Archives de la catégorie: Mises à jour

Anniversaire de Cécile

Ce mercredi, Cécile a eu la bonne idée de fêter son anniversaire, en le liant à la chandeleur : nous te rassurons, tout de suite, Cécile, tes crêpes étaient excellentes. Merci pour cet excellent goûter et pour toutes ces confitures, cette pâte à tartiner locale (sans huile de palme !) ainsi que toutes les boissons, légèrement alcoolisées (cidres) ou non (jus de fruits). 

Notre poète, Dominique, a encore frappé !

                          Cécile,
La muse des poètes m’a encore titillé,
Et a guidé ma main pas toujours inspirée,
De toute notre équipe, tu n’es pas la plus triste,
Toujours gaie et enjouée, de nature optimiste,
Tu restes dans la vie toujours très souriante,
Ce qui fait qu’à nos yeux, tu es très attachante,
Tu nous viens de Mouthiers et n’es jamais en retard,
Quitte, certaines fois, à zapper le radar.
La route avec Christine souvent comme copilote,
Nous gratifie, parfois, de très belles anecdotes,
Si devant ta Renault traverse un sanglier,
Alors là, tout de go, tu vas le bousiller,
Ta pratique du sport et surtout du tennis,
Ton rôle de maire d’une ville, tout ça t’a endurcie,
Tu ne vois que du bonheur, sur toi la tristesse glisse,
Tu ne saurais pas vivre autrement que réjouie,
Quand, au scrabble, il t’arrive de jouer comme une bille,
On entend aussitôt : « t’es bien bête, ma pauvre fille »,
Pour moi, c’est dur aussi lors de certains tirages,
Mais, moi, je dis « quel con », c’est un autre langage,
Avec toi, les parties sont, toujours, sans tristesse,
C’est un plaisir de jouer avec tant d’allégresse,
Reste donc pour la vie joyeuse et débonnaire,
Et nous te souhaitons tous : « Joyeux Anniversaire ».

 

Anniversaire de Claudine

Ce 23 janvier, nous avons fêté l’anniversaire de Claudine ! Hasard du calendrier, il y a un demi-siècle, naissait celle qui deviendra …. roulement de tambours …. trésorière du club de Hiersac ! Le problème, mais en est-ce vraiment un, c’est qu’au lieu de se mettre les pieds sous la table pour fêter tranquillement son anniversaire, Claudine a passé le mardi après-midi à préparer un excellent cake et sa spécialité, les crêpes maison. Nous nous sommes donc régalés car (je cite Marie-Jeanne, référence en la matière), Claudine est une excellente pâtissière : les images parlent d’elles-mêmes.

Poursuivons notre galerie de portraits, en s’intéressant au cas de Clo-Clo (pour les intimes, j’en suis un 🙂 ) ! Commençons d’abord par ses défauts : il n’y en a pas beaucoup et, comme ça, ce sera vite réglé. Il faut le dire, contrairement à Marie-jeanne, Claudine n’a pas trop l’esprit club. Dès qu’elle entre dans la salle, elle se rue sur le matériel informatique, pour éviter de monter les tables. Elle prend le prétexte de réparer les chasses d’eau pour aller se planquer dans les WC, pendant que les autres joueurs mettent les chaises ou vident les lettres du tableau. Passionnée par les chiffres et les maths en général, elle a voulu prendre, tout de suite, le poste de trésorière, sans même demander si quelqu’un d’autre était intéressé. Vous l’aurez compris, Claudine aime être dans la lumière … et même rester des heures, en plein soleil , d’où sa demande de bénéficier d’un bronzage intégral (elle a du mal avec la pudeur) pendant 3 jours sur la Costa des Sol.

J’ai du mal à comprendre cette obsession, quasi pathologique, de se mettre en avant (notamment quand il y a du monde) en cherchant, sans cesse l’objectif de l’appareil-photo : oui, souvent, elle se prend pour la reine (disque de Queen, dans les mains, y’a pas de secret) !

Allez, assez médit, passons à ses nombreuses qualités ! Difficile de ne pas mentionner, en premier lieu, cette extraordinaire faculté qu’elle a de garder son calme, dans toutes les situations ! Citons un seul exemple : quand un ordinateur ne réagit pas comme elle l’entend, elle ne bronche pas et cherche, méthodiquement, la façon de contourner l’obstacle (une petite photo, avec son ami).

Elle n’est pas du tout rancunière : quand on lui fait une crasse, elle oublie très rapidement. D’ailleurs, même si on l’engueule, injustement, dans des salles de scrabble par exemple, elle n’en tient pas grief et c’est tellement vite effacé qu’elle est prête à inviter tous ces grincheux chez elle, pour passer l’éponge, en se versant un petit whisky, son péché mignon, après chaque repas … arrosé 😉 ! Pour conclure, nous aimons Claudine, non pas pour son piètre niveau (même son mari, ancienne gloire du club, la laisse gagner de temps en temps, pour ne pas la vexer), mais pour … son EXTRAORDINAIRE JOIE DE VIVRE, qui contribue, un peu plus, à la convivialité de ce club !

PS : Attention, il se peut que certains points soient à prendre au 2nd degré !

Anniversaire de Marie-Jeanne

A Hiersac, on profite jusqu’au bout. Marie-Jeanne a eu la riche idée de clore la séance de mercredi, en fêtant son anniversaire. Elle nous avait fait une excellente (agrandissez la photo ci-dessous et vous verrez le bout de langue de Catherine, qui en dit long !) galette frangipane (sans fève) fourrée au chocolat, arrosée de cidre et de divers jus de fruits. Ce sympathique goûter a permis de fêter la fin de l’année 2018, dans ce club si convivial. Merci Marie-Jeanne !

Un p’tit mot sur Marie-Jeanne ! S’il est une qualité qu’on ne peut retirer à MJ, c’est son esprit-club ! Pêle-mêle, quelques faits d’armes : elle a brodé les sacs qui contiennent les lettres, peu de temps après son arrivée au club et elle a recommencé, en tout début d’année pour l’autre sac, elle a appris à arbitrer pour soulager les Berry, qui s’y collaient à tour de rôle, elle distribue la papèterie et la ramasse très souvent en fin de séance (et, y’a intérêt à être prêt à lui donner, quand elle passe, sinon elle nous décoche un « ben alors, qu’est-ce tu fais »), elle ne rechigne pas à la tâche quand il faut aider, pour le tournoi, par exemple, en proposant, spontanément son aide mais aussi celle de son entourage (Jean-Marie, qui a porté les tables, pratiquement chaque année, et bien sûr ses 2 petits-enfants, qui sont venus régulièrement à Hiersac pour ramasser), elle nous a gracieusement donné un sac de lettres, en septembre, pour éviter d’autres frais … La liste est longue mais Marie-Jeanne n’est pas qu’une spécialiste de la maintenance. Elle est aussi devenue un pilier du club grâce au tandem qu’elle forme avec Dominique. L’artiste, sous la lumière, nous enchante avec ses histoires drôles mais en coulisse, les textes sont souvent fournis par MJ. Alors, Marie-Jeanne, encore un grand merci pour ce que tu apportes au club et nous espérons voir la MJC ouverte … et souriante dès janvier 2019, même si les performances ne sont pas toujours au rendez-vous ! Mais, est-ce si important ?

JOYEUSES FETES DE FIN D’ANNEE A TOUT LE CLUB … ET AUX NOMBREUX 🙂 LECTEURS DE CE BLOG !

 

Anniversaire de Yanis

Quels sont les 2 points communs entre l’anniversaire de Yanis, celui de Claudine et celui de Franck ? Je vous laisse chercher …

Après la partie de mercredi, nous nous sommes régalés avec les excellentes crêpes, signées Claudine, la reine des crêpes (!), en dégustant le gâteau aux poires et les superbes muffins ! Evidemment, la boisson a coulé à flot : pétillant, jus de pommes, cidre, etc ! Un grand merci à l’intendante et à la cuisinière (euh, ce sont les mêmes) ! Un grand merci aussi à tous les convives, avec une mention spéciale aux animateurs Dominique et Cécile, conteurs d’histoires, même si je n’ai toujours pas compris la blague sur le lapin en chocolat ! 🙂

Suis-je le mieux placé pour parler de Yanis ? Peut-être pas, mais essayons … Yanis est un garçon charmant, poli, serviable (je ne compte plus le nombre de parties arbitrées, il bat tous les records), réservé (ça lui nuit car sa timidité fait qu’il a beaucoup de mal à se mettre en avant, notamment dans le milieu professionnel), bourré d’humour, avec un caractère entier. Comme il a deux parents très intelligents (il a hérité de cette qualité puissance 2), il comprend très vite les situations et a toujours le petit mot incisif, qui permet de marquer le point. Si vous arrivez à transpercer la carapace (je sais, c’est pas facile), vous découvrirez un gars, bien sous toutes les coutures. Yanis est, indéniablement, la mascotte du club !

Arbitrage au tournoi de Hiersac (Samedi 2 avril 2004)

N.B : Les 2 points communs sont que Claudine cuisine et que tout disparaît !

 

Anniversaire de Colette

Après s’être nourris de mots tous plus barbares les uns que les autres (CALF, BASTAQUE, ONANISME, cherchez l’intrus), dans une salle dans laquelle régnait un froid glacial (les photos ci-dessous le prouvent), nous avons pu nous réchauffer les papilles grâce aux excellents gâteaux et boissons, proposés par Colette, qui fêtait, à cette occasion, son anniversaire. J’ai relu les articles passés sur l’anniversaire de Colette. Pêle-mêle, il y a eu le reportage sur la Bourdaloue, les lettres d’appui sur « COLETTE » (c’est ALU, si vous avez oublié), un article sur la Prunella Vulgaris :-), … mais finalement rien sur Colette, elle-même. On va se rattraper (Colette, tu sors tes kleenex, avant de lire les insanités suivantes).

Ceux qui ne la connaissent pas ou ceux qui la connaissent mal (donc, qui ne consultent pas régulièrement ce blog) pourraient penser qu’elle peut faire preuve d’une certaine TIEDEUR, quand on la voit, pour la première fois. Mais, lorsque la glace est rompue, vous aurez compris que Colette n’aime pas imposer ses vues et qu’elle préfère écouter, plutôt qu’étaler sa science, même si de temps en temps, elle glissera un petit mot bien ajusté, qui fait mouche, à chaque fois. Pas la peine d’ETUDIER les définitions du dictionnaire car si Colette est à proximité, vous aurez, directement, la signification de tel ou tel mot, même si ce n’est pas un helvétisme. Sa modestie l’empêche d’écraser les autres et comme elle n’aime pas la trivialité elle sera REDUITE, comme par exemple, hier soir, à faire ENJOUE, pour 42 points, plutôt que de s’abaisser à faire 69, comme tous les autres AJOURNE(S) ! Pourtant, cette grande lectrice est aussi une sacrée écrivaine (je n’aime pas ce mot !), qui pourrait facilement trouver un EDITEUR, si elle se mettait à noircir la page blanche. Vous l’aurez compris : j’ai autant d’affection pour Colette que j’ai d’admiration pour cette grande ERUDITE !