Festival de La Rochelle (Dimanche 22 Septembre 2019)

Après une bonne nuit de sommeil, tout le monde est d’attaque, pour aborder les 2 dernières parties du Festival.Cherchez l’intrus sur les photos suivantes : un indice, il est collant, mais ce n’est pas le pot de miel 🙂 !

En plus, ces parties devraient nous sourire puisque les tireuses sont Sandrine et Marie-Odile, deux joueuses « locales » !

Partie 4 – Sandrine Chambaud – 4 scrabbles – 25 coups – top : 898

Coup 1 : Denise avait, vraiment, bien dormi … et elle a poursuivi sa nuit, au premier coup, en jouant LOBA, compté à … 6 points ! Les autres Hiersacaises ont, aussi, joué 12 points avec BELA et perdent 4 points sur 2 mots de vocabulaire LAOBE (joué par le plus Africain des J35), qui est une caste, en Afrique, spécialisée dans le travail du bois (LAOBEE est valable, depuis l’ODS7) ou ABALE (arbre d’Afrique tropicale), choisi pour ses rallonges FABALE (légumineuses) ou les conjugaisons du verbe CABALER (monter une cabale contre quelqu’un)..

Coup 4 : Après 2 petits coups, il faut se remuer les méninges, avec le joker et 3 R. Cécile trouve le sous-top REGORGER, qui perd 6 points sur ARROGERA, joué par Denise, Claudine et Franck. Catherine ne scrabble pas et Christine bulle avec une graphie erronée du verbe GARROTTER (toujours 2 R et 2 T).

Coup 8 : Après le superbe « UUIGTMS », suivi par le très intéressant « UUUGTAI » (qui donne FATIGUA, d’ailleurs) et le génialissime « QDVOTUU », il faut dégoter la bonne place pour poser KANJI, sinon on perd 13 points, n’est-ce pas, Christine ? Et encore, ce n’est rien à côté de Catherine et Cécile qui prennent une cinquantaine de points dans la vue.

Coup 9 : En loupant ELIAMES, Cécile reprend un bourre-pif ! J’adore cette expression, surtout dit par Bernard Blier dans les Tontons flingueurs (cliquer ICI). L’autre scrabble était AMELIES. Alors, quand vous saurez qu’une AMELIE est, en médecine, l’absence totale des 4 membres et que cette nuit, la tempête AMELIE devrait s’abattre sur les côtes de Nouvelle-Aquitaine, je suis sûr que vous verrez les « Amélie », que vous connaissez, sous un jour différent 😉 !

Coup 14 : Peu de points à perdre sur les coups précédents (2 sur THEQUE ou HYENE, au coup précédent) mais ce coup fera mal, même parmi les premières tables (raté de Bernard Proux, Alain Baumann, etc).En sous-top, DEY, joué par les CCCC perd 22 points sur une PYRITE (sulfure naturel de fer) un peu planquée. Denise loupe les sous-tops (comme PENTY) et perd 36 points, en jouant PYREX.

Coup 18 : Que choisir entre « bordoir » et « brodoir » ? Ni l’un, ni l’autre ! Denise perd 22 points sur OBI ou RIBORD, mais dans le doute, il n’était pas idiot de tenter 76 points.

Coup 20 : Pour l’instant, la partie n’a pas été très sélective mais les 2 coups qui arrivent vont bouger la hiérarchie. Avec ARRENTA (donna ou prit un domaine à rente) ou RANATRE (insecte des eaux stagnantes), en mains, on peut jouer … ARRENTA ou RANATRE, ce que fait Denise.

Mais, en cherchant sur le W, on peut gagner 16 points méritoires : WARRANTE sera joué par Catherine, Claudine et Franck. .

Coup 21 : On n’est pas au bout de nos peines. Les MIOCHES, de ce coup, nous font une drôle de blague, en fin de partie. Il n’y a qu’un S pour scrabbler. Franck est à 2 doigts d’envoyer « chosisme » mais il n’existe que CHEMOSIS, œdème de la conjonctivite. Il fallait connaître … Aucun regret de perdre 23 points, en restant avec des MECHES.

Pour les 2 premiers, pas de changement, Mickaël Gauchard tope la partie (comme il avait topé la partie 3), suivi comme son ombre à – 7 par Luc Maurin. 5ème de la partie à – 29, Franck grimpe sur la troisième place car Christian a tenté « bordoir » et ne connaissait pas CHEMOSIS. Au cumul, je sens le souffle de Jacki, 3ème de cette partie, à – 9 ! Claudine (21ème à – 58) fait un bond en avant et revient dans sa série. Remontée 61ème, elle possède 7 points d’avance sur Denise, qui a un peu rétrogradé, mais qui reste largement dans les PP3, à la 67ème place. Catherine, qui a joué WARRANTE, dépasse Christine de 16 points. Elles se maintiennent toutes les deux, autour de la 250ème place. Je sens qu’on va assister à un beau mano a mano entre Christine et Catherine toute cette année. Cécile, qui a loupé plusieurs scrabbles (dont ELIAMES …) repasse au-delà de la 400ème place.

Il est temps d’aller manger nos derniers sandwichs du WE, en profitant de la douceur de La Rochelle et d’un ciel bien dégagé, pendant la pause.

Allez, on se motive pour terminer en beauté … si possible !

Partie 5 – Marie-Odile Panau – 6 scrabbles – 20 coups – top : 998

L’année dernière, j’avais écrit « MOP a souvent tiré des parties meurtrières. Une fois n’est pas coutume, elle aura la main lourde ! ». Pour cette année COPIER-COLLER !

Coup 2 : Après ADONNE, il faut déjà scrabbler. EMOUVAIT gagne 74 points sur « émeuvait ». Cécile connaît sa première émotion, avec cette conjugaison erronée.

Coup 3 : Luc Maurin a, très vite, rédigé son bulletin et s’est arrêté de chercher. Bon, faut pas commencer à faire attention au voisinage mais il doit y avoir mieux que TWEETAT (36 points). Y’aurait-il une autre orthographe, du genre « tweetter », ce qui permettrait de scrabbler. Restons calmes : pas de tentatives … pour l’instant. Avec notre TWEET, on perdra tous entre 18 et 20 points sur RAWETTE (définition ci-dessous) …

… et, au passage, on se rappelle que TWEETER (2 E et un T) = TWITTER (un I et 2 T) sont les 2 seules graphies autorisées par l’ODS7.

Coup 4 : En l’absence de O pour POSTURAL ou SPORULAT (formât des spores), Claudine trouve PALUSTRE (sur un E), quel talent ! Mais, comme elle pense confondre avec LACUSTRE, elle continue de chercher et trouve « plateur » qui prend toujours un E. Une PLATEURE est un lieu plat et horizontal (ou de faible pente) auquel aboutit la partie inclinée de la veine d’une mine. Hélas, elle fera le mauvais choix, comme de nombreux joueurs (les arbitres auront beaucoup de boulot) qui ont joué « surplat », « surplant », « surplate », « répulsat » (Jacki), etc. PALUSTRE, qui se rapporte aux marais, gagnait 55 points sur PUANTS, en collante.

Coup 9 : Après quelques coups permettant de se remettre, encore un beau tirage. On peut assurer facilement entre 71 et 73 points sur un A : Christine joue CHIANTES ! Claudine se raccroche sur un U pour gratter 3 points, avec CHUINTES. Sur le A, on peut monter jusqu’à 88 points avec ENTICHAS (Denise, Catherine, Cécile) et même 92 points, avec TACHINES (=TACHINAS, mouches noires communes). Si on est sûr de son vocabulaire, on trouve 90 points avec les anagrammes CHENITS (= CHENIS, désordre, en Suisse … ça existe ?) et NICHETS (œufs placés dans un nid afin que les poules viennent y pondre). Le top (102 points) n’est pas donné mais ce verbe m’avait marqué, lors d’un tournoi : TECHNISER, c’est pourvoir de moyens techniques.

Coup 10 : Cécile, Christine et Claudine ont un gros coup de barre puisqu’elles n’assurent pas 69 points, en prolongeant RHODIER en RHODIERIEZ, vu par Catherine. Denise fait le même score en scrabblant, avec ENROLIEZ. Ce scrabble perd 1 point sur OPINEREZ. Franck, en jouant ZONIERE (ancien mot désignant une habitante autour de la zone de Paris, une banlieusarde, en fait) perd un point sur un superbe LOZERIEN.

Coup 11 : Dur, dur pour pour tout le monde ce dimanche puisque Denise et Claudine loupent CINQ (vu par les autres CCC) et perdent 27 points, en jouant le sous-top QINS. Signalons que sur un E, on aurait pu jouer SCINQUES, reptiles voisins des lézards, dommage … ou tant mieux, c’est selon !

Coup 12 : Cécile s’enflamme et joue SUS (avec un S final, cette fois-ci …) mais « rhodiers » n’est pas encore dans le dico !

Coup 13 : Franck est le seul à voir le HIBOU, ououou … qui prend 3 points à BROUS ou BRIOS (Claudine se refusera le pluriel de BRIO).

Coup 16 : Encore des bulles pour ceux qui vont conjuguer l’adjectif AGATISE (qui a le poli de l’agate) ou qui vont inventer des mots comme « augiaste », signé Claudine, pressée de revenir à l’écurie, enfin à la maison. Sur un B, on ne pouvait jouer que TABAGIES, qui rappelle le Festival de Périgueux avec son « baisage » + T 🙂 ! Cécile ne le voit pas mais Denise, Catherine, Christine et Franck le jouent.

Coup 17 : Le coup de grâce arrive au coup suivant. Franck, alors à  – 22, va voir son négatif multiplié par 2 ! Avec le X en pivot, on peut assurer des scores entre 62 (EX) et 66 points (SOLEX), ce que font Cécile, Christine, Catherine et … Franck. Claudine et Denise arrivent à scrabbler : 3 points de plus, en jouant EXPOSENT. Le top (loupé par Mickaël, qui ne gardera que 3 points d’avance sur Luc) est difficile : EXTENSO (invariable) est accepté, alors qu’on ne l’utilise que dans l’expression « in extenso », qui signifie « dans son intégralité ».

Coups 19 et 20 : Encore quelques points perdus (pour les Hiersacaises) à cause de JELLO (gelée à saveur de fruits, au Québec) et le GYPSE final (avec le joker S) !

La partie était superbe mais les organismes ont souffert. Franck (4ème à – 45) se fait souffler sa 3ème place (à La Rochelle) par le Béninois François-Xavier Adjovi, qui gagne la partie à – 2, mais avec une 6ème place sur le Multiplex, synonyme de plus de 60 % de PP1, on peut dire que le Festival de LR a été réussi ! On félicitera, aussi, Denise qui, malgré son négatif de – 165 sur cette partie, synonyme d’une 51ème place (pour montrer la complexité de la partie) terminera avec plus de 80 % de PP3. Pour Claudine, c’était la partie de trop et ses mauvais choix, sur cette partie, la feront sortir des PP3. Catherine (89ème) et Christine (118ème), autour de – 200, ont bien terminé leur festival et repartent avec un panier rempli de PP4 ! Cécile n’a jamais été dans le coup mais pour l’ambiance qu’elle a créée, tout ce week-end, on sera tous d’accord pour dire qu’elle mérite la série 1… qu’on lui attribuera quand elle restera, le soir, avec les Hiersacais, au lieu de rentrer précipitamment sur Angoulême, parce que Nanard (son chauffeur attitré), dit le pénible, était pressé de revoir Momo ! Même s’il se cache, je suis sûr que vous allez le reconnaître !

Le Grand Prix a été gagné par Luc Maurin, qui s’est débarrassé de son dernier concurrent Mickaël, en jouant PLANELLE, carreau de carrelage, en Suisse. Est-il utile de préciser que Franck est parti dès le coup 2 (avec Bernard Proux), en loupant … la FENTE, oui, j’étais fatigué car d’habitude j’arrive à la voir 🙂 !

La remise des prix a été rondement menée par Marie-Odile.

Le pot final a été l’occasion de voir la connerie humaine avec un roquet « chef des jus de fruits » et son alter ego « cheftaine des cacahuètes », qui ne voulaient pas qu’on se serve tout seul et qui demandaient : « vous avez déjà eu un jus d’orange ? ». A part cette fausse note (le club de La Rochelle n’est pas responsable), tout était parfait ce week-end et nous reviendrons, avec plaisir, démarrer la saison prochaine dans une des plus belles villes de la Région !

Les résultats sont visibles, en cliquant ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *