la MJC ouverte … et souriante dès janvier 2019, même si les performances ne sont pas toujours au rendez-vous ! Mais, est-ce si important ?

JOYEUSES FETES DE FIN D’ANNEE A TOUT LE CLUB … ET AUX NOMBREUX 🙂 LECTEURS DE CE BLOG !

 

Anniversaire de Yanis

Quels sont les 2 points communs entre l’anniversaire de Yanis, celui de Claudine et celui de Franck ? Je vous laisse chercher …

Après la partie de mercredi, nous nous sommes régalés avec les excellentes crêpes, signées Claudine, la reine des crêpes (!), en dégustant le gâteau aux poires et les superbes muffins ! Evidemment, la boisson a coulé à flot : pétillant, jus de pommes, cidre, etc ! Un grand merci à l’intendante et à la cuisinière (euh, ce sont les mêmes) ! Un grand merci aussi à tous les convives, avec une mention spéciale aux animateurs Dominique et Cécile, conteurs d’histoires, même si je n’ai toujours pas compris la blague sur le lapin en chocolat ! 🙂

Suis-je le mieux placé pour parler de Yanis ? Peut-être pas, mais essayons … Yanis est un garçon charmant, poli, serviable (je ne compte plus le nombre de parties arbitrées, il bat tous les records), réservé (ça lui nuit car sa timidité fait qu’il a beaucoup de mal à se mettre en avant, notamment dans le milieu professionnel), bourré d’humour, avec un caractère entier. Comme il a deux parents très intelligents (il a hérité de cette qualité puissance 2), il comprend très vite les situations et a toujours le petit mot incisif, qui permet de marquer le point. Si vous arrivez à transpercer la carapace (je sais, c’est pas facile), vous découvrirez un gars, bien sous toutes les coutures. Yanis est, indéniablement, la mascotte du club !

Arbitrage au tournoi de Hiersac (Samedi 2 avril 2004)

N.B : Les 2 points communs sont que Claudine cuisine et que tout disparaît !

 

Anniversaire de Colette

Après s’être nourris de mots tous plus barbares les uns que les autres (CALF, BASTAQUE, ONANISME, cherchez l’intrus), dans une salle dans laquelle régnait un froid glacial (les photos ci-dessous le prouvent), nous avons pu nous réchauffer les papilles grâce aux excellents gâteaux et boissons, proposés par Colette, qui fêtait, à cette occasion, son anniversaire. J’ai relu les articles passés sur l’anniversaire de Colette. Pêle-mêle, il y a eu le reportage sur la Bourdaloue, les lettres d’appui sur « COLETTE » (c’est ALU, si vous avez oublié), un article sur la Prunella Vulgaris :-), … mais finalement rien sur Colette, elle-même. On va se rattraper (Colette, tu sors tes kleenex, avant de lire les insanités suivantes).

Ceux qui ne la connaissent pas ou ceux qui la connaissent mal (donc, qui ne consultent pas régulièrement ce blog) pourraient penser qu’elle peut faire preuve d’une certaine TIEDEUR, quand on la voit, pour la première fois. Mais, lorsque la glace est rompue, vous aurez compris que Colette n’aime pas imposer ses vues et qu’elle préfère écouter, plutôt qu’étaler sa science, même si de temps en temps, elle glissera un petit mot bien ajusté, qui fait mouche, à chaque fois. Pas la peine d’ETUDIER les définitions du dictionnaire car si Colette est à proximité, vous aurez, directement, la signification de tel ou tel mot, même si ce n’est pas un helvétisme. Sa modestie l’empêche d’écraser les autres et comme elle n’aime pas la trivialité elle sera REDUITE, comme par exemple, hier soir, à faire ENJOUE, pour 42 points, plutôt que de s’abaisser à faire 69, comme tous les autres AJOURNE(S) ! Pourtant, cette grande lectrice est aussi une sacrée écrivaine (je n’aime pas ce mot !), qui pourrait facilement trouver un EDITEUR, si elle se mettait à noircir la page blanche. Vous l’aurez compris : j’ai autant d’affection pour Colette que j’ai d’admiration pour cette grande ERUDITE !

 

 

Téléthon 2018

Remercions d’abord tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette manifestation, en citant Yanis, qui a arbitré les 3 parties, Gérard (le photographe) et Linette, les ramasseurs des parties de mercredi, Marie-Jeanne, la ramasseuse de vendredi mais aussi, et surtout, la cuisinière, qui a régalé les convives par ses gâteaux (l’un au chocolat et le traditionnel MILLAS, MILLASSE ou … MILLIASSE) et Claudine, qui a assuré l’intendance (boissons du mercredi et bonbons !) et Dominique, qui réjouira l’assistance par ses blagues, qui ne choqueront pas les oreilles sensibles.

Evidemment, je n’oublie pas la générosité des scrabbleurs, qui sont venus en nombre (7 joueurs d’Angoulême le mercredi) pour donner 267,50 euros !! Petit bémol : vendredi, seuls Jacques E. et Monique D. (du club d’Angoulême) ont donné, sans se faire tirer l’oreille car, pratiquement, tous les autres joueurs (de Hiersac) ont estimé qu’ils avaient déjà donné mercredi, donc que le club pouvait leur offrir leur participation aux SdF, sans remettre la main à la poche. Je pense que l’année prochaine, le Téléthon ne se fera que le mercredi … et il faudra penser à emmener 2 euros le vendredi soir pour les … SDF !

 

Toussaint … vraiment tous !

Jouons avec les homophones du mot SAINT, en commençant par …

1) SAINT : Les saints sont des hommes ou des femmes distingués par différentes religions pour leur élévation spirituelle et proposés aux croyants comme modèles de vie en raison d’un trait de personnalité ou d’un comportement réputé exemplaire. C’est un nom ou un adjectif qualificatif.

SAINT a 3 anagrammes : SATIN, TAINS (pluriel de TAIN) et TIANS (pluriel de TIAN). Le TIAN est, en Provence, un récipient de terre cuite, ou une préparation culinaire, faite dans ce récipient.SAINTE a 12 anagrammes dont les moins connues sont : INEATS (autorisations de mutation de fonctionnaires dans le département, la juridiction, etc. de celui qui l’autorise), NASTIE (réaction rapide d’un végétal, SEITAN (produit alimentaire à base de gluten) et … TENIAS (= TÆNIAS, vers solitaires).

Pour prolonger SAINT, on pense, évidemment à TOUSSAINT(S) mais aussi à SAINTEMENT, SAINTETE(S), SAINTONGEAIS(E), habitant(e) de la Saintonge, SAINTOIS(E), habitant(e) des Saintes (en Guadeloupe).Question 1 : Connaissez-vous ce terme d’héraldique, seule anagramme de SAINTES, qui ne finit pas par un S ?

Question 2 : Trouverez-vous l’autre prolongation de SAINT (désolé, Claudine, « saintais » ou « saintaise » n’a pas droit de cité dans l’ODS7), non évoquée ci-dessus, qui désigne une plante ornementale ?

2) SAIN : qui est de bonne constitution, qui n’a pas de tares en son organisme, qui n’est pas altéré, qui est en bon état. Ce terme s’applique aussi aux fruits, aux plantes, aux objets, aux jugements, etc.

SAIN a 4 anagrammes : ANIS, NIAS, NAIS (du verbe NAITRE) et ASIN (relatif à l’âne)SAINE a 4 anagrammes : AINES, ASINE, ANISE et SANIE (matière purulente).

Les prolongements de SAIN sont multiples : outre ceux mentionnés ci-dessus, on pensera aux rallonges par l’avant comme FUSAIN, HORSAIN HORSIN, étranger, au village, qui occupe une maison secondaire), MALSAIN, NAISSAIN ou les plus compliqués DIOCESAIN, SYRACUSAIN ou plus près de nous, TOULOUSAIN. Par l’arrière, on songera aux rallonges, en 4 lettres, SAINDOUX, SAINFOIN (plante herbacée utilisée comme fourrage) …… ou SAINBOIS (arbrisseau du Midi à fleurs odorantes) et en 5 lettres, SAINEMENT.

Les super-benjamins (prolongations par l’avant et l’arrière) sont pour les plus simples, MISAINES, les conjugaisons du verbe ASSAINIR et le peu connu FUSAINISTE (= FUSINISTE, artiste qui dessine au fusain).Question 3 : Connaissez-vous le fromage qui permet de prolonger SAIN (ce n’est pas le Saint-Nectaire 🙂 ) ?

Question 4 : SAINES scrabble sur 2 lettres chères. Sur un Z, on peut jouer NAISSEZ et sur un ?, on forme un scrabble désignant des enzymes. Lesquelles ?

3) SEING : Nom de quelqu’un écrit par lui-même au bas d’une lettre, d’un acte, pour le certifier, pour le confirmer, pour le rendre valable.

SEING a 4 anagrammes : SIGNE, SINGE, GEINS (du verbe GEINDRE) et IGNE (adj. donnant IGNEE au féminin, qui a les caractères du feu).

A part SEINGS (ce qui confirme la variabilité de ce mot), on ne peut prolonger SEING qu’en CONTRESEING, qui est une deuxième signature pour authentifier la première.

Question 5 : SEINGS a 3 anagrammes, qui sont SINGES, SIGNES et une roche peu connue. Laquelle ?

4) CEINT : participe passé du verbe CEINDRE, qui signifie environner ou entourer.

CEINT n’a pas d’anagramme. Il se prolonge en ENCEINT (oui, au masculin … car c’est aussi le participe passé du verbe ENCEINDRE, entourer d’une enceinte), en CEINTE(S), CEINTS mais aussi en PRECEINTE(S), bordage formant ceinture au-dessus de la ligne de flottaison.

« Estain » (anagramme de SAINTE) n’est pas valable !

 

On peut aussi penser à toutes les conjugaisons des verbes ENCEINTER (rendre enceinte,en Afrique … comme s’ils avaient un autre moyen qu’ailleurs 😉 ) ou CEINTURER.

Question 6 : CEINTES a 3 anagrammes. Retrouvez ces mots, dont le mot invariable !

Question 7 : CEINTES scrabbles sur 2 lettres chères, le X pour donner l’horrible EXCISENT et le ? , qui donne un mot désignant un acide aminé. Quel est ce mot ?

Terminons par le (les ?) plus drôle(s) de la liste …

5) SEIN : Les seins sont les mamelles de la femme. Cet organe, contenant une glande mammaire qui sécrète du lait et permet l’allaitement des nouveau-nés et nourrissons, existe également sous forme atrophiée chez l’homme.

C’est marrant comme on a davantage envie de jouer avec certains mots que d’autres !Pas besoin de prothèse mammaire pour le prolonger en DASEIN (présence existentielle de l’homme dans le monde, selon Heidegger, voilà, voilà !) …

Heidegger, humoriste allemand, adhérent au parti national-socialiste (nazi) de 1933 à 1944 …

… ou en DESSEIN (but, intention, projet), pour ce qui est des prolongements par l’avant. Derrière (moins pratique que devant ou entre) SEIN, on peut mettre un E, pour le transformer en SEINE (= SENNE, filet de pêche) ou poser plusieurs lettres pour jouer SEINOMARIN(E), de Seine-Maritime ! Si vous êtes coquins, vous penserez à entourer un SEIN par CA- et -E pour former la CASEINE, constituant principal du fromage ou par OS- et -E, pour jouer l’OSSEINE, constituant de l’os !

Je ne poserai pas de questions sur SEIN (du genre : outre PEINS, quels mots peut-on former avec SEIN + P ?) car il est trop petit (le mot) pour jouer avec donc, on va en prendre … 2 !Avec le tirage « SEINSEIN », il n’y a pas de mot valable mais …Question 8 : sur un A, on peut former un verbe signifiant « mettre officiellement en possession d’un fief »

Question 9 : sur un M ou sur un O, on forme 2 mots, qui ont comme point commun d’être des habitants de villes italiennes.

Question 10 : sur un R, on obtient des mammifères, du genre lamantin.

Bon jeu ! A mercredi … C’est Cathy qui régale (aucun lien avec ce qui précède 🙂 ) pour fêter son anniversaire !