Archives de la catégorie: Mises à jour

Noël avant l’heure (Samedi 10 Octobre 2020)

Enfin, la consécration ! A peine 19 ans (de scrabble …) et Colette a pu montrer toute l’étendue de sa palette (de vocabulaire). Après une excellente entame (7ème de la première partie), l’espoir du club a assommé la concurrence, avec un superbe passing (DEGUILLE), un coup , qui témoigne de son passage dans le fameux centre de formation helvétique. La Hiersacaise (meilleure 5ème série du Comité) peut savourer sa victoire !

Malgré le masque, on reconnaît bien le regard, montrant une détermination sans faille 🙂 !

Restons positifs avec cette évocation de la Suisse car, en ce qui concerne les autres Hiersacais, on se serait cru à Vichy, avec le Festival … de bulles ou de pschitt (scrabbles loupés) que les J35 nous ont offert.

Festival de La Rochelle … en 4 mots !

Que de fous rires ! Voilà le résumé de ce beau week-end de scrabble ! Merci à vous tous (Claudine, Catherine, Cécile, Denise, Christine et GG, notre ravitailleur pour les repas du midi) pour votre bonne humeur qui nous a fait oublier les bulles, les mauvais choix, les refus, la pluie, le vent, les grincheux, les bulletins vierges, les cartes démagnétisées, les petites souris cauchemardesques, les voisin.e.s énervant.e.s, les fausses promesses de fruits de mer, etc …

Bientôt plus de détails sur ce festival dans quelques jours (semaines ?) mais en attendant, vous pourrez voir, ci-dessous, les résultats (fusionnés avec Fréjus) pour constater la superbe perf de CloClo, la seule à terminer dans la série du dessus !

N.B : La photo en bandeau a été réalisée sans trucage (elle date de la semaine passée, le temps était un peu meilleur 😉 )

Ajout de Yanis : J’ai reconnu quelques têtes ICI 😉 !

Jeu de l’été 2020

Vous l’attendiez tous, enfin, je parle des 3 courageux qui continuent à lire ce blog 🙂 ! Vous allez être récompensés par votre fidélité à ce site. L’année passée, le jeu s’inspirait de notre voyage en Bretagne du 14 au 24 juillet. Cette année, pour être original, le jeu suivra le parcours que nous avons fait en … Bretagne du 21 au 28 juillet ;-). Rassurez-vous, il n’y a pas que les dates qui ont changé 😉 !

NB : Le degré de difficulté est indiqué par le nombre d’astériques

1) Pour montrer à Yanis un coin que nous avions adoré l’année passée, nous sommes retournés à Ploumanach pour revoir la superbe Côte de Granit Rose.

Près du phare de Men Ruz (« Pierre Rouge » en breton …), on peut voir de nombreux rochers, aux formes plus ou moins étranges, comme « le rocher du roi déchu », « la bouteille » (voir le jeu de l’année passée), « la coquille Saint-Jacques » (ci-dessus), le lapin… On peut aussi laisser aller son imagination et deviner, grâce à un creux ou une bosse, la silhouette d’un personnage ou d’une tête !

D’ailleurs, la photo ci-dessus fait vraiment penser à une tête mais là-bas, on l’appelle « la vague ».

Question 1 (*) : Quel est le scrabble unique avec les lettres « LAVAGUE »  ?

Question 2 (**) : Si vous avez vu le mot, malgré le soleil breton, essayez de trouver le verbe (mot de 8 lettres, qui n’est pas de la même famille que le mot trouvé précédemment), avec « LAVAGUE », en appui sur une lettre.

2) Le second jour, nous sommes arrivés à Morlaix. Cette jolie petite ville se découvre du haut de son viaduc (Morlaix porte le surnom de « Cité du Viaduc »), permettant d’avoir une superbe vue sur toute la ville et son joli port …

… avant de redescendre flâner dans les venelles pour admirer les maisons à pans de bois du XVIème), appelées « maisons à pondalez », à cause de la présence d’imposants escaliers à vis qui soutiennent les « ponts d’allée » (telles des passerelles). 

Question 3 (****) : Si vous avez « MORLAIX« , au premier coup, pas de scrabble ! Mais dès le second coup, vous pourrez scrabbler sur une lettre. Denise, spécialiste en langues anciennes, devrait trouver cet adjectif !

Question 4 (***) : Morlaix est souvent inondée (plus d’un mètre d’eau dans les rues, le 12 juin dernier) car la rivière de Morlaix, appelée « le Dosenn » en breton, a tendance à grossir rapidement puisque c’est le résultat de la confluence de deux cours d’eau, le Jarlot et le Queffleuth. « DOSENN« , anagramme de DONNES, s’appuie sur de nombreuses lettres pour … donner des scrabbles de 7 lettres, dont un seul mot n’est pas un verbe. Quel est ce mot, en rapport direct avec le sujet ?

3) Ensuite, direction le nord, pour se poser à Carantec pour être plus précis. De là, on a une vue magnifique sur toute la baie de Morlaix, notamment sur le Château du Taureau.

Question 5 (**) : « Signes de la Terre, les Taureaux sont des gens réalistes qui ne se laissent pas distraire sur des choses futiles. Chacune de leurs décisions est bien pensée et chacune de leurs actions se base sur des fondements irrécusables. Certes, l’erreur est humaine, mais avec leurs caractères, les Taureaux frôlent presque toujours la perfection dans ce qu’ils entreprennent, à quelques maladresses près. » Même si on peut critiquer les 4 derniers mots, je suis obligé de reconnaître que l’Astrologie est une science exacte et ce n’est pas Claudine qui vous dira le contraire 🙂 ! Au premier coup, avec le tirage « TAUR?AU », vous pourrez scrabbler, en jouant au TAUREAU mais si vous loupez les 2 autres scrabbles, vous pourriez voir rouge. Quels sont ces 2 mots ? Rappelez-vous qu’avec 2 U, le joker peut être remplacé par … à vous de compléter pour trouver.

4) Le lendemain, direction Roscoff, via Saint-Pol-De-Léon. Roscoff est une petite cité qui vaut le détour car elle a gardé son charme d’antan. Avant de devenir la référence en thalassothérapie (en 1899, ouverture au public du premier établissement médical de thalassothérapie en Europe), Roscoff fit le bonheur (et la richesse …) des corsaires puis des contrebandiers.

De cette ville partaient les Johnnies qui allaient vendre leurs oignons rosés en Angleterre. Depuis le début des années 70, on peut rejoindre l’île de Batz, l’Angleterre et même l’Irlande avec la mise en place d’une liaison maritime … moins clandestine.

Question 6 (***) : Saint-Pol-De-Léon est dans … le pays de Léon, logique. Les habitants s’appellent les Léonais. Connaissez-vous les 2 anagrammes de LEONAIS, qui sont des noms ?

Question 7 (****) : « Roscovite » n’est pas accepté dans l’ODS8 mais 2 mots de 9 lettres (dont l’un est très connu, конечно) se terminant par -SCOVITE s’y trouvent. Quels sont ces 2 mots ?

5) L’après-midi, direction plein ouest pour visiter le charmant village de Meneham (Menez Ham signifie « le hameau sur le mont », en breton). Ce site classé (pittoresque village de chaumières, aujourd’hui restaurées) est un ancien village de paysans-pêcheurs-goémoniers blotti entre les rochers de la Côte des Légendes. Inutile d’en écrire davantage, je vous laisse contempler …

Question 8 (**) : Quel est le seul scrabble jouable, en appui (donc, on cherche un mot de 8 lettres) avec les lettres de « MENEHAM » ?

Question 9 (***) : Le GOEMONIER a une anagramme et s’appuie sur un T pour désigner un appareil utilisé par les physiciens. Quels sont ces 2 mots ?

6) Le lendemain, pour perpétuer la tradition, le ciel bleu a fait place au crachin. Un gars du coin nous dira : « Ce n’est rien, à 16 h, y’aura plus rien. C’est vrai qu’il ne fait pas beau en Bretagne mais ici, on n’est pas en Bretagne ». Bon, il était 11 h du mat’ et on n’est pas resté pour voir l’amélioration car le crachin devenait de plus en plus intense, ce qui ne nous a pas empêché de profiter de quelques éclaircies » pour continuer notre périple le long de la côte, pour admirer les paysages de carte postale.

Cette succession de rochers est appelée « Les rochers fantastiques ». On les trouve, sur le GR34, pas loin de Plouescat, autour d’un lieu, appelé An Amied : je ne vais pas traduire, puisque vous parlez presque breton, maintenant 😉 !

Question 10 (**) : Avec les lettres de « PLOUESCAT« , vous pouvez former 2 mots, qui ont un rapport (gros clin d’œil, encore) certain. Si vous pensez à conjuguer, ça devrait coller (j’ai mal aux yeux à force !)

Question 11 (****) : Avec les lettres de « ANAMIED« , 3 anagrammes sont jouables. L’un des mots est très connu. Pour le 2ème, il faut penser au jeu précédent (les oiseaux …) et le 3ème me réconcilierait, presque, avec la religion 🙂 !

7) Afin de retrouver le soleil, nous sommes descendus sur Brest. C’est vrai qu’on ne pense pas immédiatement à cette ville quand on évoque le ciel bleu. « Alles ist relativ », disait un physicien allemand qui deviendra américain pour des raisons futiles 😉 ! Brest, détruite à près de 80 % par les bombardements lors de la Seconde Guerre mondiale, compte peu de monuments anciens. « De Brest dont il ne reste rien » comme l’écrivait Jacques Prévert (dans le poème « Barbara »), subsistent, tout de même, quelques joyaux comme le château, qui comprend le musée de la Marine ou la Tour Tanguy, libre d’accès, qui raconte le passé de Brest, en images. De nos jours, Brest est bien sûr resté un port militaire (2ème en France après Toulon) mais c’est une ville dynamique (29000 étudiants) connue dans le monde entier pour Océanopolis, centre de culture scientifique consacré aux océans, dans laquelle il fait bon vivre, selon certaines sources, que nous ne dévoilerons pas ici 😉 !

Question 12 (***) : Brest, qui n’est pas le chef-lieu du Finistère (c’est Quimper), est aussi appelé « Cité du Ponant ». Le PONANT désigne l’ouest mais aussi le vent d’ouest. Ce nom donne 13 scrabbles, en appui sur une lettre, dont 10 sont des verbes. A part PONANTS, quels sont les 2 substantifs de 7 lettres, contenant les lettres du mot PONANT ?

Question 13 (****) : BRESTOIS n’a pas d’anagramme mais BRESTOISE a une anagramme. Les 4 astérisques ne signifient pas que le mot n’appartient pas à un vocabulaire courant mais le mot est difficile à construire et surtout n’a qu’un rapport lointain avec BRESTOISE 😉 !

8) Le soir venu, direction Landerneau (petite ville à une vingtaine de kilomètres de Brest), où on  peut visiter le seul pont d’Europe (construit au XVIème) encore habité, soumis aux marées.

Sur le pont de Rohan, il y a une crêperie Ar Vamm Favé (la mère Favé, en breton, mais vous saviez, du nom de la grand-mère d’un des 2 associés) que je vous conseille (si vous passez dans le Landerneau) pour le cadre et, surtout, pour le serveur, un sacré comique aussi rigolo que celui qui répondait à Cécile dans le restau de La Cotinière.

Question 14 (****) : A la fin du XVIIIe siècle, un auteur nommé Alexandre Duval (rien à avoir avec Dumas 😉 ) a écrit et fait jouer une pièce en un acte intitulée « Les Héritiers ». Dans cette comédie, un officier de marine donné pour mort, réapparaît brutalement dans sa ville d’origine, Landerneau, au grand dam des héritiers déjà en train de se disputer la succession. Un valet apprenant la nouvelle du retour de l’officier dit alors : « Oh le bon tour ! Je ne dirai rien, mais cela fera du bruit dans Landerneau ! » Cette réplique a marqué son époque au point qu’elle nous a été transmise et, même, que landerneau est devenu un nom commun puisqu’on parle maintenant du landerneau pour désigner (souvent en la critiquant) une petite communauté qui partage des valeurs communes ou une zone géographique, dans laquelle tout le monde se connaît. LANDER (pluriel de LAND, état allemand) invariable peut être prolongé en GLANDER. Sans compter les conjugaisons du verbe GLANDER, LANDER admet 3 rallonges en 4 lettres : il se suffixe en LANDERNEAU et se préfixe en 2 mots dont l’un est un verbe connu et l’autre un nom, passé à la postérité depuis 1986 😉 !

Epilogue : Ca devrait suffire pour cette année. Evidemment, je n’ai pas été exhaustif mais comment l’être avec tous ces coins de Bretagne, tous plus beaux les uns que les autres ! Bonne recherche et comme d’habitude, quand vous aurez trouvé les réponses, quelques réponses ou rien du tout (je pense à certain.e.s qui ne cherchent pas mais qui regardent juste les photos ;-)), envoyez-moi un p’tit mot, ça motive !

DEVINETTES …

Avant le grand jeu de l’été, 3 petites devinettes :

1) Saurez-vous trouver la seule solution avec « DIXOCUBE » ?

2) Quel est le point commun entre CLINQUANTE et ACOQUINENT ?

3) Quel est l’intérêt de poser les 2 première devinettes ? 🙂

Bravo à la 50000ème gagnante !! En effet, les spécialistes des Chiffres et des lettres auront trouvé MILLE puis CINQUANTE. Depuis le 4 mars 2014 (lancement de ce Blog), il s’est écoulé 2317 jours … et aujourd’hui, nous avons dépassé la barre des 50000 vues, ce qui représente une moyenne de 21-22 vues (ou 21-22 ordinateurs différents connectés) par jour 😉 !

A bientôt pour le jeu de l’été (il faudra, sans doute, attendre le mois d’août) … et à dans quelques années, peut-être, pour la 100000ème 😉 !!

 

Oui, oui, les solutions arrivent …

Cécile a envoyé le petit texte suivant :

LE VOYAGE DU MOINEAU

Au cours de son voyage, le MOINEAU survola une MALOUINE demandant à l’AUMONIER si, malgré le confinement, elle pouvait aller prier à la chapelle pour une jeune ROUMAINE rencontrée la veille au centre de Saint-Malo qui avait dû fuir une société quelque peu ANOMIQUE.

Il partit ensuite vers la zone industrielle, ici les NOYAUTEUR(S) de la fonderie étaient en pause, un peu plus loin, les ouvrières de la filature avaient terminé l’ENSIMAGE des fibres pour faciliter leur filature, elles prenaient l’air pour éliminer la MAGNESIE respirée dans leur atelier.

Au-dessus de lui planait un EMOUCHET au plumage moucheté (adjectif dérivé du verbe MOUCHETER) qui tout en surveillant sa proie se méfiait du chasseur à la lame émouchetée (adjectif dérivé du verbe EMOUCHETER).

Plus loin, il salua un VERDIER contemplant un navire en train de DEVIRER pour se laisser ensuite DERIVER sur le flot REVERDI de la mer calmée. Le marin à bord semblait boire les eaux turbides d’une carafe DISTORDUE.

Son vol croisa celui d’un GORGEBLEUE qui JABOTAIT (JABOTER) à l’adresse d’une GORGERETTE. Le TOURACO, séduit par ce piaillement évita de justesse le VAUTOUR qui lorgnait dangereusement vers lui.

Hélas, le petit MOINEAU s’est posé et n’a pas décollé de nouveau donc je vous donne les autres réponses apportées par Christine (en paire avec Gérard), Catherine, Claudine et Denise. Allez, encore un effort, petit moineau …

Le moineau rassembla ses forces et quitta sa PENSION pour aller se poser sur des saponaires, appelées aussi « plantes à savon » puisqu’elles contiennent des molécules de SAPONINE (pour se protéger contre les insectes et les maladies), lesquelles ont la propriété de faire mousser l’eau.

L’oiseau n’a pas à se méfier de la saponaire contrairement aux hommes, car si cette plante est conseillée pour ses propriétés expectorantes et dépuratives, elle devient toxique à trop haute dose, pouvant déclencher la venue d’OPSONINE (anticorps chargé de marquer une cellule cible, pour que celle-ci soit éliminée).

Avant de retourner se reposer (il le mérite bien avec ce que lui a fait subir Cécile …), le moineau aura eu le temps d’entendre un jars JARGONNER (logique) et un merle, un geai ou un étourneau JASER (moins logique 😉 ).

N.B : J’attendais le TOURACO avec le VAUTOUR mais plusieurs d’entre vous ont proposé les AUTOURS (nom donné à 31 espèces d’oiseaux), réponse parfaitement acceptable (et donc acceptée …) puisque c’est bien un mot de 7 lettres désignant un oiseau et contenant le mot TOUR. Bravo pour cette trouvaille (et plus largement à tous les participants) et en récompense, je vous mets une photo de l’AUTOUR des palombes.