Archives de la catégorie: Vichy 2016

Vichy – Episode 3

Dans la voiture partant pour le TH de Niort, Catherine m’a dit : « Bon, ça vient l’épisode 3, on l’attend, nous ». Voilà, ça vient mais c’est dommage que Catherine n’ait pas raconté (sur le blog) ses péripéties allant du camion-pizza jusqu’au restaurant turc à Vichy, fou rire assuré !

Ce jour de la fête du travail, nous sommes prêts pour bien travailler (comme dirait Nicole) sachant que toutes les conditions sont réunies : nous avons bien dormi sans les cris de nos amis du 13, nous avons pu lire tous les encouragements de nos innombrables fans …

Capture…. Claudine se retrouve juste à côté de Jean, Franck (qui a retrouvé la salle Berlioz) est à côté d’une joueuse sympa de Figeac (charmante ville du Lot) et Marie-Odile (la future présidente de la Fédé, bravo ! 🙂 ) tire la partie. En plus, on a le temps de bavarder avec des connaissances comme le jovial Laurent, le couteau entre les dents, qui va sortir LA partie (en faisant – 6 sur cette partie, il réussira à rentrer dans les PP1).

IMG_2917IMG_2920IMG_2921

Eh bien, tout ne s’est pas passé comme prévu ! 

Partie 4 – Marie-Odile Panau – 21 coups – top : 993

Marie-Odile (même si elle a une « voix berçante, peut-être la voix féminine la plus agréable du circuit », a écrit Thierry Chincholle dans le Scrabblerama de juin) ne va porter chance ni à son mari (comme d’hab’), ni à Claudine, ni à Franck (si on pouvait ne pas prendre de mauvaises habitudes, ce serait bien) !

Coup 1 : FUSAI met en confiance. Il faut préparer PERFUSAI et DIFFUSAI ainsi que FUSAIS, FUSAIT … et le surprenant FUSAIN

Coup 2 : Avec X et le joker en mains, le coup est stressant mais Claudine et Franck voient le top FARINEUX (+ 18 sur FIXATEUR ou FLUXERAI), vu trop tard par ma voisine.

Coup 3 : Les pacifistes Berry loupent (comme Jean …) la PAIX, préférant les MAUX, rappelant le nom du club, Hiersac-scrabble-maux-à-mots.

Coup 5 : Ça se gâte sérieusement car on tire « NATUQTT ». De nombreux joueurs, dont les 3 cités ci-dessus mais aussi Wilfrid ou des costauds comme Dominique Le Fur (idole d’un ancien joueur de Hiersac) ou le sympathique Robert Springer (j’déconne !) juste devant moi, ne croient pas au scrabble avec la sortie des 3 T et loupent … QUITTANT !!! Allez, – 42 avec TAQUANT !!! Ma voisine, à la ramasse, prend une bulle sur ce coup …

Coups 6 et 7 : Les scrabbles OBEIMES (nombreuses solutions équivalentes) et LIVRIONS permettent de reprendre des couleurs sauf pour Martine Raphel qui loupe le deuxième scrabble.

Coup 8 : PELLA est préféré à PALLE (= PALE, linge rigide qui couvre le calice pendant la messe), pour ses benjamins CAPPELLA (= CAPELLA, invariable) et le moins connu COUPELLA (du verbe COUPELLER, séparer d’un métal précieux un métal auquel il est allié).

Coup 10 : Si on ne connaît pas les nouveaux mots, on encaisse au moins 35 points. AGASSE (= AGACE, pie) ne pèse pas lourd face à AGAROSES (pluriel d’AGAROSE, molécule extraite de l’agar-agar). Parmi les 168 premières tables, 91 l’ont joué soit 54 %, quand même …

Coup 15 : Franck loupe, pour la 2598ème fois, ENJOLE et joue (comme Claudine) JIVE (allez, encore 14 points perdus !)

Coup 16 : Cette fois, c’est Jean qui accompagne Claudine en loupant … ENJOLENT. Claudine, qui a pensé à ENJOLEE, limite la casse avec TEE (- 13) et Jean, qui n’a pensé à … rien du tout, en perdra 17 avec une jolie collante !

Coup 17 : Jean, décidément pas à la fête, est à deux doigts de louper (le jour de la fête du travail) … FETERIEZ, car il ne pense pas que ça passe ! La Saint-Jean aurait été déplacée du 24 juin au 1er mai ? 😉

Coup 20 : Claudine limite la perte à 3 points en jouant OYES et Franck en perd encore 6 avec CLAY sur le COUP…ELLA.

Coup 21 : Marie-Odile choisit, malicieusement, BYE pour terminer la partie

En effet, BYE, BYE « le club des 3 » (citation de Jean) car Jean (- 105 sur la partie), même s’il remonte à la 391ème place sait qu’il ne pourra pas rentrer dans les PP1. Franck (332ème , pas terrible, à – 102) est éjecté des PP1 à la 157ème place et sait qu’il va devoir faire une partie du tonnerre pour revenir parmi les 126 premiers. Claudine (454ème à – 118), est, finalement, la seule épargnée par Marie-Odile car elle reste aux environs de la 420ème place, le haut des SN3, ce qui lui sied à merveille. On va, quand même, essayer d’appliquer les conseils de Denise envoyés sur le Livre d’Or.

CapturePour ce dernier repas pris à Vichy, on a opté pour l’option sandwichs, mangés dans le parc près du palais des Congrès. Et, on n’était pas les seuls … y’ avait beaucoup de pigeons et d’autres oiseaux bizarres.

IMG_2925IMG_2924IMG_2927

IMG_2923IMG_2926

CaptureT’as raison, Catherine, on y retourne.

Partie 5 – Franck Maniquant – 19 coups – top : 944 points

Avec un prénom comme ça, on devrait bien finir le championnat de France …

IMG_2929IMG_2933IMG_2932

Coup 1 : HANTAT est préféré à HATANT et HALANT pour ses rallonges DECHANTAT, ENCHANTAT et RECHANTAT. Tant mieux car je me demandais s’il n’y avait pas le nouveau mot « chater ». En fait, le nouveau mot c’est TCHATER (= CHATTER, TCHATTER)

Coup 2 : Avec « ioulées » en mains, il faut se retenir de scrabbler en 7 lettres sinon on risque de IOULER à l’annonce du score. Sur un N, Claudine et Franck topent en jouant SEOULIEN (qui gagne 2 points sur TOILEUSE, seul autre scrabble).

Coup 3 : Claudine rêve de PLAGES, avec comme seul bruit, le clapotis des vagues. Le réveil est brutal avec la VESPA qui fait 9 points de plus.

plage_biscarrosse_0vespa-gts-250cc

Coup 5 : Avec « focades », j’espère que Claudine n’a pas flambé le nonuple « flocades ». Raisonnable, elle a trouvé le top (pas donné) FOUCADES, caprices, emportements passagers et déraisonnables ( + 35 sur DECHANTAT …).

Coup 6 : La sortie du premier joker débouche sur un scrabble unique, DEJETAI. L’anagramme, JADEITE (variété de jade), perdait 35 points.

jadeite-Coup 10 : MEUBLEES est le genre de scrabble à ne pas louper (un joueur n’a pas scrabblé parmi les 168 premiers !). Mieux vaut regarder de nouveau si on a pris les bonnes lettres : Catherine, si tu me lis …

Coup 11 : Franck perd le top comme … une trentaine de joueurs, dont Thierry Chincholle qui se fait dépasser (d’un petit point) par le futur champion de France Samson Tessier. En effet, HOTU prend 2 points à QUE.

Coup 12 : Claudine et Jean, décidément inséparables, jouent en double appui INVALIDEE sur A_E et perdent 18 points (comme Tchinch’ qui a joué DIVALENCE) sur … INVALIDE sur I un peu planqué. Franck a joué VALIDENT … et perd 16 points. Aïe, aïe, aïe !!

Coup 15 : FLOW (nouveau mot désignant le débit d’un chanteur de rap) est plus connu qu’AGAROSE … et prend 36 points sur FLIPOT (petite tringle de bois employée pour dissimuler une fente accidentelle dans un ouvrage en bois)

flipotCoup 16 : Claudine qui n’a pas encore pris de bulle de la journée tente « litique » mais seuls LITHIQUE (relatif à la pierre) et LYTIQUE (qui provoque la lyse) sont acceptés. Sur ce coup, QUIPU … attend toujours sa réponse ! Ne pas prononcer « quipou » pour comprendre …

Coup 17 : Ce coup apparemment anodin (on jouera CIRAT ou CRIAT) aurait pu déboucher sur MATRICULE (qui est aussi un verbe signifiant « identifier par un matricule ») à une case près. Laurent (Fredon), alors à -22, joue l’anagramme « clumerait », du verbe « clumer ». Il nous a bien fait rire après la partie mais à sa décharge, dans la région bordelaise, le verbe « clumer » s’emploie régulièrement. Un Bordelais témoigne : « quand on joue à cache-cache, celui qui compte, clume …. mais c’est aussi, faire la sieste, ou attendre.  Par exemple, pour ma promo, j’ai clumé 3 ans» .

Coup 18 : Le SEXISME n’a pas sa place sur la grille (ni ailleurs, logiquement). Claudine n’a pas repéré la bonne place et perd 25 points en loupant XIEMES (MIXEES à la même place ne perdait que 3 points).

Coup 19 : On finit sur des BRIS qui ne cassent rien mais qui consacrent Samson, champion de France 2016. J’ai pu assister (de loin) à la manifestation de joie (toute en retenue et sans frime) du vainqueur à l’annonce de sa victoire. C’est un grand et beau champion, qui s’est laissé prendre en photo avec plaisir, que j’ai eu la chance d’aller féliciter après la partie.

IMG_2934Quid des Hiersacais ? On apprendra nos résultats qu’en rentrant à Angoulême, n’ayant pas de Smartphone (ah bon, ça existe encore ?) Claudine  (349ème à – 98) remontera à la 385ème place, ce qui est très bien (contrat rempli !) et Franck (70ème à – 22) remontera 120ème (à égalité avec Patrick Maspeyrot) ce qui était son objectif, terminer parmi les SN1, objectif atteint, itou. Nos résultats sont visibles ici.

C’est l’heure de se dire « au revoir ». Vous avez compris que nous ne sommes pas restés pour voir le Grand Prix. D’abord parce que ce n’est pas ce qui nous passionne le plus dans le scrabble (on appelle ça un euphémisme, je crois) et la deuxième raison est que nous voulions profiter du maximum de clarté pour faire la route tranquillement à travers le Massif Central, en nous arrêtant régulièrement pour admirer le paysage.

IMG_2938IMG_2943Vichy s’éloigne dans le rétroviseur avec devant nous les volcans d’Auvergne, qui s’approchent de plus en plus.

IMG_2946IMG_2947Nous allons prendre notre goûter au-dessus de Clermont-Ferrand pour profiter de la vue imprenable sur la ville mais aussi du décor.

IMG_2957IMG_2955

IMG_2956IMG_2959

Les villes et les villages défilent : Pontgibaud, Saint-Avit, Aubusson (ville charmante dans laquelle nous nous promettons de revenir en passant plus de temps) …

aubusson_21254644391_pont_terrade

… Limoges (ville-labyrinthe dans laquelle nous avons pris notre dernier repas de ce joli périple) … et Angoulême, enfin !

angouleme-vue-du-port-lhoumeau-e1432041138867L’année prochaine, le championnat de France a lieu à La Rochelle (avis aux amateurs) …

IMG_2304… et dans 2 ans, retour à Vichy, mais ceci sera une autre histoire ….

NB : Toutes les photos relatives à l’épisode 3 sont visibles ici.

Vichy – Episode 2

Bon, si vous avez suivi l’épisode 1, nous étions en train de regarder les canards … et un pingouin en train de faire des figures (de ski nautique) dont une appelée « plongeon » …

IMG_2880IMG_2878

AVANT !                                                             APRES !

… quand nous nous sommes aperçus qu’il fallait quitter ce cadre idyllique pour rejoindre le palais des Congrès. Allez, hop, direction la place 311 pour Claudine et 315 pour Franck. Côté voisins, nous étions plutôt gâtés car Claudine était à côté d’un sympathique SN1, Jean-Jacques Lion (qui s’était aussi refusé EMOULAGE !) qui a joué tranquillement et Franck était à côté d’une Belge (pas une fois mais deux … puisqu’on a joué les 2 parties de l’après-midi sans changer de place) qui m’a dit qu’elle trouvait dommage de ne pas pouvoir jouer plus de tournois à Vichy car certains étaient réservés aux Français ! L’objectif est clair pour bibi : repartir dans la salle Berlioz le dimanche et pour Claudine, se maintenir dans les mêmes eaux … et surtout s’amuser !

IMG_2900Partie 2 – Roger Combes – 18 coups – top : 996

Coup 1 : Claudine a 2 jours d’avance puisqu’elle joue LUNDI … et perd 2 points sur INDUIT.

Coup 2 : Jacki (comme d’autres très bons joueurs) loupent CULBUTEE (en appui sur un U), qui gagne 46 points sur BECTE. Parmi les définitions de CULBUTER, on retiendra « renverser une femme pour la posséder sexuellement » … pour se rappeler la transitivité du verbe, évidemment ! 🙂

Coup 3 : Franck, encore dans la phase digestion, loupe le top WOMBAT (joué par Claudine) et le sous-top SLOW (- 2) ! Déjà 7 points qui partent, en jouant WU

Coup 4 : Claudine a pris son café (clin d’œil à Jocelyne) et joue le top PILAW. Franck, toujours endormi, cherche sur le W et ne trouve que WALI (- 9), là où il aurait pu jouer WRAP (- 3). Allez, je me mets un peu de flotte sur la figure car quand les scrabbles arriveront, il ne s’agira pas de ronfler !

Coups 5 et 6 : Justement, TOUERAIT et ADULAMES (ou MALADIES) sont des scrabbles à ne pas louper !

Coup 8 : Après CULBUTER, il faut maintenant NIQUER et si on n’est pas trop fatigué après ça, préparer PA-NIQUER (en 15A). Avec un C bien placé, COQUERON (compartiment étanche placé à l’avant ou à l’arrière d’un bateau et pouvant éventuellement faire office de soute à provisions) aurait été beaucoup plus sélectif.

Coup 9 : On tire « TKETYSS » … et on marque 115 points avec KYSTES, bravo nous ! Mais, tout d’un coup, un joueur annonce que, sur un tableau, il y a eu un I posé donc … on annule le coup. Bon, ça n’aurait pas changé grand ’chose car pratiquement tous les joueurs l’avaient ! Il faut vite se reconcentrer pour trouver le scrabble : SECOUERA est nettement plus visible que l’anagramme ECOEURAS !

Coup 10 : SEIZE fois 3 (mot compte triple) fait … 55 points, cherchez l’erreur ! 😉

Coup 11 : Claudine, qui avait pris une bulle au club en jouant « javelisa » trouve le top en double appui, qui est JAVELLISE (sur E_I), joli ! Franck assure prudemment JAVEL pour 3 points de moins alors que JAVELS (nouveau pluriel) ne perdait qu’un point sur JAVELLISE.

Coup 12 : Claudine, alors à – 4 ( !!!), reste bloquée sur le Y et perd 7 points en jouant ENVOYE. On pose VOGUE, qui sera abusivement suffixé par un E par le fantasque Jean !

Coup 15 : OPTRAKEN (demandez à Jacques Fournier, ancien chasseur alpin de vous expliquer cette position au ski), qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, permet à Franck de se remettre en selle … et de gagner 22 points sur PANIQUER.

Coup 17 : Franck voit immédiatement CHIGNAT et au moment d’écrire, joue petit bras en envoyant CHINAT … qui perd 3 points sur CHIGNAT (= pleurnichât). 🙁

Coup 18 : FUMERONT, dernier scrabble et dernier coup coûte cher à l’ami de ma voisine qui n’a pas pris les bonnes lettres. Ce scrabble fait 108 points !

Claudine, à – 46, est … 274ème (y’a du niveau !)  et remonte 233ème (parmi les SN2 !). Franck (105ème à – 24) remonte 179ème (parmi les SN2, aussi !) Il faut maintenant décompresser en allant discuter et rigoler avec les uns et les autres, comme Marie-Claire qui me racontera la mésaventure d’un joueur, qui a écrit son nom sur le bulletin rendu. L’arbitre lui a renvoyé : Zéro désolé – «Jean-Pierre ?? » ne figure pas dans l’ODS7 !

IMG_2892IMG_2895

Qu’est-ce que c’est sympa de pouvoir se raconter toutes nos âneries et d’apprendre celles des autres comme le « voguée » de Jean ou la bourde de Michelle (Cassard) qui a essayé d’accrocher en vain MALADES et qui n’a pas vu le I pour jouer MALADIES !

IMG_2894IMG_2898IMG_2901

Pas facile de retourner s’enfermer dans la salle avec ce beau temps mais il faut vite se remettre dedans car cette partie sera décisive pour la suite du Championnat !

Partie 3 – Bernadette Catalan – 6 scrabbles – 20 coups – top : 1019 points

Bernadette va tirer la plus belle partie de ces Championnats de France avec un scrabble unique qui va décanter le classement.

Coup 1 : IMAGEES met en confiance … celles et ceux qui l’ont vu sinon  c’est la punition d’entrée, – 52 !

Coup 2 : Claudine voit ANNAMITE, un poil (et non un poil d’annamite !) trop tard et n’a pas le temps de l’écrire. On pouvait aussi scrabbler avec l’anagramme ANEMIANT. Sur un S, les peu visibles NANTAISE, NEANTISA et sur un G le duo ENGAINATGAINANTE perdaient une quinzaine de points sur le top : ANEANTIE coûte le titre à Antonin Michel (AM) qui fait une erreur de lettre … et prend une bulle ! L’erreur est humaine. AM s’est trompé donc AM est humain : vous savez maintenant ce qu’est un syllogisme 😉 !

Coup 3 : Claudine, sans doute encore sous le choc de l’ANNAMITE, perd 10 points en loupant le duo WIKI-KIWI. Franck se refuse, prudemment, « kiwa » pour 2 points de plus (44 de moins, en fait !).

Coup 6 : DRAGEON ne trouve qu’un N pour former une DRAGONNE, vue par Claudine « grâce à la dragonne de la manette de la Wii de Yanis » (sic) mais aussi un peu par sa capacité à former le mot, non ? Si on ne scrabble pas, c’est – 38 !

dragonnrCoup 7 : La sortie du premier joker débouche sur un scrabble unique. FAROUCHE n’est pas trouvé par ma voisine qui peste 🙂 ! On ne perd « que » 25 points si on joue le FUHRER (!) ou le plus tranquille FOEHNE.

Coup 8 : JURAS posé en O1 doit être constamment surveillé pour ses rallonges JURASSES, JURASSIONS, JURASSIEZ mais aussi les plus subtils JURASSIEN-NE-S ou JURASSIQUE-S.

Coup 9 : Avec le tirage « CIBLENU », on se dit qu’il n’y a pas mieux que CIBLE pour 35 points. Plus d’une centaine de joueurs (parmi les 168 premières tables) et beaucoup plus derrière vont perdre au moins 49 points car le seul scrabble possible passe en appui sur un C. Wilfrid (Gauthier) a construit CINECLUB et, le temps de se demander si le mot était accepté au scrabble sans trait-d’union (aux Chiffres et aux Lettres, ce mot aurait été accepté avec un trait d’union), il n’a pas eu le temps d’écrire le mot sur le bulletin !

Coup 10 : Claudine s’emballe et joue « spatula » qui aurait fait 108 points. La tentative est osée mais pas idiote car SPATULEE est valable et STUPA (= STOUPA, monument funéraire bouddhique) ne fait que 36 points. La preuve en est que 39 joueurs (sur les 168 premiers) feront la même tentative …

imagesCoup 15 : Le deuxième joker pose moins de problèmes car il y avait de nombreux scrabbles qui perdaient peu de points sur des CAVERNES à accrocher sur … PLACE.

Coup 17 : Ce coup anodin fait mal car il faut penser à prolonger JURAS en JURASSENT. Claudine et de nombreux joueurs oublient la place et encaissent – 26, comme par exemple Romain Santi ou Fabien Fontas (que j’ai été content de revoir), qui finira, après les 5 parties, à … 26 points de Samson !

Cette partie a créé de gros négatifs. Claudine (709ème à -204) redescend à la 430ème place. Le lendemain, elle jouera (dans la salle Napoléon III) à côté de … Jean (un point derrière !) Franck (88ème à – 56) remonte 122ème, donc parmi les SN1 (126 premiers) et jouera le lendemain dans la salle Berlioz. Avant de partir, nous avons bien rigolé avec Hélène et François, lequel nous a raconté, avec son humour, ses choix (EMOULAGE refusé, « spatula » tenté) ou les scrabbles ratés. Il occupera le lendemain la 860ème place et jouera (je le cite) « dans les oubliettes » !

Pour ne pas nous retrouver avec tous les scrabbleurs en centre-ville, nous avons eu la riche idée d’aller manger à Saint-Yorre (petite ville à 7 km de Vichy). La pub est mensongèrlogoe : Saint-Yorre, ça va pas fort du tout. N’y allez pas, y’a rien à voir : c’est une véritable embuscade (la preuve ci-dessous). Pour vous éviter le détour, sachez qu’il y a une vingtaine de jets (de Vichy-Saint Yorre ?) devant la mairie et qu’il n’y a rien d’ouvert le samedi soir à part le fameux bar « L’Embuscade » avec sa superbe terrasse occupée par les autochtones.

IMG_2904IMG_2903Après, on s’est dit qu’on allait trouver un petit restau sympa à Bellerive-Sur-Allier. Que nenni ! On est tombé sur un camion-pizza et des bars dans lesquels on commençait à plier les gaules car il était tard : 19 h 45 ! Cette fois-ci, c’est décidé, on retourne sur les bords de l’Allier en changeant de restau : en route pour le « Bungalow » ! On a eu la bonne surprise de voir la famille Cassart qui avait aussi bien morflé (Alain allait partir de la place 827, le lendemain …). Quand on a demandé une table en terrasse, on a eu le même sketch que la veille, à croire qu’ils s’étaient passés le mot :

  • « Non, il n’y a que des places à l’intérieur »
  • Franck, en douce à Claudine : « Bon, on se casse ?»
  • Claudine, l’estomac dans les talons : « on va bien voir »

On a vu mais on a surtout entendu … une bande de gueulards (une vingtaine) qui avait réservé la table, qui se trouvait à, au moins, 1 m de la nôtre ! Alors là, malgré toute notre patience, on n’a pas tenu et on a dit que ce n’était pas possible de rester dans ce guet-apens (on avait échappé à l’Embuscade !) Devant notre insistance, ils ont trouvé une table … et on a pu manger tranquillement en regardant les bateaux (sans sucer de glaces à l’eau mais en dégustant des moules-frites, pour faire honneur à ma voisine de l’après-midi) et le coucher de soleil sur l’Allier.

IMG_2908IMG_2912

IMG_2907IMG_2911

IMG_2910IMG_2915

PS : Au fait, pour l’ensemble des photos de cet épisode, c’est ici !

Suite et fin au prochain épisode !!!

 

Vichy – Episode 1

Vendredi 6 mai – 14 h 03 : nous décollons de la maison … avec 3 minutes de retard sur l’horaire (donné par Franck, dit-le-psychorigide). C’est parti pour près de 4 h de route alors, comme nous n’avons pas Denise à l’arrière avec son Franklin (elle a fait l’intéressante, cette année, pour ne pas nous accompagner, avec une prestation A-i-CHIEZ lors de la finale Régionale), nous avons amené l’ODS7 pour réviser ou apprendre quelques mots. On a bien fait : pas un seul mot n’est tombé mais, au moins, on aura appris que le BARRANCO est un ravin dans les parois d’un volcan et que ce mot peut s’appuyer sur un A pour faire CARBONARA … Voila, voila 🙂 Faut bien s’occuper au début car la vue depuis les aires d’autoroutes n’est pas toujours exceptionnelle.

IMG_2794IMG_2797

Par contre (Denise comprendra ce petit clin d’oeil au quatrième larron qui nous accompagnait, il y a 2 ans), le paysage devient plus accidenté et nettement plus joli en s’approchant de Vichy. La preuve …

IMG_2806IMG_2805Bon, d’accord, sur les photos, c’est pas nécessairement très visible mais on vous jure qu’on voyait la chaîne des Puys tout au fond 😉 . Alors, cette fois-ci, on ne s’est pas fait avoir pour aller à l’hôtel « Première Classe » : il ne faut surtout pas tourner quand c’est indiqué mais continuer puis tourner à la suivante quand on voit la direction … Campanile. Des Marseillais (de vraies caricatures) allaient disputer un concours de pétanque ce week-end là aussi : ils étaient à l’échauffement, pastis sur fond de musique à 2 notes (de fréquences plutôt basses, dirait le Physicien). Ils nous ont dit « au revoir » le lendemain matin (à 6 h 30) en claquant les portes et en braillant comme des veaux (pardon à tous les veaux qui sont mignons, eux 😉 . Après avoir résolu le sketch désormais classique de la serviette pour deux personnes (marque de fabrique du « Première Classe » de Bellerive-Sur-Allier), nous sommes ressortis, en début de soirée, pour faire une très longue balade le long des rives de l’Allier : les images se passent de commentaires !

IMG_2807IMG_2813

IMG_2817IMG_2821

IMG_2826IMG_2827

IMG_2832IMG_2833

IMG_2828IMG_2830IMG_2835Nous avons atterri au centre-ville pour jeter un coup d’oeil sur le palais des Congrès dans lequel, nous allions passer les deux prochaines journées …

IMG_2846IMG_2847

… avant d’aller manger des crêpes. Nous avons été bien (ac)cueillis par une serveuse qui faisait la g… et qui ne faisait pas semblant :

– « Il n’y a plus que la terrasse car je vais pas me taper l’étage et la terrasse ».

– Franck, super patient : « Bon, on se barre ou bien ? ».

– Claudine, plus posée (enfin, disons plutôt, le ventre vide) : « Non, on verra bien »

Finalement, on n’a pas regretté. Même s’il fallait savourer les galettes et les crêpes (la farine, les œufs et le lait doivent coûter plus cher à Vichy!), nous nous sommes régalés et n’avons pas eu froid avec le chauffage en terrasse (de la crêperie et des voitures toutes proches). C’est quand même la première fois que nous voyons des serveuses refouler des clients en leur disant « soit vous allez manger dehors, soit vous repartez dehors … sans manger » ! Nous ne sommes pas prêts de retourner à la Crêperie de l’Opéra (un peu de pub gratuite …) ! En repartant, nous sommes tombés sur la voiture d’un joueur bien connu de Charente-Maritime (nous l’appellerons Jean D. pour conserver son anonymat) qui était garée devant une belle bâtisse.

IMG_2842IMG_2849Nous avons, alors, flâné dans les allées du parc qui bordent les rives de l’Allier : les odeurs des fleurs et des arbres ainsi que les couleurs des cygnes nous ont titillé les sens.

IMG_2855IMG_2857

IMG_2861IMG_2860

IMG_2863IMG_2862Allez, il est temps d’aller dormir … enfin, disons, poser un peu la tête sur l’oreiller pour Claudine, réveillée dès 6 h du mat’ par nos champions du 13 !

Le matin, nous nous sommes dirigés vers le centre-ville pour essayer de trouver une place … non payante. On a dû se garer assez loin mais cela m’a permis de voir certains monuments (pour de vrai!) pris en photo par Claudine et Yanis, il y a deux ans (souvenirs, souvenirs). Claudine se dirige vers la salle des Pas-perdus et Franck vers la salle Berlioz pour démarrer le Championnat.

IMG_2870IMG_2872

Partie 1 tirée par Marie-Odile Morelle, présidente du comité des Flandres – top : 858 points

Allez, c’est parti ! On respire un grand coup et on ne fait pas attention à son voisin même si c’est une gâchette, qui joue drôlement vite et qui, bizarrement, après avoir fait son bulletin, a la main sur un bulletin vierge prêt à écrire un mot vu 3 secondes avant la sonnerie … C’est limite, limite mais, pour être honnête, je ne l’ai pas vu écrire après la sonnerie.

Coup 1 : Claudine se refuse, à juste titre, « tiltée » et joue prudemment TILTE pour perdre 2 points sur ILEITE (inflammation de l’ILEON) ou ILETTE choisi pour ses rallonges AILETTE (une seule rallonge possible en une lettre donc oubliez « filette » ou « pilette », par exemple), VOILETTE, TUILETTE et TOILETTE.

Coup 3 : Claudine et Franck, perdent au moins 8 points sur un quadruple peu évident à construire. SCIERIE nous fait bien … SCIER, après avoir joué SCIAI au coup 2 !

Coup 4 : L’absence de I bien placé nous fait regretter de bons BROWNIES !

Coup 5 : Cette fois-ci, on est content de l’absence de G ou de X car on apprendra, a posteriori, que l’on a échappé à PYROGENE (qui provoque la fièvre) et PYROXENE (silicate présent dans les roches éruptives)

Coup 7 : Claudine perd 4 points en jouant ECALIEZ au lieu de ZELEE. Sur ce coup, elle est drôlement bien accompagnée car Samson Tessier (le futur champion de France … qui n’égarera plus qu’un point sur le reste du tournoi), David Bovet (ancien champion du monde), Luc Maurin (futur vice-champion de France), Jacques Fournier (meilleur régional, qui finira 42ème), … ont aussi joué ECALIEZ !

Coup 9 : Gros coup de chaud avec PRETENT qui ne passe ni sec ni sur lettre d’appui (une vingtaine de scrabbles possibles). Franck joue le sous-top (-6, avec PEPE) et Claudine le sous-sous-sous- … top (- 19 avec PUTT). Il fallait trouver un mot s’appuyant sur le W pour jouer TWEEN ou TWEET !

Coup 11 : On pose le premier scrabble. Claudine joue DUPERAS … et perd 16 points car il fallait être PERSUADE de jouer en colonne 8. Marie-Claude (Jézouin) nous dira qu’elle s’est refusé DEPURAS … qui était l’autre sous-top !

Coup 14 : Arrive ce fameux coup d’EMOULAGE ! L’EMOULAGE, c’est le fait d’émoudre, c’est-à-dire « aiguiser sur une meule ». C’est un synonyme de REMOULAGE ! Sur ce coup, les cadors du comité J font grise mine : Jean (Dol), Jacki (Parpillon), Patrick (Maspeyrot) et Franck ont préféré marquer une vingtaine de points (EMULA pour 24 points) plutôt que de prendre le risque de prendre une bulle … sur 74 points plausibles, quel manque de lucidité ! Laurent Loubière (table 2 !) perdra 53 points sur ce coup et Marie-Claire Gonnet, 67 points ! Extrait de son blog : « je regrette cet EMOULAGE, les hésitations, je le joue ou non, bon si je n’ai rien d’autre je l’envoie, j’ai cherché, je n’avais rien et lorsque l’arbitre a dit « écrivez » j’ai paniqué, je ne savais plus quoi écrire, dans un sursaut, un très trés gros effort de recherche, j’ai joué ME pour 7 points, pour ne pas envoyer zéro » Claudine, comme Martine (Raphel), Bernard (Proux), Monique (Leroy-Legoff), Alex (Aubrière), Hélène (Gourdeau) et de nombreux joueurs, peu sûrs de la validité de ce mot … ont fait le bon choix !

Coup 16 : Jean (pas dans son assiette durant tout le week-end !) verra INDURONS … billet levé. Il finira 883ème de la partie à – 169 … tout en gardant son sourire, son humour et son auto-dérision, ce qui est, pour moi, la marque des vrais champions !

Coup 18 : Le tirage « AAA?GHN » aurait pu scrabbler sur un R pour donner HARANGUA ou un mot peu connu, HIRAGANA, écriture syllabique japonaise. On s’en tire bien (avec Claudine) en ne perdant qu’un point sur un UHLAN, bien planqué !

Coup 19 : Je suis persuadé que Claudine a pensé à « VAVA » (pas encore dans l’ODS !) sur ce coup, surnom donné à une voisine complètement chtarbée (qui se pinte régulièrement) et qui braille dans le quartier « VAVA » ! Résultat moins glorieux : on a loupé, tous les 2 … BAVA !

Au cumul, Claudine (- 66) bat Franck d’un point (calculez le négatif, tout seuls !), bravo Clo-Clo … et nous sommes séparés de 6 places, cherchez l’erreur ! Claudine remonte à la place 313 (table 311) et Franck, descendu 319ème (table 315) sait qu’il va devoir pagayer à contre-courant pour revenir à sa place de départ.

Pour reprendre des forces loin de l’agitation du Palais des Congrès, nous sommes allés manger au restau « Les Planches » qui a dû changer aussi de propriétaire car les prix IMG_2879n’étaient plus les mêmes qu’il y a 2 ans et le choix des plats s’était réduit. Pour rester positifs, disons que l’accueil est toujours aussi sympa, la nourriture aussi bonne et le cadre reste toujours aussi exceptionnel. En plus, arrivés assez tôt, nous avons eu la chance d’avoir une table en terrasse juste au bord de l’Allier.

IMG_2874IMG_2877IMG_2886

IMG_2885IMG_2889Suite du reportage animalier sur les canards mais aussi sur nos parties dans quelques jours. Patience, l’épisode 2 se prépare 🙂 !!

suite-au-prochain-episode-feuille-avec-cocciPS : Pour ceux qui veulent voir toutes les photos prises pour ce premier épisode, il suffit de cliquer ici ou d’aller voir l’onglet Photos