La « remontada » … à Vichy

Bon, si vous avez suivi le premier épisode, vous avez compris que Claudine a été la seule de la bande des 3 à briller. Elle se retrouve table 270, juste devant Jacqueline Le Courtois, qui a bien joué aussi.

Il y a aussi des 3ème série du comité J qui ont mal joué. Denise va côtoyer, au sous-sol, Robby, Arlette, Gigi et une sympathique voisine, en la personne de Nicole Counotte, présidente du comité Var-Esterel. Franck, salle Napoléon III, vient de découvrir une nouvelle salle et va jouer à côté d’une Ferrari. D’ailleurs, il le dira lui-même, son numéro 456 devrait le remettre en mode « turbo ». Franck, plus spécialiste en Scénic et 106, sera obligé de lui demander le lien entre 456 et turbo !Partie 2 – Joan Controu – 20 coups – top : 956

Coup 1 : Après avoir posé IXEE, il faut penser aux rallonges par l’avant comme MIXEE et FIXEE mais aussi PREFIXEE (ce qui est naturel) et SUFFIXEE, ce qui l’est moins.

Coup 3 : A Vichy, THERMAL est presque évident mais il faut optimiser le mot, à la bonne place. Si on oublie MIXEE (comme mon voisin), on perd, au moins, 22 points.

Coup 5 : Franck bugge de nouveau, en cherchant un N pour poser LANOLINE. Entre les 2 sonneries, je me rends compte qu’il faut chercher un L pour se raccrocher et voit le L de THERMAL, qui me tend les bras … un peu trop tardivement. La LANOLINE (graisse de suint de mouton) perd 2 points sur LACONIEN (de Laconie, en Grèce antique). Les Hiersacais perdent 36 points sur ce coup !

Coup 10 : La partie est peu sélective (pas de E, au coup 8, pour AUDONIEN) mais le tirage PUERENT fait réfléchir. Claudine a senti le sous-top … mais perd 3 points sur EPEURENT (= effraient).

Coup 11 : BAUGEAIT ou BLAGUAIT, en triple, gagnent une dizaine de points sur des scrabbles placés ailleurs.

Coup 12 : Parmi les 167 premières tables, DEFRISES est loupé par 2 joueurs … dont le fantasque Christian Le Rouge, qui avait très bien joué, lors de la première partie … mais qui finira à – 132 cette partie, synonyme de … 718ème place !

Coup 18 : Le tirage « VYDS?ME » est la dernière difficulté de la partie. Denise se refuse le top MYIASE sur AS déjà posé, doutant sur la place du I et du Y. Comme Claudine, elle assure en jouant MOYES, pour 30 points de moins. Les MYIASES (lésions de la peau provoquée par des larves de mouches) faisaient autant de points que les ZYMASES (enzymes) et 2 points de plus que les SYNASES (autres enzymes).

Claudine et Denise, ex æquo à – 70, sont 334ème et remontent 258ème, pour la première nommée et 663ème, pour la spécialiste des troglodytes. Franck (105ème à – 24) remonte 267ème (parmi les SN2, aussi !) , 4 points derrière Claudine. Il faut maintenant décompresser en allant discuter et rigoler avec les uns et les autres, en profitant des derniers rayons de soleil de la journée.

Partie 3 – Mireille Faes – 21 coups – top : 887 points

Coup 4 : Après avoir posé quelques lettres chères, il faut se forcer pour oser jouer VARONNE ou VARRONNE. Les deux sont valables, au grand dam de mon voisin, qui ne savait pas lequel jouer ! Denise et Jean Dol (70ème après 2 parties !) revoient, déjà, leurs ambitions à la baisse.

Coup 5 : Bruno Coudour, tout nouveau champion de France en 2ème série (en Blitz) et 66ème après 2 parties, ne peut résister à un scrabble, en double appui. Hélas, « alézaient » n’est pas accepté puisqu’ ALAIZE n’est qu’adjectif. Il perd 38 points sur le top et finira la partie à … – 58 !

Coup 6 : IMMOLAT est un scrabble unique, qui gagne 47 points sur le sous-top. Avec ce tirage, cherchez un I, un N (évidemment) mais aussi un S pour SOMMITAL, relatif à un sommet.

Coup 7 : Claudine et Marie-Do Julliard se sont dit que DANSES s’écrivait avec un A, c’est pas faux ! DENSES gagnait 11 points sur EH 🙂 !

Coup 10 : Franck voit CHIERIE pour 40 points et se dit que ce mot vulgaire ne peut se trouver dans le dictionnaire. Claudine ne l’a pas vu mais n’aurait pas hésité, pas étonnant !

Coup 18 : Franck voit CLIPSANT sur un N et optimise, avec CLIPSAT (+ 11 !) Le top est … CLIPSAIT sur un I qui gagne 3 points sur CLIPSAT, no comment …

Coup 19 : Claudine et Denise oublient la rallonge E-CLIPSAIT et perdent une dizaine de points sur FLET (poisson marin plat).

Cette partie a permis à Denise (458ème  à – 84) de remonter ; demain, elle jouera au rez-de-chaussée mais il faudra qu’elle arrête de faire le guignol, en jouant dans la salle Arlequin (table 611) ! Claudine continue son show (sur un air de Boléro … dans la salle Ravel) parmi les SN2 : 210ème avec – 49, elle progresse encore pour arriver à la table 225. Franck (- 12 sur la partie) retrouve son niveau (il était temps) pour rejoindre la salle de départ (Berlioz) mais pas encore la table de départ : demain, je repars à la table 166 …

Dehors, c’est l’apocalypse donc on n’ira pas manger dehors mais on a trouvé une pizzeria, qui avait oublié les aérations mais qui proposait de bons plats, c’est ce qui importe ! Après de telles émotions, nous n’avons eu aucun mal à rejoindre les bras de Morphée … sans se poser de questions comme « L’espoir (de gagner) fait-il vivre ou faut-il vivre pour espérer (gagner) », « L’important est-il de participer (P. de Coubertin) ou de gagner (E. Macron) », « Le scrabble à Vichy permet-il de s’accomplir ou de se dépasser » ? Je me prépare pour l’épreuve de Philo de demain matin 🙂 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *