TH2 de Périgueux en Parties Originales (Samedi 1er Juillet 2017)

C’est toujours un plaisir de revenir dans cette superbe région, qu’on appelle le Périgord (et non le Limousin, petit clin d’œil à un géographe qui m’a fait remarquer mon erreur). Nous (Claudine et Franck) avons joué, tout le week-end, à Périgueux, capitale du Périgord blanc, nom donné en référence aux plateaux de calcaire blanc du Ribéracois-Verteillacois, utilisé pour construire de nombreux bâtiments (comme la superbe cathédrale de Périgueux, qu’on peut voir ci-dessus).

Le très sympathique président du Comité Limousin-Périgord, Lionel Filet, et son équipe de bénévoles …

…. ont encore apporté des améliorations (par exemple, plateau-repas le dimanche et chambres d’hôtel réservées pour les scrabbleurs) après leur coup d’essai de l’année passée, qui fut un coup de maître. Les Périgourdins connaissent le sens du mot convivialité avec la petite bouteille d’eau, offerte à chaque joueur (délicate attention), accompagnée d’une bouteille de bergerac, sans oublier le fait que les boissons et les gâteaux ont été offerts tout le week-end du festival. Avec de telles conditions de jeu (grande table pour tous même pour les joueurs placés derrière ce qui n’est pas vrai dans toutes les salles et 3 grands écrans parfaitement visibles), une ambiance bonne enfant et un festival idéalement placé, je ne comprends pas que ce festival attire aussi peu de monde (63 joueurs ce samedi soit 2 de plus que l’année passée, malgré une capacité de 200 joueurs !). Venez (quand je vous dis qu’on se sent chez soi, là-bas) à Périgueux et vous ne serez pas déçus !

Les deux seuls représentants du club ont commencé par une petite balade dans les rues de Périgueux avant d’aller dans leur petit restau porte-bonheur (Little Cocotte), qui ne les a jamais déçus. On a, ensuite, pressé le pas, pour être à 13 h 45 à la salle. Comme on était surpris qu’il y ait aussi peu de monde arrivé, on s’est renseigné et on a appris que la première partie démarrait à 14 h 30, no comment !

La concurrence était forte avec la présence de Jean Dol (1ère série, pour quelques semaines, encore) qui accompagne Marie-Odile, venue en guest-star pour arbitrer (savez-vous pourquoi MOP, la présidente de la fédé aime le NUTELLA ?)  et de 3 SN2 vaguement « locaux » ( Michel Fourmond, Jean-François Castanier et Bruno Boulay) !

Bon, il est (enfin) 14 h 30 et après le discours de bienvenue de Lionel,  il est temps de démarrer.

Partie 1 (joker) tirée par Jean-Pierre Pouliquen – 20 coups – top : 1141

JPP va tirer une partie qui ne sera pas très sélective car les 18 premiers perdront moins de 100 points malgré les 10 scrabbles tirés !

Coup 1 : IRAIENT est un cadeau … empoisonné car s’il est facile de scrabbler (vérifier qu’on a les bonnes lettres), il est impossible d’anticiper les 67 benjamins (rallonges par l’avant en 3 lettres) qui iront jusqu’en H. Je conseille d’anticiper toutes les rallonges en 1 lettre (8 rallonges dont le peu visible AIRAIENT) et d’essayer de préparer les rallonges lucratives comme EXPIRAIENT ou … JOUIRAIENT (ça ferait un grand plaisir de le trouver !)

Coup 2 : Si vous avez pensé à JOUIRAIENT (bande de coquins), vous trouverez aisément NIQUAI (+ 1 sur … FINIRAIENT)

Coup 3 : Pour une fois, il vaut mieux tripler que quadrupler. ENLEVAIT et ENLEVAIS sont plus simple à construire que le top choisi, ALEVINEE (+ 2 sur NIVELAIS, VILAINES, VICINALE en quadruple).

Coup 4 : Le prof de chimie trouve, avec difficulté, ETHANAL et ETHANOL (le T formant TIRAIENT). Claudine perd ses 3 premiers points avec ANHELANT (en triple).

Coup 5 : La GLAISIERE (9 lettres en appui sur I_I), terrain d’où l’on tire la glaise, est un solo de l’ordi.

On perd 3 points en jouant LESTAGE et 5 avec EGALEES, en collante le long d’ETHANOL.

Coup 6 : TREMBLE est choisi mais on pouvait toper avec EMBETERA ou un mot peu connu AMBRETTE, arbrisseau des Antilles à odeur de musc.

Coup 7 : Si on est sûr de TREMBLEE et si on voit le mot, on gagne 3 points en jouant DECORUM au lieu de DECRUMES (du verbe décroître). Les besogneux de l’ODS7 regretteront que DULCIMER (instrument à cordes frappées) fasse moins de points.

Coup 8 : Avec le K, le W et le X, il est facile de perdre un point en jouant OKA au lieu de WIMAX.

Coup 11 : BOUINES (bricoles ou lambines, faudrait savoir !) gagne 6 points sur de nombreux sous-tops, dont le nouveau mot LUBERON, vin de la vallée du Rhône

Coup 13 : Tout se passait bien pour les Berry (Claudine à – 17 et Franck à – 6) et arrive le tirage « HIRA?DE ». Eh bien, on a été incapable de construire le top DEFRICHA ou le sous-top CHIADERA ! Allez, 16 points perdus en étant pourtant HARDIES 🙂 !

Coup 14 : Un air de JAZZ (joker Z, évidemment …) fait plaisir à tous ceux qui l’ont joué. On a échappé au pire car si LAZARETS (lieux d’isolement et de contrôle sanitaire) est (relativement) connu, il n’en est pas de même de la SZLACHTA, petite noblesse polonaise.

Coup 15 : La majorité de la salle joue un scrabble à 77 points comme PELOTAS. On peut gratter 4 points avec les sucres MALTOSE et LACTOSE. Mais, le top (pas trouvé dans la salle) est un petit bijou. Même en ayant construit PELOTAS ou en ayant pensé aux sucreries, on est loin de voir FELLATIOS, joker F, en appui sur L_I et en … collante le long d’ETHANOL ! Cette gâterie, dont vous devinerez aisément la signification (nom d’une pipe !) faisait monter … le score à 86 points. Comment ça, vous insistez pour qu’il y ait une photo ? Bon, une petite pour la route (on parle de photo !)

Coup 16 : Claudine et Franck, notamment, perdront encore 3 points en jouant DOTAMES au lieu de DOMPTAS. Les esthètes iront dénicher de jolis MATADORS pour une vingtaine de points de débours.

Coup 17 : Avec les dernières lettres du sac, on peut se contenter de COSY ou TORY pour 44 points mais comme l’annonce Lionel, nous nous REVOYONSà 16 h 30, mais ce mot à 16 h prend 50 points au sous-top !

Jean, l’emporte à – 11, 9 points devant Michel et 19 devant bibi. On signalera la très belle 4ème place de Simone Guindani (4B de Montauban) qui devance Jean-François et Bruno de quelques points. Claudine (7ème à – 45) reste à l’avant du peloton, bien protégée … et attend son heure ! On notera aussi les belles perfs du SN7, Denis Violeau (12ème à – 80), du club de Panazol et de celui qu’on ne présente plus, le poussin Antoine Cligny (15ème à – 89), qui montera en N3 ou N4A l’année prochaine pour le plus grand bonheur de tous les autres SN5 !

Il est temps de se requinquer en allant faire honneur au goûter généreusement offert par les clubs organisateurs, puis en soufflant un bon coup … tout en écoutant les trompettes de Momo.

Partie 2 (7 sur 8) tirée par Jean-Paul Garcia – 18 coups – top : 1189

JPG fera mentir sa réputation en tirant 4 scrabbles (dont un nonuple) sur les 4 premiers coups mais il se rattrapera en fermant ensuite la partie, qui ne comportera plus que 2 autres scrabbles (dont un qui sera fatal à de nombreux joueurs bien classés) sur les 17 coups suivants.

Coup 1 : Franck applique la règle bien connue sur ce genre de partie, qui est d’écarter la lettre chère pour scrabbler. A quelques secondes de la première sonnerie, je m’aperçois qu’avec le X, on peut scrabbler. Ouf, EXALTEE gagne 52 points sur TELEXA.

Coup 2 : Il est facile de marquer 82 points en jouant sur le X (FIXERENT pour Claudine) ou en quadruplant sur le A. On perd 2 points sur les jolies collantes intégrales, au-dessus d’EXALTEE : RETIENT, REAIENT, RELIENT, RENIENT et le mot retenu REVIENT (préféré à REAIENT, sans doute pour éviter l’appui AA).

Coup 3 : Claudine n’arrive pas à placer son signe du VERSEAU, ni l’anagramme VAREUSE mais heureusement, la RAVEUSE (fille qui participe à une rave-party) s’accroche sur la grille. Nous (j’ai aussi joué RAVEUSE) ne regrettons pas les 7 points perdus sur la 4ème anagramme inconnue, EVASURE (ouverture d’un orifice). C’est une première sélection car le sous-top (VEXERAS) perd 35 points et il y eut de nombreuses bulles (Michel, Bruno, etc)

Coup 4 : Une fois n’est pas coutume, il fallait jouer avec la lettre chère (et sur ce coup, c’était très cher !). Ma voisine, Simone, voit trop tard IMPAYEES, en nonuple, pour 230 points. Les autres scrabbles (VAMPERAI et ATYPISME) perdent 130 points !

Coups 5 à 12 : Des tirages plus horribles les uns que les autres « HIIODMJZ » ou « HHLIROOW » suivi de « HLRROOOD » ne permettront de poser que des mots allant de 3 lettres (OHM, loupé par le prof de Physique !) à 7 lettres (ENVASEE sur VA déjà posé, gagnant 6 points sur HELEES, correctement placé !) Jean et Franck arrivent à louper WHIP (+ 12 sur … HO !!)

Coup 13 : C’est le coup assassin ! Jean conforte sa première place pendant que Claudine double tout le monde. On peut limiter la casse en jouant sur le J, JODLE ou JODEL. Perso, je n’ai rien limité et je perd 28 points (avec … REMORD) sur DORLOTER, joué sur un O bien caché (Michel a vu le mot mais pas le O !)

Coup 16 : Sur un I, on peut construire CLIGNAIT ou CEIGNAIT mais les plus forts (comme Jean, par exemple) gagneront 4 points avec ANTIGEL (GLENAIT et GENITAL ne passaient pas).

Coup 19 : Sans être superstitieux, ce coup m’apprendra que le sort en est jeté. Je joue JUGAL au lieu de (alea) JACTA (est) !

Coup 21 : Les LANGURS (singes, type entelle) ne trouveront pas leur place, sur cette grille bien bouchée, malgré leur souplesse.

La partie 2 est gagnée à – 30 par Jean, qui remporte, sans trembler, le tournoi. Il précède Claudine (2ème à – 42) qui passe 2ème au classement général (synonyme de 100 % de PP2, bravo Clo-Clo) et Marie-Françoise Français (3A de Millau) qui fait une sacrée remontée en passant de la 16ème à la 7ème place au classement général. Franck (6ème de la partie) garde miraculeusement sa 3ème place (36 points derrière Claudine, obligée de le DORLOTER 🙂 ), quelques points devant Michel et Jean-François. Au rayon des belles perfs, on notera la superbe prestation de Jacques Dareau (4A du club de Sarlat, dont il est le président), remonté à la 6ème place (100 % de PP3) et de Denis Violeau, qui a fait mieux que résister à la pression en grappillant encore une place (11ème synonyme de 25 PP4, pas mal pour un SN7 !) Tous les autres résultats sont visibles ici .

Les lauréats par série et par catégorie sont repartis (enfin, ceux qui ont eu la correction de rester un peu) avec des lots du terroir (bouteilles de bordeaux et victuailles très « légères » comme on en trouve dans le Périgord).

Merci, Lulu, pour cette jolie photo, pas facile à prendre quand nous sommes tous les 2 sur le podium 🙂 !

Solution : ALLUMENT, ALLOUENT et PLANTULE, jeune plante qui apparaît après la germination d’une graine.

Epilogue : Le soir, nous (les joueurs mais aussi, toute l’équipe d’organisation du Festival) sommes allés manger au Campanile, près de l’hôtel réservé pour les scrabbleurs. Ce fut une belle idée car ces repas permettent de découvrir et d’apprécier des joueurs ou des arbitres (les Garcia, entre autres, pour ne pas les citer) que nous n’avons pas l’habitude de fréquenter. L’ambiance fut joyeuse et studieuse (enfin, pas trop) entre les devinettes de Jean (connaissez-vous le super-benjamin, rallonge devant et derrière de BODIES ?) et les charades à tiroir de Michelle Cassart :

Mon premier est un assassin,
Mon deuxième apporte le courrier,
Mon troisième ne rit pas jaune,
Mon dernier n’est pas rapide

Mon tout est un écrivain très connu,

Après toutes ces émotions, il est temps de se faire DORLOTER et de se vider (qui a parlé de FELLATIO ?) … l’esprit en passant une bonne nuit avant le TH3 du lendemain.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *