Festival de l’Isle – Journée 2 (Dimanche 1er Juillet 2018)

« Périgueux, ici Périgueux, terminus du train. Veuillez emprunter les passages souterrains » !

En jetant un coup d’œil de la chambre d’hôtel …

Non, on ne s’arrêtera pas sur notre contre-performance de la veille et côté « souterrains », on a déjà donné donc, ce dimanche, avec Claudine, on a décidé de se mettre sur les bons rails dès la partie matinale. Un gros petit déjeuner, en compagnie de scrabbleuses de Saint-Seurin et c’est parti pour retrouver nos amis d’hier et même plus puisque l’équipe de Hiersac s’est enrichie de la présence de Cécile, Christine, Colette, Jocelyne, Denise et Gérard.

Nous sommes donc 9, en comptant Francis, qui a fait l’aller-retour (pour faire le chauffeur de ces dames … à 80 km/h, max) et les Berry, qui ne pouvaient pas jouer plus mal que la veille.

Dès l’entrée, nous sommes accueillis par Monique (Cazauran) qui nous offre un pot de confiture, promis lors du TH de Hiersac : elle tient ses promesses et nous penserons à elle, quand nous allons déguster sa confiture aux abricots et aux prunes, merci Monique !

Les adversaires du jour sont, peu ou prou, les mêmes que ceux de la veille mais cette fois, il va falloir compter, en plus, sur Andrée Jans (qui m’avait battu, il y a 2 ans, ici-même à Périgueux) et sur les Angoumoisins Robert et Arlette, capables de briller, quand on les laisse briller 😉 !Partie 1 tirée à La Baule par Florence Rivalin 24 coups ! – top : 938

Florence fera souffrir tous les joueurs (et les arbitres) du multiplex, avec des scrabbles sélectifs mais surtout de nombreux pièges, occasionnant de nombreux zéros !

Coup 1 : Florence a le choix entre PINNE, PENIL (éminence pubienne chez la femme, appelée aussi mont de Vénus) …… et PLEIN. Privilégiant les rallonges (au scrabble), l’arbitre choisit PLEIN, même pas drôle !

Coup 2 : C’est déjà fini de rire ! Claudine joue le sous-top HIDEUR mais perd, comme la majorité de la salle, 42 points sur HIRUDINE, sécrétion des sangsues utilisées comme anti-coagulant. Sachez qu’il existe l’HIRUDINEE, annélide, type sangsue. Antoine et bibi se détachent, sur ce coup.

Coup 3 : Franck, incapable de former NAIF ou UNIF, perd une dizaine de points et laisse la tête de la partie à P3P (relisez l’article relatif aux PO).

Coups 4 à 7 : On pose VUE, WU, DIRLO et ONC, le tout pour moins de 100 points !

Coup 8 : Claudine loupe le bon WAGON (30 points) et prend une bulle, en conjuguant mal le verbe OINDRE.

Coup 12 : Tout le monde cherche le T pour former GACHETTE et se défouler sur l’arbitre mais personne (dans la salle) ne s’appuie sur HIC pour jouer CHICHETE, qui n’est ni un verbe, ni un adjectif puisque c’est un nom, synonyme d’avarice. On ne peut mettre qu’un S derrière : certains essaieront un R puis un E … et oublieront le S quand il faudra le mettre !

Coup 13 : Le tirage « AGLB?EE » va donner beaucoup de boulot aux arbitres (cf ci-dessus). La veille, on avait joué GLABELLES et ce jour-là, il y avait un L (de DIRLO) permettant d’assurer … GLABELLE.

Vous pouvez, aussi, rester naturels !

Mon voisin, Michel, ne l’a pas vu et n’a pas scrabblé sur ce coup. Sur le même L, on peut gagner 10 points avec LOGEABLE. Claudine et Franck (notamment) ne vont perdre que 9 points sur le top, en dégotant BATELAGE. Le top est le seul scrabble sec, qui passe : BENGALE transforme SAXO en SAXON ! Le feu de BENGALE (mot invariable) est désigné, dans l’ODS7, comme une pièce d’artillerie. Malgré mes recherches sur le Web, je n’ai trouvé aucune trace de ce fameux « canon »  … mais on connaît davantage le feu de Bengale, utilisé pour les feux d’artifice.

Coup 15 : Franck est l’un des rares, devant, à louper le SKIEUR (- 28, avec KSI). Michel m’avouera, en fin de partie, qu’il ne savait pas que BENGALE était invariable donc, heureusement (pour lui) qu’il n’y avait pas de mot avec K et S, permettant de battre les 70 points de SKIEUR.

C’est, un peu, ce qui m’est arrivé, sur ce coup !

 

Coup 17 : Franck se refuse PELTEE (- 4 avec … QAT). PELTE,E est un adjectif qualifiant une feuille dont le pétiole est fixé au milieu du limbe.

Coup 21 : Tout allait bien pour le p’tit d’homme, mais Cher Khanrf l’a bouffé tout cru, sur ce coup. Antoine, un peu trop ZEN (54 points) loupe ZIRE, à la même place, pour 49 points de plus. Son avance d’une vingtaine de points s’est donc transformée en un retard d’une trentaine de points.

Coup 24 : GEMIS qui forme PUTE, au passage, termine la partie. Colette, imitée par Cécile, ne voulant pas être triviales se distinguent en étant les « best » à … récolter une bulle pour terminer la partie.Franck gagne la partie à – 70 (glissade sur SKIEUR), 33 points devant Tom Pouce (le coup 21 l’a bien fait ZIRE mais pas rire) et 39 points devant … Claudine (qui n’a perdu que 38 points, sur les 16 derniers coups, après son « oignai », oups !) Denise (25ème à plus de 200 points du top) connaît une fin de saison difficile, à l’image de son Président de club (c’est qui ?) Mention bien pour Jocelyne et Christine, respectivement 36ème et 41ème, qui progressent, ce matin-là et qui joueront parmi les 4ème série, l’après-midi. Mention passable pour Colette (63ème) qui, une fois de plus, en compétition, n’a pas voulu écraser ses adversaires, en montrant toute l’étendue de son vocabulaire. Trois joueurs vont passer aux rattrapages : Francis, Gérard et Cécile auront 2 parties pour combler leur retard ! Pour une fois, on n’accablera pas Cécile, car elle avait la tête ailleurs et je profite de cet article pour lui assurer tout le soutien du club !

Comme d’hab, le repas sera l’occasion de bien rigoler, tous autour d’une même table.

Claudine et Franck, qui avaient choisi l’option « plateau-repas » ne seront pas déçus, avec la tonne de nourriture excellente qu’ils ont ingurgitée, en espérant ne pas trop faire la sieste, l’après-midi.

Marc me dira que le matin même, il avait eu peur qu’il n’y en ait pas assez et qu’il était parti refaire quelques courses 🙂 ! Un grand merci, une fois de plus, aux organisateurs !

Partie 2 tirée à Périgueux par Gérard Dumet – 21 coups – top : 1040

D’habitude, quand on est côte à côte avec Claudine (le p’tiot avait sa table fixe), cela ne nous réussit pas : cette fois, on a gazé tous les deux, donc faut arrêter avec les superstitions !

Coup 1 : Claudine voit RIKIO et REIKI mais se refusent les 2 mots pour assurer avec 26 … KILOS.

Coup 2 : A propos de KILOS, il ne fallait pas louper le seul scrabble qui passait, LESTEREZ, lourd de conséquences si on le loupait (- 42 avec ZEK).

Coup 3 : Méfiance, un coup avec 2 U et un joker, ma hantise ! Ouf, je vois rapidement SURINEUR (celui-là, j’en suis sûr), qui gagne 1 point sur un nouveau mot, USINEUR (joué par Denise, je crois) et 8 sur un superbe ZINGUEUR (avec le Z qu’on venait de poser), joué par Claudine. Claudine a pensé au joker G mais avec le joker X, il y avait RUINEUX et son anagramme URINEUX (adj., qui a rapport à l’urine) et avec le joker Q, il y avait RUNIQUE. Les forts en combinatoire (ou les curetons) auront peut-être pensé à URSULINE (Religieuse de l’ordre de Sainte-Ursule).

Coup 6 : Coup stressant avec BACANTE, en mains. Mais le scrabble sec et les scrabbles en appui ne passent pas.

Coup 7 : Ca sent le scrabble ! Claudine s’arrête à 24 points avec HA. Je vois HANTA (formant BECTA) pour 28 points, puis INHALAT pour 36 points mais ça pue trop le scrabble pour s’arrêter de chercher ! En formant ANTI-, le seul scrabble ANTIHALO (qui supprime l’effet de HALO sur un appareil-photo) apparaît. Ce gain de 29 points sera partagé avec Michel.

Coup 8 : Les MITARDS deviennent sympathiques, quand on les voit et qu’on les place bien parce qu’en vrai … Signalons que le sous-top (11 points de moins) était un autre scrabble, TRIMARDS, qui sont des chemins.

Coup 11 : On a beau chercher dans les coins (-coin) de la grille, les MULARDS ne trouvent pas de place, pour une fois qu’on les laisse tranquille !

Bon appétit !

Les plus fatigués ont cherché un P pour plonger dans les PLUMARDS. Il n’y avait pas de E, non plus, pour les MEULARDES, grosses meules à aiguiser.

 

Coup 12 : Toujours pas de P (on serre les fesses, désolé !) pour jouer DUPLEXER.

Coup 14 : Une semaine après Dolus, le tirage « EDOGHAS » me fait regretter l’absence de B pour BOGHEADS. Non, je ne referai pas la bonne blague : houille, houille, houille sauf si certains n’ont toujours pas compris que le BOGHEAD était de la houille !

Coup 17 : Le tirage « AAACNVI » paraît anodin. Je construis CAVAI, pour 24 points. Changeons de place : « tiens, 2 points de plus avec AVINA ». Que reste-t-il comme lettres ? Un A et un C … Tout d’un coup, l’illumination, juste avant la première sonnerie : AVANCAI fait 88 points, j’ai bien failli … reculer (n’insistez pas, je la laisse !) Claudine, merci à elle, l’a vu assez vite, et ne s’est pas précipitée sur son papier pour me faire paniquer !

Coup 18 : Avec le second joker, on peut scrabbler, de plein de manières différentes, en marquant 72 points (FLUERONT, FOUIRENT, FOURNIER, FOURRENT, etc). Vais-je flamber 74 points, en jouant « surfonde » … pour rester au top ? Non, c’est trop risqué ! Le top est de 74 points avec … POURFEND (solo de Michèle Duclosson, qui repartira avec une bouteille). Vérifications faites : SURFUSION et SURFONDU existent mais il n’y a pas de verbe « surfondre », oufffffffff !!!!!

Coup 19 : On termine par PIPA, avant d’aller … goûter (what did you expect ?) !

Kate et Pippa … ou l’inverse 🙂 !

Franck (- 2) gagne la partie, 10 points devant Michel, qui passe 2ème au général, et 38 points devant le p’tit génie, qui redescend d’une marche au général. Claudine (7ème à – 65) résiste bien à la 5ème place, au cumul, dépassée par Arlette de 2 points. Denise (14ème à – 82) retrouve quelques couleurs. Jocelyne, Cécile (qui a écouté les conseils de son coach !) et Christine terminent dans les 50 premiers, ce qui est bien. Francis, Gérard et Colette terminent dans un mouchoir de poche, entre la 73ème et 78ème place, donc laissent une quinzaine de joueurs derrière eux, c’est déjà ça !

 

Un gros goûter (on ne va pas y revenir mais j’espère qu’ils avaient des gros frigos pour remporter le reste car on n’a pas tout fini) et une pause-pipi-cigarette-papotage (les 3 à la fois pour certaines) nous ont donné du peps pour attaquer une partie qui va faire du dégât !

Partie 3 tirée à Périgueux par Lionel Filet20 coups – top : 878

Le coup n°4 va détruire le stock de bulletins du club, avec les 3/4 de la salle, qui prendront une bulle !

Coup 1 : DISSE est logiquement choisi … pour ses 23 benjamins mais aussi pour les rallonges postérieures, du genre DISSEMBLABLE, DISSEMINAMES ou le méchant DISSEQUERIEZ !

Coup 4 : Vous prenez « EMRGSRU ». Il n’y a pas de A pour MURGERAS ou MARGEURS (ouvriers qui margent). Mais un I nous tend les bras ! Faut-il jouer « migreurs » ou « grimeurs » (tous les 2 font 70 points), sachant que le sous-top est EMUS pour 25 points ? Claudine a joué « grimeurs » ! Perso, je me suis dit qu’il me semblait que devant RIMEURS, on ne pouvait mettre que F-, P- et T- , donc j’ai choisi « migreurs » ! Oubliez les 2 ! Colette a été une des rares à jouer le top : les MURGERS sont des tas de pierres extraites des champs. Les joueurs devant ont pratiquement tous pris une bulle (Franck, Claudine, Michel, Arlette, etc) mais Antoine a assuré le sous-top ! Je lui ai demandé pourquoi il n’avait pas tenté « migreurs » ou « grimeurs ». Réponse de l’effronté : « GRUMIER est un scrabble unique donc les 2 autres sont faux ». On ne boxe pas dans la même catégorie … Au fait, un GRUMIER, c’est un camion servant au transport du bois, notamment des grumes.

Balade (!) d’un grumier, en Autriche

Coup 5 : On peut souffler avec des scrabbles simples à construire, comme DERIVIEZ, VERIFIEZ, VIRERIEZ, ECRIVIEZ, etc.

Coup 6 : Les premières lettres tirées sont « IDIOT ». Franck (comme de nombreux autres i…) loupent le top, IDIOT, en collant (+ 4 sur IODE)Coup 7 : Pas le temps de gamberger avec le tirage « TRILLON ». Doit-on assurer avec TRILLION ou essayer de gagner (des millions ?) quelques points avec « trillon » ? la sagesse est de mise : il n’y a qu’une orthographe à TRILLION (un million de millions de millions soit 1018, pour les matheux). Attention : dans les publications scientifiques anglo-saxonnes destinées au grand public, le trillion représente mille milliards ou, en notation scientifique, 1012.

Coup 8 : Claudine avait vu l’IDIOT mais cette fois, elle perd 10 points sur ALEZANE, en jouant … NAZE, no comment !Coup 10 : Le tout, c’est de voir un scrabble. Le top SUCRANT gagne quelques points sur RUCHANT, COURANT ou ECURANT.

Coup 12 : Claudine et Franck se refusent (à tort) SUCRANTE, pour 8 points … sur 45 ! Avis à tous ceux qui se disent « tiens, c’est bizarre de ne pas jouer SUCRANTE » : ne jouez pas « salante » même si SALANT est un adjectif !

Coup 14 : PAPY GG m’a dit qu’il n’avait pas joué un mot de 4 lettres (finissant par un Y), c’est honteux 😉 !

Coup 15 : On est tellement content de former NAGEOTA et de pouvoir le poser qu’on perd 4 points, en loupant la place la plus lucrative, le T formant SEPT et la A donnant AA, pas rigolo !

Coup 16 : Franck perd les pédales avec TRAQUES ou QUARTES qui ne passent pas, ni les scrabbles, en appui ! QATS passe en A1 pour 43 points et, surtout, en mettant un S à SUCRANTE, on peut jouer des mots qui font 53 points ! J’oublie les préparations et perd 22 points, en jouant … QUARTE, le S ne pouvant pas être mis ! Vous avez dit, idiot ? C’est pas faux !!

Fin de partie : Si on voyait EX formant KIFE, on pouvait toper la fin de partie, ce qu’a fait Claudine, bravo !

La partie est gagnée par … Antoine ! J’ai 33 + 48 = 81 points d’avance sur lui mais avec mes « – 110 » sur la partie, il peut très bien me dépasser. Ouf, il s’est refusé MURGERS (- 43) et il a perdu 5 points à côté donc je garde … 19 points d’avance (ça me rappelle quelque chose !) au cumul. Donc, je gagne le tournoi de Périgueux mais comme d’hab’, sur le Multiplex, je ne suis pas dans les PP1. Claudine termine à 3 points de son mari et Denise à 4 points de son président de club. Les N3 du club ont bien terminé puisque Claudine remonte 4ème au cumul (94 % de PP3, sur le Multiplex) et Denise remonte 12ème sur le centre, mais pas dans sa série, à cause de sa 1ère partie. Francis (22ème de la partie) termine en trombe et remonte 72ème, au cumul, 17 points devant Colette 75ème. Jocelyne et Christine, régulières, toute la journée terminent dans les PP4. Jocelyne se fait battre par Martine (Petit) de 17 points, pour le titre de meilleure 5ème série, mais je suis aussi très content pour la très sympathique Martine, qui n’a pas volé sa victoire. Cécile n’a pas réussi à rester concentrée sur le scrabble, lors de cette dernière partie et GG a tenu à rester sur le rang du fond mais tous les deux nous ont accompagnés pour notre dernière sortie de l’année et c’était bien sympa d’avoir un groupe aussi fourni, pour conclure l’année 2017-2018 !

Le Grand Prix s’est rapidement déroulé puisque les 8 joueurs avaient des VICES (les plus gourmands ont préféré CIVETS). Au deuxième coup, STATUERA élimine 4 joueurs, dont Antoine. Le 3ème coup permet à Franck de l’emporter (sur Andrée, Michel et … Claudine) avec EBOUTAIT, en quadruple. Avec le joker, il y avait aussi ECOUTAIT, EGOUTTAI, FOUETTAI et EPOUTIAT (difficile !)

Les lauréats ont été récompensés, dans la bonne humeur comme vous pouvez le voir ci-dessous, par des « choses » qui se boivent et qui se mangent, avec modération (pour les 2) !

Un banquet (ce n’est plus un pot, à ce niveau) de l’amitié nous fera quitter la salle avec regret, mais RDV est déjà pris l’année prochaine pour finir notre saison !

Les résultats sur le centre sont visibles ici et sur le Multiplex, c’est .

 

Un commentaire sur “Festival de l’Isle – Journée 2 (Dimanche 1er Juillet 2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *