TH de Hiersac (Samedi 27 Avril 2019)

Samedi 27 Avril, 88 joueurs (6 de moins que l’année passée, baisse explicable par la multiplication des tournois en avril) se sont déplacés des 4 coins de la région Nouvelle Aquitaine (notamment du club de Saint-Junien, ville qui nous a accueillis le 1er Mai) pour disputer la 16ème (!) édition du tournoi à Hiersac mais … la 1ère du TH de Hiersac puisque, cette année, nous avons volé de nos propres ailes, en nous passant de la collaboration du club frère d’Angoulême.

Le discours de bienvenue est l’occasion de remercier tous les fidèles joueurs, qui nous ont accompagnés pendant ces 16 éditions, les jeunes, les moins jeunes, les cadors (salut Jacki et Jean) comme les joueurs moins capés mais tout aussi méritants, les huiles (Marie-Odile, Alain, Sandrine …) mais aussi tous les nouveaux joueurs (salut et merci Martine et Maryline d’avoir fait l’effort de venir de si loin) qui ont découvert, cette année, ce formidable tournoi !

Evidemment, nous n’avons pas oublié tous les bénévoles qui ont œuvré (certains plus que d’autres …) pour la réussite de ce tournoi. Cette année, je ne citerai pas les joueurs du club, qui ont beaucoup participé pour ramener des lots mais je ne peux passer sous silence les superbes fleurs, venant des Jardins de Fléac, qui ont fait l’admiration de tous les joueurs (une petite fleur était posée sur chaque table) et aussi des lauréats par série (qui ont gagné une splendide suspension).

Un grand merci aussi à toutes les personnes qui ont arbitré (coucou Coralie), ramassé, tenu les tableaux, aidé à monter les tables, aidé à les enlever et aidé à nettoyer la salle samedi soir et dimanche soir (y’avait franchement beaucoup plus de monde que l’année passée, bravo et merci !).

La tradition était conservée avec la buvette en open-bar, très fréquentée à la pause, à cause des nombreux gâteaux-maison.

Après avoir fait le traditionnel jeu-pronostic permettant à Monique Perillaud, de Saint-Junien, de gagner un bel hibiscus (la fleur-mascotte du TH) et à d’autres joueuses (dont Sandrine) de repartir avec des sacs-surprises, la parole est laissée à Yanis (spécialiste de l’arbitrage) …

… qui va tirer une très belle partie, permettant à Jacqueline Le Courtois (qui venait de terminer dans les PP1 au Multiplex de Champagné-Les-Marais) et à Jean Dol de prendre de l’avance sur Jacki Parpillon, peu inspiré sur cette partie.

Partie 1 – 22 coups – 6 scrabbles – top : 983

Coup 1 : OUIRENT (ODS7), placé en H4, est préféré à la ROUTINE, pour son côté moins … routinier, avec les rallonges en une lettre (F-,J- et R-) mais surtout les 4 benjamins EBL-, ECR-, ENF- et bien sûr REJ-OUIRENT, qui n’est pas synonyme de prendre du plaisir une deuxième fois 🙂 !

Un peu de philosophie, ça peut pas faire de mal !

Coup 2 : Jacki prend une bulle, en jouant « pitaye », nom d’un fruit, vu sur l’étal d’un marché mais l’ODS7 n’accepte que PITAYA … 

Pitaya (ou fruit du dragon)

Coup 4 : Wilfrid, le président de Royan, refuse de danser des BIGUINES (isotop, GIBOIES) et il perd 16 points, en préférant s’ESBIGNER (= s’enfuir), le lâche !

Pas le courage de regarder le photographe !

Coup 8 : Ceux qui ne pêcheront pas la BERNIQUE pourront s’écrier, BERNIQUE !

Le sous-top (REQUIN) perd 56 points, sur ce petit coquillage, appelé aussi PATELLE.

Coup 11 : Yanis conserve le tirage malgré les 5 consonnes et le joker. Il y avait de nombreux scrabbles, donc ce tirage n’a pas été sélectif surtout en tenant compte du fait que Yanis a annoncé, au moment d’écrire : « il vous reste 30 minutes, euh, secondes ». RELEVANT est choisi car c’est un adjectif synonyme de pertinent.

Coup 12 : Jean écrit sur son bulletin que le tirage s’appuyait sur P_U, pour former MULTIPLEX. Amusant, car j’avais évoqué que le TH de Hiersac était un SIMPLEX(E), qui résistait face à tous les … MULTIPLEX !

Coup 13 : Jean et Maryline, les 2 seuls joueurs au top, loupent CHOLEMIE (taux de la bile dans le sang) mais ne perdent que 9 points, avec une MECHE formant RELEVANTE ! Jacqueline, qui a joué CHOLEMIE, passe en tête …

Coup 14 : Si on reconnaît le trinôme ALENOIS (variété de cresson) – ANISOLE (solvant) – LEONAIS, on peut assurer, rapidement, 76 points, score de NOLISERA, plus planqué. Arlette Ballanger et Maryline (qui aura du mal à se remettre de ce faux-pas) ne scrabblent pas et perdent une soixante de points sur LEONAISE.

Coup 15 : Jacki, voulant se refaire, tente « tétha » et s’entend dire « t’as ta bulle » !

Coups 16 à 22 : La grille s’est fermée et on ne jouera plus que des petits mots.

Jacqueline crée la sensation, en gagnant la partie à – 15, devançant Jean de 4 points et la sympathique Nicole Lemaître de 30 points. Jacki pointe à la 9ème place, à 56 points de Jacqueline, attendant, patiemment, son heure … 

Les joueurs mais aussi les arbitres se sont rués sur les délicieux gâteaux maison (pas tous faits par Denise, petit clin d’œil à Jean) ainsi que les différents jus de fruits : cette bande d’affamés a fait honneur au cuisinier et aux cuisinières en ne laissant que des miettes. Après les traditionnelles annonces (classement, tirages au sort, etc), c’est Franck qui remplace son fiston, en tirant la partie la plus pourrie du siècle !

Partie 2 – 19 coups – 2 scrabbles ! – top : 663 !!!

Coup 1 : PANDIT (titre donné aux érudits, en Inde) autorise un S final (il faut se refuser la rallonge postérieure … PANDA) …

Pas drôle tous les jours 🙂 !

… mais surtout des rallonges antérieures. Sur un E, on aurait pu jouer un prémonitoire … DEPITANT !

Coup 2 : Jean prend une bulle, en tirant les bonnes lettres mais en jouant AVENUE, alors qu’on n’avait qu’un seul E dans le tirage. On pose … AVENU, formant EPANDIT !

Coup 5 : Les 4 E (dans le même panier) auraient surpris sur un X (EXAGEREE) mais on se limite à 20 points avec EGAREE.

Coup 10 : Après avoir posé des mots de 2 à 5 lettres, arrive le tirage GLENENT (GLENER, lover un cordage). Mais, c’est la poisse car les scrabbles secs ou en appui (AGNELENT, ELONGENTENLOGENTENGLUENT) ne passent pas ! On se contente de MANEGENT, en triple appui …

Coups 11 à 13 : Le tireur de partie et les joueurs rongent leur frein, en voyant que les scrabbles CLABOTEZ, AVILISSE, LESSIVAI, VISIBLES et le duo LOMBAIREBROMELIA (jolie fleur)ne s’accrochent pas sur la grille.Coup 14 : La sortie du premier joker permet de jouer LYRERAIS … loupé par Jean et Jacqueline, qui ne voient pas le sous-sous-top AYS, pour 53 points. Arlette Ballanger fait un solo avec ARIARYS (unité monétaire de Madagascar) qui gagne 2 points sur LYRERAIS.

Coup 18 : C’est le tournant du tournoi. Certains se sabordent avec « rockames » (n’est-ce pas Jocelyne ?), d’autres avec « lookames » (hein, Willou ?) mais il faut être costaud pour rester serein avec le tirage « KO?AMSE ». On construit KOTAMES ou MAKORES (grands arbres tropicaux) mais ils ne passent pas. Avec un bon œil, on peut dégoter DYKES (pas joué dans les 12 premières tables) pour 43 points mais c’est Jacki, qui montre l’étendue de son talent, en étant le seul de la salle, à jouer ROMSTEAK (joker T). Ce mot qui s’écrit aussi ROMSTECK, RUMSTEAK et RUMSTECK (je persiste et signe, malgré la tentative d’intimidation de Nicole L 🙂 ) permet à Jacki de dépasser tout le monde au cumul et de gagner le TH ! Jacki me dira, le lendemain, que c’est en plaçant le K à la fin du mot qu’il a réussi à emporter le morceau !

Coup 19 : La partie se termine, rapidement … et c’est tant mieux après tant de petits coups !

La partie 2 est gagnée à – 20 par Jacki (en comptant le solo), loin devant Arlette (- 68, en comptant, aussi, le solo) et Jean (- 93), qui montre qu’une partie au top peu élevé, peut faire davantage de dégâts qu’une partie à plus de 1000 points.

Comme l’année passée, Jacki s’impose, grâce à son fighting-spirit, 21 points devant Jean, qui pourra regretter sa bulle (25 points perdus, par inattention) et 25 points, devant Jacqueline, qui pourra s’enorgueillir d’avoir fait trembler les 2 cadors.

Au rayon des belles perfs, on relève la 4ème place d’Alex Aubrière (2ème SN3 derrière Jacqueline et 1er Vermeil), la 6ème place de Nicole Lemaître (1ère N4, qui repartira avec plus de 50 % de PP3 et un superbe bouquet de fleurs), le « top Ten » (sic) de Marie-Odile (toute heureuse de repartir avec de superbes fleurs pour accompagner ses PP3), la 12ème place de Claudine Rhie (1ère N5) et , bien entendu, la victoire de Danièle Olivie, la Royannaise qui remporte la série 7, pas seulement parce qu’elle était toute seule mais aussi, et surtout, car elle a un niveau proche de la série 4, qu’elle a acquis, en jouant sur Internet.  ! Pour être complet, signalons, côté Hiersacais, la belle 34ème place de Jocelyne, qui termine parmi les 4ème série.

Les résultats sont visibles en cliquant ici.

Que dire de plus ? A l’année prochaine : ce sera, sans doute, le Samedi 25 Avril 2020 (quand on vous dit qu’il y a un an de préparation …) !

Un commentaire sur “TH de Hiersac (Samedi 27 Avril 2019)

  1. FOUET Bruno

    Bonjour Franck, je vais vraiment inciter nos joueurs angériens à lire ton reportage, tu es vraiment doué pour les commentaires, j’étais mort de rire…au plaisir, Bruno

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *