Miaou !

« Après les couilles, je suppose que tu vas passer à la chatte » m’a-t-on dit récemment. Il faut savoir que Dominique ou Colette ne sont pas les seuls poètes au club. Alors, pour respecter la parité et, surtout, pour faire plaisir à Claudine, nous allons jouer avec un autre animal que la LUCIOLE. Vous aurez, tous, compris que nous allons nous intéresser à ce félin, caché entre les cuisses des femmes. Là encore, pour désigner la VULVE, il faut bien appeler une CHATTE une CHATTE, il existe de nombreux surnoms, qui vont des noms d’animaux ou de fruits, en passant par les lieux naturels, jusqu’à des expressions qui font la part belle au mystère qui entoure cet « obscur objet du désir » comme « la lampe merveilleuse » ou « la porte secrète ». Pour terminer cette introduction (si je peux m’exprimer ainsi), je pense qu’il faudrait remettre au goût … du jour, certains termes tombés en désuétude, mais qui sont beaucoup plus jolis que certains que vous lirez dans cette article. Je laisse la parole à Colette Renard, qui avait chanté dans les années 50, les « Nuits d’une demoiselle » :

La suite ICI

1) CHATTE : Honneur au plus connu (plus utilisé ?) d’entre tous, mais …

Moi non plus 🙂 !

En ce moment, on voit de drôles de choses dans le jardin. Avec les chats du quartier qui sont en chaleur, les chattes ne sont pas à la fête.

Et le quartier, c’est le paradis des chats …

Côté scrabble, vous connaissez, certainement le verbe intransitif CHATTER ( = TCHATER, TCHATTER), qui signifie communiquer par Internet, à travers un TCHAT, occupation réalisée par des CHATTEURS (= TCHATEURS, TCHATTEURS) ou CHATTEUSES (= TCHATEUSES, TCHATTEUSES) pour être complet … et respecter la parité, une fois de plus ! Avec CHATTER (ou TCHATER) au premier coup, on peut marquer 82 points. Dès le 2ème coup, on peut scrabbler sur de nombreuses lettres d’appui. Saurez-vous trouver les 3 scrabbles de 8 lettres (avec CHATTER + ?) qui ne sont ni des verbes comme CHATRENT (pour rester dans le thème) …

A propos de chât…ré

… ni des mots de la famille de TCHATER ? Pour vous aider, les lettres d’appui sont N, E et Y (par difficulté croissante).

2) FOUFOUNE : Oui, ça se joue ! Je réponds à votre interrogation : je ne m’adresse pas à ceux qui pensaient « évidemment, en la voyant, j’aurais pas hésité » 🙂 ! Plus mignon (opinion toute personnelle) que le terme précédent, la FOUFOUNE est plutôt utilisé par les mamans pour s’adresser aux petites filles (dans le même genre, il y a MINOU, pour revenir à la famille des chats).

Il n’est pas mimi ce gel douche ?

Attention, chez nos amis québécois, le terme s’emploie au pluriel et désigne « les fesses ». Avec le tirage (joker) « FFOUUE? » , il n’y a qu’une possibilité de scrabble au 1er coup, en rapport avec la FOUFOUNE, d’ailleurs (enfin, ça dépend). Sur une lettre d’appui, on ne peut former plusieurs scrabbles, dont 2 seulement sont des verbes. Pour trouver ces 2 verbes, on essaiera d’appliquer les conseils du coach …

3) MINETTE : Les gars (ou les filles), calmez-vous si vous entendez parler de la jolie MINETTE de Lorraine. Ce minerai de fer largement exploité pendant toute la première moitié du XXème …

Ca fait moins rêver …

… est un diminutif du mot mine, à cause de sa teneur faible en fer, ce qui a conduit les sidérurgistes à la délaisser, au profit de minerais d’Outre-mer, plus riches en fer. La MINETTE est un scrabble unique, qui peut s’appuyer sur un S, pour donner plusieurs MINETTES (c’est la fête !) mais aussi une autre lettre pour former le seul autre mot de 8 lettres, qui n’est pas un verbe.

4) BUISSON : Après le sous-sol, on remonte à la surface … pour jouer avec ce mot de 7 lettres, qui évoque le printemps, saison correspondant à la taille des haies.

A « L’Origine du Monde », les BUISSONS n’étaient pas tous taillés (citation de G. Courbet) 🙂 !

A part BUSIONS, le BUISSON a une anagramme qui est un nom. Evidemment, avec les lettres O, N, S, on imagine facilement que les mots de 8 lettres, contenant les lettres de BUISSON, sont des verbes. Pourtant, il y a 2 mots de 8 lettres qui ne sont pas des verbes. Les 3 noms à trouver sont donc une anagramme de BUISSON et 2 scrabbles de 8 lettres (BUISSON + ?). 

5) MOULE : Après les félins, on s’intéresse au milieu marin et à son air vivifiant. Les moules sont des mollusques bivalves, qui sont élevées dans des MOULIERES (ne jouez pas « moulerie » !) En France (deuxième pays européen, producteur de moules, derrière l’Espagne), les principaux sites de production de moules sont la Normandie et la Bretagne Nord pour la moule de Bouchot et la Méditerranée pour la moule de Cordes.

Si on pose des MOULES en H4, au premier coup, il faut, évidemment préparer le E devant pour EMOULES (du verbe EMOUDRE, oubliez « émouler ») mais aussi les benjamins en 3 lettres, permettant de rejoindre la case rouge. Quels sont ces 3 mots, qui permettent de préfixer les MOULES … de façon à les tripler !

6) OIGNON : Même si les MOULES sont souvent accompagnées d’OIGNONS, je vous parlerai plutôt de la nouvelle graphie (OGNONS) jouable depuis le 1er janvier 2020, plutôt que de cuisine (restons dans notre domaine de compétences). Allez, une petite blague qu’aurait pu raconter Dominique :On peut remercier la Réforme de l’Orthographe, qui nous amènera bientôt « onions » mais il faudra attendre un peu.

Signalons qu’avec les OGNONS, on a eu droit à l’arrivée de l’OGNONADE (mets dans lequel entrent beaucoup d’ognons) et de l’OGNONIERE (plantation d’ognons) dans l’ODS8. Avec OIGNONS, en H2, au premier coup, il faut préparer le J (pour JOIGNONS) et le S (pour SOIGNONS) mais aussi 2 autres lettres : quelles sont ces 2 lettres ? Un petit cadeau pour vous remotiver : avec OGNONS en H3, il faut préparer 2 rallonges, en 2 lettres, pour arriver en H1 : quels sont ces 2 mots de 8 lettres, qui se terminent par OGNONS ?

7) TOUFFE : Vous aurez remarqué qu’on passe facilement de la faune à la flore …

On ne va pas faire table rase d…u passé : je vous invite à (ré)écouter Léo Ferré, poète célébrant la TOUFFE comme aucun autre :

Et sous le voile à peine clos
Cette touffe de noir Jésus
Qui ruisselle dans son berceau
Comme un nageur qu’on n’attend plus (…)

Le reste LA

Oui, c’est extra ! Ca me rappelle mon père qui voulait, lors d’un jeu, nous faire deviner un mot : il avait chanté « c’est super, c’est super, c’est super ». On s’était regardé avec Claudine et Yanis, mais on n’avait jamais pu trouver « extra » … tellement le papy chante faux 🙂 ! Avec des TOUFFES, on prépare le E pour … ETOUFFES. A ce propos, à part les mots de la même famille que TOUFFE ou ETOFFE, que peut-on jouer avec le tirage « TO?FFES » ?  Il y a 5 mots dont les 2 plus faciles à trouver (je pense) sont avec un joker R !

Bon, si j’ai bien compté, il y a 21 mots à trouver (la note sera laissée sur 20 : notre ministre nous a dit de faire preuve de bienveillance, alors j’obéis) mais comme d’hab’, vous ne serez pas vilipendé si vous n’en trouvez que quelques uns ! 

Soyez indulgents avec l’auteur de ce texte car s’il peut facilement jouer avec les LUCIOLES, il est loin d’être un expert sur ce qui reste un « objet mystérieux », il faut bien l’écrire. D’ailleurs, je laisserai le grand Georges conclure cet article. Pour l’écouter, c’est ICI et le lire c’est là :

Ayant avecques lui toujours fait bon ménage
J’eusse aimé célébrer sans être inconvenant
Tendre corps féminin ton plus bel apanage
Que tous ceux qui l’ont vu disent hallucinant.

Ceût été mon ultime chant mon chant du cygne
Mon dernier billet doux mon message d’adieu
Or malheureusement les mots qui le désignent
Le disputent à l’exécrable à l’odieux.

C’est la grande pitié de la langue française
C’est son talon d’Achille et c’est son déshonneur
De n’offrir que des mots entachés de bassesse
A cette incomparable instrument de bonheur.

Alors que tant de fleurs ont des noms poétiques
Tendre corps féminin’ c’est fort malencontreux
Que la fleur la plus douce la plus érotique
Et la plus enivrante en ait de plus scabreux.

Mais le pire de tous est un petit vocable
De trois lettres pas plus familier coutumier
Il est inexplicable il est irrévocable
Honte à celui-là qui l’employa le premier

Honte à celui-là qui par dépit par gageure
Dota de même terme en son fiel venimeux
Ce grand ami de l’homme et la cinglante injure
Celui-là c’est probable en était un fameux.

Misogyne à coup sûr asexué sans doute
Au charmes de Vénus absolument rétif
Etait ce bougre qui toute honte bue toute
Fit ce rapprochement d’ailleurs intempestif.

La malpeste soit de cette homonymie
C’est injuste madame et c’est désobligeant
Que ce morceau de roi de votre anatomie
Porte le même nom qu’une foule de gens.

Fasse le ciel qu’un jour, dans un trait de génie
Un poète inspiré que Pégase soutient
Donne en effaçant d’un coup des siècles d’avanie
A cette vraie merveille un joli nom chrétien

En attendant madame il semblerait dommage
Et vos adorateurs en seraient tous peinés
D’aller perdre de vue que pour lui rendre hommage
Il est d’autre moyen et que je les connais
Et que je les connais.

2 commentaires sur “Miaou !

  1. jllt

    Bjr,
    Si tu as « mes mots en poche », regarde la définition de « réglisse ».
    (j’ai l’explication)
    jllt

    Répondre
  2. Colette

    Quelles capacités tu as, à partir du verbe chatter… tu nous fais pénétrer jusqu’au tréfonds du corps humain, visitant musée et dictionnaire!
    Je n’aime pas trop les devoirs de vacances mais par curiosité j’ai fait des efforts et pour aller jusqu’au bout j’ai dû tricher un peu…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *