TH de Saint-Seurin (Dimanche 14 Avril 2019)

Difficile de renouveler l’exercice ! Dans la journée, un tableau est tombé mais d’abord, il n’a écrasé personne et ensuite comme c’était entre 2 parties, il n’y a eu aucune conséquence. Donc rien de bien nouveau sous le « soleil » qui a pointé son nez en fin de matinée. Alors, on va le dire une nouvelle fois : l’accueil est toujours aussi soigné – tout est offert toute la journée (croissants, gâteaux, boissons), comme d’hab’ – et la maîtresse de cérémonie, Bernadette Catalan, dirige une équipe, qui a encore réalisé un tournoi, sans fausse note (horaires respectés, pas de problème technique visible, grand prix et remise des récompenses, dans la foulée, très peu de temps après la fin de la dernière partie) ! Ah si, un p’tit changement : j’ai trouvé le maire moins alerte que les années passées. Même s’il n’a toujours pas de cheveux blancs, Marcel doit commencer à sentir le poids des ans. Au fait, on se permet de l’appeler Marcel car après toutes ces années, on commence à le connaître et pour ceux qui voudraient en savoir plus sur ce maire sans étiquette (« donc de droite », comme dirait Cécile …), vous pouvez agrandir les 2 images ci-dessous (en cliquant dessus), pour voir son pedigree (article de la Charente Libre)et vous comprendrez pourquoi était écrit sur le tableau principal « Bienvenue aux combattants » !

Dans son bureau de maire transformé en musée où défilent en photos noir et blanc 30 ans de vie militaire

Les 1ère séries d’Aquitaine boudent toujours ce beau tournoi, faudra un jour qu’on me donne la raison car il y a une dizaine d’années, il n’était pas rare de rencontrer les Antonin Michel, Fabien Fontas ou Jacques Lachkar. La participation était un peu en baisse (123 joueurs contre 137 joueurs l’année passée et même 156 l’année d’avant, sans doute à cause de la multiplication des tournois (et notamment des Multiplex) et d’une actualité chargée (finale du Championnat de France, le WE suivant). Dans l’assemblée, on retrouve les fidèles Hiersacais que sont Colette, Cécile, Linette, Jocelyne, Catherine, Denise, Claudine et Franck. Comme d’hab’, c’est Claude Masbou (alias Claudio, qui commentera les parties du ChF, chouette !) qui s’occupe de toute la partie Internet de ce « quintuplex » avec les clubs de Meyzieu, Bagnols-Sur-Cèze, Narbonne et Vallet, près de Vertou, ville au sud de Nantes, dans laquelle le futur gagnant du tournoi a passé toute son enfance. Quelques mots du maire …

Et, c’est parti pour 3 parties détonantes (7 scrabbles dans chaque partie …) !

Partie 1 tirée à Vallet – 20 coups – 7 scrabbles – top : 1055 points

Coup 2 : Après DEYS au 1er coup, il faut scrabbler avec un tirage qui permet de poser toutes ses lettres, avec des scores allant de 59 points avec RISSOLEE (Cécile, Jocelyne) à 86 points avec SOLDERIE (Catherine, Claudine, Denise et Franck), en passant par 77 points, avec SOLIERES ou SERIOLES, grands poissons de mer, joués par Colette qui joue aussi (et surtout …) pour l’esthétisme du mot ou de la place 🙂 ! Mon voisin, Jean-Marc Collin (table 2) ne verra pas ce poisson (pourtant avec ce nom …) et perdra 25 points, en essayant de prendre de la hauteur, avec OISELER.

Coup 4 : Après quelques MAUX (récoltés, notamment, par Colette qui a joué « gléaux », confondant avec GLIAUX), la majorité de la salle en a eu d’autres, avec un scrabble, joué seulement par Denise, parmi les Hiersacais. MECONNUE, en appui sur O, a fait une première sélection mais CEUX qui l’ont loupé, n’ont perdu que 22 points, en jouant sur le X.

Coup 5 : Colette, ayant envie de faire des tentatives, joue « roquée ». Hélas, la reine du vocabulaire est mise en échec, en s’emmêlant les pinceaux avec ROGUEE, qui qualifie une maman poisson (on reste sous l’eau) qui porte des œufs.

Coup 6 : Denise, alors au top, reçoit un premier uppercut, en loupant comme beaucoup d’autres joueurs, ABALONE (scrabble sec unique), qui est un mollusque gastéropode comestible …

… qui gagne 47 points sur le peu connu, BALAOU, poisson des mers tempérées, pour rester dans le même thème.

Balaou à queue jaune

Coup 8 : Sans doute stressée par le joker, Denise reçoit un direct, 2 coups plus tard, qui la fait vaciller car LOUCHENT n’est pas trop difficile à construire, si on pense au joker C avec le H.

Coup 10 : Denise, bien sonnée, n’a pas le cœur à danser la POLKA (78 points) et préfère montrer qu’elle maîtrise les nouveaux mots, en jouant KELP, pour 54 points. Le sous-sous-top, KALE (42 points) est joué par Jocelyne, prise à froid, sur cette première partie.

Coup 11 : Cécile BALANCE son scrabble et perd 15 points sur BALANCEE. C’est rageant mais l’important, c’est de scrabbler, par exemple, avec CABLENT ou BLANCHE.

Coup 12 : Sur RIFT, plusieurs joueuses (elles se reconnaîtront) s’arrêtent à la LIE (je vous arrête, tout de suite, Colette a joué RIFT) tandis qu’une joueuse en profite pour faire sa CROTTE. Là encore, vous n’aurez pas le nom de la joueuse, qu’on a ramenée, sympathiquement, à Mouthiers, même s’il elle a renversé sa bouteille de vin dans le coffre .. en pensant que c’était du sang, véridique !

Coup 15 : Après quelques coups qui ont plu à Colette (pas de scrabbles !), il faut, de nouveau, poser toutes ses lettres. En l’absence de N pour DOGUINE, le R de la SOLDERIE permet au trio infernal (Claudine, Denise et Franck) de gagner 38 points sur EVADAS, en jouant DEROUGIS, qui chauffe les oreilles de nombreux joueurs.

Coup 18 : Un crochet envoie, définitivement (sur cette 1ère partie), Denise au tapis, qui loupe l’un des 4 scrabbles. Si TASTEVIN (petit récipient pour goûter le vin) est un mot peu connu et difficile à construire, son anagramme ESTIVANT pour 2 points de plus, était abordable. En fait, la plupart des Hiersacais a vu le sous-top, EVENTAIS (80 points), qui ne perdait que 5 points sur NAIVETES, que Franck a été content de trouver, après une recherche méthodique : je pose le N pour faire NET, puis je laisse le V sur la case bleue, puis j’essaie la finale -VETAI, puis -VETIS et enfin -VETES, ouf !

Coup 19 : Angoisse avec le tirage GALERAIREGALAI, qui semble scrabbler sur un E ou un S. Soupir de soulagement à l’annonce du mot, GATE pour 21 points !

Coup 20 : Jocelyne, Cécile et Franck jouent CROWS, gagnant 8 points sur WALIS (chouette !) mais perdant 3 points sur des MOAIS, bien collés (zut !) La pauvre Colette prend une 3ème bulle en marquant CROWN sur son papier … au lieu de CROWS (pas de N dans le tirage) !

Coup 21 : Cette fois, on joue CROW. Colette et Claudine, qui les ont (on s’approche de midi), se rajoutent aux 3 joueurs cités ci-dessus, pour ne pas perdre 12 points, sur FIT … qui sera le top du dernier coup.

La partie est gagnée par Jean-Paul Ghiraldini (2A, d’Heugas) à – 9 (!), devant bibi (2A, de Hiersac) et Wilfrid (3A, de Royan). Cherchez l’intrus ! Claudine (5ème à – 48), 8 points derrière Marvin Rodrigues, l’ancien … espoir de Saint-Seurin, a bien résisté après la perte du scrabble MECONNUE ! Saluons l’exploit de Cath Woman, qui termine à – 136, en lâchant une centaine de points sur MECONNUE, ABALONE et DEROUGIS mais qui a serré … le jeu, à côté pour se hisser à la table 20 !!! Cécile, aussi, a très bien joué (pas de bulle et 4 scrabbles joués) puisqu’elle progresse d’une trentaine de place et jouera l’après-midi à la table 40, devant Denise (42ème à – 194 !)

Jocelyne, Colette et Linette ont eu un peu plus de mal mais elles ont gardé leur bonne humeur lors du repas, qui nous a permis de nous requinquer et surtout de décompresser, en profitant du soleil bien agréable, avant de retourner se triturer les méninges tout l’après-midi.

Partie 2, tirée par Bernadette18 coups – 7 scrabbles – top : 948 points

Coup 1 : MURAT rassure, mais on peut gratter 2 points avec GARUM (sauce très relevée, dans l’Antiquité romaine), mais faut-il oser TARGUM pour 4 points supplémentaires. Claudine joue la prudence mais Franck répond par l’affirmative, en se disant qu’il ne peut pas inventer ce genre de mot. C’est la traduction araméenne de l’Ancien Testament … et vous n’en saurez pas plus, de ma part 🙂 !

Coup 4 : Arrive un coup qui va rester en travers de la gorge de certain(e)s ou mettre en joie celles et ceux qui auront vu le mot. Même si on ne le voit pas au tirage (pour reprendre l’expression de Claudio), en tricotant bien ses caramels, on peut parvenir, en moins de 3 minutes à … EJACULAI (sur CAKE !).

Catherine, Jocelyne, Linette et Colette n’ont, hélas, rien vu venir et se prennent, en pleine tête … au moins 72 points, avec le sous-top, JEU !

Coup 5 : Cécile, encore toute heureuse d’avoir trouvé le coup précédent, se déconcentre et ne parvient pas à former TIGEAIS ou MITIGEAS, pour 72 points.

Coup 6 : La rafale de scrabbles se termine avec ANNELER, qui fauche Colette, Catherine et la pauvre Jocelyne, qui a du mal à digérer cette avalanche de scrabbles.

Coup 8 : Après WON, qui permet de souffler, c’est reparti pour 3 scrabbles ! ATOMISEE permet à Jocelyne de relever la tête mais certaines trouveront ce mot bien cruel, car malgré leurs incantations, elles ne verront pas, non plus, le sous-top TOTEMISE.

Coup 9 : Avec MIXERAS ou MIXASSE, qui font 81 points, il faut y croire et être sûr du mot (Claudine assure…) pour aller chercher MARXISES, qui atteint la case rose (autres temps, autres mœurs !), pour 5 points de plus

Coup 10 : Claudine assure (comme ça, j’me répète ?) un mot POTABLE. Mais, cette fois, ce n’est pas 4 ou 5 points qu’elle perdra mais 23 points, sur PELOBATE. C’est « coa », me direz-vous ? La réponse est dans la question, cherchez un peu.

Coup 13 : C’est LE coup du tournoi. Le tirage se compose de 2 jokers, accompagnés de « BAYUE ». C’est la panique de la première à la dernière table. Si on garde la tête froide (pas le cas de Catherine, qui a préféré faire l’OYE, pour 36 points), on peut prolonger TIGEAIS en ETIGEAIS avec nEWs (42 points) et même dEWAr, pour 48 points. Perso, je peux vous dire que j’avais complètement zappé la place mais en m’accrochant sur un E, j’ai pu passer la première et EmBRaYE (d’ailleurs, Jocelyne est restée sur cette vitesse). Les forts en thème ont, peut-être, trouvé LiBYqUE, pour 57 points … Mais, il faut scrabbler, avec un tel tirage. BOYAUTE (et ses conjugaisons) sont, a priori, implaçables … sauf qu’on apprendra que BoYAUTEEs (80 points) arrivait à se loger sur T_E, en collante sous TARGUM. Au bout de 2 minutes, j’entrevois BégAYEUr (84 points) mais est-ce bon ? Allez, je n’ai pas encore pris de bulle et ça fait le double d’EMBRAYE donc j’envoie … et ça ça ça pay-pay-paye !!

Coup 17 : Après quelques coups, sur lesquels il a fallu se battre pour ne pas perdre des points (notamment, IODENT, qui gagne 7 points sur NOTRE), Franck, toujours au top, entrevoit le Graal. Le tirage «DULTINS » m’évoque, tout de suite, INDULTS (jamais vu DILUANTS, sur un A !) mais en 15J, on ne peut jouer qu’INDULT. Ce privilège accordé par le pape (joué par Denise mais refusé par Claudine, comment ça encore ?) gagne 5 points sur les sous-tops mettant BEGAYEUR au pluriel.

Coup 18 : Comme Bernadette a la bonne idée de tirer le N et le E avec le S, qui restait, on peut, tranquillement, jouer NEWS … et, pour bibi, laisser éclater sa joie d’avoir topé une partie, en tournoi officiel, en faisant le haka, avec les copines !

Franck prend donc la tête du tournoi, avec 17 points d’avance sur Jean-Paul. Le break est fait car, au cumul des 2 parties, Wilfrid (3ème à 86 points), Marvin (4ème à 96 points) et Jean-Marc, qui n’a perdu « que » 42 points sur BEGAYEUR, 5ème à 98 points, ne semblent pas en mesure de rattraper les 2 meneurs, mais au scrabble, méfiance !

Claudine (11ème de la partie 2 à – 87, malgré tous ses refus) résiste bien et n’a que 11 points de retard sur Jean-Marc. Denise (10ème de la partie à – 84) a un sursaut d’orgueil, après sa partie ratée de la matinée, et remonte bien au classement. Cécile, qu’on arrête plus, a fini 31ème de la partie et remonte encore dans le classement !! Catherine (54ème) a subi la pression de la table 20, ce qui est logique mais tout reste possible pour la victoire en 5ème série. Jocelyne, qui a démarré tardivement, avant de scrabbler, Colette, qui ne s’est pas beaucoup BOYAUTEE (= ri) avec tous ces scrabbles en pagaille et Linette qui a connu des mésaventures (il paraît qu’on pourra prolonger ANNELER en « annèlera », le 1er janvier prochain, avec la sortie de l’ODS8, donc pas d’impatience, Linette) sont restées stables ou ont, légèrement, reculé par rapport à la première partie.

Un goûter, copieux comme ils le sont toujours à Saint-Seurin, un bon (et long) bol d’air frais dehors, tous ensemble, nous permet de regonfler les batteries, avant de jouer la dernière partie, lors de laquelle j’avais pris 4 bulles, l’année dernière, lors de ce même TH.

Partie 3, tirée à ? par ? 7 scrabbles – 19 coups – top : 927 points

Coup 1 : Cécile nous a joué le sketch, au retour, dans la voiture. Donc, ouvrons les guillemets et passons-lui le micro. «Rapidement, je construis SALIRAI. Mais, j’ai un doute. Comme, c’est un verbe du 3ème groupe » (sic) «je me suis dit qu’il fallait mettre un S ou un T, derrière. J’ai donc cherché un autre mot et ai finalement joué « raliais » même si je n’étais pas trop sûre que ça passe avec un seul L ». Bon, la suite, vous l’avez deviné : Cécile a pris 66 points de retard sur 95 % de la salle 🙂 !

Coup 2 : Seule Jocelyne n’a pas voulu prendre la FESSEE, préférant perdre 4 points, en rendant hommage aux FEDES.

Coup 3 : Denise trouve un superbe TORSADEE … qui perd 9 points sur ERODATES ou RADOTEES (à oser).

Coup 4 : On regrette que XANTHIE (papillon de nuit) ne puisse se poser sur la grille et on peste sur l’absence de B pour jouer EXHIBANT. Les forts en vocabulaire, s’ils ne sont pas déçus de l’absence de N pour XANTHINE (base organique qui colore l’urine … en jaune, je crois 🙂 ), seront heureux de s’appuyer sur le L pour jouer ANTHELIX (saillie du pavillon de l’oreille), qui gagnait 26 points sur les sous-tops EXILANT ou la moins connue TAXINEE (=TAXACEE, conifère, type if).

TRAGUS + M = TARGUMS !

Coup 5 : Catherine tente « siégée » … pour gagner 3 points sur 24 points et s’étale sur ce verbe intransitif.

Coup 6 : Cécile et Colette accusent le coup, en loupant DEROULAT ou DEFOULAT, pour 2 points de plus.

Coup 7 : Franck est à 2 doigts de faire une grosse ânerie. Dois-je assurer avec PATINEUR, RUPAIENT (= dévoraient, en Suisse) ou TAPINEUR (nouveau masculin, accepté grâce à la parité) pour 62 points ou envoyer « surpeint » pour 89 points ? Allez, on assure ! Ouf de soulagement à l’annonce du top, REPUDIANT, en double appui, pour 65 points.

Coup 8 : Cécile, qui avait très mal démarré la partie et Jocelyne, qui n’avait pas scrabblé au coup précédent, se rattrapent bien, en jouant PAUMELLE (fermeture qui pivote sur un gond). Claudine a vu le mot tardivement et, n’ayant pas eu le temps de réfléchir à la validité du mot et pensant au verbe POMMELER, se l’est refusé. Franck était sûr du mot et l’a bien vu … juste quand la 2ème sonnerie a retenti, et m … ! Aïe, mon joker est grillé car avec 17 points d’avance, les 35 points perdus (en jouant AMPUTEE, non, c’est pas drôle !) risquent de peser lourd, à la fin du tournoi.

Coup 14 : Après quelques coups, sans grands dommages, le joker sort avec le Z. Cécile, qui dilapide tout le capital difficilement amassé pendant 2 parties, loupe un des scrabbles à 70 points comme RANCIREZ, RAINUREZ ou GARNIREZ. On pouvait gagner 16 points avec RAINEREZ (RAINER, strier du bois ou du cuir). Jean-Marc joue « sarrazin » et prend une bulle ! Pour être honnête, si j’avais vu ce mot pour 101 points, je n’aurais pas hésité mais cette deuxième orthographe de SARRASIN, très répandue, n’est pas acceptée par l’ODS7 !

Coup 18 : Après un coup où certains sont restés sans VOIX (bibi, par exemple), Cécile et Colette ont voulu fêté la fin du tournoi, un peu trop tôt, en soulevant la « cup » !

Première règle : rester concentré jusqu’au bout !

Franck est surpris de gagner la partie à – 49. « Normal, y’a pas de concurrence, ici», me soufflera Claudio, pour justifier. Il n’avait pas, tout à fait, tort car sur le Multiplex, il y en a 17 devant moi et j’apprendrai que la dernière partie m’a fait passer de la 2ème à la 7ème place sur le Multiplex (la PAUMELLE était grippée). Pas bien grave car l’important était de gagner, de nouveau, à Saint-Seurin et, cerise sur le gâteau, terminer au milieu des 1ère série sur le Multiplex. Le podium est complété par Jean-Paul, qui loupera les PP1 pour 7 points (pas de solution de défense sur ANTHELIX) et par Willou, qui reviendra avec 20 % de PP2, à Royan-City ! Claudine, 4ème du tournoi, a vaincu le signe indien, elle qui disait, le matin, qu’elle jouait toujours mal à Saint-Seurin : elle a fait ce qu’il fallait pour amasser plein de PP3, mais surtout pas terminer dans les PP2.

Denise a bien serré les boulons l’après-midi (9ème de la partie 3) mais sa matinée l’a lourdement pénalisée et elle finira à 18 points des PP3. Que dire de Jocelyne qui a seulement chuté sur … PATINEUR (ou TAPINEUR, si elle veut) et qui termine 8ème de la partie, remontant ainsi 47ème du tournoi … à égalité parfaite avec Cécile (49 PP4 pour chacune), qui a fait le chemin inverse de sa binôme, avec une partie, dans laquelle elle a eu du mal à « ralier » l’arrivée ! Cath’ Woman n’a pas trop mal joué cette dernière partie, même si elle a pris la PATEE (pour chat ?) sur PAUMELLE. Elle pourra, sans doute, regretter sa prestation sur la 2ème partie, pour le gain de sa série, mais elle se « consolera » (euh, je ne l’ai pas souvent vue triste, Catherine !) en ramenant 131 PP4, à Saint-Sat’ ! Colette et Linette auront eu le mérite de contribuer à la bonne ambiance, qui a régné tout au long de la journée, au sein de notre petite équipe.

On termine la journée par le traditionnel Grand Prix, avec les Berry pour représenter le club, en espérant qu’ils ne fassent pas les gogos (petit clin d’œil appuyé à Denise, joueuse d’ agogo) !

Au premier coup, HARPEE a éliminé 2 joueurs, dont Claudine (transitivité refusée alors qu’HARPER signifie « prendre des poissons avec une ligne à plusieurs hameçons).

Ensuite, un BILLET (pas rendu) a éliminé Willou et 2 Angoumoisines (Gigi et Monmonde). « Le hasard a voulu que ce sont 3 gars qui restent » a annoncé Claudio, hué par les dames de l’assistance. Ensuite MARAUDEE a été loupé par les survivants, Marvin, Jean-Marc et Franck, qui ont tous joué le sous-top, transformant BILLET en BILLETE. Au coup 5, un tirage qui aurait fait mal en 3 minutes, a sorti, officiellement, Jean-Marc, qui voulait faire un « putch » qui a avorté avec cette orthographe et Franck qui a joué POCHE, le comptant à 20 points. Marvin a été annoncé vainqueur avec CHOU, compté à 21 points … et il a donc été félicité et récompensé comme il se doit. Mais, lors du pot, Jean-Marc m’a fait remarquer que POCHE faisait … 24 points et même si je lui ai dit que ce n’était pas grave, Bernadette (qui n’avait pas arbitré le GP), informée de l’erreur, a tenu à rectifier le résultat, en me donnant un magnum, tout en laissant sa bouteille à Marvin, très belle réaction ! Pour terminer sur cette anecdote, CHOU faisait 22 points mais les comptes sur les billets n’ont pas été vérifiés ce qui a fait dire à Claudio : « la prochaine fois, tu mets POCHE à 50 points, comme ça, tu seras sûr de gagner » … les mains dans les poches, rajouterai-je !

Un grand merci à Bernadette (et toute l’équipe organisatrice) pour l’ambiance, les bouteilles, les magnums, les mini-quiches, les mini-pizzas, les boissonset pour cette belle journée de scrabble (malgré les déconvenues de certaines). A l’année prochaine, les filles !

N.B : Les résultats du quintuplex (avec les points de classement) sont consultableici.

2 commentaires sur “TH de Saint-Seurin (Dimanche 14 Avril 2019)

  1. Boisson Dominique

    Bonjour à tous et félicitations pour votre prestation lors du tournoi de

    Saint Seurin, même si tout le monde n’à pas été au top vous avez l’air d’avoir

    Passé une très bonne journée et c’est l’essentiel. A plus pour notre tournoi

    D’Hiersac. DOMINIQUE.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *