TH3 à Périgueux et Dolus (Dimanche 30 Juin 2019)

Ce dimanche matin, nous nous sentons plus fort que la veille. En effet, nous aurons le renfort sur l’Isle (rivière qui traverse Périgueux) de 4 joueuses, Colette, Jocelyne, Catherine et Denise …

… et sur l’île (d’Oléron) de 2 joueurs, Francis et Gérard (photographe et joueur à ses heures perdues), qui viennent épauler les CC, déjà présentes, la veille.

L’accueil à Périgueux est aussi sympathique que la veille. Cette fois, nous avons eu droit au menu, donné à l’avance … sous forme d’anagrammes.

Catherine, très en forme, trouvera pas mal de mots sauf l’EAUFRAICHE (!), et montrera qu’il allait falloir compter sur elle, pour la partie matinale ! Lionel (Filet) rassurera tout le monde, en assurant qu’on aurait, quand même, droit à tous les plats, car sinon, il faudrait qu’il se contente de … MELON 🙂 !

Avec le départ de Franck D., le favori est devenu Franck B., mais il faudra se méfier de Michel et aussi de Pépin-3-Pommes (alias Antoine Cligny, qui passera SN2, l’année prochaine et qui n’a plus besoin de table fixe, maintenant …)

NB : Comme Francis et Gérard ne m’ont pas transmis leurs feuilles de route, je ne peux faire de commentaires sur leurs trouvailles.

Partie 1 tirée à ? par ? lue à Périgueux par Gérard Dumet 22 coups – top : 924

Il y eut peu de scrabbles (4) mais, à part le premier, les 3 autres n’étaient pas donnés. Quelques mots de vocabulaire peu courant ont fait perdre de nombreux points ça et là.

Coup 1 : JOUIRAS ne pose aucun problème aux 10 Hiersacais, contents de montrer qu’ils étaient présents !

Coup 2 : Claudine et Cécile, qui n’ont pourtant pas une mémoire de poisson rouge, perdent, au moins, 13 points, en ne pêchant pas les KOIS.

Coup 4 : Les spécialistes en maçonnage, vous aurez reconnu Colette et Claudine, sont les seules de Hiersac à coller LUTEE (+ 2 sur CUBEE), pour former IL, RU, SKAT et OSE, joli !

Coup 5 : Franck est tout content de jouer UBAC (+ 2 sur JACOS) et ne regrette pas de perdre 6 points sur un mot inconnu, JACOBUS, ancienne monnaie d’or anglaise.

Coup 7 : Pas de place pour le PARASOL, qui nous aurait bien servi, ce jour-là …

… et les lettres d’appui sont absentes ou mal placées pour jouer, par exemple, SALOPERA ou SALOPARD ! Peu de joueurs trouveront ou oseront jouer POLARD (+ 5 sur PRAOS, bateaux de Malaisie), qui est un adjectif, synonyme d’obsédé (par le travail, par exemple, dans le milieu scolaire) ou préoccupé. Le verbe « polarder » n’est toujours pas accepté alors qu’il s’emploie régulièrement en école d’ingénieurs. Combien de fois ai-je dit à mon « coturne » (pas dans l’ODS7, non plus) : « arrête de polarder et viens faire un tarot avec nous ».

Coup 9 : Même s’ils ne sont pas au menu de midi, les CIVETS ne plaisent qu’à Franck (parmi les J35). Christine en profite pour jouer WU (c’est bien) en utilisant un U qu’on n’a pas dans le tirage (c’est moins bien !)

Coup 11 : Catherine fait partie du quatuor, qui joue FLOUTAGE.

Joueur anonyme qui a osé jouer FLOUTAGE !

La TEUF de Colette au mauvais endroit et au mauvais compte, ne lui permet pas de faire la … TEUF !

Coup 12 : Jocelyne, Denise et Christine ont, sans doute, été trop heureuses de scrabbler avec le joker (SULFATEZ, joker L) car un simple FUSEZ (ou FRASEZ) permettait de marquer 3 points de plus.

Coup 13 : C’est le premier coup, vraiment sélectif. Avec le joker, sur grille un peu fermée, il faut réussir à scrabbler avec 2 A et 2 E. Il n’y a que 2 appuis possibles, un B et un P, si on élimine rapidement le L, initial. Sur le P, Cécile, Claudine et Franck sont fiers de trouver une solution EPATANTE (+ 1 sur TAPENADE). Denise, peu à l’aise sur ce genre de tirage (plein de voyelles) ne voit pas un mot qu’elle connaissait, certainement : ANAPESTE désigne un pied de trois syllabes, deux brèves suivies d’une longue, particulièrement utilisé dans les marches guerrières ou funèbres de la comédie antique (grecque ou latine). On pose NABATEEN, relatif à un peuple du nord de l’Arabie. Même si le top ne fait que 60 points, les sous-tops, sans scrabbler, perdaient, plus d’une trentaine de points, en jouant des mots, mettant un S à FLOUTAGE.

Coup 15 : ADORE, en collante et cheminée, échappe à tous les joueurs du club. Sans rapport avec le verbe « échapper » utilisé auparavant (à ne pas confondre avec « au paravent » !), Claudine et Franck se laissent aller et posent un joli PET, pour 3 points de moins.

Cécile se laisse aller, elle aussi, en jouant « tardée », verbe intransitif.

Coup 16 : Le même trio qu’au coup 12, se distingue, mais cette fois-ci, à bon escient. Christine, Jocelyne et Denise (dans le désordre, ça marche, aussi) logent EX, dans un endroit formant VETEZ et EX (+ 9 sur NEY, plus évident).

Coup 19 : Franck a dû faire un solo en perdant 3 points sur … PIN ! Pendant 3 minutes, je me suis demandé si l’arbitre allait choisir GIN, GIT, MIN ou MIT, avant de voir le P, un P…oil trop tard ! Y’a plus qu’à finir la bouteille …

Coup 21 : Pas de A pour GRIMACAT. Le top (peu joué dans la salle) désigne un habit liturgique. AMICT ne gagne qu’un point sur plusieurs solutions.

Coup 22 : Claudine, alors à – 61, se tire une balle dans le pied, en n’osant pas jouer MANGLIER (variété de palétuvier) …

… se demandant si elle ne confondait pas avec MANGUIER. Peu lucide sur le coup, elle a préféré jouer 16 points au lieu de 65, grrr ! Colette a fait honneur à Franck, en jouant MINE, formant « nam ». Mais, elle a eu mauvaise mine, en apprenant que « nam » (garçon ou homme, en vietnamien !) n’était pas encore rentré dans le dictionnaire 😉 ! Sur ce coup, Denise, Catherine et Franck sont les seuls à trouver MALINGRE (+ 1 sur MANGLIER)

La 3ème anagramme

A Périgueux, Michel remporte, facilement, la partie. A – 17, il a creusé un petit écart (14 points) qu’il gardera jusqu’en fin de journée, sur Andrée Jans et la surprenante Isabelle Imbert (4C), ex æquo, ce duo précédant Marie-Françoise Français (3B, qui gaze souvent à Périgueux) et bibi, 2 points derrière. Que ce soit à Périgueux ou à Dolus, les Hiersacais sont à la ramasse … sauf Catherine. A 92 points du top, elle se classe 25ème, à Périgueux, largement dans les PP4, battant, au passage, Denise et Claudine, qui ont mal démarré la journée.

Comme d’hab, le repas sera l’occasion de bien rigoler, tous autour d’une même table. Claudine et Franck, qui avaient choisi l’option « plateau-repas » ne seront pas déçus, avec la tonne de nourriture excellente qu’ils ont ingurgitée, en espérant ne pas trop faire la sieste, l’après-midi.

Avant de démarrer la seconde partie, un tirage au sort permettra à Claudine de gagner une deuxième bouteille, après celle obtenue, la veille, avec son solo ! La cave est en cours de construction …

Partie 2 tirée à Périgueux par Lionel Filet 23 coups – top : 929

On était habitué à des parties plus explosives avec Lionel. Les joueurs qui ont sauté sur les 3 scrabbles, au milieu de partie, n’auront, peut-être, pas le même sentiment que moi.

Coup 1 : VITRAS est préféré à AVRILS, logique, vu la date !

Coup 2 : Claudine et Denise tentent « inévitée » … ce qui était INEVITABLE. On ne peut pas les blâmer car INVITEE faisait 20 points et, en cas de doute, il valait mieux tenter de marquer 72 points.

Coup 6 : Franck voit trop tardivement SAGUM (manteau court, dans l’Antiquité romaine) et perd ses 4 premiers points.

Coup 12 : Après quelques coups pas très intéressants, arrive le tirage « baisage ». Claudine, ne trouvant pas le seul scrabble qui passe, ne résiste pas au « baisage », comme de nombreux autres joueurs. Il fallait s’appuyer sur un T pour former TABAGIES (joué par Denise et Franck), mot qui gagnait 34 points sur GABIES, pluriel de GABIE, plate forme fixée en haut d’un mât. La TABAGIE désigne l’endroit où l’on a fumé beaucoup, qui est rempli de fumée ou qui conserve l’odeur du tabac mais aussi un bureau de tabac, au Québec.

Coup 13 : Dans la foulée, la sortie du premier joker peut affoler, si on ne trouve pas de solution de repli satisfaisante. Catherine joue le sous-top, un joli SUÇON, mais elle gardera la marque (- 39), à l’annonce du top MUSCLONS, pas facile à placer puisqu’on ne pouvait le loger qu’à une seule place, le premier S, venant au bout de KORE. Cette fois, en plus de Denise et bibi, Claudine et Jocelyne ont pris la prime de 50 points. Après avoir pris une première bulle sur TABAGIES, la malheureuse Christine bulle encore (erreur de compte et de placement de MUSCLONS ?)

Coup 14 : C’est la bérézina dans les rangs hiersacais car, à Dolus, les CC ne scrabblent pas. Catherine se fait, définitivement, seppuku (la pression de la table 25 ?), en jouant une nouvelle fois « tronées », verbe intransitif, alors qu’il y avait le choix entre ENTORSE (faite par le club MGEN, Colette, Jocelyne et Denise, logique), mais aussi RENOTES, TROENES (vu par l’amie des arbres, Claudine) et ESTRONE, joué par Franck, spécialiste en hormone féminine.

Coups 15 à 21 : Difficile de perdre des points, sauf si on loupe la place de PIFONS ou d’ALTI (en cheminée), iso-topé par ANONS, en collante, vue par Franck, pour sauver l’honneur des J35 !

Ca marche toujours, ce genre de photo 🙂 !

Coup 22 : Au tour des joueurs du club de sauver l’honneur de leur président, qui a dû faire un solo, en loupant PLU, le P, formant PRIVEZ. Et, pourtant, j’ai cherché sur cette place, la honte ! Encore 8 points qui partent …

Franck (- 12) gagne la partie … 1 point devant Michel, qui résiste bien. Côté hiersacais, félicitons Denise (4ème sur le centre) qui remonte dans sa série, mais aussi Jocelyne, Colette et Cécile qui terminent cette partie parmi les SN4. Derrière, c’est la soupe à la grimace, notamment pour Catherine et Christine, qui ont subi la rafale de scrabbles.

Un gros goûter (on ne va pas y revenir mais y’en avait tellement qu’on a été obligé d’en prendre pour partir) et une pause 4P (comprenez pipi-papotage) nous ont donné du peps pour terminer ce beau WE de scrabble.

Partie 3 tirée à Périgueux par Marc Desmoures23 coups ! – top : 838

Il y a quelques années, Marc, le comique (c’est un compliment !), nous avait tiré une superbe partie, truffée de scrabbles. Cette fois, il ne nous a pas fait rire avec une partie très ch…technique, qui comportait 2 scrabbles dont un, qui sera loupé par tous les J35 !

Coup 1 : Denise, Claudine et Franck mettent 26 points dans leur BESACE. Signalons le joli BASIC trouvé par l’informaticienne Catherine et … (je ne trouve pas de qualificatif pour) le mot joué par Jocelyne et Christine, BAISEE (pas d’empressement, mesdames, attendons la suite de la partie).

Coup 2 : Plusieurs solutions à 16 points … BOLIER (filet de pêche) est choisi, sans doute, pour la rallonge … CARAMBOLIER, arbuste asiatique.

Oubliez « bolière » ! Perso, j’aurais préféré ROLE, même en collante pour les rallonges, en une lettre, devant ROLE.

Coup 3 : Si on sait que les MINISTRES font des INTERIMS, on a déjà 2 scrabbles qui passent. Colette m’a déçu (c’est rare) car elle ne scrabble pas alors que sur le A, elle aurait pu prendre de petits (enfin, ça dépend …) MARTINIS 😉 !

Coup 4 : ZIKRS (= DHIKRS, prières collectives des soufis) permet à Franck d’être le seul du club à rester au top (+ 9 sur les MAKIS).

Coup 6 : Et, arrive le tirage qui fait mal ! Avec 3 A et le joker, le sous-top est à 24 points, MAGMA, joué par bibi. Denise et Jocelyne bullent, la première avec « gramma » et la deuxième avec « guarama ». A Périgueux, parmi les 10 premières tables, seul P3P (qui sauve son tournoi avec sa 2ème partie loupée) réussit à construire MARGAUDA (= MARGOTA, MARGOTTA, cria, en parlant de la caille) … qui fait 72 points !

Coups 7 à 23 : Rien à se mettre sous la dent pour les 17 (!) derniers coups … A part quelques mots de vocabulaire, ne gagnant que peu de points sur des sous-tops évidents, SHOWMEN (pluriel de SHOWMAN), DONUT (beignet), lésion du LUPUS tuberculeux, LUPUS 😉 (maladie de peau) à préférer à « cups » (n’est-ce pas Claudine), RACA (interjection, terme de mépris), CAGEE (ensemble des oiseaux d’une cage),

La partie est gagnée par … Antoine (logique), à 23 points du top, devant Arlette Ballanger (moins logique), qui a aussi vu MARGAUDA (on l’a entendue !!) Franck, 3ème à – 58, devance Michel de 2 points, sur cette partie, et comprend qu’il ne rattrape pas Michel (sur le cumul) et qu’il n’aura pas de PP1, sur le Multiplex ! P3P remonte 3ème au classement général sur le centre et fait la bonne opération en rentrant dans les PP2. Côté Hiersacais, à part Catherine qui s’est (un peu) ressaisie en voyant la MINISTRE lui permettant de glaner des PP4, les autres joueurs ne se sont pas surpassés : Denise (malgré sa bulle sur MARGAUDA) renoue avec les PP3 (belle conclusion pour cette saison), Claudine (à cause de sa bulle) ne remonte pas dans sa série, mais repartira les bras chargés de bouteilles, Jocelyne, Cécile, Christine, Colette, Francis et Gérard auront contribué à apporter la bonne ambiance qui a régné ce dimanche que ce soit dans le Périgord ou sur la Lumineuse.

Le Grand Prix s’est rapidement déroulé ! Dès le 3ème coup, l’ensemble des joueurs a été TRAHI par un tirage pas facile à appréhender. Michel réalise le grand chelem après sa victoire au TH3.

Les lauréats ont été récompensés par des « choses » qui se boivent avec modération (bien sûr) !

Un banquet (ce n’est plus un pot, à ce niveau) de l’amitié nous fera quitter la salle avec regret, mais RDV est déjà pris l’année prochaine pour finir notre saison !

Les résultats sur le Multiplex sont visibles ici.

Avec Claudine, nous avons prolongé la soirée, en s’arrêtant diner à Brantôme, la Venise du Périgord, dans un chouette restau, en face de l’Hôtel CLIGNY + O !

En dessert, on a pris des glaces !

C’est vrai : on était très fatigué 🙂 !! Allez, on termine par d’autres paysages !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *