Championnat Régional Individuel (Dimanche 4 Mars 2018)

Retour dans la salle de La Rochefoucauld pour tenter de redorer notre blason individuellement, nous qui n’avions pas fait des merveilles en paires la veille. Claudine me souffle à l’oreille : « Tu diras que les gâteaux offerts par la club d’Angoulême étaient très bons car sinon ils ne referont plus des gâteaux-maison et on risque de les payer de nouveau ». Bon, voilà, c’est fait : l’ambiance est, quand même, plus sympa quand il ne faut pas sortir son porte-monnaie ou attendre qu’on nous rende monnaie, n’est-il pas ?

Les Hiersacais sont représentés par 9 joueurs présents la veille Franck, Claudine, Denise, Catherine, Jocelyne, Christine, Cécile, Colette et Francis. Dominique, parti à la pétanque a été remplacé par une doublette de choc : Gérard et Nicole, à qui il a fallu trouver une place près du tableau car elle avait oublié de mentionner sur la feuille d’inscription TF (comme Table Fixe). Merci à Sandrine d’avoir trouvé une joueuse conciliante qui a bien voulu laisser sa place !

Chacun peut prétendre à bien figurer dans sa série même s’il y a un grand favori pour la victoire finale, Jacques Fournier : il faudra être proche du top sur les 3 parties pour le battre, mais ne rêvons pas trop !

Partie 1 – Wilfrid Gauthier – 20 coups – 988 points

Méfiance avec Willy : il ne m’avait pas porté chance lors du Championnat Départemental !

On démarre par de la construction : MURER (préparer A- mais aussi, MUR- et SAU-) puis MURERONS (préparer …). Au coup 3, parmi les 15 premiers, Bruno (Fouet), Arlette et … Denise sont les seuls à louper le premier scrabble (un peu) sélectif GLOBAUX (joker U) : ils perdent entre 12 et 30 points, en jouant DONAX (le sous-top vu par Arlette), BORAX ou … AXA. Au coup suivant, François Aubin et mon voisin, Bruno Coudour vont faire une tentative (largette ?) sur un scrabble. Il fallait assurer avec LETTRAGE ( fait de tracer à la main des lettres et des textes, sans recourir à la typographie, ni pratiquer la calligraphie au sens strict) mais on perdait 7 points sur GRATTELLE (= GRATELLE, démangeaison ou petite méduse), joué par les Berry et Jacki (Parpillon), notamment. Au coup suivant, Bruno se fait, définitivement seppuku, en écrivant « surinens » sur son bulletin au lieu de SURINENT (+ 6 sur TURONIEN, étage du crétacé supérieur). Robert, Arlette, Monique (Leroy-Legoff) mais aussi Claudine et Denise se font surprendre par la sortie du second joker car avec un R en joker, on pouvait jouer REDOWA (+ 30 sur des sous-top plus visibles). Arrive le coup 14, Franck est alors le seul joueur au top, avec 6 points d’avance sur Jacki. ZOOIDES (adj. qui qualifie un fossile qui porte l’empreinte d’un animal ou d’une partie d’animal) est implaçable et il n’y a pas de R pour ODORISEZ. Je suis sûr qu’OZONIDES (composés organiques formés par réaction de l’ozone sur un alcène) est valable … en chimie mais se joue-t-il ? J’ai pris tellement de bulles sur ce genre de mot ! Allez, j’envoie, on est là pour jouer : 54 de plus qu’OZONISE ! Ouf, ça passe … Pourtant, je reçois un bulletin le coup d’après : mauvais raccord mais score (106 points) exact donc – 5, Re-ouffffff, a posteriori ! J’apprendrai en fin de partie que les 4 premières tables (Jacques, Jacki, bibi, Bruno) et le couple Arlette-Robert ont scrabblé dans les 15 premières tables (Jean aurait pu perdre beaucoup plus avec le U qu’il avait tiré … mais il n’a pas utilisé le U !) Au coup 16, Jacki, Franck et Bruno jouent le sous-top SUIFATES (- 11 sur FUITASSE, vu en même temps par Franck et Bruno … juste après la sonnerie !) Au coup 19, Franck souhaite que Willy choisisse BETEE (d’un peuple de Côte d’Ivoire) pour terminer sur PANNE mais ce diable de Willou prend PETEE, évidemment. Au dernier coup, dois-je « flamber » BANNE (40 points) ou assurer avec BINA (34 points) ? Bon, pour l’instant, tout a fonctionné et on met bien le pain dans la BANNETTE. Pour … 40 points, on joue BANNE, qui est bien un panier.

Jacques et Franck ex æquo à – 16 et Jacki (- 22) ont fait un petit break car Robby (4ème à – 68) précède Jean de 6 points. La 6ème, Claudie Chabouty est déjà à plus de 90 points et tous les autres sont à plus de 100 points dont Claudine (9ème à – 109) et Denise, 19ème à – 164 ! Bruno (36ème à – 195) préférera jeter l’éponge après avoir mangé avec les joueurs de Sain-Jean d’Y. Quant aux autres Hiersacais, je ne citerai que la belle place de Francis, 53ème, soit parmi les SN4 …

Place au repas permettant de récupérer quelques forces et de constater les dégâts occasionnés par cette première partie !

Partie 2 – Sandrine Chambaud – 22 coups – 925 points

LIERONT est un cadeau de bienvenue, au premier coup. Il faut anticiper les rallonges, par l’avant, en une lettre (E- et P-) et les 8 benjamins (rallonges en 3 lettres, permettant de rejoindre le triple en H1) : si les joueurs ne le notent pas, ils OUBLIERONT (plus que 7 à trouver). Au coup 2, Jean, perturbé par l’absence de P pour PELAMYDE (= PELAMIDE, thon de la Méditerranée ou serpent aquatique venimeux) loupe DELAYE (+ 24 sur les sous-tops), le E formant ELIERONT. De nombreux joueurs (dont Jacques, Claudine et Denise) se refusent REMMENAS, assurant MARNAMES, pour 6 points de moins. Ce n’est pas encore la Saint-Jean mais Jean poursuit sa descente, en ne voyant pas de scrabbles sur le tirage AALSO?C, malgré RACOLAS, LOCALISA, VIOLACAS, ESCALOPA, CAJOLAIS, etc (comme quoi, ça arrive, même aux meilleurs) mais joueur, comme il est, il se force à jouer un mot faux, s’apercevant un peu tard que SARAKOLE (d’un peuple d’Afrique de l’Ouest) n’a pas d’autre orthographe … Au coup 14, Franck se demande si « dévette » est bon … et loupe VEDETTE 🙂 ! Parmi les 13 premiers, Robert et Arlette sont les seuls à louper DAUBEES, Arlette jouant l’anagramme (non valable), « badeuse » … TARGUI, au coup 16, est un solo de Christian Sevin, président de Saint-Junien, venu annoncer son tournoi du 1er Mai. Au coup 19, beaucoup se sont refusés (pour – 1), ARROBE (= AROBE, mesure espagnole de poids et de capacité), sauf Annick Vettier. Au coup 21, Jacques et Jacki, anesthésiés par cette fin de partie, loupent FA, formant, en cheminée IFS et QAT. C’est peut-être un détail pour vous mais pour eux, ça veut dire beaucoup … trop, puisqu’ils ne rattraperont pas les 14 points d’avance, pris par Franck sur ce coup !

Franck, à – 6, gagne la partie et prend, 20 points d’avance sur Jacki et 23 points sur Jacques. Claudine (3ème de la partie à – 25) s’empare de la 4ème place (au général) 13 points devant Robert. Côté Hiersacais, Cécile (43ème), Catherine (51ème) et Christine (57ème) ont serré les boulons pour remonter les pourcentages. 

Un petit tour du côté des gâteaux d’Angoulême (on ne pourra pas dire que je n’ai pas fait de pub !) et c’est reparti pour la dernière : un seul mot d’ordre pour le chef de la meute des J35, tenir la pression … en espérant que MOP ne sorte pas du vocabulaire connu des seuls Jacques et Jacki !

Partie 3 – Marie-Odile – 22 coups – 953 points

Ca démarre sur des chapeaux de roues car RUDERAL (adj, qui croît dans les décombres) est un scrabble unique au coup 1 : la pauvre Hélène, qui l’avait écrit sur son papier, préfère rendre … 18 points ! Claudine le loupe et se fait doubler par un wagon (petit, car seulement 4 joueurs dedans). Au coup 2, MOULINAT gagne 5 points sur LIMONAT, moins facile à construire, je trouve. Jacki lâche 6 points en jouant FAMES, au lieu de FAVUS. Au coup 4, il y a quantité de quadruples : RONDELETS est choisi. Au coup 5, on pose le 4ème scrabble : GERCEES ne gagne qu’un point sur COGERES. Au coup 10, Jacques loupe la place de HANS, HUAS ou HUNS (- 6) et laisse Franck et Jean, seuls au top. Au coup suivant, Jean abandonne Franck, en loupant LUX, à une place planquée. Et, au coup 12, la jolie BIGNONE dégotée par bibi se fait battre de 2 points par un affreux NIQAB. Au coup 16, Franck se demande si c’est CROULAIT, OCCLUAIT ou OCCULTAI, qui va être choisi car ils font tous 70 points. « Pour … 78 points, vous posez COULAIT« . Et m…, ne jamais relâcher la garde, surtout sur ce genre de tirage ! Heureusement que des joueurs des rangs derrière ont vu COULAIT, en collante quasi-intégrale car dans les 20 premiers, seul Jacques l’avait. Je vois le coup 19 au tirage : les PODIUMS sont-ils prémonitoires ? Les derniers coups ne changeront rien (GUIVREE et les mots en appui sont implaçables).

Même si Jacques remporte la partie à – 8, je remporte (avec cette partie à – 13), mon premier titre de Champion Régional, champagne !!! Claudine, victime de RUDERAL, reculera à la 8ème place, soit tout en haut des SN3, bravo ! Denise, malgré une dernière partie peu glorieuse, sauvera ses PP3 … grâce à son président de club (elle comprendra !) Christine (35ème) et surtout Catherine (39ème) donneront le dernier coup de rein final pour remonter … dans les PP4, en ce qui concerne Catherine !

Les résultats sont visibles  ici.

PS : Les autres photos viendront, un peu plus tard …

PS2 : J’ai beaucoup parlé de bibi (pour une fois) car on n’est pas tous les jours champion … mais j’attends vos nombreux commentaires (ça changerait, ça aussi 🙂 !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *