Semi-Rapides à Royan (Dimanche 12 Mai 2019)

La photo ci-dessus m’a rappelé que j’avais oublié de faire le CR des Semi-rapides. Je sais, j’ai un peu de retard …

73 joueurs (dont Claudine et Franck, seuls représentants du club) …

… sont allés jouer un peu plus vite que d’habitude à Royan. Comme d’hab’, le président Willou nous a accueillis avec sa gentillesse, qui fait sa marque de fabrique. Dans la catégorie remerciements, n’oublions pas les ramasseurs, les arbitres et tous les bénévoles, qui ont participé à la réussite de cette journée, notamment en nous offrant (avec le sourire) les gâteaux et les boissons toute la journée (une habitude maintenant bien ancrée à Royan-City !). Pour finir la présentation de cette journée, signalons que les 2 favoris à Royan étaient Bruno Fouet (une vraie gâchette) et bibi mais que sur le Comité, le réel favori était Jacques Fournier, jouant à Poitiers (centre avec 27 joueurs).

La première partie va faire une première sélection à … Poitiers !

Partie 1 – 5 scrabbles – 21 coups – top : 1038

Coup 1 : On commence par JOUIR tous ensemble, ça permet de commencer joyeusement et surtout de se libérer !

Coup 3 : ENLIAI formant JOUIRA, pour 21 points, fait perdre le top aux 12 premières tables, certains tentant un hypothétique « oléinai ».

Coup 4 : CONSOLANT, en appui sur ON, aurait pu faire mal mais il y avait d’autres possibilités (CLONATES, CALETONS, LACTONES, etc) qui faisaient autant.

Coup 5 : C’est le premier coup, vraiment, sélectif de la partie. Claudine joue TRAHIMES (joli !) et ne perd que 6 points sur MARATHIS (= MAHRATTES, MARATHES, langues indiennes). Signalons l’autre scrabble THERMISA, qui ne perdait que 2 points sur MARATHIS.

Coup 6 : La sortie du premier joker ne crée pas trop de dégâts car il y avait 6 quadruples possibles et de multiples scrabbles, ne perdant que quelques points. DEGANTAI est préféré à DAIGNAIT, AGRANDIT ou DEGAINAT pour ses rallonges.

Coup 8 : On pose ETIQUES en O4. Si vous trouvez 4 benjamins (rallonges par l’avant en 3 lettres) sur les 16 possibles, c’est génial ! Perso, j’en avais une seule, CINETIQUES !

Coup 9 : C’est le premier gros coup perdu par Claudine. Elle joue YUKOS, qui est le sous-sous-top, mais qui perd 24 points sur KEUMS, en collante intégrale et 34 points sur KOUMYS (= KOUMIS, lait fermenté de jument).

Coup 12 : DENIGREE ou DENEIGER, pour 3 points supplémentaires, ne sont pas sélectifs.

Coup 16 : Par contre, le 5ème scrabble est fatal à Bruno, qui voit trop tard SEULETTE, qui n’a pas d’anagramme !

Coup 17 : Le plaisir fut de courte durée pour Claudine et Franck car ASCETIQUES (vu par Bruno et Claude-Annie Marchand dans les premières tables) nous fait passer de – 55 à – 85, pour madame, et de – 5 à … – 35 pour monsieur ! Une personne ASCETIQUE (je maîtrisais davantage ACETIQUE, comme l’acide) est l’opposé d’une personne épicurienne. Elle refuse toute source de plaisir, afin de mener sa vie dans une austérité. L’individu ascétique consomme peu et fréquente peu de monde.

Coup 20 : Franck est un des seuls à prendre un SUPPO, tandis que les autres préfèrent prendre une SOUPE, pour 6 points de moins, avant d’aller … manger, chacun son truc !

Sur cette première partie, Franck (à – 41) précède Bruno de 16 points et Gigi Lassalle de 38 points. Claudine (à – 101), 8ème sur le Comité, a 4 points d’avance sur … Jacques Fournier, qui a mal démarré la journée.

Après un repas, pris dans la salle (fait pas très chaud dehors), il est temps d’aller s’aérer, en faisant une petite balade jusqu’au front de mer, avant de revenir … prendre une autre courant d’air (coup 5)

Partie 2 – 3 scrabbles – 23 coups – top : 888 points

Coup 2 : La SAUTEUSE rassure mais on peut encore prendre de la hauteur, en sautant jusqu’à AUGUSTES !

Coup 5 : C’est le coup qui fait mal. Claudine joue BOUMA pour 26 points et Franck parvient à marquer 34 points avec BAZOU (vielle automobile au Québec). Claudine n’a pas vu de scrabble mais Franck construit EMBOURRA … pour 78 points ! Vraiment, ce verbe ne me dit rien (je suis sûr d’EBOURRER et de DEBOURRER mais jamais vu EMBOURRER) et j’assure 34 points ! Badaboum, il fallait oser, comme l’ont fait les Angoumoisines Gigi et Raymonde Berthaud (cette dernière gagnant la partie). Bruno se refusera, aussi, le mot mais jouera RAMBOUR, variété de pommier, qui ne perdait que 11 points sur EMBOURRA (garnit de BOURRE, c’est-à-dire … BOURRER)

Coup 6 : Le CORDAGE ne permet pas de remonter mais ce n’est qu’un jeu, alors, on ne va pas se pendre !

Coup 7 : Dommage, pas de S pour piquer une crise d’HYSTERIE !

Coup 12 : Sur un tirage pas sexy, la LIBIDO est en berne pour toutes les premières tables !

Coup 18 : REN-VOYIONS permet de marquer 4 points de plus que les anagrammes ENROULATRELOUANTALENTOUR (jouable sans S).

Coup 22 : Bruno et bibi se distinguent, en jouant PULTACE (adj, qui a la consistance d’une bouillie), en double appui sur U_T … battu d’un point par LOFE ou LOFA, no comment !

La partie est gagnée par Raymonde (à – 28), 2 points devant Bruno et Alex Aubrière ex æquo. Au général, Bruno prend le leadership, avec 15 points d’avance sur Franck et 24 sur Gigi. Claudine (5ème) se fait dépasser, de justesse, par Alex, qui voulait abandonner le scrabble, il y a tout juste un an ! A Poitiers, Jacques (- 5 sur la partie) se replace à 8 points de Franck …

La dernière partie, dantesque, va rebrasser les cartes !

Partie 3 – 8 scrabbles – 20 coups – top : 1109 (!) points

Coup 3 :Après JALONS et JUMPEZ, on joue EVADONS, peu sélectif, sauf pour Raymonde, qui prend une première bulle.

Coup 4 : Au tour de Bruno de craquer ! Il verra, au tirage « pugnatif » puis le top FLINGUAT, pour 40 points de plus. Quand on voit un mot au tirage, souvent, c’est qu’il est bon : ça ne marche pas toujours donc il se FLINGUAT son tournoi car, sans cette tentative, il terminait parmi les SN1 !

Coup 5 : On voyage car sur un B, on aurait pu poser KABOULIS (= KABOULIENS, de Kaboul, en Afghanistan), sur un S, on aurait eu LUSAKOIS (de Lusaka, en Zambie) mais il y avait un V, qui a permis de goûter au SOUVLAKI (brochette de viande, en Grèce), dégoté, notamment par Bruno et Franck, qui prennent 44 points sur les joueurs ayant assuré le sous-top KALIS. Claudine, se doutant qu’il y avait quelque chose du genre «zoulavski » a préféré ne pas tenter « Le Diable », film … d’Andrzej Żuławski.

Coup 6 : Encore un mot peu connu. Dans les premières tables, Franck est le seul à connaître et à construire SYENITE (+ 37 sur ENKYSTE, joué notamment par Claudine), la SYENITE étant une roche éruptive.

Coup 7 : Franck perd ses 5 premiers points, sans regrets, sur PIGMENTE (joker P), en collante le long de SOUVLAKI. Il y avait de nombreux sous-tops : MIGRENT pour Claudine et MEETING pour Franck.

Coup 8 : On pose déjà le 6ème scrabble ! Il est facile de perdre 2 points avec LOURERA, voire 4 points avec OURLERA car il faut croire au quadruple, LOURDERA.

Coup 10 : Claudine et Franck font partie des 3 seuls joueurs, parmi les 12 premières tables, à être incapable de mettre 3 lettres devant le Z, pour toper ! BEEZ gagne 6 points sur KEA, lamentable …

Coup 11 : CLAQUEES ou CALQUEES sont des cadeaux sauf pour Raymonde qui prend des CLAQUES !

Coup 14 : Il fallait résister à « redoreur » ou « redorure » (nouvelle bulle pour Raymonde, qui terminera la partie à 252 points du top, après sa belle 2ème partie !) On devait se contenter d’ERBUE, terre légère pour pâturages.

Coup 15 : Il fallait être vigilant car ASSOURDI (sur A initial) était un scrabble unique, qui gagnait 38 points sur … OUIS, c’est drôle, non ?

Coup 16 : Pas de A pour LAMBINER mais un BELIER, en collante, trouvé, notamment par Bruno (et Jean-Guy Simonnet, qui finira 2ème de la partie), qui gagnait 3 points sur BRESIL, arbre exotique dont le bois fournit une teinture rouge.

Coup 19 : Claudine se contente d’un FROC au lieu de faire COT ! Pas de quoi fouetter … une poule.

Franck à – 23, remporte la partie sur le Comité et au cumul, précède Jacques de 23 points, ces 2 joueurs finissant dans les PP1. Bruno, 3ème du Comité, tout en haut des PP2, aura montré qu’il a encore un sacré niveau, proche de la 1ère série … sans jouer, chapeau ! Claudine, qui n’a perdu qu’une quarantaine de points à côté de SYENITE et SOUVLAKI, terminera 7ème du Comité, place synonyme de PP2. Elle a été rassurée quand elle a su qu’elle n’en n’aurait pas assez pour passer SN2, sa hantise 🙂 !

La saison se termine bientôt (snif !) avec les Simultanés de France cette semaine et l’épilogue le week-end du 29-30 juin, à Dolus pour certains et à Périgueux pour d’autres, qui joueront les mêmes parties, chouette !

Les résultats du centre sont visibles ici, ceux du comité et sur le monde entier, on peut cliquer sur ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *