Veni, Vidi … Vichy (acte V)

Dimanche 1er Juin … dernier jour, snif 🙁

Ce matin, Yanis et Claudine ont laissé les gars bien séparés …

DSCN4582DSCN4584

… par Denise qui ne tient déjà plus debout à 10 h du mat’ : triste spectacle !

DSCN4585DSCN4586

Nos deux touristes ont décidé d’aller visiter deux jolis villages au nord de Vichy en commençant par Billy et sa principale curiosité, son château du XIIIème siècle !

Le château de Billy est situé en plein cœur du bourg actuel à proximité de la rivière Allier. Il est bâti sur une butte d’une cinquantaine de mètres de hauteur, laquelle domine la rivière et toute la vallée de l’Allier.

DSCN4587L’enceinte possède encore aujourd’hui sept tours semi-circulaires qui sont reliées par des courtines parfois rectilignes, courbées ou saccadées dans leur tracé, en raison du relief escarpé.

DSCN4590DSCN4591

La partie centrale du château est cantonnée de six tours semi-circulaires au nord, sud et ouest comprenant notamment le châtelet d’entrée, très imposant. À ce système, s’ajoute à l’est une autre tour ronde, plus grosse que les autres, qui est accolée à une tour de guet élancée et octogonale dans sa forme.

DSCN4594

Dessous !

DSCN4593

Dessus !

 

 

 

 

 

 

Le plan qu’adopte la forteresse dans son ensemble (avec la basse-cour) ainsi que les archères (c’est-à-dire les meurtrières) dispersées sur l’édifice castral ne laissent aucun doute en ce qui concerne sa typologie : il est caractéristique du XIIIe siècle : la preuve ci-dessous !

billy-antique-2De nos jours, le château se visite d’avril à octobre et nos deux touristes vous conseillent de visiter ce château car l’accès aux remparts offre notamment un splendide panorama sur la vallée de l’Allier.

DSCN4596Ensuite, les deux reporters de Hiersac se sont dirigés, vers une petite ville à une trentaine de kilomètres au nord de Vichy, Saint-Pourçain-sur-Sioule, réputée pour son vignoble.

Du parking, on peut voir le pont Charles-de-Gaulle, qui date de la fin du XVIIe siècle. Il a été  rénové plusieurs fois suite à des crues et aux dégâts de la Seconde Guerre mondiale mais il présente encore son aspect original légèrement bombé, avec quatre piles à éperons.

DSCN45981DSCN46141

Quand on arrive, on repère directement la Tour de l’Horloge (photos de gauche) à ne pas confondre avec le clocher de l’église (à droite)

DSCN4599DSCN4604DSCN4602

L’église Sainte-Croix est un vaste édifice qui présente un porche datant du début de l’époque romane au-dessus duquel s’élève le clocher. La nef gothique est couverte d’une charpente en carène de vaisseau. D’ailleurs, en voyant l’extérieur, Yanis aura une pensée émue pour les couvreurs qui « ont dû bien s’amuser »

DSCN4603Comme on le voit, cette église a la particularité d’être accolée aux maisons … pour ceux qui en ont une !

DSCN4608DSCN4611

La ville est une succession de petites ruelles permettant de déboucher, avec les nombreux porches, sur des places … rafraîchissantes !

DSCN4600DSCN4601 DSCN4605

Après cette visite, retour à Vichy pour aller manger avec les 3 compétiteurs qui venaient de terminer leur quatrième partie …

Coups 1 à 4 : La truelle et le ciment sont indispensables pour réussir un superbe début de partie, dont le top culmine à 98 points à l’entame du coup 5.
Coup 5 : Les 3 Hiersacais jouent, sans trembler, le premier scrabble MUGUETA. Qu’ouis-je, certains ne connaîtraient toujours pas ce verbe malgré cet article !
Coup 8 : Sortie du premier joker et bing, – 10 (!) pour bibi qui marque le pas sur RE(D)OWAS (danse lente à trois temps)
Coup 12 : Sortie du deuxième joker et en appliquant les règles de base (former -AIENT), il est plus simple de trouver AUNAIEN(T) qu’ANNUAI(R)E.
Coup 16 : Tirage stressant « AEEIOUR » qui ne trouve pas une des 4 lettres d’appui pour scrabbler. On pose AERIUM qui est un établissement de repos au grand air

aerium3

Notre petit pied-à-terre (en toute simplicité …)

Fin de partie (en 24 coups !) aussi passionnante que le départ …

Solutions : EBOUERAI (débarrasser une roue de la boue), ECOEURAI, ENOUERAI, OUATERIE (industrie de la fabrication de la ouate)

Franck (à -20) remonte d’une vingtaine de places. Denise fait un bond en avant d’une centaine de places et Thierry recule d’une cinquantaine de places.

Nous nous retrouvons tous en terrasse d’un petit restau d’une rue piétonne. Merci à « Jacki » (le sympathique serveur qui ressemblait sacrément à un excellent joueur de Poitiers) et à David (Bovet, idole de Denise trop timide pour aller, à la table voisine, lui demander un autographe).

Il est 13 h 40 et nous allons attaquer, pour les uns, notre dernière partie et, pour les autres, le dernier pélerinage (laïque !) dans la région vichyssoise …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *