Partie du Vendredi 7 juillet 2018 - Normale

Souhaitez-vous jouer la partie ?

123456789101112131415
123456789101112131415
  Coup 1  
Tirage Mot Réf. Points Cumul
1 AECC?NU

2 EIOLMLS

C(H)ACUNE

H 4

76

3 IARERIS

MOLLIES

G 8

68

144

4 UKERVAD

CRIERAIS

4H

72

216

5 RU+ZXTEU

VEDIKA

12D

58

274

6 UUX+EHVP

TRIEZ

N 2

68

342

7 -BNISRAA

VEUX

13B

48

390

8 UTOLRNG

BÉARNAIS

K 3

70

460

9 GNOT+UOE

LUREX

E 9

28

488

10 NO+DQUES

ÉGOUT

11K

34

522

11 E+HLA?NI

DUQUONS

N 8

62

584

12 LWEMAIJ

(A)NHÉLAI

A 8

97

681

13 ELMW+YES

JAIS

O 1

37

718

14 -DERSETY

SÈME

15A

48

766

15 DERS+GTO

YET

O 7

47

813

16 GRT+PEHI

SODÉ

J12

29

842

17 GP+ELBOM

THÉIER

15H

30

872

18 EGLM+AAN

BOP

M 7

25

897

19 WNTUFEF

GAMELAN

B 2

73

970

20 NW+OITP

AFFÛTE

3B

26

996

21 OP

TWIN

D 7

27

1023

PRO

6J

11

1034

Top : 1034 points en 24 coups.

Pour terminer la saison, Claudine a tiré une partie costaude, émaillée de 6 scrabbles. Cette fois, c’est Denise qui sera la seule à avoir un négatif à 2 chiffres, malgré la présence d’un futur ex-1ère série 😉 … et de Tom, venu nous  montrer qu’il avait bien grandi !

Avec le tirage C?ACUNE, il n’y a qu’une seule possibilité de scrabbler. Avec les lettres dans cet ordre, c’est simple mais CHACUNE (invariable !) ne sera trouvé que par Francis, Denise et Franck. Au coup 2, Colette est la seule à oser (à flamber ?) la transitivité de MOLLIR. Sur le site Larousse.fr, il est désigné comme intransitif mais sur Wikipédia (!), MOLLIR est donné transitif dans le sens de « rendre plus mou », « détendre » en marine, c’est-à-dire RAMOLLIR ! Denise et Franck assurent, en jouant AMOLLIES (- 5), tandis que Laurence joue MOUILLES (- 8). Colette a peut-être regretté qu’on ne joue pas le sous-sous-top, SEMILLON, cépage blanc du Bordelais. Au coup suivant, il y a de nombreuses possibilités de marquer 72 points : CRIERAIS est, logiquement, choisi pour la rallonge en une lettre (ECRIERAIS). Au coup 4, Franck gagne 8 points sur les autres joueurs, en jouant VEDIKA, balustrade entourant un monument funéraire bouddhique. Au coup 7, personne ne trouvera le joli BEARNAIS (+ 8 sur BRAISANT, duo de Denise et Franck).

Comme ça, vous avez le choix 🙂 !

La partie s’enlise même si on regrettera l’absence de G pour tout poser dans le GOGUENOT (vase de nuit). Francis et Denise repèrent le bon U pour jouer DUQUONS tandis que Colette et Franck (qu’on surnomme « duc… » ) ont cru que le mot sortait en plaçant leur mot trop à droite ! Franck, un peu perturbé, par cette perte de 17 points (en jouant QUETONS), loupe, le coup suivant, HALENAI ou ANHELAI (solo de Denise). On ne perd que 3 points avec INHALES, le S formant STRIEZ ! Au coup 13, Tom fait partie des joueurs qui forment SEME … qui est le top ! Au coup 16, pas de A pour GRAPHITE : Marie-Jeanne et Colette, qui fait tomber sa lettre pour que Tom parte en spéléo la chercher sous la table et ainsi perturber son voisin (bibi), sont les seules à marquer 30 points avec PIEGER ou THEIER. Au coup suivant, toujours pas de A pour un PLOMBAGE, qui en auraient fait sourire plus d’un. Le coup 18 permet à certains d’apprendre un mot et à d’autres de le revoir : le GAMELAN (scrabble unique, solo de l’ordi) est un ensemble instrumental traditionnel caractéristique des musiques javanaise et sundanaise (en Indonésie).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *