Phase 3 (Dimanche 19 Décembre 2019)

Après l’écrémage de la Phase 2, il ne reste que Claudine, Denise … et Jocelyne pour représenter le club. Elles auront fort à faire avec les SN2 du Comité, qui sont capables de jouer comme des 1ère série : citons Jean Dol, Patrick Maspeyrot, Michel Doret, Jean-Luc Le Toquin, Martine Raphel, Jacqueline Le Courtois, etc. Mais, peut-être, aura-t-on droit à une surprise avec les SN3, qui titillent souvent les SN2, comme Wilfrid Gauthier, Mireille Le Guédart, François Aubin, Monique Leroy-Legoff, Hélène Gourdeau, Gigi Lasssalle ou … Claudine, la récente vainqueure de la Phase 2 ? Signalons que nous avons passé, avec Claudine, une excellente nuit, en chambre d’hôtes (ancienne métairie de l’abbaye royale catholique de Celles-sur-Belle), dans le lieu-dit La Groie L’Abbé …

… et que le matin, nous avons pris un bon et copieux petit DEJ (ODS8) avec des produits-maison, notamment des crêpes, fourrées avec différents miels d’un producteur du coin ?

Avec la pub qu’on fait à Véronique (joueuse de scrabble), qui tient parfaitement cette maison, on devrait avoir une réduction la prochaine fois 😉 !  Jocelyne et Denise ont été amenées par le sympathique Bernard Gervais (je ne peux pas le casser à chaque fois, quand même), qui est arrivé à Niort après une heure de route (115 km entre Angoulême et Niort …) !

Partie 1 – lue par Pierre B.6 scrabbles – 20 coups – top : 1019

Claudine va montrer que le miel à l’angélique lui a donné du tonus pour la matinée !

Coup 3 : Après 2 coups anodins, il faut se concentrer sur la première difficulté de la journée. Pas de A pour GEINDRAI ou DENIGRAI, ni de T pour DIRIGENT mais un N pour INDIGNER, qui sera loupé par Patrick.

Coup : Le premier coup meurtrier arrive, déjà. Parmi les 16 premières tables, la moitié sera TREPANEE et ne sera pas EPARGNEE par la perte de 54 points, sur PANEREE (contenu d’un panier plein). Claudine est la seule Hiersacaise à tenir le choc. Parmi les favoris, Michel passe à la trappe, en jouant « panierée » …

Coup 7 : ARVALE (prêtre) ne gagnait qu’un point sur de nombreux sous-tops mais AUBINES (vu par François, heureusement …) va poursuivre le travail de sape, même parmi les SN3. Denise et Jocelyne perdront 32 points avec USINABLE (INUSABLE était jouable, aussi). Le sous-top BAUHINIES (en double-appui) sur HI) perdait, quand même, 24 points.

BAUHINIE ou BAUHINIA

Coup 8 : C’est le genre de coup, sur lequel il faut trouver un scrabble et ne pas prendre de bulle. Jean choisit ce moment pour cesser de réfléchir, en jouant « cessité ». Il aura du mal à sortir de cet aveuglement passager pour comprendre son erreur.

La SESTERCE (joker R) sera mal payée puisque la CASSETTE (remplie de SESTERCES par Claudine et Denise) et d’autres mots ne perdaient que 4 points. Jocelyne perdra une vingtaine de points avec CESSATES.

Coup 11 : YODLE, à la bonne place (un bon point pour Denise et Claudine) gagne 14 points sur YODLE, à la mauvaise place (un mauvais point pour Jocelyne) mais perd 10 points sur THYADE (= THYIADE, dans l’Antiquité, prêtresse célébrant le culte de Bacchus).

Coup 12 : Reprise des hostilités avec LANCEOLE (terminé en forme de lance), qui sera loupé par les 9 premières tables mais vu par Jocelyne, Denise et … Claudine, qui prend la tête de la partie, pour ne plus la quitter !

Coup 15 : Ce sera le coup de grâce pour de nombreux joueurs (3 tops dans les 16 premières tables). Pas de A pour AVEUGLAT mais le scrabble sec VULGATE (idéologie vulgarisée, à l’usage du plus grand nombre) gagne 53 points sur VELAGE ou VETAGE et permet à Claudine, JLLT et Mireille d’occuper les 3 premières places de la partie.

Coups 16 à 20  : A part ISME, gagnant 8 points sur MIMES (2 semaines plus tard, on aurait scrabblé avec MEMERISER, donner une allure vestimentaire de mémère), la fin de partie n’est pas trop difficile sauf pour une joueuse, victime de dyscalculie, qui prendra 15 ou 20 points de pénalité avec ses 7 ou 8 avertissements mais on taira son nom, n’est-ce pas Jocelyne (on n’a pas dit qu’on ne mentionnait pas son prénom) ?

Claudine frappe un grand coup car avec – 32, elle s’offre la table n°1 du comité Poitou-Charentes (25ème au plan national malgré la présence de 244 SN2) pour tout l’après-midi et compte une cinquantaine de points d’avance sur JLLT et Mireille, qui ont eux-mêmes une vingtaine de points de plus que les surprenantes SN3, Elisabeth Najem et Louisette Vadée. Denise (19ème à – 166) a connu des démarrages plus performants mais finalement, reste dans ses eaux. Jocelyne (65ème) aura l’avantage de jouer, l’après-midi, tout près du tableau … du fond !

Allez, un sandwich, une banane, un café et c’est reparti avec bibi au micro pour la partie la plus … pourrie de la journée.

Partie 2 – lue par Franck2 scrabbles ! – 21 coups – top : 823 !

Coup 3 : Le tirage est conservé malgré les 5 consonnes et le joker. Le coup est sélectif puisque parmi les 16 premiers 3 joueurs vont dégoter le top, PINCARDS (adjectif qualifiant un cheval qui s’appuie sur l’avant du sabot, en marchant) …

« rampin » pas accepté dans l’ODS8 !

… et 3 autres joueurs ne perdront que 4 points avec le sous-top CISPADAN (en-deçà du Pô, en Italie) , le contraire de TRANSPADAN,E.

Couleurs d’automne sur le fleuve Pô

Les sous-sous-tops perdaient 37 points mais il fallait dégoter ADACS, en collante intégrale, le long de CHOYAIS ou connaître PACSON (= PAQSON, PAXON, paquet). Les PACS de Jocelyne et Claudine gagnent 1 point sur les benjamins PARCOURUS et CONCOURUS et 4 points sur PARCOURU (sans S) de Denise 😉 !

Coup 4 : Claudine se refuse BUSEE et perd 12 points, en jouant … BUSE (non, y’aura pas de mauvais jeu de mots) au même endroit. Jocelyne et Denise sont encore plus à la ramasse.

Coups 5 à 9 : Impossible de poser son Q. Avec l’arrivée de QI, ce sera nettement plus facile mais je crains la disparition de jolis mots (trop de QI tue le Q !) … comme ce fut le cas avec EWE,E.

Coup 11 : Toute la salle a dû toper, en jouant FORTUNES ou les 3 anagrammes, commençant par un F (cherchez un peu).

Coup 14 : BOITAGES (mises en boîte) est un mot, qui a une bonne tête de zéro mais qui est valable depuis 2016.

Coup 15 : Avec le joker, on se contente de 35 points avec KIWIS (joker K) mais en 2020, on aurait marqué 52 points avec WIFIS (le I formant QI) … sans utiliser le joker. Je sens qu’on va bien s’amuser avec les nouveaux pluriels du genre AVES, CHUTS, EGOS, HIPS, HIFIS, KYRIES, REQUIEMS ou SURMOIS !

Coup 17 : Il est facile de marquer 51 points avec MALTEZ (Jocelyne), par exemple, un peu plus compliqué de trouver le sous-top MAZETS (= MASETS, petits bâtiments provençaux), bravo Denise et hyper compliqué de dégoter le top (félicitations Claudine, qui se relance dans la partie), ERSATZ, à 75 points !

Fin de partie : Ennuyeuse …

JLLT (- 16) prend le leadership, avec 20 points d’avance sur Claudine, qui a bien tenu (pas de regrets sur PINCARDS ou CISPADAN inconnus) et 26 sur Mireille. Denise (47ème à – 119) et Jocelyne (82ème … sur 85) ont joué leur plus mauvaise partie de la journée.

Les objectifs sont clairs maintenant : Claudine doit se maintenir pour assurer, tranquillement, sa qualification, Denise doit finir au sprint pour remonter dans le bon wagon et Jocelyne doit tout donner pour laisser quelques joueurs derrière elle … en montrant son niveau réel !

Partie 3 – lue par Sandrine – 5 scrabbles  – 22 coups – top : 978

Coup 1 : Parmi toutes les solutions, PAGER est choisi pour les conjugaisons (se PAGER = se mettre au lit) mais aussi pour la rallonge finale -S car le PAGER (= PAGEUR) est un récepteur de poche destiné à capter des messages.

Coup 2 : Il y a 9 possibilités de quadrupler avec le joker. TARBAISE est préféré à EBRASAIT mais j’aurais choisi EBRASAIT pour sa rallonge initiale DEBRASAIT, permettant de partir vers le haut. Les nombreux (16) sous-tops à 72 points mettent un A au bout de PAGER (BATIRAS, BITERAS, BITURAS, etc) ou doublent comme BAPTISER. Assez curieusement, Denise perd 18 points sur le top, en n’optimisant pas la place du mot joué mais c’est rien en comparaison de Jocelyne qui prend une bulle, en jouant « baratais », avec un seul T !

Coup 5 : Claudine tente « flanées » mais il faut se contenter de 34 points.

Coup 9 : MOURANT est stressant mais les seules victimes (dans les premières tables) de ce tirage, qui ne débouchera sur aucun scrabble, sont Mireille, qui joue BRUMANT … qui ne sera valable que 15 jours plus tard, et Hélène, autrice d’un superbe « pagero » … qui ne sera valable que dans 15 … ans, peut-être 🙂 !

Joueurs de topping ?

Coup 10 : Denise rattrape (un peu) son retard, en jouant (comme Jocelyne) … MURGEONS (ah ben bravo, les arsouilles) gagnant 10 points sur EGERMONS, joué par la plus sobre Claudine.

Coup 11 : MONDAINE n’est pas raté par Denise, qui a bien serré le jeu en cette fin de journée. Claudine joue aussi MONDAINE, rattrapant sa voisine Mireille, qui ne scrabble pas (- 43 avec DIAM, joué aussi par Jocelyne) et Titine (alias Jean-Marie Tinevez), auteur d’un vilain «domanien ».

Coup 14 : La fatigue joue son rôle car avec le joker et en formant -AIENT, les cracks auraient dû voir KOTAIENT. Et pourtant, parmi les 6 premières tables, Claudine et JLLT sont les seuls à voir KOTAIENT, qui gagne 14 points sur le sous-top ETENDAIT. Denise fait partie des joueurs à avoir vu l’iso-top de KANTISTE (= KANTIEN, relatif à la philosophie de Kant) mais Jocelyne perd encore des points, en ne voyant pas la bonne place.

MACRON (jouable en 2020 !) ne serait pas KANTISTE ?

Coup 15 : SURAH (le top) et SADHU (le sous-top) sont peu joués. Les Hiersacaises perdent plus d’une dizaine de points, en évitant le RUSH final.

Coup 18 : Le gain de la Phase 3 se joue sur ce coup. Il y a 3 scrabbles mais Claudine et Jean-Luc ne scrabblent pas, ratant CLOPERAI (joué par Denise et Jocelyne), sur un R, un peu planqué. Jean se contente, aussi, de CLOPERAI, hésitant sur l’orthographe de CLOPER (!) mais ce sera suffisant pour remporter de nouveau la Phase 3 dans le Comité car même si ses poursuivant joueront APICOLE (pour 11 points de plus) et certains ALOPECIE (le top, pour 26 points de plus), il n’aura pas de cheveux à se faire, avec l’avance qu’il avait, après la 2ème partie.

Ouf, ça tient !

Coup 20 : THYMOL (phénol aromatique tiré du thym) sera la dernière difficulté, qui gagnait 1 point sur un superbe HOQUETAT, sur QUETA déjà posé, le H venant former EH, avec le E de KANTISTE et le dernier T, collant au E de FEDE !

Au final, Jean double tout le monde et emmène, dans son sillage, Martine, très régulière, qui double son pote Jean-Luc 🙂 !

Bon, quid des Hiersacaises. Claudine a mis le frein à main pour ne pas trop avoir de PP2 mais elle en aura, quand même et obtient une qualification acquise dès la partie matinale. Il y a 2 ans, j’avais écrit : « Denise finit en trombe (5ème à – 24) pour passer la barre qualificative de 6 points, quel talent ! » L’histoire se répète puisque sa 14ème place (à la 3ème partie) à 77 points du top lui permet de se qualifier directement pour la finale à Vichy pour … 5 points : quelle matheuse ! Jocelyne a souffert mais, point positif, elle n’aura pas de pénalité sur cette partie, pour erreurs de compte, c’est déjà ça. Les résultats (des J35) sont visibles ICI.

Suite de nos aventures à Vichy (les autres joueurs du club pourront encore se qualifier grâce aux différents RDV comme les Verdiams, le Simultané Mondial ou encore la finale régionale) avec l’entrée en lice de l’ex-président … qui jouera cette fois : ras-le-bol de l’arbitrage 😉 !

BONNE ANNEE 2020 A TOUT LE CLUB !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *