TH3 de Dolus (Dimanche 25 Juin 2017)

Après une bonne nuit de sommeil, nous sommes réveillés par les ronflements de Cécile 😉 (référence fine aux histoires de ronfleurs qu’elle nous a racontées).

Une bonne douche, un petit déjeuner copieux avec jus de raisin maison (Denise) et confitures artisanales (artisans Discours) auront vite fait de nous réveiller avant d’attaquer le plat de résistance du week-end.

Il y a plus de monde que la veille (87 joueurs) mais parmi les favoris, on prend les mêmes et on recommence, ou presque : parmi les trouble-fête, on ajoutera Bruno Boulay (2B, logique comme me dira Laurent) et Jacqueline Le Courtois (3A, comme ses initiales ne l’indiquent pas !)

Cette fois, pas la peine de traverser la France pour entendre les lettres sortir du sac car c’est Sandrine qui tire la partie … et qui encouragera Laurent, en disant : « nous saurons, ce soir, à quel joueur Laurent donnera son trophée » 🙂 !

Partie 1 – Sandrine Chambaud – 18 coups – top : 909

Coup 1 : RUTILER est un cadeau de bienvenue.

Coup 2 : Le premier joker permet de jouer de nombreux scrabbles. Quelques têtes d’affiche (Martine, Bruno, etc) perdent 8 points sur les quadruples CAPITEUX (enivrant), CAPTIEUX (qui cherche à tromper) ou le mot choisi CAPITULE (verbe intransitif !)

Coup 4 : Les tables 1 (Laurent), 2 (Jean) et 3 (bibi) font le break en gagnant 26 points sur le sous-top FASEYE (verbe aussi intransitif). APYRENES (appui R) qualifie les raisins sans pépins.

Cécile, Marie-Jeanne et d’autres joueurs prendront une bulle en essayant de gagner 2 points en tentant « capitulée » !

Coup 5 : Le BULOT fait perdre le top à … Lolo(t), qui doit connaître ce coquillage car, même s’il n’est pas Charentais, il est gourmand, le bougre.

Coup 8 : Sur ce coup, on regrette l’absence de N pour ENFUMAGE. Jusqu’à présent tout se passe bien, pour moi (je suis au top comme Jean, et peut-être d’autres joueurs). Voyons comment un grain de sable peut enrayer une mécanique bien huilée : oui, de temps en temps, parler de soi à la 3ème personne, permet d’éviter les qualificatifs comme « modeste », « simple » ou « sympa ». Je compte FUMAGE (aucune hésitation sur le mot) à 41 points (3 * 12 + 5). En cherchant ailleurs, je vois GAFFEE, je suis sûr de la transitivité (GAFFER = accrocher avec une gaffe, perche en bois munie d’un crochet à une des extrémités), que je compte à 39 points, dommage. J’envoie donc FUMAGE. Zut, c’est GAFFEE, le top. Je recompte FUMAGE (réflexe décrit par Laurent dans une de ses rubriques) et trouve encore … 41 points ! Tout à coup, je réalise que FUMAGE ne veut rien dire : « le FUMAGE » d’une cigarette, mais quel abruti !! Le ramasseur m’envoie alors le papier et je regarde par acquis de conscience : quelle bonne surprise, FUMAGE (action de fumer une terre) est bon et ne perd qu’un point ! Je suis doublement content, d’abord car 1 point perdu, ce n’est pas bien grave mais en plus, j’apprendrai, en fin de partie, que GAFFEE est un solo de … Marie-Jeanne : après le solo de Catherine avec son SMILEY, il y aura celui de Marie-Jeanne avec GAFFEE, comme quoi, parfois ça paye d’oser !

Coup 10 : Le second joker ne fera pas de sélection car on peut toper de 7 façons différentes, dont les peu connus, TIBOUREN (cépage de Provence) et TURONIEN (étage du crétacé supérieur).

Coup 11 : 8 points perdus par la majorité des participants, qui ont joué SEVISSE. Jean prend le commandement de la partie car parmi les 8 premiers, c’est le seul à s’appuyer sur US pour poser SUSVISEES, joli !

Coup 13 : Martine rétrograde en prenant un K à la place du Q et donc, une bulle au lieu des 36 points donnés.

Coup 14 : Franck reprend la tête (pour 2 petits points), car Jean assure le sous-top REARMEES, qui perd 5 points sur SERRAMES (pas si évident qu’il n’y paraît).

Coup 16 : L’écart entre les 2 premiers passe à 5 points car le tintinophile est un des seuls (de la salle) à trouver et oser jouer TINTIN !

Coups 17 et 18 : Avant d’aller manger, la partie se termine par XERES et COKE 

Sur le site « Scrabble en direct », Sandrine clora sa retransmission par le message suivant :

La partie n’a pas été sélective car à – 9, je n’ai que 6 points d’avance sur Jean (rappelons que j’ai 19 points à remonter, sur le Festival), 16 sur Laurent et 31 sur … Claudine (qui a très bien joué puisqu’elle dépasse les SN2, Martine et Bruno !) Denise a bien joué aussi car avec 7 points de moins que Claudine, elle pointe 9ème. Christine s’en tire plutôt honorablement (52ème à – 131) mais « capitulée » n’a pas aidé Marie-Jeanne (66ème malgré son heure de gloire) et Cécile (77ème … sans gloire). Je vois d’ici sa réaction quand elle lira le compliment 🙂 !

Il est temps d’aller voir les gars qui sont allés au marché du Château pour chercher le dessert (d’excellentes fraises) et qui ont fini de préparer la salade qu’avaient commencé à préparer Cécile et Denise. Encore une fois, le repas est passé très rapidement …

… et à force de rigoler en écoutant les histoires des uns et des autres, pour certains et de boire pour d’autres (cf photos ci-dessous réalisées sans trucage) …

… on a failli louper le début de la 2ème partie !

Oh surprise, Marie-Jeanne a progressé d’une dizaine de tables (10 points de solo ?) et Cécile est passée de la table 79 à … 76 (quiproquo ?) 😉 !! Faut pas décourager les bonnes volontés, mais faudrait essayer d’imiter la bonne élève passée de la table 70 à la table 52 !

Partie 2 – Daniel Fort – 21 coups – top : 1033

Coup 2 : TIMBRER doit être posé au bout de JE pour former JET, afin de ne pas perdre 8 points bêtement.

Coup 3 : Pas de H ou de N pour DEGAUCHI ou GUIDANCE, donc on se contente de CAGUE (qui fera ch… celles et ceux qui ne savent pas que ce verbe est intransitif).

Coup 4 : C’est le premier coup sélectif. Si on ne connaît pas INDUVIE (cupule qui protège la base du fruit), on ne peut pas scrabbler car DILUVIEN ne passait pas. On gagne 7 points (Jean et Franck parmi les premières tables) en jouant INDUVIEE (se dit d’une fleur fécondée qui a développé des induvies) et on en perd 82 (comme Jacqueline ou d’autres) si on joue caguée » !

Coup 5 : Jean perd le top (- 6) à cause d’un mignon KOALA, collé à TIMBRER.

Coup 6 : Il faut voir rapidement un scrabble ou y croire car EXOTISME n’est pas donné. Les amateurs d’anagrammes gagneront 2 points car TOXEMIES (accumulations de toxines dans le sang) gagne 2 points.

Coup 7 : De nombreux joueurs (dont Claudine) jouent les sous-sous-tops VITRASSE, ASSERVIT et REVISSAT pour 62 points. On gagne 3 points avec VERSANTS (Jacqueline) et 9 avec l’anagramme SERVANTS. J’avoue que j’ai hésité car si le féminin est naturel (Claudine sera d’accord avec moi !), le masculin ne l’est pas sauf dans l’expression chevaliers servants 🙂 !

Coup 8 : Franck perd son premier point sur un tirage POREUX, grrr !

Coup 9 : ABONNES se place facilement, heureusement car le sous-top OBSERVANTS (adj., fidèles à l’observance religieuse) est un nouveau mot, qui aurait fait des dégâts.

Coup 10 : Franck se refuse (pour 4 points) SALEGY, musique traditionnelle malgache, qui sera un solo de l’ordi à Dolus !

Coup 11 : C’est un des 3 coups sélectifs de cette partie. Avec « INCUREE » en main, on cherche le scrabble jusqu’au bout. Pourtant, rien ne passe (SINECURE, ENDURCIE, CEINTURE, etc) et on est bien content de marquer 29 points avec ECURIE. Parmi les premières tables, Laurent sera le seul à jouer NIECE (+ 8) en collante, le long de KOALA pour former ONJETAIILE et MAC ! Jean perdra 15 points sur ce coup …

Coup 12 : Le tirage « RANQUES » ne permet pas de poser de scrabbles. Franck regrette l’absence de F (cherchez un peu !)

Coup 17 : Arrive le 3ème coup sélectif de la partie car le tirage « EE?TTTL » ne peut s’appuyer que sur un U disponible. A la fin du coup, Laurent (qui a joué 15 points) me dit : « on ne va pas jouer TUILETTE, quand même » ?! « On ne sait jamais, répondis-je », moi qui avais envoyé TUILETTE de dépit, en marquant 0 comme score. Sandrine annonce « pour 58 points, en 1G, vous posez TUILETTE » !! A la pause, Laurent me demandera de photographier les meurtrières !

On vérifie encore l’adage «15 points contre 58 points, je joue 58 points », ce que j’ai fait mais dans la partie 3, avec l’interrogation « jouer 13 points ou 42 points », savez-vous ce que j’ai fait : réponse un peu plus tard, même si vous avez deviné la réponse ! C’est un massacre même parmi les premières tables, car Jean, Claudine et Franck sont les seuls à toper parmi les 10 premiers.

La partie 2 est gagnée par Franck à – 14, devant Jean (- 27) et … Claudine (- 40). Laurent et Martine (respectivement 4ème et 5ème), aux alentours de – 60, ont pris une TUILETTE sur la figure mais ont bien joué à côté. Denise (10ème à – 92) reste stable, Christine (47ème) progresse encore mais Marie-Jeanne (74ème) et Cécile (79ème) ont encore subi la partie.

Au cumul, Franck possède 19 points d’avance sur Jean, soit exactement l’écart de la veille. Nous sommes maintenant ex æquo sur les 4 parties du Festival : celui qui devancera l’autre sur la 3ème partie gagnera le Festival ! Claudine passe 3ème, avec 5 points sur notre poto Lolo !

La pause dehors fut bien agréable. Elle a été plus longue que prévu (ce qui ne nous a pas gênés avec ce superbe temps) car :

Ouf, 10 minutes plus tard, Sandrine annoncera sur Internet :

La partie 3 tirée par Thierry Chincholle sera, de loin, la plus sélective des 3 !

Partie 3 – Thierry Chincholle – 22 coups – top : 919

Coup 1 : Avec 2 lettres chères, on est surpris de toper avec NIXE. Claudine (et Denise ?) perdent 2 points tandis que Jacqueline prend une bulle (elle gagnera pourtant la partie, ce qui prouve qu’en s’accrochant on peut bien jouer avec un zéro au premier coup !)

Coup 6 : Après quelques coups sans intérêt, WITZ (loupé par Claudine et Denise parmi les 10 premiers) gagne 3 points sur ENFAITEZ et … 37 sur les autres mots !

Coup 7 : Laurent fait encore un mauvais choix en ne jouant pas DEFILAGE. Jean n’ose pas non plus, en préférant assurer ENFILADE (- 37). Le DEFILAGE, c’est l’action d’effilocher des chiffons pour fabriquer des papiers.

Coup 8 : Jean comprend (en ayant joué CLAIRES) qu’il a peu de chances de remporter le tournoi et le festival, après la perte de SARCLIEZ (+ 34 points sur de jolis RECITALS et + 37 sur CLAIRES). Je l’ai compris, en l’entendant dire « Bon, allez, va coucher » puis « Laurent, tu peux donner ton trophée à Franck ».

Coup 10 : Franck (qui perd le top) et Claudine se refusent HORST, portion de terrain soulevée entre 2 failles.

Coup 13 : Les 2 mêmes se distinguent encore en faisant partie de la minorité qui joue JOB … au lieu de JUBE (- 6) !

Coup 15 : Cette fois-ci, nous sommes accompagnés par toute la salle pour perdre 7 points en jouant PORTEES au lieu d’ESTROPE. Jean s’est refusé le mot : il m’a, pourtant, donné la définition, « pince utilisée par les chirurgiens ». Bon, en fait, c’est un anneau de cordage (utilisé en marine) dont les deux bouts sont épissés l’un avec l’autre, mais toujours est-il qu’ ESTROPE était valable.

Coup 19 : Franck et Claudine (pour changer le refrain) se refusent ALEVI et Jean se refuse ALEVIE (adj., d’une communauté turque, à la fois laïque et mystique).

Coup 20 : Franck est fier de jouer, en collante intégrale et double-appui, SAULES, collant parfaitement à droite de VARICE, pour 27 points. Si, on a repéré, la rallonge devant VARICES, on gagne 4 points facilement avec TALES ou TATES !

Coup 21 : Malgré ces petits ratés, tout allait bien car la partie était sélective et je me disais qu’à – 33, il fallait maintenant ne pas prendre de bulles, ne croyant plus à un scrabble sur cette grille bouchée. Je vois rapidement TOQUET, mais me persuade que ce n’est pas bon. Je ne trouve que 13 points à côté alors que Claudine a vu (c’est bien une des seules, d’ailleurs) la NUQUE (31 points), complètement planquée (derrière la tête, c’était facile), sur NU_E déjà posé, le U formant DU. En raisonnant à l’envers (mieux vaut perdre 42 points que 13 !), je joue donc QUEL pour 13 points ! Cette « bêtise » me fait passer de la 7ème à la 11ème place sur le Multiplex … et m’empêchera (très certainement) de remonter en 1ère série, c’est pas grave mais c’est bien fait pour moi 😉 ! Laurent et Jean, qui ont en eu marre de faire les mauvais choix, ont flambé TOQUET (petite TOQUE). Cécile nous fera bien rire en nous avouant qu’elle n’a pas joué le mot car les lettres posées sur sa grille cachaient la case « mot compte triple ». Venant d’une autre joueuse, j’aurais des doutes mais en connaissant Cécile …

Coup 22 : MUE termine la partie. Jean perd 3 points en jouant EMU, ce qu’il sera quand il apprendra que le dernier à prendre des PP1, a 3 points de plus que lui !

La partie 3 est gagnée par Jacqueline (qui a joué TOQUET !) devant Claudie Chabouty (à – 56) et la paire Laurent-Franck ex æquo à – 62. Claudine 9ème, en battant Jean d’un petit point, a bien résisté et que dire de Christine (21ème) qui bat Denise d’une dizaine de points, à part FELICITATIONS ! Cécile (46ème) et Marie-Jeanne (59ème) réaliseront elles aussi leur meilleure perf de la journée, ce qui est une jolie conclusion pour ce beau week-end !

Au cumul, Franck gagne le tournoi (donc le Festival) et terminera au milieu des SN1 sur le Multiplex. Il précède Jean, malheureux dans sa quête de PP1, et Laurent, qui perdra son trophée, avec le fair play qu’on lui connaît. Claudine (4ème sur le centre et 35ème sur le Multiplex) gagne sa série et repartira les bras chargés de PP2. Denise, bien partie, rétrograde sur la 3ème partie mais finira nettement dans sa série. Christine termine 41ème du centre et repart  avec des PP4, chapeau ! Cécile et Marie-Jeanne repartiront avec … des motifs de satisfaction, l’une pour sa perf de la veille et l’autre pour son solo (4ème du club, après Catherine, Claudine et Franck, si je ne me trompe pas, à réaliser cet exploit en TH).

Les résultats sur le centre de Dolus sont visibles ici et sur le multiplex (avec Points de Performance et Points de Classement).

Le Grand Prix est vite joué. Martine est éliminée au 1er coup. 4 joueurs (dont Claudine et Laurent) partent au coup suivant en jouant RANIMEZMARINEZ, en quadruple, au lieu de RAPINEZ. Jean élimine au 4ème coup les 2 résistants Jacqueline et Franck en étant le seul à voir DEGOUTER, « facile » à voir quand on est debout, tranquillement au fond de la salle mais beaucoup moins simple à dégoter quand on dispute le GP … et qu’on cherche, à tout (grand) prix à placer DROGUET, DROGUENT ou DEROUGIT !

Après la traditionnelle tombola (on est pas forcément obligé de perpétuer toutes les traditions !), la remise des prix couronnera le couple Claudine-Franck.

Nous repartirons, le coffre rempli de bouteilles, de pots de moutarde (j’ai réussi à le placer) …

… de fleurs (kalanchoé et spathiphyllum) … et du fameux trophée (synonyme d’inscription gratuite au prochain Festival de Dolus remis, en grandes pompes (voyez sa pointure) par Laurent.

Laissons le mot de la fin à Cécile et Marie-Jeanne : un très bon week-end à Dolus d’Oléron, grâce à l’accueil de qualité de Christine et Gérard, merci à tous les deux ! En effet, un week-end à refaire, c’est vrai que nous avons passé un bon moment tous ensemble et nous en garderons un très bon souvenir : l’ambiance était au rendez-vous comme à chaque fois d’ailleurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *