Archives de la catégorie: Mises à jour

Encore un ? Plus qu’un ?

Quelle question se poser ? Si on regarde en arrière, on est tenté par la nostalgie. Si on regarde devant soi, on peut essayer de freiner le temps, pour ne pas atteindre la barre des 50 ans. Mais, j’aurais plutôt tendance à regarder le temps présent, sans (trop) me préoccuper du temps qui passe. Si vous voulez en savoir plus sur le temps des physiciens, je vous conseille la vidéo du physicien Etienne Klein, en cliquant ici (vidéo de 7 minutes).

A propos du moment présent, merci à Jocelyne qui m’a envoyé, aujourd’hui (jour exact de mon anniversaire), un gros bouquet de roses de son jardin, que je partage, avec vous, …

… merci à tous les convives qui sont restés après la séance et bien sûr, un grand MERCI à Claudine qui a bossé quelques heures pour préparer un excellent cake, une succulente tarte Bourdaloue et de savoureux muffins, arrosés par du cidre et divers pétillants. « Tant de temps pour préparer et aussi peu de temps pour ne laisser que des miettes » comme l’a remarqué Marie-Jeanne ! Oui, c’est vrai mais un temps joyeux et convivial, comme on les aime dans les associations, ce mercredi après-midi, rythmé par les éclats de rire, notamment dus à Dominique et ses histoires drôles ! Dégustez et appréciez …

Semi-Rapides à Royan (Dimanche 12 Mai 2019)

Madame la trésorière et Monsieur le président sont allés représenter le club aux Semi-Rapides à Royan. Adoptons un ton plus familier … et parlons météo.

Après dissipation des brumes matinales (pour Claudine), le temps s’est éclairci avec les premiers rayons de soleil (« ARTHISM » sur un E en conjuguant ou sur un A pour changer de langue et se diriger vers l’Inde). On reste en Asie avec des KOUMYS, qui passent mal pour Claudine, qui aime bien les mecs mais pas les KEUMS (sous-top de KOUMYS, pour 10 points de moins). L’atmosphère se refroidit brutalement, à tel point qu’il faut se mettre à DENEIGER et penser à se mettre à l’abri des zéros (oubliez « luttées » !) pour ne pas rester SEULETTE (scrabble unique vu trop tard par Bruno Fouet). Les nuages reviennent assombrir la colonne de négatifs pour les Berry préférant les individus épicuriens aux ASCETIQUES, qui font la tronche ! Sur cette première partie, Franck l’emporte à – 41, devant Bruno (- 57) et Gigi Lassalle (- 79). Claudine est 6ème à – 101.

Après un Caprice à deux (si on écrit, un sandwich, c’est moins glamour) et une balade pour s’aérer les neurones, place à la première partie de l’après-midi : avis de tempête ! Notre Caprice des Dieux nous permet de trouver AUGUSTES (plus lucratif, et surtout moins trivial, que les « 6 » SAUTEUSES). Mais, ensuite, Franck se refuse un mot que ne voit pas Claudine : EMBOURRA (joué par Gigi et … Lili) gagne quelques points sur la pomme RAMBOUR, appréciée par Bruno, qui passe, en tête sur ce coup-là. La fin de la partie est pourrie puisqu’on ne scrabblera plus ! Non, ce n’est pas moi qui ai tiré la partie, sinon j’aurais osé EMBOURRE (synonyme de REMBOURRE, mettre de la BOURRE). Avec Claudine, on est sobre donc on était pas bourré mais on a bien trinqué pour terminer 8ème et 9ème, avec 5 points de différence … ce qui nous a fait reculer au classement !

Le soleil revient en fin de journée avec une partie meurtrière. Après EVADONS, Bruno se FLINGUAT, en étant trop « pugnatif » (+ 40 hypothétiques sur FLINGUAT). Ca se poursuit avec le tirage « ALKIUSO » : pas de B, ni de de S pour les habitants d’Afghanistan ou de Zambie, mais un V pour partir manger en Grèce ! Ca chauffe, au coup suivant, avec une pierre volcanique : la SYENITE gagne 37 points sur un superbe ENKYSTE. La rafale continue avec PIGMENTEE puis LOURDERA , qui alourdissent les négatifs ! Certains sont CLAQUES mais d’autres ne sont pas CLAQUEES (ou CALQUEES) et pourtant, il fallait l’être pour marquer 114 points. Le calvaire se poursuit dans un silence ASSOURDIssant (dernier scrabble). Bruno sera un des rares à donner un dernier coup de BELIER, baroud d’honneur qui clôt une partie dans laquelle Claudine préférera, en toute fin, assurer avec son FROC plutôt que de faire la poule, avec COT (COT) ! Franck évite tous les gros écueils et gagne la partie à – 27, ce qui lui permet de gagner sur le centre et même le Comité ! Claudine, dans son sillage, remonte à la 4ème place du centre de Royan, ce qui la satisfait pleinement. Merci aux Royannais pour l’accueil et à bientôt sur le Blog pour les solutions et un compte rendu détaillé de cette journée … ensoleillée !

Les résultats à Royan sont visibles ici et sur le Comité, c’est . Pour les résultats internationaux, cliquer .

Et si je jouais au Scrabble ?

Après « Ode à nous », un nouveau poème de notre conteur d’histoires !

Et si je jouais au Scrabble

Si un jour vous voulez vous initier au Scrabble,

Il vous faudra avoir certaines connaissances.

Connaître le français sera indispensable,

Et bien savoir l’écrire paraît une évidence.

Vous devrez posséder un bon vocabulaire,

Des mots suisses, québecois et même des étrangers,

Savoir bien maîtriser les règles de grammaire

Et même le subjonctif et son plus-que-parfait.

Les pluriels ambigus et les mots invariables,

Les pièges de notre langue, vous devrez contourner.

Aucun d’entre eux pour vous doit être insurmontable

Pour pouvoir à ce jeu un peu vous amuser.

Pour le jeu c’est l’arbitre à son ordinateur,

Qui tire au sort les lettres et donne le tirage,

Et ensuite c’est à vous en y mettant du cœur

De mélanger tout ça et d’en faire bon usage.

Sur la grille les mots se croisent et se complètent,

Certaines lettres peuvent doubler ou même tripler,

Pour démêler tout ça, faut se casser la tête,

Car certains mots aussi peuvent même quadrupler.

Lorsque sur votre grille, vous aurez cogité,

En respectant pour ça, un temps bien défini,

Vous remplirez ensuite votre petit ticket,

Après le ramassage, c’est loin d’être fini.

C’est l’arbitre qui alors donne la solution,

Avec le meilleur mot et le nombre de points,

Faut continuer alors avec obstination,

Tant qu’il y a des lettres, ce n’est jamais la fin.

Quand tout est terminé, qu’il n’y a plus de lettres,

Il est temps pour chacun d’avoir son résultat.

Les plus costauds bien sûr occupent toujours la tête

Et les autres souvent, constatent les dégâts.

L’essentiel à ce jeu, ce n’est pas de gagner,

Mais d’avoir entre nous un moment convivial,

Comme disait Coubertin, c’est de participer,

Vous trouverez ainsi que ce jeu est génial.

Si pour vous occuper, vous cherchez un loisir,

Et qu’avec ces conseils, ne savez toujours pas,

Dites vous qu’avec ce jeu, vous prendrez du plaisir,

Posez vous la question : « le Scrabble pourquoi pas » ?

Dominique B.

Anniversaire de Cécile

Ce mercredi, Cécile a eu la bonne idée de fêter son anniversaire, en le liant à la chandeleur : nous te rassurons, tout de suite, Cécile, tes crêpes étaient excellentes. Merci pour cet excellent goûter et pour toutes ces confitures, cette pâte à tartiner locale (sans huile de palme !) ainsi que toutes les boissons, légèrement alcoolisées (cidres) ou non (jus de fruits). 

Notre poète, Dominique, a encore frappé !

                          Cécile,
La muse des poètes m’a encore titillé,
Et a guidé ma main pas toujours inspirée,
De toute notre équipe, tu n’es pas la plus triste,
Toujours gaie et enjouée, de nature optimiste,
Tu restes dans la vie toujours très souriante,
Ce qui fait qu’à nos yeux, tu es très attachante,
Tu nous viens de Mouthiers et n’es jamais en retard,
Quitte, certaines fois, à zapper le radar.
La route avec Christine souvent comme copilote,
Nous gratifie, parfois, de très belles anecdotes,
Si devant ta Renault traverse un sanglier,
Alors là, tout de go, tu vas le bousiller,
Ta pratique du sport et surtout du tennis,
Ton rôle de maire d’une ville, tout ça t’a endurcie,
Tu ne vois que du bonheur, sur toi la tristesse glisse,
Tu ne saurais pas vivre autrement que réjouie,
Quand, au scrabble, il t’arrive de jouer comme une bille,
On entend aussitôt : « t’es bien bête, ma pauvre fille »,
Pour moi, c’est dur aussi lors de certains tirages,
Mais, moi, je dis « quel con », c’est un autre langage,
Avec toi, les parties sont, toujours, sans tristesse,
C’est un plaisir de jouer avec tant d’allégresse,
Reste donc pour la vie joyeuse et débonnaire,
Et nous te souhaitons tous : « Joyeux Anniversaire ».

 

Anniversaire de Claudine

Ce 23 janvier, nous avons fêté l’anniversaire de Claudine ! Hasard du calendrier, il y a un demi-siècle, naissait celle qui deviendra …. roulement de tambours …. trésorière du club de Hiersac ! Le problème, mais en est-ce vraiment un, c’est qu’au lieu de se mettre les pieds sous la table pour fêter tranquillement son anniversaire, Claudine a passé le mardi après-midi à préparer un excellent cake et sa spécialité, les crêpes maison. Nous nous sommes donc régalés car (je cite Marie-Jeanne, référence en la matière), Claudine est une excellente pâtissière : les images parlent d’elles-mêmes.

Poursuivons notre galerie de portraits, en s’intéressant au cas de Clo-Clo (pour les intimes, j’en suis un 🙂 ) ! Commençons d’abord par ses défauts : il n’y en a pas beaucoup et, comme ça, ce sera vite réglé. Il faut le dire, contrairement à Marie-jeanne, Claudine n’a pas trop l’esprit club. Dès qu’elle entre dans la salle, elle se rue sur le matériel informatique, pour éviter de monter les tables. Elle prend le prétexte de réparer les chasses d’eau pour aller se planquer dans les WC, pendant que les autres joueurs mettent les chaises ou vident les lettres du tableau. Passionnée par les chiffres et les maths en général, elle a voulu prendre, tout de suite, le poste de trésorière, sans même demander si quelqu’un d’autre était intéressé. Vous l’aurez compris, Claudine aime être dans la lumière … et même rester des heures, en plein soleil , d’où sa demande de bénéficier d’un bronzage intégral (elle a du mal avec la pudeur) pendant 3 jours sur la Costa des Sol.

J’ai du mal à comprendre cette obsession, quasi pathologique, de se mettre en avant (notamment quand il y a du monde) en cherchant, sans cesse l’objectif de l’appareil-photo : oui, souvent, elle se prend pour la reine (disque de Queen, dans les mains, y’a pas de secret) !

Allez, assez médit, passons à ses nombreuses qualités ! Difficile de ne pas mentionner, en premier lieu, cette extraordinaire faculté qu’elle a de garder son calme, dans toutes les situations ! Citons un seul exemple : quand un ordinateur ne réagit pas comme elle l’entend, elle ne bronche pas et cherche, méthodiquement, la façon de contourner l’obstacle (une petite photo, avec son ami).

Elle n’est pas du tout rancunière : quand on lui fait une crasse, elle oublie très rapidement. D’ailleurs, même si on l’engueule, injustement, dans des salles de scrabble par exemple, elle n’en tient pas grief et c’est tellement vite effacé qu’elle est prête à inviter tous ces grincheux chez elle, pour passer l’éponge, en se versant un petit whisky, son péché mignon, après chaque repas … arrosé 😉 ! Pour conclure, nous aimons Claudine, non pas pour son piètre niveau (même son mari, ancienne gloire du club, la laisse gagner de temps en temps, pour ne pas la vexer), mais pour … son EXTRAORDINAIRE JOIE DE VIVRE, qui contribue, un peu plus, à la convivialité de ce club !

PS : Attention, il se peut que certains points soient à prendre au 2nd degré !