Festival de Dolus (journée 2)

Après une super 2ème partie de nuit (au début, y’avait les beuglements des voisins et les basses qui allaient avec et ensuite, il y a eu le SMS de Cécile qui tenait à nous réveiller, pour nous conseiller de bien nous reposer 🙂 ) et un bon p’tit déj, préparé par GG, nous sommes d’attaque pour essayer de finir ce WE en beauté ! Ce dimanche, nous avons reçu le « renfort » de GG et Cathy … qui passeront l’après-midi côte à côte !

Après s’être raconté nos mésaventures de la veille devant un café offert, il est temps de rejoindre nos places.

Jean n’est pas revenu mais en plus des outsiders déjà cités la veille, il faudra surveiller les Diamants Jacqueline Le Courtois et Monique Leroy-Legoff, qui brillent, encore, dans de nombreuses compétitions.

Partie 1 tirée à Faulquemont (57) par Patricia Thisse 21 coups – top : 932

Les forts en VOC (ça veut dire vocabulaire au scrabble) seront aidés, notamment sur un coup ravageur !

Coup 1 : TOILEES est choisi pour sa rallonge ETOILEES mais aussi pour ses benjamins RENTOILEES (RENTOILER, restaurer un tableau en le fixant sur une toile neuve) et SURTOILEES (adj. qualifiant un voilier muni d’une importante surface de voile). Il y avait aussi ETOILES, ETIOLES et le moins visible OISELET (logique, s’il est tout petit).

Coup 3 : FOLIE est préféré à d’autres mots (HALO, FOL, FILO), à cause de la rallonge FOLIEE.

Coup 4 : Lolo et Willou sont les principales victimes des KEUMS, le E formant … FOLIEE (+ 23 sur les sous-tops).

Coup 10 : Franck arrive trop tard sur la place, pour jouer ENDOS (terme financier), en collante. Le top est ONDEES, au même endroit (solo de l’ordi). Il faut dire que le tirage était stressant : sur un T, on aurait pu jouer ESTOCADE et sur un U, ESCOUADE.

Coup 11 : Denise saborde sa partie, en se refusant ECULERA (ECULER, user une chaussure au talon, c’est précis …). Elle perd 91 points, en flambant « écaleur » ! Retenez que la seule anagramme valable est ECALURE (pellicule de certaines graines) … qui ne perdait que 13 points sur le top, en formant E-TOILEES.

Coup 12 : Tout allait bien jusque-là (de nombreux joueurs entre (- 3 et – 13) et est arrivé le tirage « BOILESR » ! Si vous connaissez l’une des 2 anagrammes de LIBEROS, comme Lolo (qui n’est pas LIBERO, relisez la phrase), vous pouvez vous frotter les mains car vous aurez le top : les BOILERS sont des chauffe-eau en Belgique et les BOLIERS sont des filets de pêche. Franck verra BRISOLEE (repas valaisan composée de châtaignes et de fromages) …… mais un peu tard car il aura juste le temps d’écrire le B sur son bulletin. Badaboum pour la très grande majorité des joueurs puisque les sous-tops (OBIERS, en photo ci-dessous) et BOERS (relatifs aux Boers, colons néerlandais de l’Afrique du sud) perdaient, respectivement, 47 et 50 points.

Chez les Berry … que du bio, en plus !

Antoine n’apprendra qu’en fin de partie que son « brisole » n’était pas valable (défaut de transmission du bulletin « zéro »), ce qui lui « brisolera » le moral pour la fin de matinée 🙁 … mais il réagira l’après-midi !

Coup 13 : EMETTAIT ou EMIETTAT permettent de reprendre notre souffle

Coup 14 : Pas de L, ni de T pour MORFALEZ ou FORMATEZ. Il faut se contenter de FORMEZ … vos bataillons, marchons, marchons ! Oups, je m’égare mais en cette période de Coupe du Monde, j’entends souvent les mêmes phrases poétiques comme « on est en fina-a-le, on est en fina-a-le, on est, on est … », essayez de deviner  la fin du 3ème vers (attention à la rime riche) !

Cliquez ici et montez le son … désolé !

Coup 17 : Denise se rattrape (un peu), en voyant HOVA (+ 7 sur MACVIN, vin de liqueur, produit de l’assemblage de moût et d’eau-de-vie de marc du Jura, un vin pour Colette donc …), qui prolonge HO et qui forme VS !

Coup 20 : Claudine ne verra pas BANDER (c’est vexant) et préférera perdre (son temps ?) 9 points avec un (petit) BARDE !Coup 21 : Avec le nouveau mot GNAWA (= GNAOUA, musique du Maghreb), on ne perd que 6 points mais peu de joueurs auront anticipé PENAL ou le sous-top GENAL sur EN_L, le A formant A-VOUAS.

Laurent l’emporte à – 54 (les BOILERS l’auront bien boosté), précédant Franck de 12 points et … Françoise Bonnicel de 25 points. Claudine (11ème à – 107) reste dans la course contrairement à Denise (44ème à – 173). les Discour montrent qu’ils jouent à domicile puisque Christine (1 point derrière Denise) a repris 16 places et que dire de Gérard, parti de la table 85 et arrivé à la table 60 (juste à côté de Cathy, qui a gagné 18 places), lequel GG se place, provisoirement, 2ème du multiplex dans sa catégorie ?

Le repas pris sur la terrasse de Cri-Cri et GG sera un autre moment convivial de ce week-end bien sympathique.

L’arrivée du mari de Cathy (un autre GG) permettra à la gente masculine de faire pratiquement jeu égal avec les dames de la Côte : on parle du nombre de personnes et non pas du nombre de décibels car, sur ce plan, GG2 ne joue pas dans la même catégorie que sa femme …

Partie 2 tirée par Francine Massin – 21 coups – top : 1040

La partie sera truffée de coups difficiles mais elle sera très intéressante à jouer.

Coup 2 : Si on avait joué le sous-top BOGHEAD, de nombreux joueurs auraient crié houille, houille, houille mais le top, DEBOGUAI, pour 10 points de plus, est plus visible et peu sélectif, dans les premières tables.

Coup 5 : Claudine, spécialiste des TERMITES, marque 63 points. Franck, comme de nombreux joueurs, en a plein les MIRETTES pour 72 points, en se refusant le top METRITES (METRITE, inflammation de … l’utérus). La METRITE concerne en général les animaux comme les chattes, les chiennes ou les vaches. Monique, spécialiste véto, prend une dizaine de points sur … la meute.

Coup 6 : Franck se refuse un autre top. SURVEND (joué par Denise qui se rattrape, un peu, de son bug sur DEBOGUAI) gagne 9 points sur REVENDUS ou VENDEURS. C’est au tour de Jacqueline de se détacher.

Coup 7 : Solo de Franck (?!) qui perd 2 points, en loupant … KA !

Coup 10 : 3ème refus de Franck, qui voit DENTELIER mais qui se dit que la DENTELLIERE prend 2 L et que les DENTELLIERS ne devaient pas être légion.

La Dentellière – Johannes Vermeer

D’ailleurs, dans « la boulette à Lolo », on peut lire que le COUVIGE est une réunion traditionnelle de DENTELLIERES. En fait, la réforme de l’orthographe en 1990 a transformé DENTELLIER(E) en DENTELIER(E), pour tenir compte de la prononciation réelle de ces mots ! Encore 14 points qui s’envolent, en jouant un des sous-tops : ENLIERENT ou TRINGLEE. Monique recule en ne scrabblant pas, malgré ELIERENT (62 points).

Coup 11 : Franck, toujours lui, se distingue encore en loupant … WUS. Tellement obnubilé par DENTELIER-E, je joue EBOUAS (- 3).

Coup 13 : 4ème refus de Franck qui connaît bien RACEMIQUE (terme de chimie) mais qui hésite sur RACEME, qui sera un solo de Louisette, qui a appris les nouveaux mots. Le RACEME est une inflorescence simple.Coup 14 : RUERONS et les 22 mots en appui sur une lettre ne trouvent pas leur place sur la grille. Ouf, RUONS (qu’il faut avoir repéré avant) pour 33 points est le top.

Coup 15 : Franck repère BIPOLAIRE pour 76 points (sur BI déjà placé) …… mais en cherchant, un peu plus, il gratte 2 points supplémentaire (solo dans la salle) avec PRIORALE (= PRIEURALE, qui concerne un prieur, supérieur de couvent) pas vu ou pas osé par tous ceux qui n’y croyaient pas (assez). Franck reprend la tête de la partie, 1 point devant Jacqueline et 2 devant Laurent (11 et 12, en fait, avec le solo) …

Coup 17 : Un coup avec 2 jokers, c’est la hantise des joueurs … et des arbitres ! Il faut vite assurer un (petit) scrabble. Une place évidente fait l’affaire : les ECLOPES auront le sous-top (73 points). Pour trouver le top, il faut s’appuyer sur EN et transformer un joker en A ou S (pour former KANA ou KANS) et enfin coller sous DENTELIER. Un seul mot répond à l’équation : CO(M)PENSE(S) ne sera trouvé, devant, que par Monique et … Franck, qui s’échappe et prend la (courte) tête du tournoi.

Coup 19 : Il est facile de rater ENTOLANT sur un O. Franck, qui l’avait loupé lors des Semi-rapides, l’a vu cette fois-ci. Claudine le voit … encore (elle l’avait joué aux SM) mais je crois que les autres Hiersacais l’ont loupé.

Coup 20 : Claudine ne voit pas le FAYOT et perd quelques points tandis que Franck voit le FAYOT …et perd 4 points sur FAYOTAS, en triple appui sur O_AS, berk !

Franck (- 52) gagne la partie, 15 points devant Lolo, qui passe 2ème au général, 3 points derrière bibi. Ca ne va pas être facile de le faire tomber de son siège !

Jacqueline (3ème à – 73), Marie-Cécile (4ème à – 75), Antoine (5ème à – 82) et Claudine (6ème à – 88) consolident leur place ou arrivent dans le top 6 ! Denise (34ème) et Christine (40ème), aux alentours de – 200, restent groupées vers la 40ème place. Cathy (42ème à 3 points de Christine) reste autour de la 60ème place. GG a dévissé de 20 places, en se perdant dans le numéro des coups et les comptes correspondant !

Un p’tit goûter pour se remotiver, une aspirine pour Denise et c’est reparti pour le rush final. Un maître-mot : TENIR (ou REMONTER, ça dépend 🙂 )

Partie 3 tirée à Saint-Leu par Thierry Chincholle – 23 coups – top : 834

Comme on peut le voir ci-dessus, la partie a été hyper pénible à jouer, avec des tops de 9 et 13 points pour les coups 6 et 7. le but du jeu était de ne pas prendre de bulles pour bien figurer !

Coup 2 : Après WU, on pose UNE, en collante, préféré à PNEU pour les rallonges par l’avant en une lettre A, D, F, H, L, T et … ?

Coup 3 : Les regrets commencent car en l’absence de O, on n’a pas le droit de voir une POMPIERE OPPRIMEE.

Pompières (pas opprimées) de Castelnaudary (dans l’Aude)

Sur ce tirage, certains ont pris une bulle avec « rippée » (le RIPPER est un engin de travaux publics mais le verbe RIPER ne prend qu’un P). Il faut jouer REPIPE, qui signifie … répliquer, en Suisse et non s’atteler à une 2ème gâterie (pour rester dans le thème du pompier) !

Je comprends pourquoi Denise est abonnée à « Marianne » 😉 !

Signalons qu’il fallait aussi être sûr de RUNE (caractère des anciens alphabets scandinaves et germaniques) sinon on ne perd que 2 points avec WURM.

Coup 4 : Monique se saborde définitivement, en prenant une bulle sur MINCEUR, le E formant REPIPEE. Même si on n’est pas sûr de REPIPEE, il faut le jouer avec ce score de 94 points.

Coup 5 : Faut-il jouer HILE formant « éminceur » pour 66 points hypothétiques ou HIIEZ pour 54 points ? Avec une telle différence de points (minime), il faut jouer 54 points. Certains vous diront, pourtant, qu’ils ont un couteau éminceur chez eux …Coups 6 et 7 : NI est préféré à LI pour les rallonges mais ça fait toujours 9 points puis on joue ONGLON (sabot des mammifères ongulés) au lieu d’OIGNON pour … ne pas pleurer, car les 2 font 13 points.Coup 8 : Denise (accompagnée par d’autres joueurs) se fait seppuku, en tentant AXENE, le E formant « éminceur » perdant 46 points sur NIXE.

Coup 11 : Jacqueline prend la tête de la partie (à égalité avec Patrice Caffin !), en étant une des rares à oser jouer GELIF (qui peut se fendre sous l’action du gel), gagnant 10 points sur … IF !

Coup 14 : Gros coup de chaud pour le leader avec le tirage COSTAUD ! Je vois Marie-Marguerite Bernier se précipiter sur un bulletin et, évidemment, je pense qu’il y a un scrabble qui passe. Je vérifie chaque appui mais pas de E pour COUDATES ou COSTAUDE, pas de N pour DUCATONS (anciennes monnaies) et dans la panique, j’oublie de mettre un S à WU pour poser un banal CAUDES ou COUDES, grrr !

Coup 16 : Cette fois, c’est Claudine qui connaît la même mésaventure. Avec le tirage « AAAID?T », son voisin, dont on respectera l’anonymat …… a vu le scrabble au tirage, a écrit son bulletin et a arrêté de chercher ! Claudine est montée dans les tours et a perdu 37 points, en loupant les jolis sous-tops ADJAR (d’Adjarie, en Géorgie) et TADJIK. J’ai senti que mon voisin, Lolo, ne l’avait pas et effectivement, il perd 22 points, en ne voyant pas ADAPTAIT, qui a fait très mal, même dans les premiers rangs. Patrice loupe le scrabble mais Jacqueline reste à … – 3.

Coup 17 : Le second joker qui sort dans la foulée avec le K et le Y laissent peu de temps pour se reprendre. Il est assez facile de marquer 64 points avec YAK mais peu de joueurs vont voir le top YAPOK (joker P, encore) …… qui fait 84 points, ce qui fera dire à Claudine, pourtant spécialiste de l’Amérique du Sud : « Oh, YAPOK, je l’ai encore loupé » ! C’est une blague de niveau II pour montrer que le rédacteur peut aussi taper au-dessus de la ceinture 🙂 ! Jacqueline se fait dépasser par Franck, et Laurent se rapproche, dangereusement.

Coup 21 : C’est le coup de grâce pour Jacqueline. Denise s’est refusé le mot … et a préféré assurer 19 ou 20 points (elle n’était vraiment pas dans son assiette !) au lieu de tenter 71 points et Christine a hésité entre « trollus » et TRULLOS pour, finalement, choisir de ne jouer ni l’un ni l’autre (mauvais choix aussi). Les TRULLOS ou TRULLI sont des constructions rurales rondes, à toits coniques, en Italie du Sud.

Trullo Melograno dans la campagne des Pouilles, entre Tarente et Brindisi

Coup 22 : On joue BITEE (non, ne comptez pas sur moi pour baisser le niveau en écrivant que la BITTE, avec 2 T, est une pièce verticale, de section ronde, que l’on utilise pour … je m’arrête, ici, car la spécialiste de la marine, c’est Denise). Pour le même score, il y avait un nouveau mot BRIEE (adj. qualifiant un pain normand de longue conservation). Franck (- 16) gagne la partie et donc le TH3 de Dolus mais termine 16ème sur le Multiplex, à 10 points de la barre des PP1 ! Derrière, Laurent a bétonné pour terminer 2ème de la partie et du TH3. Il remporte, donc, haut-la-main (c’est un hold-up !) le trophée sur le week-end, Jean n’ayant joué que le samedi et Franck que le dimanche 😉 ! Les TRULLOS permettent à Marie-Cécile de doubler Jacqueline, et de la précéder de 7 points sur la partie et de 3 points sur le cumul. La 5ème place s’est aussi jouée sur TRULLOS : comme Claudine ne s’est toujours pas mise à la mémorisation de l’ODS7, Antoine la double sur la dernière ligne droite mais Claudine peut être fière d’elle car elle termine, encore une fois, dans sa série, ce qui n’est pas le cas de Denise, qui n’a pas été à la fête ce week-end. Christine (70ème), 6 points devant Cathy (71ème), n’a pas réussi à jouer au même niveau que la veille. GG, après son départ canon, s’est écroulé, en fin de journée mais a réussi à éviter la cuillère de bois.

Le Grand Prix s’est rapidement déroulé puisque Claudine a fait exprès de le quitter dès le 2ème coup, jouant l’EXPAT, pour prendre son idole (cherchez un peu) en photo.

Il y avait PALOX (grande caisse pour contenir des fruits ou des légumes) mais aussi AXOLOTL (vertébré amphibien). Au coup suivant, seule Louisette (Vadée) aura la sagesse de ne pas jouer « péclotée » car elle était sûre que PECLOTER (= avoir une santé chancelante) était intransitif, donc il fallait se contenter de PECLOTES !

Colette, pour dormir, ne pas cliquer ICI

La tombola a permis à Claudine de gagner des pailles coca-cola, à Denise de récupérer un superbe sac et … de retarder la proclamation des résultats. Franck est reparti avec sa fleur-fétiche (oui, c’est un HIBISCUS), les lauréats par série et par catégorie avec une bouteille, la vainqueure du GP avec une boîte en carton avec des trucs dedans et le grand vainqueur de ce festival, alias Lolo, avec un beau lys.

Les résultats sur le centre sont visibles ici et sur le Multiplex, c’est .

Un pot de l’amitié nous fera (presque) oublier les gâteaux et boissons à payer et les tombolas inutiles. Dire que dans un an, on reviendra très certainement : vous avez dit maso ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *